Test: solution domotique Smart Home de Xiaomi

2

Xiaomi Smart Home Security

50
Xiaomi Smart Home Security
7.625

Qualité

9/10

    Fonctions

    8/10

      Utilisation

      4/10

        Prix

        10/10

          Pour

          • - Design et taille des capteurs
          • - Fonctions de la centrale
          • - Prix

          Contre

          • - Application en chinois, très bloquant
          • - Pas d'API

          Il y a un moment que cette solution traine dans mon bureau, il fallait bien que je vous en parle à un moment ou un autre: la solution domotique de Xiaomi ! Ce fabricant s’est fait une réputation dans le domaine de la high tech, en commercialisant des produits de qualité à des prix ultra compétitifs, comme nous avions vu avec le bracelet sportif Mi Band ou tout récemment la lampe Yeelight. Smartphones, TV, gyropode, tout y passe, et la domotique aussi, via sa solution Smart Home Security. Là encore, le prix est fracassant: une cinquantaine d’euros pour le pack de démarrage !

          Découvrons donc sans plus attendre son contenu et son utilisation.

          I. Déballage de la solution Smart Home de Xiaomi

          On retrouve l’emballage épuré de la marque, fidèle à ses habitudes, avec simplement son petit logo pour l’identifier:

          xiaomi_smarthome_1

          A l’arrière, la présentation du produit se fait sous forme d’une petite bande dessinée mettant en scène le produit:

          xiaomi_smarthome_3

          On ouvre, et on découvre les différents éléments composant le pack, soigneusement disposés et protégés (je rappelle qu’en général les produits de la marque viennent de Chine, donc long voyage avec les risques que ca induit):

          xiaomi_smarthome_4

          La taille de l’ensemble est minuscule: ma femme, lorsqu’elle a recu le colis, a cru que j’avais commandé une dinette pour enfants, c’est vous dire…

          Le pack est composé d’une centrale, d’un détecteur de mouvements, d’un détecteur d’ouverture, et d’un bouton:

          xiaomi_smarthome_5

          Ce qui surprend au premier abord, c’est la taille des périphériques, notamment le détecteur de mouvements, qui ne fait que 3cm de haut:

          xiaomi_smarthome_6

          Il est minuscule, encore plus petit que le capteur de Fibaro, qu’on peut voir au centre:

          xiaomi_smarthome_14

          C’est le détecteur de mouvements le plus petit que j’ai eu l’occasion de voir. Pourtant, celui ci propose une détection de 5-6m sans problème, avec un angle de 170°, ainsi que d’une connexion ZigBee. Xiaomi a en effet opté pour ce protocole pour sa solution domotique.

          La centrale est elle aussi très petite:

          xiaomi_smarthome_7

          De par sa forme, elle fait beaucoup penser à la nouvelle centrale MyFox Home Alarm:

          xiaomi_smarthome_13

          Mais tout en étant plus complète, puisqu’elle dispose déjà d’un haut parleur sur le dessus, pour diffuser des indications sonores ou servir de sirène.

          Comme le modèle MyFox, elle vient se brancher directement dans une prise électrique. Il faudra bien sûr passer par un adaptateur, format chinois oblige.

          xiaomi_smarthome_9

          Sur le pourtour, on peut apercevoir un ruban un peu transparent: il s’agit d’un affichage led, qui pourra prendre différentes couleurs et différentes intensités pour signaler un évènement ou tout simplement servir de veilleuse.

          xiaomi_smarthome_8

          Vient ensuite le bouton, qui pourra être utilisé pour lancer un scénario, ou même comme bouton de sonnette, tout simplement.

          xiaomi_smarthome_10

          Pour finir, le détecteur d’ouverture, lui aussi très petit, puisqu’il mesure environ 38mm seulement. Là aussi, l’un des plus petits que j’ai vu:

          xiaomi_smarthome_11

          xiaomi_smarthome_12

          Tout ce petit monde (excepté la centrale, branchée sur le secteur) fonctionne sans fil, grâce à l’utilisation de piles boutons, type CR1632 ou CR2450, selon le périphérique. A la réception, tout est déjà en place: il suffit de retirer une petite languette plastique pour activer les périphériques.

          Passons à son installation et son utilisation.

          II. Installation de la solution domotique Xiaomi

          Il faut commencer par brancher la centrale sur une prise électrique. Celle ci va commencer à s’éclairer pour signaler son bon fonctionnement:

          xiaomi_smarthome_15

          Il faut ensuite installer l’application mobile. Celle ci est par défaut uniquement en chinois :/ Heureusement, si vous êtes sous Android, le site francais Mi4ever, consacré aux produits Xiaomi (blog et forum, que je vous invite à consulter !), a traduit une bonne partie des applications de la marque. Pour y accéder facilement, il suffit d’installer l’application Mi4ever, qui vous donnera accès aux différentes applications. Installez l’application Mi Home, puis lancez là:

          xiaomi_smarthome_01

          Au démarrage, celle ci propose d’ajouter des périphériques. On commence par ajouter le Smart Home Kit, pour ajouter la centrale. L’application va rechercher la centrale, et procéder à sa mise à jour si besoin.

          xiaomi_smarthome_02

          Après une étape où il faut renseigne le réseau Wifi à utiliser, on peut ensuite ajouter les différents capteurs, en les sélectionnant dans l’application. Un petit trombone est fourni pour activer chaque périphérique afin qu’il soit détecté par la centrale. Il peut apparaitre un message en chinois. Malheureusement impossible pour moi de savoir ce que cela signifie :(

          Heureusement, l’installation se fait relativement simplement. On se retrouve au final avec nos différents capteurs sur le tableau de bord, avec juste en dessous l’heure du dernier évènement survenu pour chacun d’eux. En bas de l’écran, trois icônes  permettent de gérer rapidement le système: armer l’alarme, modifier la couleur de l’éclairage, ou encore régler le volume.

          En cliquant sur la centrale, on accède à de nombreux paramètres. On peut ainsi sélectionner la couleur et l’intensité de l’éclairage, activer ou non le détecteur de présence intégré (qui permet alors d’activer l’éclairage si on souhaite, pratique pour la nuit par exemple, d’autant plus qu’une temporisation peut être activée).

          xiaomi_smarthome_03

          Différentes sonorités sont disponibles pour l’alarme ou la sonnette, dont le volume peut être réglé également:

          xiaomi_smarthome_04

          Il est possible aussi de donner un nom au système, vérifier les mises à jour, etc…

          xiaomi_smarthome_05

          En cliquant sur les divers périphériques, on accède également à diverses options, notamment les scénarios les utilisant. On peut aussi créer ses propres scénarios. Cela se fait assez simplement: on indique le déclencheur:

          xiaomi_smarthome_06

          Puis on choisit l’action à réaliser. Encore une fois, le chinois rend l’utilisation difficile, puisqu’il est impossible de savoir à quelle action correspond la ligne. D’ailleurs, l’option que j’ai choisi ne doit pas être la bonne, puisqu’apparemment je ne possède pas l’appareil en question, et le système me propose d’aller sur la boutique pour l’acheter (là le texte est en français ;-)

          xiaomi_smarthome_07

          Mêmes possibilités avec le bouton sans fil, qui permet de déclencher une ou plusieurs actions: on peut faire sonner la centrale pour s’en servir comme sonnette, faire allumer le bandeau lumineux de la centrale, allumer une ampoule ou une prise, etc…

          xiaomi_smarthome_08

          Le système propose également quelques scénarios préprogrammés, pour gérer la vidéosurveillance (Xiaomi propose également une petite caméra wifi). On peut bien sûr adapter ces différents scénarios selon ses besoins:

          xiaomi_smarthome_09

          La fonction principale est de servir de système de sécurité. L’application mobile permettra ainsi d’activer l’alarme même à distance. Fonction pratique: la centrale peut détecter votre départ de chez vous dès que vous aurez perdu la connexion à votre réseau WiFi personnel, et ainsi activer l’alarme pour vous.

          Enfin, il faut savoir que Xiaomi propose de nombreux produits connectés à son catalogue: ampoules, prises, purificateur d’air, caméra, etc… Tous ces appareils peuvent être intégrés au système domotique. D’ailleurs, notre lampe Yeelight peut être ajoutée. Un plugin est téléchargé automatiquement, et la lampe peut ensuite être utilisée par le système.

          xiaomi_smarthome_10

          Malheureusement, ce système de plugin fait que l’équipe de Mi4ever ne peut pas traduire l’ensemble de l’application, les plugins étant téléchargés directement auprès de Xiaomi :/

          III. Conclusion

          Depuis que je l’avais remarquée dans le catalogue de notre partenaire Gearbest, j’avoue que cette solution domotique piquait ma curiosité. Il faut dire que cette solution a de solides arguments pour elle: utilisation du protocole ouvert ZigBee, qui est le grand concurrent du Z-wave, périphériques design et minuscules, qui ne font pas « cheap » du tout, possibilités de scénarios, et prix défiant toute concurrence, ce pack de démarrage se trouvant aux alentours de 50€ seulement ! A peine le prix d’un seul module Z-wave dont nous avons l’habitude. Personnellement j’adore ces périphériques Xiaomi, plutôt bien pensés.

          Il reste toutefois une ombre au tableau, qui s’avère être réellement bloquante: l’application native en grande partie en chinois, incompréhensible pour la plupart des gens ici. Une version en anglais aurait fortement facilité son utilisation. Pas d’API ouverte non plus à ce jour, qui pourrait permettre l’utilisation du système au sein d’un autre. A voir si les périphériques pourraient être compatibles avec d’autres solutions ZigBee, mais ces dernières sont encore rares ici. Enfin, reste à voir l’autonomie des piles. qui ne devrait pas poser de problème pour le détecteur d’ouverture et le bouton, mais qui pourrait être difficile pour le détecteur de présence, puisque j’ai dû changer sa pile à la fin du premier mois d’utilisation. Dans une pièce à fort traffic, l’autonomie risque d’être fortement dégradée.

          Pour conclure, je dirai qu’il s’agit d’une solution vraiment intéressante, tant pour la qualité de ses périphériques que pour son tarif. Devant cette qualité, on se retrouve toutefois frustré, puisque l’application en chinois empêche de réellement comprendre toutes ses fonctions et de l’utiliser à son plein potentiel. Enfin, malgré son large catalogue de périphériques, nombreux sont ceux qui ne seront pas utilisables chez nous, ou au prix d’adaptations compliquées ou peu esthétiques (par exemple prise commandée + adaptateur secteur, à brancher avant l’appareil à piloter…). Une solution intéressante, mais qui reste réservée pour le moment au marché asiatique. S’il vous plait, sortez nous au moins une version totalement en anglais !