Test: Shine, le traqueur sportif « bijou »

Après le test du Fitbit Flex, je vous propose aujourd’hui le test du Shine, un traqueur sportif un peu particulier, car il est présenté par son concepteur comme un bijou. D’ailleurs, il est tellement design qu’il est vendu aujourd’hui exclusivement dans les Apple Store. Une belle réussite pour un projet qui a débuté via une campagne de financement participatif sur Indiegogo il y a presqu’un an: à l’époque le projet avait recueilli plus de 846 000$ contre 100 000$ nécessaires. Un projet qui a donc séduit beaucoup de monde ! Adepte de ces petits gadgets, il est tant de nous en faire notre propre idée sans plus attendre…

[toc title= »Sommaire »]

I. Déballage

Le packaging du Shine est assez original pour cet ovni des traqueurs sportifs:

shime_1

Heureusement qu’il est précisé « Activity Monitor », sinon on pourrait se demander longtemps de quoi il s’agit, puisque nous n’avons qu’une petite capsule au grise au milieu d’un emballage noir :p

shime_2

Une fois la boite ouverte et le présentoir du Shine retiré,  on découvre les accessoires fournis avec:

shime_5

Pas de notice, si bien qu’on se demande quoi faire de ce bidule. Mais les explications se cachent à l’arrière du présentoir du Shine:

shime_3

En fait l’utilisation est si simple qu’elle ne nécessite pas de manuel. Tout à fait la politique d’Apple, ça…

Pour en revenir au contenu, nous trouvons donc le Shine lui même (cette petite capsule grise en haut à gauche), un « clip » magnétique, sur lequel est également collée la pile, un petit bracelet en caoutchouc, et enfin une petit clé plate qui servira à ouvrir le traqueur sportif:

shime_6

Le Shine est une capsule en aluminium, polie et légèrement bombée, vraiment toute petite (2,7 cm de diamètre pour une épaisseur de 3,3 mm seulement):

shime_4

Il fait à peu près la taille d’une pièce de 2€ (je n’avais qu’un euro sur moi pour la photo ;-)

shine_3

La petite clé plate sert à ouvrir cette capsule, qui au passage est totalement étanche:

shime_7

Le Shine est si petit et si léger qu’on se demande même où est cachée l’électronique. Et ce n’est pas en l’ouvrant pour y mettre sa pile qu’on en apprend plus.

Pourtant, cette petite pastile intègre un processeur, un accéléromètre 3 axes, du Bluetooth 4 (faible consommation d’énergie), et une douzaine de leds !

Point surprenant, à la différence des autres traqueurs que nous avons pu voir, le Shine utilise une pile CR2032. Au départ, j’avoue avoir trouvé cela dommage: la plupart des appareils de ce type utilisent une batterie, qu’on recharge tous les 7 à 10 jours en général. Le Shine nous oblige donc à changer la pile régulièrement.

Ca, c’était au début. A l’utilisation, je dois avouer que l’utilisation d’une pile aide à complètement oublier le Shine: plus besoin de penser à recharger son traceur, il suffit de remplacer la pile tous les 4 mois environ. Une pile qu’on trouve en général à moins de 3€, ce n’est donc pas vraiment un problème. Bref, du coup on peut facilement garder le Shine sur soit pendant quatre mois sans y penser, puisque pas de batterie à charger, et sa conception fait qu’il est totalement étanche, donc il passera sans problème sous la douche, mais aussi à la piscine.

Autre point qui aide à l’oublier: la facon de le porter. Le Shine est fait pour suivre votre activité physique où qu’il soit: porté au poignet, autour du cou, accroché à une veste, ou simplement glissé dans une poche. En effet, contrairement à d’autres traqueurs qui essaient de se cacher, le Shine, lui, essaie de se faire passer pour un bijou.

Il peut ainsi être porté au poignet à l’aide du bracelet sport fourni:

shime_8

shime_9

Ou clipsé à une veste, un sac, ou même une chaussure, à l’aide de son clip aimanté, très puissant:

shine_1

shine_2

Mais le plus intéressant réside dans les accessoires vendus en option, comme un vrai bracelet montre en cuir (deux couleurs, marron et noir), ou encore un pendentif:

shine_accessoires

Il faut avouer que même en pendentif il peut faire très classe :

shine_collier

Bon, il faudra tout de même compter 80$ pour chacun de ces accessoires, ce qui n’est pas donné, il est vrai. Mais voilà, les possibilités sont là. Grâce à ses douze leds, le Shine peut faire office de montre en tapotant deux fois dessus, ce qui peut donc en faire une vraie montre avec le bracelet qui va bien. Une montre originale et plutôt jolie, en plus. Tous ces accessoires viennent simplement se sertir autour de la capsule en alu, qui possède une rainure sur le côté pour les accueillir:

macgpic-1381496501-132709263355516-sc-op

Petit, joli, design, bref, vous l’aurez compris, le Shine est une petite merveille à ce niveau. LE traqueur sportif bijou par excellence.

Mais passons maintenant à ses possibilités.


1 Commentaire
  1. Bonjour,
    Merci pour votre article très intéressant.
    Je viens de recevoir le Shine mais comme il ne fonctionne pas (merci pour les promos Amazon où les piles sont vides…) en lisant vos explications j’ai un doute sur la fin d’une activité. Faut-il taper 3 fois pour signaler la fin ou comment fait-il pour la détecter ?
    D’avance merci.

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !