DreameBot L10 Ultra: une version plus abordable de notre robot aspirateur préféré !

8.9
DreameBot L10 Ultra: une version plus abordable de notre robot aspirateur préféré  !
DreameBot L10 Ultra: une version plus abordable de notre robot aspirateur préféré !
Nettoyage entièrement automatisé
Puissance d'aspiration de 5300 Pa
Gestion des tapis, avec levage automatique des tampons

Fin d'année dernière, j'avais eu l'occasion de vous présenter le DreameBot L10s Ultra, qui est encore pour moi à ce jour mon robot préféré. Il faut dire qu'il est extrêmement complet: collecte automatique de la poussière dans un sac jetable, lavage grâce à deux Mops motorisées, gestion automatique de l'eau propre et l'eau sale, ronde de sécurité, etc. Bref, il regroupe toutes les fonctions qu'on pourrait attendre d'un tel appareil. Bien sûr cela a un cout: pas loin de 1200€. Le fabricant vient de le décliner dans une version nettement plus abordable, sous la barre des 900€: le DreameBot L10 Ultra. Le “s” de “L10s” a disparu. Ainsi que quelques fonctions, permettant de réduire son tarif. Mais le fabricant réussit à proposer un appareil qui reste très performant et qui conviendra à la plupart des utilisateurs !

Déballage du DreameBot L10 Ultra

Comme nous allons le voir, ce nouveau modèle ressemble énormément à son grand frère.

On retrouve quasi le même emballage, lourd et encombrant (17kg !). Et oui, nous avons là un robot aspirateur, accompagné de sa station de vidage / nettoyage, ne l'oublions pas.

test dreame l10 ultra 1
test dreame l10 ultra 2

L'intérieur est parfaitement protégé et agencé, en 3 parties: la station de base, les accessoires, puis le robot lui même.

test dreame l10 ultra 4

Les accessoires sont nombreux. On y retrouve notamment :

  • 1x Brosse latérale
  • 1x Cordon d'alimentation
  • 1x Sac de nettoyage
  • 1x Sac à poussière supplémentaire
  • 2x Mops (serpillères)
  • 1 X Brosse de nettoyage
  • 1x Manuel d'utilisation

Pas de brosse centrale ou latérale de remplacement, toutefois.

Au final, nous avons tout cela:

test dreame l10 ultra 5

Le robot est identique à son grand frère: d'un diamètre de 35cm (pour 9,7cm d'épaisseur), il propose un mélange de finition blanche brillante et mate.

test dreame l10 ultra 8

Grosse différence toutefois avec le DreameBot L10s Ultra, visible à l'avant: la disparition de la caméra RVB, qui, associée à une couche d'intelligence artificielle, lui permettait de reconnaitre les objets et ainsi mieux les éviter. A la place nous avons maintenant un système IR plus standard.

test dreame l10 ultra 12
test dreame l10 ultra 38
A gauche le L10, à droite le L10s doté de la caméra et l'IA

La fonction permettant de faire une ronde de sécurité pour voir ce qui se passe chez soi disparait du coup également.

Pour se repérer dans l'espace, il utilise un “radar” de type LIDAR ultrasonique, visible sur le dessus, permettant de scanner la pièce à 360° pour en réaliser un plan complet très rapidement. Ce système lui permet de travailler même dans le noir complet, contrairement aux systèmes reposant sur une caméra.

test dreame l10 ultra 14

Trois boutons sont présents sur le dessus du robot: le premier bouton sur la gauche permet de nettoyer une zone précise sur 1,5m2, vient ensuite le bouton Marche/Arrêt/Nettoyage, et enfin le bouton pour le retour à la station d'accueil.

L'arrière abrite les contacts de charge, les connecteurs et l'orifice de remplissage automatique de l'eau.

test dreame l10 ultra 11

Sous le capot, on accède au bouton de réinitialisation et au bac à poussière de 350 ml, équipé bien sûr d'un filtre HEPA. Un classique.

test dreame l10 ultra 9
test dreame l10 ultra 10

En dessous, nous avons la brosse en caoutchouc sans poils, la brosse latérale, et les divers capteurs de saleté, de vide, etc. maintenant courants sur ce type d'appareil.

test dreame l10 ultra 15
test dreame l10 ultra 16
La brosse en silicone est plus facile à nettoyer que les brosses à poils

Pour le lavage, le DreameBot L10 Ultra est équipé de deux tampons rotatifs:

test dreambot l10s ultra 38
test dreambot l10s ultra 39

La partie en tissu, tenue par un système de scratchs, pourra facilement se retirer pour être changée ou lavée.

A lire également:
Test du robot aspirateur iRobot J9+ Combo: surprenant !
test dreame l10 ultra 17

Ces deux tampons tiennent sous le robot par un système magnétique.

test dreame l10 ultra 18

Sa faible hauteur lui permet de passer sous la plupart des meubles:

test dreame l10 ultra 19

Passons maintenant à la station. Celle ci est quasi identique à celle du DreameBot L10S Ultra, mis à part la couleur blanche du capot avant, qui est argentée sur le L10s. On conserve un format compact de 42,3 x 34 x 56,8 cm, tout en hauteur. Cela permet d'occuper moins d'espace horizontal, et ainsi le glisser plus facilement entre les meubles.

test dreame l10 ultra 20

Cette station se compose de trois sections. La partie supérieure contient le réservoir d'eau propre de 2,5 litres et le réservoir d'eau sale de 2,4 litres.

test dreame l10 ultra 27
test dreame l10 ultra 30
test dreame l10 ultra 32

C'est un système maintenant classique sur les stations de lavage: le robot peut venir se charger en eau propre, et vider son eau sale. Ces bacs permettent une autonomie de plusieurs jours sans avoir à recharger en eau propre ou à vider l'eau sale.

Autre fonction qui a disparu par rapport à son grand frère: la gestion automatique du produit détergent. L'emplacement pour la cartouche de détergent est toujours là, mais le système de gestion a disparu, occulté par un cache en silicone sur le fond:

test dreame l10 ultra 28
test dreame l10 ultra 29

Bon, si l'utilisation de la cartouche de détergent est très pratique, elle n'est pas non plus primordiale: on peut tout à fait mélanger un peu de produit détergent directement dans le bac d'eau propre (on évitera du coup aussi la dépendance à une cartouche propriétaire ;-)

Sur l'avant de la station se trouve l'endroit où se fait la collecte automatique de la poussière dans un sac jetable. Un sac à poussière est déjà en place à la réception, et nous avons un sac de remplacement fourni.

test dreame l10 ultra 23

On notera au passage l'existence d'un joint tout autour de ce compartiment, pour améliorer l'aspiration:

test dreame l10 ultra 25
test dreame l10 ultra 22
Un petit outil pour le nettoyage se dissimule également ici !

Enfin, la partie basse est l'endroit où le tampon des serpillières est nettoyé, grâce notamment à une plaque dotée de petits picots, qui nettoieront les serpillères lorsqu'elles viendront tournoyer dessus.

test dreame l10 ultra 21

La planche à laver est amovible pour faciliter le nettoyage.

test dreambot l10s ultra 8

Passons donc à l'utilisation de ce nouveau robot…

Utilisation du DreameBot L10 Ultra

Pour configurer le DreameBot L10 Ultra, il est possible d'utiliser l'application Dreamehome ou l'application Xiaomi Home, toutes les deux disponibles sur iOS ou Android.

Le processus d'installation est toujours aussi simple. L'application détecte le robot via Bluetooth et envoye les informations d'identification Wifi pour que le robot s'y connecte.

test dreame l10 ultra app 1

On peut ensuite le positionner dans une pièce et lui donner un nom.

test dreame l10 ultra app 2

L'assistant nous donne quelques conseils sur le positionnement du robot et son fonctionnement.

test dreame l10 ultra app 3

On pourra activer la reprise du travail automatique (quand la surface à nettoyer est trop grande, le robot retourne se mettre en charge et reprendra son travail où il s'est arrêté), le mode DND (interdiction de se mettre en route durant certaines heures, pour ne pas déranger les occupants notamment la nuit), ou encore activer la protection enfant, qui désactive les touches sur le robot pour éviter des mises en route intempestives (mes enfants sont grands, mais j'active ce mode pour mon chien, qui aime bien déclencher les robots avec sa truffe :p ).

A lire également:
Après le salon, Dreame s'attaque aussi au jardin et à la piscine ! #IFA2023

Après l'avoir installé, la première tâche consiste à cartographier le logement. Cela a pris environ 7min pour ma maison de 80m2. A ce stade, le robot ne nettoie pas, il passe simplement de pièce en pièce pour les cartographier, c'est donc très rapide.

Vous pouvez ensuite renommer, diviser ou combiner les pièces, grâce aux commandes disponibles en bas d'écran.

test dreame l10 ultra app 4

Malheureusement, vous ne pouvez pas nommer les pièces. Vous pouvez seulement utiliser des icônes pour représenter ce à quoi sert la pièce. C'était déjà le cas sur le L10s. J'espère qu'ils incluront la possibilité de nommer les pièces dans les futures mises à jour du firmware, car actuellement si on a plusieurs chambres, on aura “chambre 1”, “chambre 2”, etc. ce qui n'est pas très joli :p

test dreame l10 ultra app 5

On peut également créer des murs virtuels, des zones interdites et des zones interdites au lavage seulement: j'utilise par exemple le mur virtuel pour interdire au robot de passer sous mon poêle à bois, une zone trop chaude quand le chauffage est en route, et une zone interdite au lavage pour le coin tapis du toutou.

On peut également définir différents paramètres de nettoyage pour chaque pièce, ainsi qu'une séquence de nettoyage. On peut ainsi demander à augmenter la puissance d'aspiration dans la salle de bain (pour les cheveux notamment) ou encore le taux d'humidité des serpillères (dans la cuisine par exemple). Il est aussi possible de paramétrer plusieurs passages, jusqu'à 3, dans une même pièce, pour un nettoyage en profondeur.

test dreame l10 ultra app 6

De nombreux autres paramètres sont disponibles dans les réglages, comme le nettoyage des tapis par exemple: pas besoin de retirer les tampons de lavage car le robot les soulève automatiquement à 7 mm lorsqu'il ne passe pas la serpillière ou lorsqu'il rencontre un tapis. De même, lorsqu'il reconnait un tapis, il peut augmenter automatiquement sa puissance d'aspiration.

On retrouve aussi une cartographie Wifi pour s'assurer que le robot capte bien partout, ou encore une fonction permettant de nettoyer le bas de la station de lavage: celle ci va en effet se remplir d'eau, il suffit ensuite de frotter à l'aide de la brosse fournie. Une fois le nettoyage terminé, la station va aspirer l'eau salle dans son … bac d'eau sale. Très pratique ! C'est d'ailleurs une fonction que n'a pas son grand frère !

test dreame l10 ultra app 7

Il est également possible de régler le délai entre chaque nettoyage des serpillères, soit selon la superficie lavée (de 10 à 35m2), soit à chaque changement de pièce. Personnellement, lorsque je nettoie manuellement, je rince ma serpillière après avoir nettoyé chaque pièce, j'ai donc réglé le robot pour qu'il suive la même stratégie. Mais libre à vous de modifier cela, pour un nettoyage après une certaine superficie si vous préférez. Le but est d'avoir des serpillères régulièrement lavées pour un nettoyage impeccable du sol.

Une fois le nettoyage terminé, le robot retourne à la station de lavage et effectue un dernier nettoyage des serpillères. Une fois cette opération terminée, il passera les deux heures suivantes à utiliser de l'air chaud pour sécher les tampons. Une fonction très utile, qui évite le développement des bactéries dans du tissu humide, et donc les mauvaises odeurs.

A lire également:
Test Segway Navimow i108E: le robot tondeuse doté d'IA qui révolutionne l'entretien du jardin en 15min, sans câble à installer !

Pendant le séchage, il suffit de vider le réservoir sale et de le rincer à l'eau claire. N'oubliez pas de remplir également le réservoir d'eau propre. Mais de toute façon l'application vous le rappellera.

Des informations diffusées vocalement, et en français, permettent également d'être alerté du moindre problème sur le robot.

A l'utilisation, le DreameBot L10 Ultra reste très silencieux. Avec une forte puissance d'aspiration, il est possible de mesurer environ 65 dB.

Lors du nettoyage des serpillères, le niveau sonore monte à environ 75 dB. Le plus bruyant est bien sûr lorsqu'il vide la poussière dans le sac à poussière, avec 92 dB. Heureusement cette étape ne dure que quelques secondes. On évitera juste de la lancer pendant que les occupants dorment (d'où l'intérêt du mode DND).

Conclusion

Le DreameBot L10s Ultra m'avait bluffé par son efficacité et ses fonctions vraiment très complètes. Et malgré la disparition de quelques fonctions sur ce L10, dans l'ensemble il fait du très bon boulot. Tout est pratiquement automatisé. Il faut juste vider le réservoir d'eau sale de temps en temps, et le recharger en eau propre. Et une fois par mois, voir tous les deux mois, remplacer le sac à poussière. L'entretien est donc minimum.

Le ménage est très bien réalisé: il faut dire qu'avec une aspiration de 5300 Pa, et des tampons rotatifs à 180 tours par minute, nettoyés automatiquement par la station, peu de saletés lui résistent.

Bien sûr, comme dit en introduction, pour abaisser son tarif le fabricant a dû faire quelques concessions sur les fonctions. La principale étant la suppression de la caméra et de l'IA. Conséquence: si le L10s savait reconnaitre un câble électrique, un lacet de chaussure, une chaussette qui traine, etc. avec ce modèle ci il faudra bien veiller à les ranger, car dépourvu de caméra il ne saura pas les voir et s'enroulera dedans. C'est la principale différence avec son grand frère, le reste du nettoyage étant sinon aussi performant.

En terme de cout, ces concessions ont un impact important également, puisque contrairement au L10s qui frôlait les 1200€, le L10 affiche lui un tarif public de 899€. Si vous cherchez un robot vraiment complet et efficace, mais pour un budget serré, c'est un modèle que je ne peux que vous conseiller !

8.9 Total Score
Quelques concessions pour un tarif beaucoup plus abordable

Ce DreameBot L10 Ultra fait quelques concessions sur les fonctions de son grand frère: disparition de la caméra et de l'AI, plus de gestion automatique du détergent, plus de fonction de vidéosurveillance... Mais au final il conserve l'essentiel de ce qui faisait du L10s un modèle performant, tout en permettant d'abaisser considérablement son tarif.

Qualité
9
Fonctions
9
Utilisation
9
Prix
8.5
POUR
  • Nettoyage entièrement automatisé
  • Puissance d'aspiration de 5300 Pa
  • Gestion des tapis, avec levage automatique des tampons
CONTRE
  • Toujours impossible de personnaliser le nom des pièces
  • Long des murs pas lavé
Pour information, cet article peut contenir des liens affiliés, sans aucun impact sur ce que vous gagnez vous même ou le prix que vous pouvez payer pour le produit. Passer par ce lien vous permet de me remercier pour le travail effectué sur le blog chaque jour, et d'aider à couvrir les dépenses du site (hébergement, frais de port pour les concours, etc.). Ca ne vous coute rien, mais ca m'aide beaucoup ! Merci donc à ceux qui joueront le jeu !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Ne ratez plus aucun article, test de produit ou guide, grâce à un mail dans votre boite chaque vendredi !

Tags :

Que pensez vous de cet article ? Laissez nous vos commentaires !
Merci de rester courtois: un bonjour et un merci ne coutent rien ! Nous sommes là pour échanger de façon constructive. Les trolls seront supprimés.

Laisser un commentaire

Maison et Domotique
Logo
Register New Account
Enregistrez vous, et stockez vos articles préférés sur votre compte pour les retrouver n'importe où, n'importe quand !
Compare items
  • Casques Audio (0)
  • Sondes de Piscine Connectées (0)
  • Smartphones (0)
Compare