Comment choisir ses volets roulants ?

Aujourd’hui, même si beaucoup de logements sont encore équipés de volets battants ou de volets pliants, la tendance est tout de même au volet roulant electrique, de plus en plus plébiscité pour son aspect pratique et sécurisant. Il peut être installé lors de la construction, mais aussi à posteriori, lors d’une rénovation. Toutefois pour bien le choisir il est nécessaire de prendre en compte quatre points importants.

I. Quel matériau choisir pour ses volets roulants ?

Les volets roulants sont disponibles en PVC ou en aluminium. Les deux matériaux ne nécessitent guère d’entretien et résistent très bien aux intempéries. Mais ils ont chacun leurs avantages et inconvénients:

  • le PVC est un très bon isolant, mais il n’est pas adapté pour les volets roulants de grandes dimensions (comme pour une grande baie vitrée) car il n’est pas assez rigide.
  • l’aluminium sera plus adapté pour les grandes dimensions, mais coutera un peu plus cher que le PVC. Il peut être également un très bon isolant, mais nécessitera une double paroi, pour couper les ponts thermiques. Enfin, même si le PVC est aujourd’hui proposé en différents coloris, les choix possibles ne sont rien comparé à la palette de couleurs proposée pour l’aluminium. Certains fabricants proposent même des tons unis entre les volets, les fenêtres, mais aussi le portail et le portillon, pour assurer une esthétique parfaite à la maison.
Stock Photos from Sergii_Petruk / Shutterstock

II. Quel type de pose pour des volets roulants ?

S’il s’agit d’une construction neuve, la question ne se pose pas vraiment: le volet roulant sera intégré directement dans le mur (ce qu’on appelle un volet avec coffre tunnel).
En revanche dans le cadre d’une rénovation, il faudra choisir comment positionner le coffret:

  • en façade, au-dessus de la fenêtre, ce qui permettra de conserver la luminosité
  • en tableau, qui pourra être à l’intérieur comme à l’extérieur de l’habitation, mais qui fera perdre un peu de luminosité

III. La sécurité des volets roulants

Les volets sont également un moyen supplémentaire de sécuriser sa maison, avant même d’atteindre la fenêtre ou la porte fenêtre. Nous l’avions vu notamment en sécurisant les volets battants. Dans le cas de volets roulants, pour qu’ils soient efficaces, il faudra veiller à disposer:

  • d’un système anti-relevage intégré pour éviter la remontée du tablier
  • d’un verrou manuel pour bloquer les manœuvres

IV. La motorisation des volets roulants

La plupart des volets roulants sont aujourd’hui vendus avec leur motorisation. Finis la manivelle ou le cordon à enrouler, les volets roulants motorisés permettent vraiment de se simplifier la vie. Il faudra toutefois penser à amener une alimentation électrique près du coffre du volet. A défaut, certains modèles intègrent un panneau photovoltaique, qui permet de charger une batterie intégrée durant la journée. Le volet étant généralement actionné deux fois dans la journée (ouverture le matin et fermeture le soir) l’énergie ainsi accumulée suffit à actionner la motorisation. Ces modèles peuvent ainsi être montés sans alimentation secteur, mais sont toutefois plus couteux, et nécessitent bien sûr une bonne orientation de la fenêtre, qui devra recevoir un minimum de soleil la journée.

Le moteur pourra ensuite s’actionner de plusieurs facons:

  • commande filaire (un câble relie le bouton au moteur)
  • ouverture radiocommandée (via un interrupteur sans fil ou une télécommande), qui ne nécessite alors pas de câble.

Certains modèles proposent nativement des commandes horaires ou l’ouverture et fermeture en fonction de l’intensité solaire, ou encore une option « d’isolation dynamique », pratique pour laisser entrer la chaleur l’hiver, ou au contraire conserver le frais l’été en fermant les volets quand les fenêtres sont trop exposées au soleil.

Stock Photos from goodluz / Shutterstock

Enfin, quand ils sont électriques, les volets roulants peuvent la plupart du temps être intégrés à un système domotique plus global, qui permettra d’aller plus loin dans les scénarios et les automatismes de la maison:

  • ouverture des volets en fonction de votre agenda (distinction jours travaillés ou non)
  • fermeture des volets à l’activation de l’alarme
  • simulation de présence, pour ouvrir et fermer automatiquement les volets même en votre absence, faisant ainsi croire aux éventuels cambrioleurs que la maison est habitée.

Pour cela il faudra toutefois veiller à ce que le protocole de communication utilisé soit compatible avec votre solution domotique. S’il s’agit de commandes filaires, il suffira de remplacer l’interrupteur ou d’y intercaler un micro module. Dans ce cas tous les volets roulants pourront être “domotisés”. Dans le cas de commandes radio, il faudra en revanche bien faire attention au protocole utilisé. Somfy propose par exemple deux protocoles: RTS et IO Homecontrol, essentiellement compatibles avec la solution domotique du constructeur. Si le RTS peut aujourd’hui être intégré à de nombreux systèmes domotiques, via un Rfxcom ou Rfplayer par exemple, le IO Homecontrol est encore difficile à intégrer à des systèmes tiers.

Avec tous ces éléments, vous avez toutes les cartes en main pour faire le meilleur choix, et ne pas vous laisser imposer un modèle inadapté par le premier installateur venu ;-)


1 Commentaire
  1. Bonjour, comment domotiser des volets radio Bubendorff ? Il semble qu’ils vendent une interface mais comment l’integrer en zwave et avec jeedom ?

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !