Test de la VeraEdge, la petite box domotique Z-wave autonome de Vera Control Ltd

VeraEdge

189,99€
VeraEdge
92.5

Qualité

10/10

    Fonctionnalités

    9/10

      Utilisation

      10/10

        Prix

        9/10

          Pour

          • Simplicité d'utilisation
          • Autonome (pas de Cloud)
          • Adaptée aux débutants comme aux utilisateurs avancés

          Contre

          • Interface disponible uniquement en anglais (pour l'instant)

          Vera Control LTD, anciennement connue sous le nom Mi Casa Verde, n’avait plus trop donné signe de vie depuis un bout de temps. Alors qu’au CES 2013 deux nouvelles Vera avaient été annoncées, dont une Vera Pro, rien n’était apparu sur le marché. Même les mises à jour sur les box existantes se faisaient discrètes. Mais Vera Control Ltd n’était pas pour autant restée sans rien faire, puisqu’après avoir travaillé avec Orange sur la solution Homelive, la société a finalement annoncé une nouvelle box domotique Z-Wave début décembre: la VeraEdge. Je n’avais pas pris le temps d’en parler jusqu’ici, mais je rattrape mon retard…

          Petit comparatif par rapport à ses grandes soeurs:

          VeraEdge_comparatifPlus de puissance, nouvelle interface, nouvelle puce Z-wave Plus, totalement autonome (ne repose sur aucun cloud), cette nouvelle mouture s’annonce donc prometteuse !

          Après l’avoir testée quelques semaines, je vous en livre mon test complet…

          I. Déballage de la VeraEdge

          Dès le premier coup d’oeil, cette nouvelle box s’annonce mieux finie que ses grandes soeurs. Le packaging fait en effet mieux fini, le produit est vraiment prêt à s’adresser au grand public, et non plus aux geeks qui ont l’habitude d’acheter des composants “bruts”.

          veraedge_11Même la version mobile est présentée à l’arrière: il faut rappeler que les box précédentes n’avaient pas d’application mobile dédié “officielle”, même si plusieurs applications développées par des passionnés existaient.

          veraedge_12A l’ouverture, pas de chichi: on arrive directement sur la box, qui est à peine plus petite que le carton.

          veraedge_13Malgré cela tout le nécessaire est fourni: en fait seule une alimentation et un cable réseau seront nécessaires.

          veraedge_14Pas de manuel: un petit autocollant sur le dessus vous invite à vous connecter au site https://home.getvera.com . Tout sera expliqué en ligne.

          veraedge_15Ce qui  marque dès le départ, c’est la petite taille de cette box: ce n’est pas un Raspberry Pi, mais elle est à peine plus grande:

          veraedge_17Elle mesure en fait 11,55×7,95×3,05cm seulement. La Vera Lite était pourtant déjà petite, la VeraEdge l’est encore plus:

          veraedge_21

          VeraEdge à gauche, Vera Lite à droite

          veraedge_22Sur le dessus, on trouvera les 5 voyants quasi habituels: l’alimentation, la liaison internet,  le Wifi, le Z-wave, et enfin le Service.

          veraedge_16Sur le côté, deux petits boutons pour le passage en mode inclusion, l’ajout rapide à un réseau Wifi WPS, et un petit trou pour le reset de la box. Oui, cette box peut se connecter en wifi en plus de sa liaison ethernet.

          veraedge_18A l’arrière, la connectique, classique aux Veras: un connecteur d’alimentation, un port ethernet, et un port Usb.

          veraedge_19Par rapport aux versions précédentes, on peut noter deux disparitions: pas de support mural prévu, et surtout, plus de possibilité d’utiliser des piles pour que la box fonctionne sur batterie: dommage, ce point était très pratique pour inclure des périphériques Z-wave déjà en place, car pour rappel, il faut normalement être à moins de 50cm des périphériques à appairer au réseau Z-wave. Tant pis, il faudra faire sans, mais en même temps Vera était la seule société à proposer cette possibilité.

          Passons à son installation.

          II. Installation de la VeraEdge

          Pour l’installation, inutile de chercher midi à quatorze heures: il suffit de suivre le lien indiqué sur l’autocollant de la box: https://home.getvera.com

          On arrive sur un écran d’identification. Si on n’a pas encore de compte chez Vera, on en crée un.

          veraedge_5Attention, tout est en anglais, par contre.

          On commence par sélectionner le type de box qu’on a, ici une VeraEdge, donc.

          veraedge_6On nous demande ensuite de brancher la VeraEdge, sur sa box ADSL via le cable ethernet, puis l’alimentation sur une prise de courant.

          veraedge_7La box est trouvée sur le réseau. Il faut maintenant la lier à un compte utilisateur, existant ou à créer.

          veraedge_8Une fois le compte créé, la box lui est assignée:

          veraedge_9On arrive alors sur l’interface de la box domotique. Quelques écrans apparaissent pour nous guider dans l’utilisation de celle ci, histoire de la prendre en main assez facilement:

          veraedge_1Une nouvelle notion importante: l’état de la maison. Par défaut quatre états existent: à la maison, parti, nuit, ou en vacances.

          veraedge_2Ces quatre modes permettront de déterminer le comportement de la maison automatiquement, comme par exemple couper automatiquement le chauffage et éteindre les appareils restés allumés quand on part.

          veraedge_3

          veraedge_4Une fois ces écrans passés, nous voici sur l’interface de la box, où nous allons pouvoir entrer dans le vif du sujet.

          veraedge_10

          III. Configuration de la VeraEdge

          Au premier démarrage, nous avons donc un assistant de configuration qui se lance. Pratique pour aider le néophyte à prendre en main la box, c’est quelque chose qu’il manque malheureusement encore trop souvent.

          VeraEdge_011On commence par renseigner quelques info basiques sur sa situation, qui seront utilisées notamment pour la météo et le calcul de lever et coucher du soleil:

          VeraEdge_012On donne un nom à sa box:

          VeraEdge_013Puis l’assistant nous propose d’ajouter nos premiers périphériques:

          VeraEdge_014Une liste nous est proposée avec les différents types d’équipements:

          VeraEdge_015Quand on déplie les catégories, on se rend compte que de nombreux périphériques sont supportés, de diverses marques:

          VeraEdge_016

          VeraEdge_017Divers modèles de caméras sont aussi supportés:

          VeraEdge_018

          VeraEdge_019Si le périphérique qu’on possède n’est pas listé, il suffit de prendre “other z-wave device”:

          VeraEdge_0110Pour l’exemple, je choisis un détecteur de mouvement Fibaro, le “motion sensor”.

          VeraEdge_0111Chose très appréciable, quand le module est connu de la VeraEdge, des étapes sont affichées pour nous faciliter l’inclusion. Ici par exemple on nous demande de retirer la languette protégeant la pile.

          VeraEdge_0112Puis d’appuyer trois fois sur le bouton d’inclusion, qui nous est indiqué clairement

          VeraEdge_0113Le périphérique est détecté par la box, puis ajouté. Il ne reste plus qu’à lui donner un nom et le placer dans une pièce:

          VeraEdge_0114Une fois l’inclusion finie, on retrouve notre périphérique sur le dashboard (tableau de bord). Comme le Motion Sensor fait détection de mouvement, température, et luminosité, nous avons trois widgets:

          VeraEdge_0115Il n’y a plus qu’à ajouter ainsi nos différents périphériques. Le système Vera étant un des plus “vieux” systèmes, sa base de compatibilité est relativement complète, et la plupart des périphériques sont supportés:

          VeraEdge_0116Comme on le voit au passage, l’interface Vera a été totalement refaite par rapport à ce que nous connaissions par le passé. C’est épuré, clair, et les icones sont très parlantes.

          VeraEdge_0117

          IV. Utilisation de la VeraEdge

          Cette petite box a la bonne idée de s’adresser aussi bien au débutant qu’à l’utilisateur expérimenté. Nous allons passer un peu en revue ses possibilités.

          4.1 Configuration des périphériques

          Quand on clique sur un périphérique, on peut modifier son nom, et l’affectation de sa pièce. On retrouve également cette notion de “Bypassed / Armed” qui permet d’utiliser le périphérique d’une facon dans un scénario, et d’une autre facon dans un autre scénario (par exemple déclencher une sirène dans un scénario d’alarme, ou allumer une lampe quand l’alarme est désactivée).

          VeraEdge_0118

          En dessous on trouve plusieurs autres menus pour gérer son périphérique, comme le temps de réveil pour un périphérique sans fil:

          VeraEdge_0119

          Le menu “Advanced”, comme son nom l’indique, donne accès aux paramètres avancés,  intéressants surtout pour les utilisateurs avancés. Comme on peut le voir tout est accessible, contrairement à certaines solutions trop limitées:

          VeraEdge_0120

          VeraEdge_0121

          VeraEdge_0122

          Le menu options permet de régler quelques options simples du périphériques, comme le recalcule des routes Z-wave (quand on change le périphérique de place), ou l’ajout de groupes pour les associations de périphériques.

          VeraEdge_0123

          Le menu History donne accès à l’historique du périphérique: toutes les actions y sont recensées:

          VeraEdge_0124

          Le menu notifications, lui, permet de déclencher une alerte sur divers évènements du périphérique. Par exemple si un mouvement est détecté, vous pouvez recevoir une alerte, sans avoir besoin de créer le moindre scénario.

          VeraEdge_0125

          4.2 Paramétrage de la box

          Si on continue d’explorer le menu de gauche, nous pouvons accéder à la configuration de la box elle même.

          Là, il est possible de configurer les différentes pièces de la maison:

          VeraEdge_0126

          On peut également configurer la connexion Wifi de la box, si on préfère utiliser une connexion sans fil:

          VeraEdge_0127

          A noter qu’une option indique la possibilité d’utiliser un dongle 3G, une option intéressante pour une résidence secondaire sans internet ou même comme mesure de sécurité en cas de coupure internet !

          Nous avons ensuite accès aux sauvegardes de la box. Bien qu’elle soit totalement autonome, le fait qu’elle communique avec les serveurs Vera lui permet de proposer quelques options supplémentaires, comme les sauvegardes automatiques sur des serveurs distants par exemple:

          VeraEdge_0128

          Très utile en cas de plantage pour récupérer une box telle qu’elle était.

          Des logs sont également disponibles, qui recensent tous les évènement de la box. Le “grand public” n’y mettra peut être pas souvent les pieds, mais l’utilisateur avancé sera content de pouvoir les étudier en cas de problème.

          A noter qu’une option permet d’enregistrer les logs sur une clé Usb, histoire de ne pas saturer l’espace de la box.

          VeraEdge_0129

          Viennent ensuite les paramètres relatifs au Z-wave. Là encore normalement il sera rare d’y mettre les pieds, mais l’utilisateur avancé pourra vouloir y avoir accès. Détermination de la version Z-wave à utiliser, du type de route, de l’interrogation régulière des périphérique, etc…

          VeraEdge_0130

          Les outils de diagnostic et de réparation du réseau Z-wave sont également disponibles:

          VeraEdge_0131

          VeraEdge_0132

          La box peut également être mise à jour. C’est un point important, qui permet à la box d’évoluer et de voir arriver le support de nouveaux périphériques et nouveaux services:

          VeraEdge_0133

          Les mises à jour sont régulières, à l’heure où j’écris ces lignes nous en sommes à la version 1.7.1248.

          4.3 Les applications / Plugins

          Une des forces de la Vera est la possibilité d’y ajouter des fonctionnalités via des plugins, disponibles sur un market d’applications. Il en existe aujourd’hui de très nombreux, pour tout un tas de fonctionnalités. Certains plugins sont issus de l’ancienne interface, et semblent avoir quelques problèmes pour fonctionner, mais de nombreux plugins sont parfaitement fonctionnels, pour gérer un Rfxcom, utiliser son Karotz, etc…

          VeraEdge_0134

          Les utilisateurs avancés pourront même créer leurs propres plugins, ou simplement ajouter des fonctions via quelques lignes de code Lua:

          VeraEdge_0135

          4.4 Menu utilisateur

          Le menu “User / Account info” permet de paramétrer les informations de l’utilisateur: email, numéro de téléphone, etc… afin de recevoir correctement les notifications.

          VeraEdge_0136

          On pourra également limiter le nombre de notifications, surtout utile pour ne pas exploser son quota de SMS par exemple.

          VeraEdge_0137

          Ensuite, il est possible de configurer le système métrique, pour avoir des températures en degrés celcius, un bon format de date, etc…

          VeraEdge_0138

          4.5 Gestion des caméras

          La VeraEdge est également capable de gérer les caméras IP, histoire de mettre en place une petite vidéo surveillance intégrée à son système domotique. Lorsqu’on demande à ajouter une caméra, on lui donne un nom, on l’affecte à une pièce, on choisit le modèle correspondant, puis on renseigne les paramètres de la caméra (adresse IP et identifiants notamment).

          VeraEdge_0140

          Des modèles sont supportés par la box, mais il est tout à fait possible d’ajouter une caméra standard et de la configurer soi même.

          VeraEdge_0141

          Exemple ici avec ma caméra IP achetée en Chine, qui utilise le même modèle que les Foscam:

          VeraEdge_0142

          Les caméras peuvent alors s’afficher dans nos favoris, histoire de les avoir facilement à portée de main avec les autres commandes utiles, comme celle pour ouvrir le portail par exemple:

          VeraEdge_0157

          4.6 Gestion des scénarios

          Vient maintenant l’une des parties les plus importantes en domotique: la gestion des scénarios, car le but de la domotique est bien sûr d’automatiser sa maison.

          VeraEdge_0143

          Il faut commencer par demander l’ajout d’une scène. La création se fera en deux étapes, en indiquant le déclencheur puis l’action à effectuer:

          VeraEdge_0144

          Le déclencheur peut être un périphérique, une programmation dans le calendrier, ou encore un déclenchement manuel.

          On choisit par exemple notre détecteur de mouvement comme déclencheur:

          VeraEdge_0145

          Et on ajoute une seconde condition: une luminosité inférieure à 500 lumens:

          VeraEdge_0146

          Etape suivante, on peut choisir nos actions:

          VeraEdge_0147

          Ici, je sélectionne deux prises du bureau que je veux piloter:

          VeraEdge_0148

          On peut également demander à ce que l’action s’effectue dans un certain délai, et pas immédiatement:

          VeraEdge_0149

          Si j’avais sélectionné un déclenchement sur calendrier, j’aurai obtenu cet écran, me permettant de sélectionner la répétition du scénario, et l’heure de lancement:

          VeraEdge_0151

          L’heure peut être une heure fixe, ou au lever / coucher du soleil par exemple, pratique par exemple pour ouvrir automatiquement ses volets au lever du soleil, sans avoir à tenir compte du décalage de mois en mois.

          VeraEdge_0152

          A la fin, on peut ajouter quelques éléments au scénario, comme son lancement automatique quand on passe dans un certain mode. Par exemple si je passe en mode vacances, ce scénario doit s’exécuter automatiquement. On peut également envoyer une notification à certaines personnes quand le scénario s’exécute:

          VeraEdge_0153

          Ou encore ajouter quelques lignes de code Lua pour réaliser des scénarios beaucoup plus évolués.

          VeraEdge_0154

          Nous avions déjà vu quelques exemples d’utilisation du code Lua dans des articles précédents, qui étaient certes sur l’ancienne interface, mais dont beaucoup continuent d’être fonctionnels. Ces scripts Lua sont en effet l’une des autres forces de cette box, permettant de dépasser les possibilités d’origine de la box.

          VeraEdge_0156

          V. Conclusion

          C’est ici un tour “rapide” pour découvrir cette petite box, car nous avons déjà eu l’occasion de voir les possibilités du système MiOS à de nombreuses occasions. L’interface a été revue pour être plus claire, mais comme on l’a vu les possibilités de la box restent complètes. Sortie depuis plusieurs mois maintenant on en entend pourtant peu parler. C’est pourtant une solution qui a de sérieux atouts:

          • le premier et pas des moindres: cette box est autonome, elle n’a pas besoin de serveurs extérieurs pour fonctionner. Beaucoup de fabricants ont fait le choix d’obliger les utilisateurs à passer par leurs serveurs, malheureusement quand on voit les mauvaises expériences de certains (Karotz, Mother, etc…) on peut en effet craindre pour la pérennité du matériel
          • elle supporte de nombreux périphériques, et des mises à jour régulières lui permettent de supporter les nouveaux périphériques Z-wave. Ajoutez à cela la possibilité d’installer des plugins pour utiliser par exemple des objets connectés, et les possibilités sont énormes
          • elle s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux utilisateurs expérimentés. Le débutant appréciera d’être pris par la main par l’assistant, et guidé pas à pas pour démarrer sa configuration. L’utilisateur avancé, lui, pourra à loisir modifier les paramètres des périphériques, customiser son réseau z-wave, créer des scénarios avancés avec du code Lua, et même créer ses propres plugins.

          Côté utilisation, elle se révèle très stable, et facile à utiliser. La disponibilité d’une application mobile officielle reprenant exactement le même design que l’interface web permet de plus de ne pas être dépaysé:

          L'application mobile intègre même le Geofencing, permettant de déclencher des scénarios en fonction de votre position géographique !

          L’application mobile intègre même le Geofencing, permettant de déclencher des scénarios en fonction de votre position géographique !

          J’ai moi même utilisé le système Vera (avec la Vera 2 notamment) durant deux ans, et je dois dire que c’était l’un des systèmes les plus complets et performants. Certes, l’interface n’était pas à ce moment là des plus conviviales, mais la box faisait parfaitement son travail. Aujourd’hui l’interface a été totalement revue, pour la rendre beaucoup plus intuitive et accessible au grand public. Sans doute le résultat du travail avec Orange, puisque le système Homelive de Orange est basé sur le même système MiOS que la VeraEdge, en moins poussé toutefois, Orange ayant privilégié le grand public (un peu trop sans doute, les limitations se faisant vite sentir). Le seul point négatif que je pourrai reprocher à la VeraEdge ? Sa version en anglais uniquement, qui pourra rebuter un débutant en France, qui n’a pas toujours une bonne connaissance de l’anglais. Un point réellement dommage, car l’interface Homelive, qui a la même base, existe elle en francais. D’après notre interlocteur c’est toutefois quelque chose qui devrait être corrigé prochainement. On croise les doigts !

          Enfin, un mot sur le prix: la VeraEdge fait partie des box les plus abordables, avec un prix de 189,99€. Et le bon plan du moment, c’est qu’il y a une offre de remboursement de 40€ jusqu’à la fin du mois de juillet, ce qui la fait finalement à moins de 150€ ! Pour une box domotique Z-wave+, avec ces possibilités, et cette autonomie, c’est presque cadeau !


          11 Commentaires
          1. Bonjour,

            Merci pour cet article. J’ai tout de meme l’impression qu’il y a besoin du cloud pour configurer la vera edge puisqu’il faut aller sur le site de vera pour l’enregistrer. Toute la partie configuration peut-elle se faire hors ligne ?

          2. excellente question que je me pose aussi

          3. En fait on passe par la page de la société pour la première configuration, ca permet d’activer la box et si on veut de passer par leur page quand on veut un accès distant, plus simple pour les gens qui ne savent pas faire de routage de port sur leur routeur. Hormis cela, si on tape l’IP de la box dans son navigateur, on accède à la configuraiton de la box et sa gestion sans problème en local. Et si on est à l’aise, on peut faire un routage de port ou créer un VPN pour accéder à la box depuis l’extérieur sans avoir à passer par le site de Vera. Bref, le serveur Vera n’est là que pour facilite rla vie de l’utilisateur, mais on n’est pas obligé de l’utiliser une fois la box enregistrée.

          4. L’enregistrement est tout de même nécessaire ? dans quel but ? un simple traçage du hardware pour vera, déploiement automatique de mise a jour, plus ?

          5. Le login sert à la connexion au store plugin et aux sauvegardes en ligne.

            Donc pour résumer nous avons du zw+ et un nouvelle IHM plus accessible. Mais effectivement pour le prix c’est énorme.
            Ayant eu 2 ans une Vera 3, je trouve que cela devient un choix pertinent quand on part de zéro.

          6. Reply
            sebastien chedal-bornu 17 juillet 2015 at 8 h 35 min

            La seule question qu’il me reste après ce complet aperçu est quid des performances ? Surtout de la réactivité quand on a beaucoup de périphériques.

          7. Bonjour,

            Pour une nouvelle Box, j’aurai bien vu un modem GSM, et un logement pour une batterie, pour moi c’est un minimum pour une nouvelle box domotique !

          8. Bonjour,

            Tout nouveau dans le domaine j’aurais des questions qui
            risquent de vous sembler nul mais elles m’aideraient à me décider (L offre de 40
            € me motive a me dépêcher).

            Si j’ai bien compris cette boxe se met derrière ma boxe
            internet (free révolution) donc pas besoin de carte sim ?

            Je voudrais dans un premier temps suivre mon installation photovoltaïque
            et la consommation des plusieurs circuits de ma maison. Pouvez vous me dire si
            le serveur permet d’analyser heure / heure les informations ou il s’agit d’une simple
            lecture des kw qui augmente sans pouvoir analyser les pics de consommation ?

            Et dernier point y a-t-il une licence a reprendre tout les
            ans ou elle est définitive.

            Merci

          9. Ce qui serait intéressant de savoir c’est si elle est fiable, parce qu’à mon sens c’est le point faible des boxes domotique

          10. Bonjour Cédric,

            Je trouve important de préciser que les déclencheurs de scénario ne peuvent pas être combinés autrement que via des OU.
            Dans le cas décrit ci-dessus, et suite à des tests sur ma box, l’action aura lieu si du mouvement est détecté OU si la luminosité tombe sous le seuil indiqué. On ne peut hélas pas choisir l’opérateur de combinaison entre les différents déclencheurs d’une scène.
            C’est toutefois possible en scriptant en LUA mais du coup la création de scénario devient beaucoup moins intuitives et plus lourde.

          11. Franchement, après des mois d’utilisation cette box est à fuir !
            Je possédais une vera lite depuis 2 ans et j’en étais super content, puis elle est tombée en panne.
            J’ai alors acheté cette vera edge et j’en suis très déçu, elle est bourrée de bug, elle est lente. Je suis obligé de la rebooter régulièrement sinon l’interface devient encore plus lente :-(
            Je regrette vraiment mon achat.

            Laisser un commentaire

            Ne ratez plus aucune news !

            Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

            Merci pour votre inscription !