BlyssBox de Castorama: LA box grand public ?

IV. Utilisation

 

Passons à la partie qui nous intéresse le plus: l’utilisation.

Nous allons commencer par l’interface web, qui sera la plus utilisée pour la configuration des scénarios, et la consultation complète des données.

Après s’être connecté au site Liveez, on arrive donc sur un tableau de bord où on peut voir d’un coup d’oeil les principaux évènements et modules:

 

 

On voit tout de suite dans quel état est l’alarme, les volets qui sont ouverts, le mode de chauffage, la météo, etc…

Dans la barre du haut, on peut voir l’état de la box elle même: sa connexion, son signal wifi, sa batterie…

Notez la petite icône de couleur en haut à gauche de chaque partie du tableau de bord: on retrouvera ces couleurs partout dans l’interface, facilitant l’identification de chaque partie:

 

La partie sécurité est par exemple en orangé

Et les ouvrants en verts

 

La plupart des sections se présentent ensuite de la même façon: un onglet « Equipements » listant les périphériques installés et leur état, et un onglet « Scénarios » listant les scénarios que vous aurez créé:

 

 

L’ensemble de l’interface est plutôt clair et agréable à utiliser. Des petites animations agrémentent le passage d’un menu à l’autre. Seul point noir: du fait de devoir passer par une interface web distante, qui de plus est entièrement en flash, il y a un petit temps de chargement entre chaque écran, même ici en 20 Megas. Pas énorme, mais bien de l’ordre de 2-3s à chaque fois, ce qui laisse le temps d’admirer le petit logo Blyss qui sert de barre de chargement.

Passons en revue ces différentes parties et leurs possibilités.

 

1. Sécurité et surveillance

 

La sécurité se décline en trois sous parties: sécurité intrusion, sécurité domestique, et assistance.

La sécurité intrusion concerne comme son nom l’indique la sécurité de la maison:

 

 

 

Il est possible ici de définir quels avertisseurs (sirène, message), détecteurs (mouvement, porte, etc…) et alertes  (vocal, SMS, Email) utiliser pour les différents modes de l’alarme, à savoir partiel ou éteint.

Tout en haut, on peut sélectionner le mode de l’alarme à activer.

Enfin, très pratique, il est possible de définir des plages horaires pour activer automatiquement l’alarme, en total ou partiel:

 

 

Comme on a souvent le même rythme de vie chaque jour, on peut facilement définir des plages horaires, qui permettront de ne pas oublier d’activer l’alarme: la box le fera pour nous !

La sécurité domestique se présente un peu de la même façon:

 

 

La surveillance peut être activée ou non, et on peut définir les détecteurs, avertisseurs, et alertes à utiliser. Je n’avais pour cette partie aucun détecteur concerné pour tester, mais le principe est assez clair, pour être prévenu d’une inondation, d’un dégagement de fumée, etc…

Enfin, la partie assistance, qui permettra par exemple de surveiller une personne âgée seule chez elle:

 

 

On pourra ici activer la surveillance, et définir des heures. Si aucune activité n’est détectée durant un certain laps de temps, un message vocal sera diffusé par la box invitant la personne à se manifester (en passant devant un détecteur de mouvement, en appuyant sur le bouton de son bracelet, etc…). Si personne ne se manifeste, une alerte sera envoyée aux destinataires définis.

Une activité pourra être détectée à l’aide des nombreux périphériques de sécurité: détection de mouvement, porte ouverte, télécommande activée…

 

 

Cette partie est plutôt bien pensée !

Enfin, dernier point concernant la sécurité, qui donne lieu à un onglet spécifique: la vidéo surveillance.

 

 

On retrouvera sur cet onglet toutes les caméras installées, avec la possibilité de zoomer dessus:

 

 

La vue est plutôt fluide. Un aperçu de la vision nocturne ici, qui est plutôt bonne également, même si l’image est un peu pixelisée.

Deux sous menus donnent accès aux enregistrements vidéo si l’option a été prise, et au portier vidéo. Cette dernière possibilité n’est toutefois pas encore activée et fera l’objet d’une prochaine mise à jour.

 

 

2. La météo

 

Après la surveillance, passons à la météo, récupérée grâce à la station météo connectée à la Blyss Box:

 

 

On récupère ici les différentes informations: température, hygrométrie, pression, précipitations, etc… pour l’intérieur et l’extérieur:

 

 

Pour chaque donnée, on peut accéder à un graphique sur la journée, la semaine, le mois, ou même l’année, avec également les données jusqu’à N-1:

 

 

 

Bien sûr, ces différentes données seront utilisables plus loin dans les scénarios.

 

3. Les énergies

 

Sujet important aujourd’hui: les énergies. La Blyss Box, grace aux différents périphériques disponibles, est capable de suivre votre consommation d’électricité et d’eau. N’ayant malheureusement pas de périphériques nécessaires à cette fonction, je n’ai pas pu tester, je vous met donc quelques captures de la version démo. Sachez juste que vos énergies seront suivies en terme de consommation, mais également de cout.

 

Suivi de la consommation électrique en Kwh

 

Ou suivi en cout, par exemple ici pour l’eau

 

D’ailleurs, un onglet paramétrage permet de renseigner le tarif de l’électricité pour différentes tranches horaires, ainsi que d’indiquer le prix du m3 d’eau:

 

 

Concernant la consommation électrique, il sera possible de suivre la consommation totale au compteur électrique, mais également la consommation de certains appareils, en les branchant simplement sur une prise télécommandée avec mesure d’énergie. De quoi avoir un suivi très précis des postes gourmands de la maison !

 

4. L’éclairage, le chauffage, et les ouvrants

 

Je regroupe volontairement ces trois parties, car elles ont le même fonctionnement.

Chaque fois, nous aurons accès aux différents périphériques, avec possibilité de les contrôler.

Pour le chauffage, il sera possible de sélectionner l’un des quatre modes classiques: arrêt, hors gel, éco, ou confort.

 

 

Pour des lampes, il sera bien sûr possible de les allumer ou les éteindre, avec variation pour les périphériques le supportant:

 

 

Point à noter: il n’est actuellement pas possible de classer ces périphériques par pièces, ils sont uniquement classés par famille. Avec quelques périphériques, cela ne pose pas de problème, mais si je devais par exemple avoir toutes les lampes de la maison ici, il deviendrait vite compliqué de s’y retrouver.

Le second onglet permettra de gérer les scénarios, partie importante en domotique.

Voyons voir de plus prêt ce qu’il est possible de faire:

 

 

Pour créer un scénario, on indique tout d’abord un nom pour l’identifier.

Ensuite, on définit le déclencheur du scénario: ce pourra être un autre périphérique, comme ici par exemple un détecteur de mouvement. On peut alors définir une durée, ou laisser l’action indéfiniment. Les possibilités diffèrent en fonction du périphérique sélectionné. Si on sélectionne la station météo comme déclencheur, on obtient alors ces choix:

 

Par exemple, ici, si je souhaite fermer automatiquement mon store banne quand le vent dépasse les 30Km/h

 

Mais on pourra également déclencher une action selon un calendrier, par exemple pour ouvrir les volets chaque jour à une certaine heure, et le week end à une autre heure:

 

 

Détail important: il est possible de déterminer ce calendrier comme aléatoire, pour simuler une présence !

 

 

Une fois que le déclencheur est déterminé, on sélectionne les actions à effectuer:

 

 

Notre scénario est terminé, et est accessible dans notre liste:

 

 

Il est donc très facile de réaliser de petits scénarios. « Petits », car si vous êtes un peu habitué à la domotique, vous aurez remarqué les limites de ces scénarios. Pour éteindre automatiquement une lampe après un certain délai, ouvrir ses volets à une certaine heure, déclencher le chauffage en fonction d’une température, etc… la Blyss Box fera parfaitement l’affaire. Soyons clair, pour la plupart des besoins, il y a tout ce dont on a besoin.

Mais quand on a gouté aux scénarios, on a vite fait de vouloir faire des choses un peu plus compliquées. Après tout, la domotique est d’abord là pour automatiser des choses dans sa maison !

Première limitation: il ne peut y avoir qu’un seul déclencheur. On ne pourra pas déclencher une action par exemple si une présence est détectée ET que les volets sont ouverts. Oubliez donc les ET / OU dans les conditions de déclenchement.

Seconde limitation: le fait de séparer les différentes familles de périphériques permet d’avoir une interface claire. Le problème est que ces périphériques sont également séparés dans les scénarios. Il sera par exemple impossible de faire un seul scénario lancé à 6h pour allumer la lumière de la salle de bain et mettre en route le sèche serviette en même temps. Il faudra pour cela faire un scénario dans la partie chauffage, et un autre dans la partie éclairage.

Ensuite, il manque différents petits éléments, bien pratiques: déclenchement sur lever ou coucher du soleil, temporisation entre chaque action pour faire des enchainements / macros, lancement de requêtes HTTP pour piloter d’autres appareils, etc…

Mais ne jetons pas la pierre pour autant à la Blyss Box: cette solution se lance sur un marché grand public encore très jeune. Pour la plupart des gens, domotique rime avec cher et compliqué. Pour le côté « cher », nous y reviendrons plus loin, mais la Blyss Box est très abordable comparé aux solutions domotiques connues. Pour le côté compliqué, si la Blyss Box possédait des possibilités aussi étendues qu’une eedomus, par exemple, cela aurait vite fait d’effrayer les néophytes:

 

Exemple de scénario un peu plus « complexe » sur l’eedomus

 

Les développeurs sont déjà au courant de cela, et envisagent un mode « expert » pour plus tard, afin de satisfaire les utilisateurs plus « avancés ». Mais pour le moment, la BlyssBox s’adressant au grand public, il faudra se contenter de cela, même si, je le répète, les possibilités actuelles conviendront à une grande majorité de personnes.

 

5. Les favoris

 

Les favoris sont une fonction sur laquelle je suis passé assez rapidement la première fois, mais à tort. En effet, les favoris vont permettre de lancer plusieurs scénarios en une seule fois. Un exemple classique: le scénario à lancer quand on part de chez soi:

 

 

Ici, ce scénario va mettre l’alarme en fonctionnement total, fermer les volets, mettre le chauffage en mode éco, la VMC en petite vitesse, et enfin activer la simulation de présence via des lampes qui s’allumeront aléatoirement (fonction vu précédemment dans les scénarios). Ce favori pourra être activé via son smartphone, par exemple, mais également depuis une télécommande, car une fois le favori créé, il nous est demandé si on souhaite l’affecter à un bouton d’une télécommande:

 

 

Les favoris ont donc une fonction importante dans l’automatisation de sa maison, il ne faut pas les oublier, ils deviennent vite très pratiques :p

 

6. L’accès distant

 

Comme tout système domotique qui se respecte, il doit être accessible de l’extérieur. L’accès se faisant via une interface web distante, vous pourrez accéder à votre maison de n’importe où tant que vous avez accès à un ordinateur et à internet.

Mais un accès via votre smartphone est également prévu. Pour les iPhones, une application dédiée existe, très bien réalisée:

 

 

 

Pour les autres, une interface web adaptée existe également. Rassurez vous, Android n’est pas oublié, l’application étant en court de réalisation ;-)

Une application iPad devrait également arriver: une bonne nouvelle, car actuellement la BlyssBox avec son interface en flash est inutilisable sur l’iPad :/ Vu la qualité de l’application iPhone, celle pour l’iPad devrait être très sympa :D


3 Commentaires
  1. Je suis utilisateur de la Blyssbox et je ne comprends pas POURQUOI, sous Android, je n’ai pas la fonction « Notification » en mode push alors que sous IPhone c’est possible ?!

    Compte-tenu du prix de l’équipement, une telle discrimination est inadmissible.

    Ils feraient bien de mettre leurs techniciens au travail et nous faire une application sous Android qui tienne la route.

  2. Bravo Cedric pour cette présentation très intéressante. Je suis depuis pas mal de temps tes avis et commentaires qui sont toujours pertinents. Il est vrai que le système est pas mal mais trop cher. Aussi je passerai mon chemin. Je me contenterai pour l’instant de quelques prises commandées de chez Belkin qui fonctionnent très bien et que je peux utiliser a distance via ma box

  3. Bonjour, cette box fonctionne-t-elle en Belgique (pas de numéro de portable français)? Bàv

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque semaine toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !