Test: Pilotez votre Roomba avec votre smartphone ou votre box domotique grâce à Thinking Cleaner

7

Thinking Cleaner

99€
Thinking Cleaner
95.75

Qualité

10/10

    Fonctionnalités

    10/10

      Utilisation

      10/10

        Prix

        9/10

          Pour

          • Simplicité de mise en place
          • Facilité d'utilisation
          • API disponible

          Contre

          • Compatible seulement avec les séries 500 et 600

          Le top du confort n’est il pas d’avoir un robot qui fasse votre ménage en votre absence ? En tout cas c’est très appréciable :D Pour cela deux solutions:

          • avoir un robot aspirateur qui puisse être programmé à l’heure et au jour qu’on souhaite. Pratique quand on a des horaires de travail fixes, mais le robot ne se mettra pas toujours au travail quand il le faut vraiment, si vous avez une journée de repos ou partez plus tard, etc…
          • avoir un robot aspirateur pilotable avec un smartphone. Certains modèles haut de gamme commencent à proposer cette fonctionnalité, comme LG, ou encore Dyson. De n’importe où vous pouvez prendre le contrôle de votre aspirateur et lancer une grande séance de nettoyage.

          Seulement, dans les deux cas, il reste très difficile d’intégrer le robot aspirateur dans son système domotique, ce qui serait pourtant le plus adapté, car lui sait quand quelqu’un est à la maison ou non, et où il faut nettoyer.

          Certaines personnes avaient toutefois réussi à automatiser cela en pilotant le Roomba en infra rouge, ou encore à l’aide d’une carte Roowifi qui ajoute le Wifi au Roomba, que nous avions testée ici. Cette dernière option s’avérait être la plus aboutie, elle souffrait néanmoins de quelques points négatifs, la carte restant apparente et ayant tendance à pas mal chauffer, et l’esthétique du Roomba en prenant pour son grade:

          titre_roowifi

          Mais ca, c’était avant la sortie du Thinking Cleaner ! Issu d’un projet Kickstarter lancé fin 2014, l’équipe hollandaise qui a réfléchi à ce projet a pensé à corriger les quelques petits défauts du Roowifi, notamment en intégrant la carte dans un capot en plastique venant remplacer celui d’origine du Roomba.

          Mais passons sans plus attendre à sa découverte.

           

          I. Déballage du Thinking Cleaner

          Le packaging du produit nous annonce directement la couleur, en présentant le capot en plastique et l’application mobile associée:

          thinking_cleaner_20

          Sans surprise, c’est ce qu’on retrouve à l’intérieur. Comme on le voit ca ressemble beaucoup au dessus du Roomba: c’est justement fait exprès. Nous avions vu avec le Roowifi qu’il fallait retirer le dessus du Roomba, pour y brancher la carte électronique sur la prise DIN du robot, rendant l’ensemble moins esthétique, et plus « DIY ».  Le Thinking Cleaner fonctionne à peu près sur le même principe, si ce n’est qu’il est intégré dans une plaque en plastique reprenant exactement les dimensions du couvercle du Roomba.

          thinking_cleaner_21

          Pas d’électronique visible, tout est proprement intégré. On ne verra apparaitre que la prise DIN sur le dessous du couvercle:

          thinking_cleaner_22

          Cette prise sera donc à connecter à celle présente sur le dessus du Roomba:

          thinking_cleaner_23

           

          II. Installation du Thinking Cleaner

          Comme le Thinking Cleaner reprend exactement la forme du dessus du Roomba, l’installation est enfantine ! Les concepteurs ont d’ailleurs réalisé une petite vidéo qui montre clairement comment procéder en moins de 30s:

          Comme vous l’aurez compris, il vous faudra donc un robot aspirateur Roomba comme celui ci par exemple:

          thinking_cleaner_24

          Attention, série 500 ou 600 uniquement. Les nouvelles séries 700 et 800 disposent d’une prise à un emplacement différent, du coup la société doit refaire un moule pour le couvercle. Bref, ce ne sera pas disponible tout de suite, car ca coute beaucoup d’argent.

          On commence donc par retirer le bac à poussière à l’arrière du Roomba:

          thinking_cleaner_25

          Puis on déclipse le dessus. C’est un peu dur, ca peut « craquer » un peu, mais c’est normal.

          thinking_cleaner_26

          Une fois le capot retiré on aperçoit donc la prise DIN présente sur le Roomba:

          thinking_cleaner_27

          Il n’y a plus qu’à y mettre le nouveau capot de Thinking Cleaner, en insérant bien la prise (qui vient se mettre naturellement en position, de toute facon). Au final, voilà notre Roomba, tout neuf !

          thinking_cleaner_28

          La transformation est très discrète, puisque seule une petite excroissance sur le côté droit avec la petite tête de robot permet de repérer la modification.

          thinking_cleaner_29

          Pour s’assurer du bon fonctionnement, il suffit de jeter un oeil à la led qui clignote, juste au dessus de la tête de robot, à l’extrémité de l’antenne dessinée. Différentes couleurs permettent d’indiquer son état:

          • Clignotement rouge: le Thinking Cleaner attend d’être configuré
          • Clignotement vert et orange: en cours de connexion Wifi
          • Clignotement vert: connecté
          • Clignotement rouge (quand le Thinking Cleaner est configuré): mode économie d’énergie, le Thinking
          • Cleaner est déconnecté et attend que le Roomba soit de nouveau rechargé.

          Une fois en place, il ne reste plus qu’à installer l’application mobile pour le configurer, disponible  pour iOS ou Android.

          thinking_cleaner_1

          Première question, si on souhaite lui laisser accès à la géolocalisation: il sera en effet possible de le déclencher automatiquement quand il détectera que nous sommes parti. Pratique :D

          thinking_cleaner_2

          Un assistant se lance au premier démarrage pour nous aider à le configurer. Il suffit de suivre les étapes.

          thinking_cleaner_3

          thinking_cleaner_4

          Après une présentation du montage que vous devez avoir obtenu, le Thinking Cleaner va générer son propre réseau Wifi:

          thinking_cleaner_5

          Il faut alors se rendre dans les paramètres de votre smartphone ou tablette, et sélectionner le réseau du Thinking Cleaner:

          thinking_cleaner_6

          Une fois cela fait, on revient dans l’application Thinking Cleaner, et on donne un nom à son Roomba:

          thinking_cleaner_7

          On choisit ensuite le réseau Wifi utilisé habituellement, que doit rejoindre le Thinking Cleaner:

          thinking_cleaner_8

          Puis on indique sa clé Wifi:

          thinking_cleaner_9

          La configuration se lance, il suffit de patienter quelques secondes:

          thinking_cleaner_10

          Voilà, l’installation est finie ! Je ne vous avais pas menti, c’est très très simple :D

          Passons donc à son utilisation…

           

          III. Utilisation du Thinking Cleaner

          L’utilisation se fera également depuis l’application mobile, qui indique immédiatement le statut du robot et le niveau de sa batterie sur l’écran d’accueil. En dessous, on retrouve les contrôles habituels du Roomba, qu’on peut lancer directement: Spot, Clean, Dock. La flèche vers le haut, et celles sur le côté permettent de piloter le Roomba comme une voiture télécommandée. Dans ce mode, l’aspiration s’arrête, ce mode permettant juste de diriger l’aspirateur où on souhaite. La touche en forme de note de musique permet de faire sonner le Roomba si jamais il s’est bloqué sous un meuble, pour le retrouver facilement.

          thinking_cleaner_11

          Si on maintient appuyé quelques secondes le bouton Clean, on accède au panneau avancé, permettant de lancer un nettoyage dans x minutes (entre 30 et 240min), ou encore de lancer un nettoyage maximum (le Roomba nettoie jusqu’à ce qu’il n’ait plus de batterie).

          thinking_cleaner_204

          En bas de l’écran, plusieurs onglets permettent d’accéder à différentes fonctions. Le second onglet, «Programme», permettra de gérer la programmation horaire du Roomba:

          thinking_cleaner_12

          Petite coquille sur la traduction des jours, qui peut perturber, mais qui n’empêche pas le fonctionnement. Pour créer une programmation, il suffit d’appuyer où on veut sur le calendrier, et de maintenir appuyé quelques secondes. Le menu de programmation apparait, permettant de sélectionner le type de programme à lancer et l’heure:

          thinking_cleaner_202

          Il est même possible d’utiliser la géolocalisation, de facon à ce que le Roomba se lance quand vous quittez la maison ! Il suffit pour cela d’indiquer votre lieu d’habitation, l’application gère le reste.

          thinking_cleaner_203

          Cette partie est très intéressante car elle permettra de définir des mises en route du Roomba les jours et heures qu’on souhaite. Si votre Roomba gère la programmation horaire, celle ci sera effacée pour ne pas avoir deux calendriers en parallèle. C’est donc la programmation du Thinking Cleaner qui prendra le relai. A noter que si votre Roomba est un entrée de gamme ne supportant pas la programmation horaire, et bien il pourra en hériter grâce au Thinking Cleaner !

          Le troisième onglet permet de configurer des notifications Push ou email.

          thinking_cleaner_13

          Pour pouvoir utiliser les notifications, il faudra par contre se créer un compte auprès de Thinking Cleaner. Vous pourrez le faire directement dans l’application, en allant dans les options (4eme onglet), puis Compte.

          thinking_cleaner_14

          Indiquez une adresse email, un mot de passe, et vous voilà enregistré (il restera juste à cliquer sur le lien d’activation reçu par mail).

          thinking_cleaner_17

          A partir de là les notifications se débloquent: vous pourrez recevoir une notification quand votre Roomba démarre son travail, le fini, s’il est en erreur, etc… Pratique quand il est programmé pendant votre absence pour vous assurer que le travail est fait !

          thinking_cleaner_19

          Notons la disponibilité d’une interface web, qui permettra également le pilotage du Roomba depuis son ordinateur ou un mobile n’ayant pas d’application native, comme les Windows Phone par exemple. Il suffira de taper l’adresse IP du Thinking Cleaner dans son navigateur internet habituel. On y retrouve alors exactement les mêmes fonctions que l’application mobile:

          thinking01

          La programmation:

          thinking02

          Et quelques options qui peuvent être ajustées:

          thinking03

           

          IV. Piloter son Roomba avec sa box domotique

          Les bidouilleurs vont être heureux, puisque le Thinking Cleaner dispose d’une API ! Et la société n’est pas avare sur le sujet, puisqu’elle communique au maximum, en publiant le détail complet de son utilisation, ici, mais également en poussant les différentes solutions à l’intégrer. Ainsi, il existe déjà des plugins pour:

          • Homey (in development)
          • Thermosmart (in development)
          • Gira Homeserver (KNX)
          • Homewizard
          • Fibaro
          • SmartThings
          • Pebble
          • Vera Mios
          • HomeSeer
          • Indigo domotics (in development)
          • Jeedom (in development)

          Je ne vais pas vous détailler toute l’API, mais les principales requêtes HTTP utilisées, pour vous montrer à quel point il peut être facile d’intégrer le Thinking Cleaner à notre système domotique, pour peu que celui ci accepte les requêtes HTTP:

          http://IP_THINKING_CLEANER/full_status.json : récupère toutes les informations du Roomba (état, niveau batterie, etc…)
          http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=clean : lance un nettoyage
          http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=spot : lance un nettoyage spot
          http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=CleanDelay&minutes=60 : lance un nettoyage dans 60min (le délai peut être ajusté)
          http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=dock : demande au Roomba de revenir à sa station de charge
          http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=find_me : fait sonner le Roomba
          http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=poweroff : éteint le Roomba

          Aller, pour les débutants je ne vais pas vous laisser comme ca, voyons quelques exemples avec différentes box.

           

          4.1 Utilisation du Thinking Cleaner avec la box Homewizard

          La Homewizard est la première box à l’avoir intégré, leur même pays d’origine n’y est sans doute pas étranger. Pour ajouter le Thinking Cleaner, il suffit donc de se rendre dans l’ajout des périphériques, puis sélectionner « Thinking Cleaner ». Un clic sur « Trouver un objet connecté », et le Roomba est automatiquement détecté et ajouté:

          thinking_cleaner_205

          Cet ajout ne fait en fait que créer bêtement deux commandes HTTP pour mettre en route le Roomba et l’arrêter, rien de très compliqué:

          thinking_cleaner_206

          On retrouve ensuite les commandes du Roomba via un bouton On / Off, visible ici en bas à gauche:

          thinking_cleaner_207

          Simple et efficace.

           

          4.2 Utilisation du Thinking Cleaner avec la box Fibaro HC2.

          La box Fibaro ne dispose pas pour l’instant d’un vrai plugin, mais un post sur le forum officiel Fibaro indique comment créer un périphérique virtuel pour l’utiliser au mieux.

          Il faut commencer par télécharger le périphérique virtuel Roomba_Thinking_Cleaner_V0.5_20150101.vfib, puis un pack d’icones Roomba_Icons pour personnaliser tout ca. Sur la Fibaro, on demande donc à créer un nouveau périphérique, puis on importe le modèle téléchargé:

          thinking_cleaner_hc2_1

          On renseigne l’adresse IP du Thinking Cleaner, puis le port 80 par défaut:

          thinking_cleaner_hc2_2

          On peut ensuite personnaliser chaque bouton en lui affectant l’une des icones importées:

          thinking_cleaner_hc2_3

          Enfin, il ne reste plus qu’à créer quelques variables nécessaires au fonctionnement du périphériques. On va pour cela dans la partie Panels, puis Variables:

          thinking_cleaner_hc2_5

          On crée ces différentes variables:

          • VD_Roomba_Actual
          • VD_Roomba_State
          • VD_Roomba_Batt_Lev
          • VD_Roomba_Capacity
          • VD_Roomba_Sensors

          thinking_cleaner_hc2_6

          Voilà: un clic sur le bouton « i » remonte automatiquement l’état actuel du Roomba ainsi que le niveau de la batterie. Les différents contrôles en dessous permettent de le piloter comme on souhaite:

          thinking_cleaner_hc2_7

           

          4.3 Utilisation du Thinking Cleaner avec la box eedomus

          La box eedomus permet de créer des actionneurs HTTP, qui permettent donc de faire des requêtes HTTP. On demande alors à ajouter un nouveau périphérique, puis on sélectionne HTTP – Actionneur:

          thinking_cleaner_eedomus_2

          On lui donne un nom:

          thinking_cleaner_eedomus_3

          Puis on renseigne les différentes URL de contrôle qu’on souhaite avoir (cf liste donnée plus haut, sinon directement l’API pour la liste complète). Ici je ne met par exemple que les contrôles principaux, je n’ai pas besoin d’avoir la totalité:

          thinking_cleaner_eedomus_4

          Au passage j’ai personnalisé l’affichage avec les icones du pack destiné à Fibaro ;-) Sur l’interface de l’eedomus, je peux donc lancer facilement l’action que je souhaite sur mon Roomba, et bien sûr les déclencher via des scénarios :D

          thinking_cleaner_eedomus_5

           

          4.4 Utilisation du Thinking Cleaner avec Jeedom

          Une petite dernière, avec la box que j’utilise en ce moment à la maison: Jeedom. Ici, un plugin a été créé, qui facilite encore plus sa mise en place. Un tour sur le Market de Jeedom, puis on installe le plugin Thinking Cleaner. On l’active, et on pense à cliquer sur le bouton « Sauvegarder »:

          thinkingcleaner_jeedom_1

          Le plugin va automatiquement détecter le Thinking Cleaner sur le réseau et le créer dans Jeedom. On le retrouve en allant dans Plugins / Bien être / Thinking Cleaner. Le Roomba a été ajouté avec le nom qu’on a donné au Thinking Cleaner, et les principales fonctions ont été ajoutées:

          thinkingcleaner_jeedom_2

          On se retrouve avec ce widget sur le Dashboard permettant de piloter le Roomba, avec même la remontée de son état et le niveau de sa batterie:

          thinkingcleaner_jeedom_3

          Chez moi j’ai par exemple fait un scénario qui lance le nettoyage quand on active l’alarme MyFox en mode Totale, ce qui signifie qu’on est partis. Si l’alarme passe dans un autre mode, on demande gentiment au Roomba de retourner à sa station de charge car on ne veut pas l’avoir dans les pattes ;-)

          scenario_rromba

           

          V. Conclusion

          Perso le Thinking Cleaner m’a vraiment séduit ! Bien présenté, bien fini, facile à mettre en place, et très simple à utiliser, il fait parfaitement ce qu’on attend de lui pour piloter le Roomba à partir de son smartphone ! La programmation est complète, les notifications Push pratiques, il se suffit à lui même ! Cette fois, la présentation est WAF Proof (totalement approuvée par ma femme, qui voyait d’un mauvais oeil le Roowifi, que je n’avais finalement pas adopté ;-)

          Si on souhaite aller plus loin en l’intégrant par exemple à son système domotique, c’est tout à fait réalisable grâce aux plugins déjà disponibles et son API. Là, il devient possible par exemple de déclencher automatiquement une séquence de nettoyage quand on active l’alarme totale, ce qui signifie qu’on part et qu’il n’y a plus personne à la maison. Il ne restera plus qu’à vider le réservoir de temps en temps quand on rentre le soir, mais ca aussi le Thinking Cleaner pourra nous y faire penser via une notification Push.

          Perso je l’utilise quotidiennement depuis trois semaines, et je dois dire que le Thinking Cleaner fonctionne parfaitement: aucun décrochage du wifi, il se met au boulot quand je lui demande. Je n’ai noté qu’une petite latence sur la télécommande de l’application smartphone quand on lui demande d’avancer et de tourner. A vrai dire ce n’est pas ce que j’utilise le plus, ce n’est donc pas un soucis.

          Le point important à noter, c’est que le modèle actuel n’est compatible qu’avec les Roomba série 500 et 600. Les séries 700 et 800 nécessitent de refaire un moule, ce qui est couteux, le modèle n’est donc pas encore disponible. Il ne restera donc que l’option du Roowifi pour ces séries. En même temps, nous sommes nombreux à posséder des 500 ou 600, et les nouvelles séries 700 et 800 sont assez couteuses. D’ailleurs, le bon plan: sur le site Robopolis, par exemple, vous pouvez trouver des Roomba reconditionnés, qui ont peu servi, qui ont été révisés et sont garantis. Sachant que le Thinking Cleaner gère la programmation, il est possible de prendre un entrée de gamme 500 ou 600 qui ne gère pas la programmation, et qui coute donc moins cher, comme par exemple le Roomba 520 à 100€ ! Attention toutefois à la garantie, sur les modèles les moins chers la garantie n’est que de 15 jours, ce que je trouve trop court personnellement. Je conseillerai plutot un modèle comme le 620 vendu 165€, mais garanti 1 an (6 mois pour la batterie, mais c’est du classique). Avec un Thinking Cleaner vendu 99€, cela vous fait un robot aspirateur intégré à votre système domotique pour 264€, ce qui reste tout à fait raisonnable :D Le mien vient de là bas, un modèle 651, et le service est sérieux.

          Partager

          7 commentaires

          1. Merci pour cet article très intéressant. Comment se comporte l’alarme avec un robot aspirateur tel que le Roomba? Est-ce qu’il la déclenche ? Quels sont les points à prendre en compte lors du choix de l’alarme par rapport au robot aspirateur ? Merci.

          2. Perso mon robot aspirateur (Neato) ne déclenche pas mon alarme Myfox (détecteur de présence + capteur d’ouverture de porte)
            Avec un caméra IP DLINK cela ne déclenche pas non plus (ceci dit je n’ai pas testé avec la CAM IP de Myfox, vu que je ne l’ai pas)

          3. Bon faudrait la même chose pour Neato maintenant… dommage que tout les projets soient pour le Roomba qui est considéré comme beaucoup moins bien :(

          4. Merci pour cet article, cela m’a permis d’intégrer mon Roomba à ma box Eedomus, J’arrive à le piloter via mes scénarios mais je n’arrive pas à mettre à jour son statut. Avez vous des pistes pour connaître son statut en temps réél ? et ainsi déclencher des notifications lorsqu’il revient sur le dock ou lorsqu’il est bloqué. Merci d’avance .

          Laisser un commentaire

          Ne ratez plus aucune news !

          Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

          Merci pour votre inscription !