Eedomus: la box Zwave à la francaise

III. Programmation

 

Bien sûr, installer des modules et voir ce qu’il se passe chez soi, c’est bien, mais le but de la domotique est tout de même d’automatiser les tâches. Nous allons tout d’abord aborder la partie utilisateur « lambda », afin de ne pas effrayer les néophytes.

 

1. Les macros

 

Sur l’eedomus il est possible de créer des petits scénarios très simples, appelés macros.

Ces macros sont spécifiques à chaque module. On y accédera ainsi en allant dans la configuration du module en question, onglet Macros:

 

Cela peut être particulièrement utile pour des minuteries. Par exemple ici, j’ai deux macros: l’une qui allume la lampe et qui l’éteint automatiquement au bout de 15min, l’autre qui l’allume et qui l’éteint au bout de 30 min. Très simple à réaliser, donc.

On retrouvera ces macros dans l’interface utilisateur:

On pourra donc allumer ou éteindre la lampe normalement, ou lancer une macro qui éteindra automatiquement la lampe après 15 ou 30 minutes. C’est selon le besoin !

 

2. Les programmations

 

Les programmations (qu’on appelle aussi scénarios), reposent pour certaines d’entre elles sur un agenda.

Cet agenda est une fonctionnalité très intéressante de l’eedomus, puisqu’on lui indique pour chaque jour s’il s’agit d’une journée travaillée ou de congé, et que pour ces deux types de journée on lui indique ensuite les différentes phases: lever, journée, retour du travail, etc… Une autre partie permet même d’indiquer les jours de vacances:

 


La domotique permet d’automatiser des actions dans la maison, actions qui dépendent parfois du moment de la journée, du type de journée, etc… C’est un principe de base, j’aurai tendance à dire, que j’avais déjà mis en place sur la Vera avec mon calendrier Google. Pour autant, c’est bien la première box que je vois qui ait pensé à gérer cela nativement ! Cela peut paraitre abstrait pour les nouveaux, mais si on prend le cas du réveil matin, ou de l’ouverture des volets: vous conviendrez avec moi que ces heures seront différentes s’il s’agit d’un jour où vous travaillez ou d’un jour de congé. Et bien cette gestion sera assurée automatiquement par l’eedomus une fois ces journées correctement paramétrées.

A partir de là, il sera possible de créer des programmations. Toujours dans l’optique de faciliter son utilisation, l’eedomus comporte un assistant de configuration, qui permettra de configurer un scénario en quelques clics:

 

On retrouve ici des grands classiques, tels que:

  • réveil matin: allumage d’une lumière à une heure donnée, de facon étalée: la lampe s’allumera à sa pleine puissance par exemple au bout de 20min, histoire de se réveiller comme avec un lever de soleil, en douceur
  • éclairage sur mouvement
  • éclairage à la tombée de la nuit
  • minuterie: extinction automatique au bout d’un certain temps (cas d’une lampe de couloir par exemple) ou rallumage automatique au bout d’un certain temps (cas d’une VMC qu’on voudrait stopper temporairement par exemple)
  • zones de chauffage (que je n’ai pas pu tester, n’ayant pas le matériel pour)

Mais on trouve également d’autres scénarios plus évolués, comme la surveillance intrusion, qui se chargera de vous contacter en cas d’intrusion chez vous, ou encore la simulation de présence, qui allumera aléatoirement des lampes durant votre absence. Là encore, c’est la première box que je vois à proposer un tel assistant, et la première également à aborder le domaine de la simulation de présence. Un excellent point !

 

Cette box permettra donc de réaliser énormément de choses très facilement, même pour les néophytes. Toutefois, pour certains « experts » qui trainent sur le blog, les possibilités de scénario pourront vite s’avérer limitées. Entrons alors dans la partie « experts »…

 


2 Commentaires
  1. Bonjour,

    Je suis le point de faire construire une maison!
    je commence a regarder les systèmes domotique

    EEdomus ma l’air bien d’après votre test.
    je me pose la question quel module mettre pour les volets.

    Merci

  2. C’est une belle box, mais elle commence à se faire vieille. Elle est parmi les plus chères avec une modularité moindre. Son interface d’utilisation semble d’un autre temps. C’est dommage car elle a de belle fonctionnalités.
    C’est le syndrôme « Free », qui avait une belle box, capable de pleins de choses, mais n’attirait que de geeks. Depuis la « Revolution » elle est devenue plus sexy, séduit plus de monde et facile d’utilisation.
    Sur le même protocole, la zipabox parait plus affinée et 200€ au lieu de 300.
    Les fabricants devrait s’inspirer des interfaces de la zipato (pour les technophiles), Schneider Wiser (pour le coté visualisation de l’info), ou encore LightwareRF, qui permet une prise en main facile (les personnes agées notamment).

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque semaine toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !