Eedomus: la box Zwave à la francaise

II. Installation

1. Première utilisation de la box

 

L’installation se veut très simple, et c’est plutôt réussi. Après avoir branché la box à une prise électrique et à un routeur (Livebox ou autre), il suffit en effet de se rendre sur le site eedomus, et de se créer un compte:

Les informations demandées pour la création du compte sont tout ce qu’il y a de plus classique:

Le numéro de mobile sera utile pour recevoir les alertes par SMS (type déclenchement de l’alarme par exemple).

Il n’y a plus ensuite qu’à renseigner le numéro de notre box afin de la lier à notre compte:

 

Voilà, votre box est enregistrée. Il n’y a plus qu’à y ajouter des modules domotiques pour commencer à prendre le contrôle de sa maison.

Pour ajouter des périphériques, il faut tout d’abord se rendre dans la partie configuration, accessible via le menu du haut, à droite. On arrive sur la liste des modules déjà installés:

 

Pour ajouter un appareil, il faut cliquer sur le gros bouton « Ajouter ou supprimer un périphérique ».

 

 

A partir de là, il est possible d’ajouter plusieurs sortes de périphériques: des modules Zwave, des caméras, d’autres box eedomus, ou d’autres types de périphériques, que nous verrons plus loin.

 

2. Ajout de modules Zwave

 

La première partie concerne l’ajout ou la suppression de modules Zwave. Certains sont représentés, mais ils ne représentent pas l’exhaustivité des modules supportés, cette liste s’allongeant au fur et à mesure des demandes.

Commençons par ajouter un module simple: une prise inline HomePro, qui vient se brancher entre la prise murale et l’appareil à contrôler. On demande donc à la box d’ajouter un périphérique Zwave:

 


La box se met en mode inclusion. Il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton inclusion du module à ajouter, une fois ou 3 fois répétées selon le type de module (cf la notice du module). Vous avez une minute pour ajouter le module.

La box va détecter le nouveau module, et le scanner pour découvrir ses possibilités:

 

Une fois ajouté, un écran vous permettra de donner un nom au module et de le situer dans votre maison:

 

En cliquant sur le crayon à côté de la liste déroulante des pièces, vous pouvez en créer de nouvelles:

 

Vous pouvez donner le nom que vous souhaitez, et même personnaliser l’icone parmi un grand choix prédéfini:

 

Une fois la pièce affectée au module, vous pouvez indiquer le type d’utilisation de ce module: Lampe, Chauffage, ou Autre Appareil électrique. Cette information sera utilisée plus tard pour les statistiques.

Pour les connaisseurs, d’autres paramètres avancés peuvent être accessibles:

 

On retrouve la notion de « noeud Zwave » à titre d’information, la possibilité d’être prévenu en cas de perte de communication (utile pour des utilisations sensibles), et un champ permettant de renseigner la consommation de l’appariel contrôlé, qui entrera dans le calcul des statistiques.

Ce module apparaitra ensuite sur la page d’accueil sous cette forme:

Il suffira de cliquer dessus pour contrôler le module.

L’ajout d’une prise inline Everspring supportant le metering (module qui remonte automatiquement la consommation de l’appareil contrôlé) fonctionne de la même manière. Le module est même spécifiquement reconnu par la box, si bien que son icone représente le module réel:

 

L’ajout d’un tel module va se traduire par la création de deux éléments: la prise en elle même, permettant de contrôler l’appareil, comme celle vue précédemment, et le suivi de la consommation en temps réel:

 

Ajoutons maintenant un module un peu plus complexe: un détecteur EZMotion, qui détecte la présence, la luminosité, mais également la température. On ajoute le module de la même façon que précédemment:

 

Cette fois, ce sont trois éléments qui seront créés sur l’accueil:

 

On peut ajouter de cette façon de nombreux modules Zwave: micro modules, détecteurs d’ouverture, sondes de température, etc… Des modules qui pourront être utilisés aussi bien pour le confort que pour la sécurité. D’ailleurs, à ce sujet, l’eedomus gère également les caméras de surveillance.

 

2. Caméras de surveillance

 

L’eedomus gère très facilement les caméras de la marque Axis, qu’elle est capable de configurer automatiquement. Ayant un modèle M1031W sous la main, j’en ai profité pour tester cette fonctionnalité:

 

L’installation est ultra simple:  on connecte la caméra à une prise électrique et au réseau ethernet, puis dans la partie configuration de l’eedomus, on demande à ajouter une caméra Axis

 

La box va scanner le réseau à la recherche d’une nouvelle caméra, et la configurer automatiquement:

 

Il n’y a plus ensuite qu’à lui donner un nom et la situer dans une pièce, tous les autres paramètres étant renseignés automatiquement:

 

Deux modules seront créés sur l’accueil: l’un pour visionner la caméra, l’autre pour diffuser un son via la caméra, certaines caméras Axis étant capables de cela:

 

Pratique pour diffuser un petit message de dissuasion en cas de détection de présence !

Quant à la caméra elle même, elle s’affiche de cette façon:

Attention, le fonctionnement des caméras sur l’eedomus peut surprendre au premier abord. En fait, les caméras sont configurées pour envoyer les images filmées sur le serveur eedomus lorsqu’il y a une détection de présence, ou à un intervalle régulier (toutes les 15 minutes par exemple). Ce sont ces images qui sont affichées ici, et non le « live ». Pour visionner la caméra en live, il faudra le demander expressément via le petit menu accessible dans le coin droit de la box.

Dans le cas des caméras Axis, cela se révèle être plutôt pratique, au final: certaines caméras intègrent un détecteur de mouvement, beaucoup plus fiable que les caméras détectant un mouvement par différenciation entre les clichés. Du coup, les images enregistrées sont réellement des séquences « importantes », où il s’est passé quelque chose. Ces séquences sont historisées et consultables via la petite loupe en haut à droite du module de la caméra:

 

D’autres caméras pourront être utilisées de la même façon, sans problème, à condition qu’elles puissent envoyer les photos prises sur un serveur FTP distant. Il faudra simplement configurer la caméra manuellement, ce qui reste très accessible. Les meilleurs résultats seront avec des caméras gérant la détection de présence, de préférence avec un vrai capteur dédié. J’ai essayé avec une caméra Panasonic BLC131, par exemple, qui possède ce genre de capteur, et qui fonctionne très bien.

Mais pour les autres caméras, le résultat sera plutôt satisfaisant également, la box permettant la reconnaissance de personne sur les images (une fonction mise au point avec de grands laboratoires de recherche).

 

3. Autres périphériques

 

L’eedomus est déjà relativement complète: modules Zwave et caméras permettront de gérer sans problème le confort et la sécurité de la maison. Mais les fonctions de cette petite box ne s’arrêtent pas là et peuvent être étendues à l’aide d’autres périphériques, dont on obtient la liste dans la partie configuration « Autres types de périphériques »:

 

On y trouve des détecteurs de Co2, des modules Teleinfo pour le suivi de la consommation électrique, des lecteurs RFId, des traceurs GPS, des modules météo ! Une excellente surprise !

Je vous ai déjà présenté dans des articles précédents les modules téléinfo: des petits modules qui se branchent sur les bornes téléinfo du compteur électrique, et qui récupèrent toutes les infos de celui ci, de la consommation instantanée au type d’abonnement souscrit. Jusqu’ici je n’avais jamais vu de box capable d’en gérer un, certainement parce qu’il s’agit de quelque chose spécifique à la France. Au mieux nous avions les pinces ampère métrique pour mesurer une consommation approximative, sans indication des heures creuses ou autres informations utiles. L’eedomus, une box francaise, rappelons le, gère ainsi très bien les modules téléinfo. Il suffit d’en brancher un sur l’un des ports Usb de la box, et d’ajouter ce type de périphérique dans la configuration de la box. On obtient immédiatement les informations sur notre consommation électrique:

 

Autre périphérique que j’ai pu tester: mon Mirror, de chez Violet, qui dormait dans un tiroir depuis de nombreux mois, suite à la liquidation de la société. Il s’agissait d’un lecteur Rfid à brancher sur un port Usb, qui permettait de lancer diverses actions en passant un tag RFID dessus (une petite vidéo de démonstration est disponible ici). L’eedomus le supporte nativement, le Mirror va donc retrouver une utilité: activation de l’alarme en passant son porte clé dessus, par exemple !

 

D’autres « périphériques » intéressants concerneront des données météo récupérées via internet. Lors de l’ajout du module, il faudra simplement indiquer la ville la plus proche de chez soi. La liste est très complète:

 

Ensuite, les modules seront mis à jour automatiquement avec les informations récupérées:

 

Là encore, ces informations pourront être utilisées pour déclencher certaines actions.

Enfin, un autre périphérique qui me parait très intéressant est un traceur GPS, qui devrait être disponible au cours du premier trimestre 2012. Il faudra s’acquitter d’un petit abonnement supplémentaire (carte Sim oblige), mais le fait de pouvoir suivre mes véhicules via mon système domotique me plait beaucoup, personnellement ! Je vous en reparlerai donc très bientôt dès que j’aurai plus d’infos ;-)



2 Commentaires
  1. Bonjour,

    Je suis le point de faire construire une maison!
    je commence a regarder les systèmes domotique

    EEdomus ma l’air bien d’après votre test.
    je me pose la question quel module mettre pour les volets.

    Merci

  2. C’est une belle box, mais elle commence à se faire vieille. Elle est parmi les plus chères avec une modularité moindre. Son interface d’utilisation semble d’un autre temps. C’est dommage car elle a de belle fonctionnalités.
    C’est le syndrôme « Free », qui avait une belle box, capable de pleins de choses, mais n’attirait que de geeks. Depuis la « Revolution » elle est devenue plus sexy, séduit plus de monde et facile d’utilisation.
    Sur le même protocole, la zipabox parait plus affinée et 200€ au lieu de 300.
    Les fabricants devrait s’inspirer des interfaces de la zipato (pour les technophiles), Schneider Wiser (pour le coté visualisation de l’info), ou encore LightwareRF, qui permet une prise en main facile (les personnes agées notamment).

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque semaine toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !