La domotique, c’est quoi ?

7

La domotique, appelée également parfois smarthome, ou encore maison connectée, maison « intelligente », sont des termes de plus en plus à la mode. Pourtant, pour beaucoup encore, ce terme reste obscur. Il faut dire que la domotique englobe énormément de choses. La question est donc légitime: la domotique, c’est quoi ?

Sommaire

La Domotique, c’est quoi ?

Le mot « domotique » vient de « domus » qui signifie « domicile« , et du suffixe « tique » qui fait référence à la techniqueWikipedia définit la domotique de cette façon:

La domotique est l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatisme, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments, plus ou moins « interopérables » et permettant de centraliser le contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la maison et de l’entreprise (chauffage, volets roulants, porte de garage, portail d’entrée, prises électriques, etc.). La domotique vise à apporter des solutions techniques pour répondre aux besoins de confort (gestion d’énergie, optimisation de l’éclairage et du chauffage), de sécurité (alarme) et de communication (commandes à distance, signaux visuels ou sonores, etc.) que l’on peut retrouver dans les maisons, les hôtels, les lieux publics, etc.

Habitat_intelligentUsager

Source: Wikipedia

La domotique ne date pas d’hier, puisqu’on en parlait déjà dans les années 1970. En 1974, en banlieue de Bruxelles, la maison de Pierre SARDA était déjà équipée à l’époque de bon nombre d’automatismes et de périphériques qui font toujours rêver même encore aujourd’hui. Son système reposait sur un ordinateur « pas plus grand qu’une petite valise », dont le rôle était de permettre de connaître l’environnement et de le commander: la lumière, le chauffage, l’audio/vidéo, la sécurité. Voici une vidéo qui avait été faite à l’époque:

Même aujourd’hui, certaines choses paraissent relever de la science fiction: dites vous simplement que si elles étaient déjà possibles il y a 30 ans, elles le sont encore plus facilement aujourd’hui. C’est juste que peu de personnes en sont conscientes.

A l’origine, la domotique avait donc pour but d’automatiser sa maison : ouverture et fermeture automatiques des volets, ouverture du portail électrique, gestion du chauffage, gestion de l’éclairage, etc… Ainsi, avant l’aire des smartphones, il était par exemple possible d’activer son chauffage à distance en passant un coup de téléphone à sa maison, ou encore en lui envoyant un SMS. C’était tout à fait réalisable. Seulement, une telle installation était relativement compliquée à mettre en place, et il faut bien l’avouer, couteuse. Cette époque a malheureusement laissé des traces, puisque pour beaucoup encore aujourd’hui, domotique rime avec cher et compliqué. Pourtant, ce domaine a énormément évolué, et de nombreuses solutions simples à mettre en place et tout à fait abordables pour le grand public existent.

Mais surtout, la domotique en elle même a évolué, si bien que le terme de domotique est quelque peu dépassé lui même: la domotique servait à automatiser sa maison; aujourd’hui, on parle de domotique 2.0, ou de « maison intelligente« , pour bien marquer le fait que ce monde a évolué.  Les différents domaines de la maison ne se contentent plus d’être automatisés et pilotables, ils communiquent ensemble, permettant à la maison de réagir selon différents évènements.

Les possibilités de la domotique

On peut dire que la domotique trouve sa place dans trois domaines principaux en particulier.

La Domotique apporte du confort

Bien sûr, le fait d’automatiser sa maison a un véritable apport sur le confort qu’on y trouve. Plus besoin de se prendre une averse pour ouvrir le portail en rentrant à la maison, plus besoin de prendre froid en ouvrant les volets le matin, et fini les retours de weekend dans une maison toute froide.

Aujourd’hui, une maison intelligence est capable de savoir quand vous rentrez à la maison (grâce à votre smartphone par exemple), et donc d’ouvrir le portail avant même que vous n’arriviez. Les volets peuvent s’ouvrir et se fermer au rythme du soleil, et peuvent même aller jusqu’à s’adapter à la saison et la température pour laisser entrer la lumière et la chaleur du soleil l’hiver, ou au contraire conserver le frais l’été en fermant les volets des fenêtres exposées au soleil. De la même façon, votre maison sait quand vous êtes présent, et peut ainsi adapter elle même votre chauffage pour que la maison soit toujours à la température idéale pour vous. Il est même possible de diffuser automatiquement votre playlist musicale préférée à votre réveil, ou quand vous rentrez à la maison. Pendant ce temps, un robot peut passer l’aspirateur dans la maison à votre place, et le système d’arrosage automatique arrosera votre jardin, tout en tenant compte des prévisions météo des prochains jours, histoire de ne pas arroser inutilement.

Fibaro, un acteur important aujourd’hui dans le domaine, a réalisé une très belle vidéo montrant ce qu’il est facile de réaliser aujourd’hui:

Tout ceci n’est pas de la science fiction : c’est tout à fait réalisable aujourd’hui, et cela assez simplement.

La Domotique permet des économies d’énergie

En gérant les volets selon la saison, ainsi que le chauffage, le système domotique vous permet d’économiser de l’énergie, et donc de l’argent, même si au départ on ne recherchait que le confort en plus. La consommation d’énergie peut être suivie très finement, qu’il s’agisse de votre consommation d’électricité, d’eau, ou même de gaz.

conso_energieVous partez de la maison ? Le simple fait d’activer l’alarme en partant va passer le chauffage en mode éco, et éteindre toutes les lampes et les appareils restés en veille, réduisant ainsi votre consommation d’énergie en votre absence. Et ceci sans aucune action de votre part. C’est cela la maison intelligente !

La domotique apporte de la sécurité

Les automatismes que nous avons vus plus haut peuvent tout à fait contribuer à la sécurité de vos biens, en réalisant ce qu’on appelle une simulation de présence : même en votre absence, les volets continuent de s’ouvrir, de la musique peut être diffusée dans la maison, et des lumières allumées aléatoirement. Ainsi, de l’extérieur, il devient très difficile de savoir si la maison est inoccupée, ce qui dissuade de nombreux cambrioleurs.

Une détection de fuite d’eau peut couper automatiquement l’arrivée d’eau afin d’éviter de gros dégâts.

Mais la sécurité, c’est également la sécurité des personnes : en cas de détection incendie, par exemple, il est tout à fait possible d’ouvrir automatiquement les volets, déverrouiller les portes, et éclairer le chemin de la sortie pour faciliter l’évacuation. Exemple d’une mise en scène d’un « simple » détecteur de fumée, couplé à un système domotique:

Dans le cas de personnes dépendantes, telles que des seniors ou des personnes à mobilité réduite, il est également possible par exemple de prévenir un proche ou les services de secours en cas de chute ou tout évènement anormal.e

Une journée type avec la domotique

Pour vous donner un exemple concret, voici par exemple ce qui se passe chez moi :

Le matin, ma box domotique vérifie mon calendrier Google pour savoir si je travaille : si oui, elle met en route le sèche serviettes une demie heure avant que je ne me lève, pour avoir une serviette chaude à la sortie de la douche. Elle me réveille en augmentant progressivement la lumière de la chambre, et m’allume la cuisine, prête à m’accueillir. Les infos du matins sont diffusées sur l’enceinte du système multiroom audio dans la cuisine. Les volets, eux s’ouvriront au lever du soleil. Je déjeune, puis passe à la salle de bain. Un détecteur de mouvement sait que je viens de changer de pièce et transfère la diffusion audio du système multiroom dans la salle de bain, pour cette fois m’y diffuser ma playlist préférée. S’il y a des travaux ou un soucis sur la route, mon Karotz (lapin communiquant), piloté par ma box domotique, me rappelle vocalement qu’il est l’heure de partir au travail, car il aura calculé le temps de trajet en conséquence de ces imprévus. D’ailleurs mon portail est déjà ouvert et n’attend que mon départ pour se refermer derrière moi.

Grâce au GPS de mon smartphone, ma maison sait que je suis parti. Si je ne l’ai pas fait, la maison me demande si elle doit enclencher l’alarme. Si oui, elle éteint alors tous les appareils et lampes qui seraient restés allumés, et passe le chauffage en mode éco. Cette même alarme gérera d’ailleurs une simulation de présence pour dissuader les cambrioleurs en faisant croire que la maison est occupée. Pendant ce temps le robot aspirateur de la maison s’attellera au ménage, pour que la maison soit propre au retour des occupants.

Si un transporteur vient à passer pendant mon absence, j’en suis alerté sur mon mobile, photo à l’appui. L’appel du portier est redirigé vers le smartphone, ce qui me permet de dialoguer avec le livreur. Je peux alors déverrouiller le portillon afin de laisser entrer le livreur pour qu’il pose le colis dans un endroit sûr.

Le soir, mon système domotique détecte quand je suis sur la route du retour, et enclenche le chauffage si besoin pour réchauffer la maison qui aurait pu refroidir un peu trop durant la journée. Mon portail sera ouvert avant même que j’arrive devant la maison, m’évitant l’attente devant celui ci.

Si le calendrier de ramassage des poubelles prévoit un ramassage le lendemain, un SMS m’est envoyé pour me le rappeler, avec le type de poubelles à sortir. D’ailleurs, l’éclairage des meubles du salon passera en jaune ou en marron pour indiquer clairement le type de poubelles à sortir :)

Au coucher du soleil, les volets se fermeront automatiquement. Le système domotique m’enverra par la même occasion un SMS m’indiquant la production photovoltaïque de la journée, en comparaison de la consommation électrique.

Une envie de regarder un bon film le soir ? D’une touche, le système allumera la TV, l’ampli Home Cinéma, tamisera la lumière, et lancera l’Apple TV. Il ne restera plus qu’à choisir le film. On pourra même demander oralement à Siri de nous faire une suggestion ;-)

Tout ceci sans que je n’ai besoin d’intervenir sur quoique ce soit : la maison est « intelligente » et s’adapte en fonction de ce qui se passe. Le scénario du lendemain pourra être différent, si la maison sait que c’est le weekend ou que nous sommes en vacances. Et je le répète: il s’agit de scénarios simples, mis en place grâce à quelques capteurs et actionneurs.

D’ailleurs, par exemple, un détecteur de présence dans chaque pièce permet différentes choses :

  • Détecter une intrusion quand l’alarme est enclenchée, bien sûr
  • Eteindre automatiquement les lampes et parfois certains appareils quand la pièce n’est plus occupée depuis un certain temps (même la TV peut être éteinte de cette façon) . Très pratique avec des enfants !
  • Eclairer la pièce quand une présence est détectée, en adaptant l’éclairage en fonction de l’heure : plafonniers le soir, et lampes d’appoint quand on se lève la nuit pour ne pas être ébloui par exemple.

Inutile de multiplier le matériel. Mais alors, comment fait on ? C’est l’objet de l’article suivant: Comment domotiser sa maison ?

Partager

7 commentaires

  1. je réfléchis beaucoup à l’acquisition d’une box domotique depuis un certain temps. Ce n’est pas le budget qui pose problème dans ma décision mais le manque de maturité du marché. Aucune box ne semble être parfaite, et toutes posent des problèmes à leurs utilisateurs. Je différencie une box qui n’est pas capable de répondre à tel ou tel scénario d’une box instable qui n’est pas capable de répondre aux fonctions de bases pour laquelle à été développé. Plus globalement, et à la vue des nouveaux devices sorties lors du CES j’ai l’impression que l’on se dirige vers des composants autonome (Netatmo, Nest, WeeMo…), des composants qui proposent leur propre interface de gestion et qui éventuellement savent s’interfacer avec une box (via api). J’ai l’impression que les purs devices Zwave (même si ils sont disponibles en nombres) ne finiront pas par s’imposer au contraire des devices autonomes. Au final c’est peut préférable, nul n’a envi de se retrouver sans chauffage car sa box à un problème. Nul n’a envi de se retrouver sans alarme pour la même raison. La possibilité d’accéder a une console web d’administration est un gros plus. Si le device est compatible avec une box domotique ou avec le homekit d’Apple, c’est un plus!
    Il est donc aujourd’hui préférable d’avoir un Thermostat Netatmo pour gérer son chauffage, une alarme MyFox pour la sécurité, un system Sonos pour la musiques multiroom que d’investir à 100% dans des devices Zwaves qui dépendront à 100% de la box domotique.

  2. personnellement et afin d’y voir encore plus clair pour l’utilisateur, je fais la différence entre la sureté (alarme, caméra) et la sécurité (detection de coupure elec -wallplug par ex-, inondation, incendie, assistance aux personnes agées…) les militaires ou pompiers, me semble t il utilise cette différence. De la sorte, autant il me parait important d’inclure la « sécurité » dans la domotisation de sa maison, autant je pense qu’inclure du zwave dans sa maison est antinomique avec la sureté de sa maison. Lorsque les zwave sera bien développé et que les brouilleurs pollueront, le bon usage du lexique permettra de clarifier les choses. Je suis cependant bien conscient que tant les industriels, qu’entreprises que média continuent de jumeler les choses.

    Sinon cet article a le grand mérite d’expliquer que la domotique n’est pas qu’une passion de geeks fénéants comme on tend à nous dépeindre (trop) souvent !!!

  3. Bonsoir,
    Je suis néophyte dans le domaine mais ça me fascine. Je ne comprend pas forcément tout les termes techniques mais je me demandait deux choses : est ce que c’est fiable? C’est à dire est ce que par exemple en cas d’incendie les volets roulants de la maison peuvent de pas s’ouvrir en cas de problème électrique ou autre. Et la deuxième chose est ce qu’il est possible de servire éventuellement de « maison témoin »? Merci beaucoup
    cordialement

Laisser un commentaire

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !