Pourquoi opter pour une alarme domotique ?

Comme tous les domaines où la technologie est prédominante, les alarmes ont aujourd’hui beaucoup évolué. Alors qu’autrefois les alarmes se contentaient de faire retentir une sirène quand une ouverture ou un mouvement était détecté, une alarme domotique peut aujourd’hui aller beaucoup plus loin en réalisant des actions sur la maison, que ce soit à l’activation / désactivation, ou en cas d’alerte.

I. Qu’est ce qu’une alarme ?

Une alarme est un système de sécurité permettant de protéger un lieu, les biens qui y sont entreposés, mais également des personnes y habitant.

Un système traditionnel se compose généralement d’une centrale d’alarme, qui reçoit les informations de divers capteurs: détecteur d’ouverture de porte ou fenêtre, détecteur de mouvement, détecteur de fuite d’eau, de gaz, monoxyde de carbone, etc. Si le système est armé, la centrale peut émettre une alerte via une ou plusieurs sirènes lorsque l’un des capteurs détecte un problème.

Stock Photos from metamorworks

Un tel système est raccordé à la ligne téléphonique ou intègre idéalement une carte Sim GSM (ou les deux) afin de pouvoir prévenir le propriétaire de tout problème, même s’il est en dehors de chez lui. Une alarme domotique qui se déclenche est en effet inutile si personne n’est prévenu, et la législation autorisant une sirène extérieure 90s maximum, cela peut être trop peu pour alerter l’entourage, surtout si l’habitation est un peu isolée. A noter que l’intégration d’une batterie est également primordiale pour garantir la sécurité de l’ensemble: un système d’alarme disposant d’une batterie ET d’une communication GSM pourra prévenir son propriétaire quoiqu’il arrive, même en cas de coupure de courant ou de ligne téléphonique.

Les systèmes plus évolués peuvent également proposer d’autres fonctionnalités, comme:

  • des caméras pour profiter d’un système de vidéosurveillance, et ainsi avoir un oeil sur son domicile même à distance, ce qui est toujours rassurant pour vérifier si une intrusion est réellement effective ou s’il s’agit d’une fausse alerte
  • un service de télésurveillance, qui passe donc par un centre spécialisé. En cas de problème durant votre absence, le centre de télésurveillance pourra entamer les procédures nécessaires, en faisant intervenir une personne sur place pour constater les faits, en appelant les autorités, en appelant un serrurier s’il faut réparer une porte fracturée, etc. Un service payant, bien sûr, mais qui peut être très rassurant si vous avez l’habitude de partir en vacances à l’autre bout du monde
  • un diffuseur de brouillard, qui permet de brouiller la vue des cambrioleurs et ainsi les empêcher d’emmener vos objets précieux
Stock Photos from Africa Studio

Ce sont des possibilités offertes par des systèmes d’alarme « classiques ». Mais aujourd’hui, avec les objets connectés et la domotique, notamment, les systèmes d’alarme peuvent aller beaucoup plus loin dans leurs actions, et ne plus se cantonner à un rôle « passif ».

II. Qu’est ce qu’une alarme domotique ?

Une alarme domotique va reprendre les fonctionnalités citées précédemment. Un tel système reste avant tout un système d’alarme. Mais il va pouvoir interagir avec les équipements de la maison. On peut imaginer de nombreux scénarios possibles:

  • Quand vous activez l’alarme totale, ce qui signifie que vous êtes partis de chez vous, il est possible d’activer l’enregistrement des caméras, passer automatiquement le chauffage en mode économique, fermer les volets pour protéger les issues, et couper les appareils électriques inutiles en votre absence. Ainsi vous réalisez des économies d’énergie sans même y penser.
  • Le même type de scénario peut être mis en place le soir, quand vous activez le mode nuit de l’alarme, ce qui signifie que vous allez vous coucher. Les actions peuvent être à peu près les mêmes, si ce n’est que le système n’activera pas les détecteurs de mouvements ni les caméras à l’intérieur de la maison, afin de vous laisser la liberté de naviguer chez vous pendant la nuit. En revanche l’ouverture d’une porte donnant sur l’extérieur déclenchera une alerte.
  • En cas d’alerte incendie, il est possible de faire ouvrir automatiquement les volets et déverrouiller les portes afin de pouvoir évacuer rapidement la maison
  • En votre absence, il peut être possible d’activer une simulation de présence: des lampes s’allumeront de façon aléatoire, voir même la diffusion de musique, afin de faire croire depuis l’extérieur que la maison est habitée, et donc dissuader les éventuels cambrioleurs
Stock Photos from Alexander Kirch

Ce type d’action peut être réalisé grâce à des fonctions intégrées au système d’alarme, ou en collaboration avec des systèmes extérieurs, comme l’a fait par exemple récemment Verisure avec le système Tahoma de Somfy. Certains fabricants intègrent ainsi les fonctions domotiques nativement, en proposant à la vente quelques micro modules par exemple, afin de piloter éclairages, volets, ou encore portails.

III. Faut il opter pour l’alarme domotique ?

A une époque, beaucoup réalisaient un système de sécurité à partir de leur système domotique. J’en ai fait moi même partie. Les systèmes d’alarme existants étaient en effet beaucoup trop limités, et ne permettaient pas la réalisation de scénarios comme ceux évoqués plus haut, qui apportaient encore plus de sécurité et de confort. En contrepartie, les protocoles utilisés n’étaient pas protégés contre le brouillage, et un système mal pensé pouvait s’emmêler les pieds et ne pas réagir correctement au moment opportun.

Si à cette époque il était quelque peu décrié de réaliser un système d’alarme grâce à son système domotique, je pense qu’il en va de même aujourd’hui d’utiliser un système d’alarme comme système domotique. Chaque fabricant est souvent spécialisé dans son domaine, et à vouloir tout faire, on fait parfois mal. En revanche, laisser chacun dans sa spécialité, l’un dans la sécurité, l’autre dans la domotique, et pouvoir faire communiquer les deux mondes, me parait être le combo idéal. Ainsi une mauvaise manoeuvre, un scénario mal pensé, ou un plantage du système domotique n’ira pas remettre en cause l’efficacité du système de sécurité. Sans compter qu’un système d’alarme offrira bien souvent des fonctionnalités domotiques beaucoup plus limitées qu’un vrai système domotique digne de ce nom. On peut en revanche répartir les rôles: le système d’alarme peut gérer la sécurité, quelques éclairages liés à celle ci, ainsi que les volets et ouvrants, par exemple. Le système domotique, lui, se chargera de la partie confort (éclairages intérieurs, multimédia, etc.) et économie d’énergie (chauffage, gestion des appareils, etc.). Tout cela en gardant la possibilité de faire communiquer les deux systèmes, afin qu’ils puissent interagir entre eux (par exemple quand on active l’alarme totale, le système d’alarme passe l’info au système domotique, qui peut alors passer le chauffage en mode éco et couper les appareils inutiles). Ainsi chacun gère son domaine de la meilleure façon qui soit.

Bref, pour répondre à la question, OUI, il faut aujourd’hui opter pour une alarme domotique. Sécurité et domotique peuvent aujourd’hui oeuvrer pour gagner en sécurité, en confort, et en économies d’énergie.


7 Commentaires
  1. Tout a fait d’accord avec l’article mais une liste des systèmes d’alarme et domotique compatibles entre eux seraient un plus. Est ce que seuls Verisure et Somefy sont compatible aujourd’hui ? Est ce que des solutions existent sans passer par 2 systèmes propriétaires ? En Zwave ?

    • Le Zwave n’est malheureusement pas recommandé pour un système d’alarme, il peut en effet être brouillé assez facilement. Il est vrai qu’il est encore difficile de trouver des systèmes pouvant communiquer entre eux sans trop de bidouille. Avec le rachat de MyFox, Somfy permet de faire cohabiter les deux mondes.
      Somfy propose également ses propres systèmes d’alarme. Certains ont un plugin Jeedom par exemple pour récupérer leur état.
      On peut aussi regarder du côté des alarmes DSC et Visonic, des plugins existent pour communiquer avec ces systèmes (sur Jeedom notamment).

      • Oui le z-wave peut être brouillé … avec le meme matos pour brouiller une vrai alarme : un brouilleur multi bande. Seul issu contre ca : un détecteur de brouilleur d’onde (comme le RFXPlayer). Il y a plein de compatible pour jeedom par ex.

        • Attention, le Zwave peut être brouillé avec le même matos que pour une alarme, toutefois une alarme digne de ce nom déclenchera une alerte dès qu’un périphérique ne répond plus (car il est potentiellement brouillé).
          Après oui, idéalement un détecteur de brouilleur tel que le rfplayer sera le top à posséder.

  2. Complément d’accord avec l’article. Par contre je cherche des solutions qui communiquent en temps réel lune lune l’autre pour que les capteur de portes ou de fenêtres puissent déclencher des scénarios sur ma Jeedom et inversement un scénario puisse déclencher l’activation de l’alarme.
    Cependant l’article n’évoque aucune solution et je n’ai rien trouver de probant, sauf a passer par du bidouillage via des ports rs232…
    Si quelqu’un a une idée je suis preneur.

  3. article interessant mais je trouve la conclusion contradictoire. Vous dites il vaut mieux un systeme domotique pour faire la domotique et une alarme pour la securite. Mais vous finissez par oui pour utiliser un systeme domotique pour gerer la securite.

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !