Eedomus: la box Zwave à la francaise

IV. Pour les « experts »

 

Pour ceux qui maitrisent déjà un peu la domotique et les scénarios « évolués », l’eedomus pourrait s’avérer au premier abord un peu limitée. Mais il ne faut pas s’arrêter au premier apercu, et pour vous montrer qu’elle a été également pensée pour les experts, voilà trois arguments de poids:

 

1. Les états

 

Pour les experts, les états seront mieux reconnus si on les appelle les « devices virtuels ». Que ce soit sous Homeseer, ou même sur la Vera, on recourt souvent à ce type de device virtuel pour par exemple signaler que nous sommes en mode « réception » (si nous sommes en mode réception, alors les scénarios sont désactivés pour ne pas perturber les invités), l’état du système de sécurité, etc…

Autant sur Homeseer cette fonctionnalité existe depuis très longtemps (il s’agit tout de même d’un logiciel limite « professionnel »), autant sur des box comme la Vera cela n’était pas possible de base, et demandait un peu de bidouille.

Et bien bonne nouvelle, l’eedomus gère ces devices virtuels, ces « états ». Ils se créent comme si on ajoutait un module quelconque, avec toutefois quelques options supplémentaires permettant de cacher l’icone, ou le texte, etc…

 

Il n’y a plus ensuite qu’à déterminer les différentes valeurs, qu’on peut illustrer par des images:

 

A partir de là mon « device » virtuel est utilisable comme n’importe quel module, sur le tableau de bord ou dans des scénarios. Nous avons donc là un vrai support des états virtuels !

 

2. Les règles

 

Les règles sont des scénarios un peu plus complexes, qui nous laissent la main sur beaucoup de choses. L’écran est relativement complet:

 

La partie horaires permettra de définir un moment précis d’exécution: tel jour, à telle heure. Il est bien sûr possible de gérer plusieurs jours à l’aide du bouton « Ajouter », pour une action le lundi, le mardi et le vendredi par exemple. Dans l’exemple, j’effectue cette action tous les jours à 9h.

La zone critères permet d’imposer certains états à respecter pour pouvoir effectuer l’action: il faut ici que la journée en cours soit une journée à la maison ou une journée de vacances. Les critères sont capables de gérer les conditions et / ou, et plusieurs états: est, devient, inférieur à, supérieur à, etc…

Les actions sont bien sûr les actions à accomplir: ici, l’ouverture d’un volet, mais cela pourrait être l’allumage d’une lampe ou la mise à jour d’un état. Ici aussi, on peut effectuer plusieurs actions simultanées.

Enfin, nous avons une partie messages. Lors de l’exécution de cette règle, un message peut être affiché sur l’interface eedomus, envoyé par mail, SMS, ou même posté sur Twitter. A noter que la fonction email permet également de se faire envoyer les dernières images des caméras, très pratique dans le cas d’un scénario concernant la sécurité.

Dans cet exemple, j’ouvre donc le volet du séjour à 9h tous les jours s’il s’agit d’un jour de congé ou de vacances, et je me fais envoyer un mail de confirmation.

Un autre scénario est applicable pour les jours travaillés: dans ce cas j’ouvre le volet au lever du jour:

 

Comme on le voit ici, pas d’horaire indiqué, il sera déterminé automatiquement en fonction du lever du soleil chaque jour.

Cette partie est plutôt complète et réjouira la plupart des utilisateurs avancés, je pense. Seule fonction vraiment manquante à mon avis: la possibilité de faire des requêtes HTTP pour contrôler des appareils extérieurs (media center, extender infrarouge, etc…). Mais cette fonction est déjà dans la Todo List d’eedomus :D

 

3. API

 

Enfin, pour satisfaire complètement les « experts », sachez qu’une API est également disponible. Cette API, qui utilise de simples requêtes HTTP, permettra à un dispositif extérieur de lire des valeurs sur l’eedomus, ou de contrôler des modules. Je ne vais pas tout détailler ici, mais sachez qu’une requête de ce genre

http://api.eedomus.com/get?action=periph.caract&periph_id=[XXXX]&api_user=[XXXX]&api_secret=[XXXX]

permettra par exemple de connaitre l’état actuel d’un module, avec une réponse de ce type:

{

« success »: 1,

« body »:

{

« name »: « Mouvement Atelier »,

« last_value »: « 100 »,

« last_value_change »: « 2011-11-29 14:51:22 »

}

}

 

Il sera même possible de récupérer l’historique d’un module, pour représenter ses données dans une autre interface si on le souhaite.

Ces requêtes seront sécurisées via l’utilisation d’une clé API_USER et API_SECRET qu’il suffit de demander dans la configuration de son compte. En cas de problème ces clés pourront être bloquées dès qu’on le souhaite.

Déjà très complète, l’eedomus pourra donc également s’ouvrir à d’autres plateformes si besoin.

 


2 Commentaires
  1. Bonjour,

    Je suis le point de faire construire une maison!
    je commence a regarder les systèmes domotique

    EEdomus ma l’air bien d’après votre test.
    je me pose la question quel module mettre pour les volets.

    Merci

  2. C’est une belle box, mais elle commence à se faire vieille. Elle est parmi les plus chères avec une modularité moindre. Son interface d’utilisation semble d’un autre temps. C’est dommage car elle a de belle fonctionnalités.
    C’est le syndrôme « Free », qui avait une belle box, capable de pleins de choses, mais n’attirait que de geeks. Depuis la « Revolution » elle est devenue plus sexy, séduit plus de monde et facile d’utilisation.
    Sur le même protocole, la zipabox parait plus affinée et 200€ au lieu de 300.
    Les fabricants devrait s’inspirer des interfaces de la zipato (pour les technophiles), Schneider Wiser (pour le coté visualisation de l’info), ou encore LightwareRF, qui permet une prise en main facile (les personnes agées notamment).

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque semaine toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !