Test du nouveau robot aspirateur connecté de iRobot: le Roomba 980

3

iRobot Roomba 980

1199€
iRobot Roomba 980
83.75

Qualité

10/10

    Fonctions

    8/10

      Utilisation

      9/10

        Prix

        7/10

          Pour

          • Nettoyage méthodique
          • Application smartphone
          • Puissance d'aspiration

          Contre

          • Pas d'API
          • Le prix !

          iRobot, maintenant très connu pour ses robots aspirateurs, vient de lancer officiellement sa gamme 900, avec le Roomba 980. Qu’apporte t il de nouveau ? Deux choses, surtout: une caméra lui permettant de cartographier la pièce, et donc d’avoir un déplacement intelligent, contrairement aux anciens modèles qui avaient un déplacement plutot aléatoire; et une connexion Wifi, ce qui permet de le piloter via son smartphone, qu’on soit à la maison ou non.

          Sorti il y a tout juste quelques jours, j’ai eu la chance de pouvoir jouer avec une semaine à la maison, histoire de vous le présenter un peu plus en détail.

           

          I. Déballage du Roomba 980

          Le Roomba 980 arbore un packaging toujours aussi épuré, présentant simplement le robot aspirateur. On notera toutefois une petite icone verte en bas à gauche signalant qu’il s’agit d’un modèle connecté.

          test_roomba_980_24

          test_roomba_980_25

          A l’intérieur, on y retrouve les accessoires habituels: la station de charge, son cable d’alimentation, une brosse latérale, un filtre de rechange, et deux bornes pour murs virtuels, permettant de délimiter des zones.

          test_roomba_980_26

          Première chose qu’on remarque: la présence d’une caméra sur le dessus.

          test_roomba_980_27

          Sur le devant, le bouton pour retourner à sa station de charge, le gros bouton « Clean » pour lancer le nettoyage simplement, puis le bouton Spot, pour le nettoyage centralisé sur une zone précise.

          test_roomba_980_28

          Détail que j’apprécie beaucoup sur les Roomba: la présence d’une poignée pour pouvoir lever et prendre le robot si nécessaire. Un des seuls fabricants à le faire, c’est pourtant très pratique.

          test_roomba_980_29

          Revenons sur la caméra, grosse nouveauté de ce modèle:

          test_roomba_980_30

          Cette caméra est légèrement inclinée: contrairement à d’autres modèles eux aussi équipés de caméra, le Roomba ne va pas « filmer » le plafond pour créer créer une carte de la pièce, mais bien créer une carte en 3D de tout ce qu’il voit: mur, meuble, chaise, table, etc… Petite démonstration en vidéo:

          La carte est donc mise à jour en temps réel, si bien que le robot sait toujours très exactement où il se trouve, et où il peut passer sans encombre.

          test_roomba_980_31

          35,1 cm de diamètre pour une hauteur de 9,2 cm, ce qui lui permettra de passer sans problème sous la plupart des meubles (pas de soucis par exemple pour nettoyer le dessous de mes meubles Ikea ;-) Quant au poids, 4kg sur la balance.

          En dessous, on retrouve quelque chose d’assez classique: des capteurs pour détecter la saleté, les zones dans le vide, mais également le type de sol, ce qui permettra au Roomba d’adapter son aspiration automatiquement s’il vient à aller sur un tapis ou de la moquette, afin de tout nettoyer comme il faut. C’est la technologie Carpet Boost.

          On retrouve également la brosse latérale, et les deux « brosses » du centre, en caoutchouc, comme les modèles de la gamme précédente. Plus de balayette à poils, compliquée à nettoyer, les rouleaux en caoutchouc agrippent bien les saletés et sont très faciles à nettoyer.

          test_roomba_980_32

          test_roomba_980_33

          test_roomba_980_34

          Le bac à poussière, d’une bonne contenance (0,6 litres), dispose également d’un filtre Hepa. Le principe est toujours le même, un bac qui vient se retirer à l’arrière du robot:

          test_roomba_980_35

          test_roomba_980_36

          test_roomba_980_37

          test_roomba_980_38

          La base est elle aussi très semblable aux précédents modèles. Plus de bloc d’alimentation, elle intègre tout, il suffit d’y brancher le cable électrique livré:

          test_roomba_980_39

          test_roomba_980_40

          Enfin, les deux balises qui permettront de créer des murs virtuels, afin de cloisonner le Roomba dans une zone précise.

          test_roomba_980_41

          Ces modèles possèdent maintenant un mode halo: cela crée une zone de protection de 60 cm autour du mur virtuel que le robot ne pénétrera pas. Pratique par exemple pour protéger des objets fragiles, comme un grand vase posé au sol ou la gamelle du chien.

          test_roomba_980_42

          test_roomba_980_43

          test_roomba_980_44

           

          II. Utilisation du Roomba 980

          Comme je le disais, ce nouveau modèle est « connecté », c’est à dire qu’il est pilotable et programmable avec son smartphone.

          Il faut donc commencer par installer l’application Roomba, disponible sur iOS et Android. Au lancement, un assistant nous aide à configurer le Roomba. Cela consiste en fait à appuyer sur le bouton « Home » (la maison) durant quelques secondes, jusque ce que l’icone en forme de signal Wifi clignote. Le smartphone se connectera alors au réseau Wifi généré par le Roomba. On sélectionne ensuite le réseau Wifi de la maison à utiliser, on renseigne sa clé de sécurité, puis la configuration est envoyée au Roomba. Après quelques secondes celui ci est connecté.

          IMG_0845

          L’assistant finit ensuite par quelques infos bulles nous expliquant rapidement l’utilité des différentes icones de l’application:

          test_roomba_980_1

          test_roomba_980_2

          L’application est relativement intuitive, puisqu’on y retrouve le gros bouton « Clean » du Roomba pour lancer le nettoyage. C’est ce qui sera utilisé le plus souvent.

          test_roomba_980_3

          test_roomba_980_4

          Les icones du bas permettent ensuite d’ajuster quelques réglages, que nous verrons plus loin.

          test_roomba_980_5

          test_roomba_980_6

          test_roomba_980_7

          Et nous voilà enfin avec notre Roomba prêt à nous écouter :D Bon, l’écran de démarrage est suffisamment clair, pas grand chose de plus à en dire.

          test_roomba_980_8

          En revanche la partie paramétrage propose de nombreuses possibilités, comme le type d’aspiration, s’il faut détecter automatiquement les tapis et moquettes ou non, si le Roomba doit effectuer deux passages pour un nettoyage parfait, s’il doit s’appliquer dans les angles, etc…

          test_roomba_980_9

          Là aussi les options sont très claires et bien expliquées, d’autant que l’application a le mérite d’être entièrement en francais.

          test_roomba_980_10

          test_roomba_980_11

          Le Roomba peut bien sûr être programmé pour un passage automatique. Une heure différente peut être paramétrée pour chaque jour, mais une seule heure toutefois. Ca devrait toutefois être bien suffisant ;-)

          test_roomba_980_12

          Le dernier menu permet d’avoir plus d’informations sur le Roomba, son utilisation, et son historique. Un bouton « Localiser » permet également de le faire « chanter », pratique quand il s’est coincé par exemple sous un meuble et qu’on ne le trouve plus.

          test_roomba_980_13

          Un sous menu permet d’avoir toutes les consignes d’entretien:

          test_roomba_980_14

          Des vidéos pas à pas permettent de bien comprendre les manipulations à effectuer.

          test_roomba_980_15

          test_roomba_980_16

          test_roomba_980_17

          Les questions fréquemment posées, la documentation, etc… tout est disponible depuis l’application. Pas besoin de chercher après le manuel !

          test_roomba_980_18

          test_roomba_980_19

          Enfin, l’historique permet de voir tout ce qui a été accompli par le robot: mètres carrés nettoyés, temps passé, éventuelles erreurs, etc…

          test_roomba_980_20

          test_roomba_980_21

          test_roomba_980_22

          Dernier détail, dans les paramètres: la possibilité de donner un nom au robot. En effet, si vous en possédez plusieurs, la même application permettra de tous les gérer au même endroit. Leur donner un nom permettra de mieux les identifier, s’il y en a un par exemple au rez de chaussée et un à l’étage.

          test_roomba_980_23

          Une petite vidéo rapide pour vous le montrer en fonctionnement:

          L’exemple ici est sur une petite zone. En pratique, le Roomba commence son cycle de nettoyage en constituant sa carte peu à peu, par petites zones, qu’il nettoie les unes après les autres. Il sait donc très exactement où il est déjà passé ou non. Et s’il doit retourner à sa base de rechargement, il prendra le chemin le plus court, pas obligatoirement celui qu’il a pris pour arriver où il est actuellement.

          La position de la base est important: en effet, le Roomba tracera des lignes perpendiculaires à sa station, selon la configuration de votre intérieur il peut être préférable qu’il aille dans un sens plutot qu’un autre.

          iRobot-Roomba-980-Video

          Détail important à noter: s’il se retrouve dans le noir, sous un meuble, ou que quelque coche obstrue la vision de la caméra, il se basera sur la carte créée lors du cycle précédent. Et au pire il a toujours ses nombreux capteurs qui lui permettront de se diriger dans la maison en évitant les obstacles.

          En configuration par défaut, le robot longe les murs à la fin de son cycle afin de bien les nettoyer.

           

          III. Conclusion

          De prime abord, outre la présence de la caméra, ce nouveau modèle semble très ressemblant aux anciens. Pourtant la technologie a l’intérieur n’est plus du tout la même, avec notamment l’arrivée de iAdapt 2.0 qui calcule une carte 3D de la pièce et permet un nouveau comportement et de nouvelles possibilités. Ainsi, grâce à celà, le Roomba est capable de nettoyer tout un étage, alors qu’il fallait plutot le limiter à quelques pièces auparavant. Il explore les environs, crée sa carte, et nettoie consciencieusement chaque coin et chaque pièce. Si l’étage est trop grand, il retourne se mettre en charge sur sa station après 90min, puis reprend ensuite son travail exactement là où il s’est arrêté. Impossible à faire avec l’ancien système iAdapt 1.0. Ce système de carte est apparemment un projet d’envergure pour iRobot, qui envisage déjà de pouvoir partager cette carte avec d’autres équipements. Sans doute avec une nouvelle version du Scooba, capable de laver par terre, et pourquoi pas avec un assistant  type majordome. iRobot est après tout un leader en robotique…

          La technologie Carpet Boost permet elle d’adapter automatiquement la puissance d’aspiration. Dans les faits, le Roomba est du coup plutot discret en temps normal, sur sols dur, car sa puissance d’aspiration est abaissée, sans être au détriment du nettoyage toutefois. ll devient plus bruyant par contre sur moquettes et tapis.

          L’application mobile est enfin un vrai plus, puisqu’il sera possible de déclencher le nettoyage où qu’on se trouve, à la maison, mais aussi depuis le bureau par exemple pour faire un petit ménage express avant que des visiteurs inattendus n’arrivent à la maison ;-)

          Alors que des marques concurrentes proposent déjà le côté connecté ainsi que la cartographie depuis quelques temps, iRobot arrive enfin avec ces nouveautés tant attendues. Seulement, cette technologie (très performante) se paye au prix fort, puisque le Roomba 980 est proposé au tarif de 1199€ ! iRobot nous avait habitué à des prix beaucoup plus accessibles, j’ai bien peur que ce tarif en rebute beaucoup.  Autant 1300€ pour le robot de Dyson choque peu, la marque étant réputée pour du haut de gamme et des prix tout aussi hauts, autant un tel tarif chez iRobot peut surprendre. La faute à la technologie utilisée à l’intérieur, encore très couteuse, dixit son inventeur.

          roomba_980_2

          J’ai d’ailleurs eu l’occasion de rencontrer Colin Angle, CEO de iRobot, à une conférence donnée à Paris début novembre, et je lui ai posé la question fatidique: quid de l’API ? La réponse a été une douche froide: pas d’API, pas d’ouverture, cela n’est pas dans leurs projets d’ici les deux années à venir :/ A quelques exemples donnés avec des interactions en domotique, il m’a répondu que cela ne touchait qu’une poignée de geeks, et non le grand public, auquel Roomba s’adressait. Bref, si on veut pouvoir interagir avec le nouveau 980, il faudra « espionner » la communication entre l’application et le Roomba sur le réseau… Bien que très beau, et très performant, pour ma part le tarif est clairement prohibitif. Ajoutez à cela l’absence d’API, je pense tourner encore un bon moment avec mon ancien Roomba, pilotable en domotique grâce au Thinking Cleaner présenté ici… En terme de robot connecté avec navigation méthodique, l’autre alternative actuellement est le Neato BotVac Connected, à priori aussi performant, disposant d’une API, et vendu « seulement » 790€.

          Partager

          3 commentaires

          1. Salut

            Si tu as un lien vers l’api du neato, je la veux bien parce que je ne trouve que celle dispo via l’usb, alors que j’aimerai une API pour les commandes Wifi…

            Merci

          2. Bel article, complet comme d’hab. Mais à 1300€, je vais rester avec mon bon vieux 560 qui fait le taf avec ses lighthouse et le Thinking Cleaner que tu m’as fait découvrir.

            Par contre, et rien à voir avec l’article, le refresh de ta page toutes les x minutes, qui renvoie tout en haut de l’article alors qu’on en a seulement lu les 3/4, c’est franchement…pénible:/

          3. Merci pour ce test. C’est bien dommage qu’ils ne proposent pas d’API. Je ne pense pas que ce soit ds la philosophie d’Irobot. Mais ils changeront d’avis un jour comme pour la nav aléatoire.

            @ bientôt
            Cédric (de Kelrobot)

          Laisser un commentaire

          Ne ratez plus aucune news !

          Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

          Merci pour votre inscription !