Comment sécuriser sa porte d’entrée

III. Les cornières anti pinces

Une technique d’ouverture consiste à forcer la porte avec un tournevis ou un pied de biche, en l’insérant entre la porte et son montant. C’est la méthode brute, où on ne cherche pas la finesse avec le cylindre, mais carrément en cassant la porte.

Pour pallier à cela, il existe des cornières anti pinces. Il s’agit de barres métalliques, renforcées, formant un angle, qui sont fixées tout autour de la porte. Ainsi, il devient impossible d’insérer quoique ce soit entre la porte et son montant.

Weldom a réalisé une vidéo qui explique très bien le montage.

Il s’agit en plus du même modèle mis en place chez moi, que je trouve très bien:

Les barres sont vendues en dimensions uniques, pouvant être recoupées:

Et voici la porte d’entrée qui va en être équipée:

Tout le nécessaire est fourni, des vis au gabarit de perçage. J’ai simplement dû racheter des vis plus longues, ma porte étant très épaisse.

Ce que j’apprécie particulièrement sur ce modèle, ce sont les chevilles intégrées à l’arrière des barres. Certains modèles se fixes de l’extérieur, avec des vis qu’on ne peut soit disant pas retirer. Avec le modèle ici présent, aucune vis ne sera apparente de l’extérieur, ce qui est plus sécurisant, je pense.

Pour la pose, on commence donc par l’application du gabarit. D’abord celui du haut, qui doit être centré par rapport à la porte:

On vient ensuite collé les gabarits gauche et droit, en commençant par le haut. On coupe ensuite le surplus qu’il y aura en bas:

Il faudra sans doute démonter la poignée, qui sera sur le passage:

Il faudra ensuite découper les barres. Le haut des barres gauches et droites ne doivent pas être coupés, car ils ont un renfoncement pour accueillir la barre du haut:

Il faudra donc bien couper la partie basse trop longue. Pour la poignée, il pourra être nécessaire également de découper son contour dans la cornière. Il faut s’équiper d’une bonne scie à métaux, car les cornières sont plutôt résistantes. Mais ca se fait:

Reste à percer le gabarit aux endroits indiqués:

Pour percer bien droit au travers de la porte, des guides métalliques sont fournis. Il suffit de les placer sur les zones hachurées du gabarit, puis de percer avec un forêt à bois diamètre 6:

Attention à l’autre côté de la porte: j’ai failli percer dans mon détecteur d’ouverture :p Une fois la porte traversée, il faudra repercer avec un forêt de diamètre 8, cette fois, et sur une profondeur correspondant aux chevilles, afin qu’elles puissent s’enfoncer dans la porte.

Il n’y a plus ensuite qu’à serrer les vis du côté intérieur. A la fin, on obtient cela:

Il y a un peu de temps à passer (j’ai dû y passer 3 bonnes heures), mais une fois posé, ca ne bouge plus. La porte est bien sécurisée, et petit bonus, cela isole un peu mieux la porte, l’air ayant plus de mal à circuler entre la porte et le montant. Les barres seront repeintes dans la même couleur que la porte pour plus d’esthétique, à la prochaine saison de peinture :p

Comptez là aussi une centaine d’euros pour des cornières anti pince de ce type.

Kit cornière anti-pince 3 pieces - acier époxy marron
Kit cornière anti-pince 3 pieces - acier époxy marron
Cette cornière anti-pince est équipée d'un système de fixation invisible, inaccessible et indémontable de l'extérieur qui sécurise le dispositif anti-effraction de votre porte - la pose de la cornière empêche le passage d'un outil entre la porte et le chambranle

 

IV. Les renforts de paumelles

Les renforts de paumelle limitent le dégondage d’une porte au pied-de-biche. Ils se posent entre les paumelles, encastrés dans l’épaisseur de l’ouvrant et du dormant.

Il existe deux types de renfort de paumelles :

  • les systèmes à douilles et à tenons
  • les renforts sur platine

Ces derniers sont constitués de deux pièces (mâle et femelle) qui s’insèrent l’une dans l’autre lors de la fermeture de la porte.

Certaines portes intègrent toutefois directement dans leurs paumelles ce type de renforts ou sont dotées de paumelles spécifiques n’autorisant pas le dégondage. Quant aux anciennes portes, elles sont généralement équipées de paumelles traditionnelles (charnière piano) qui rendent la porte indégondable.
Cette installation n’est donc pas toujours nécessaire. Mais si vous n’en possédez pas, cela ne coute qu’une dizaine d’euros, et l’installation est relativement simple.

V. Conclusion

Avec tout ceci, nous voilà avec une porte d’entrée sécurisée, pour un cout relativement raisonnable (beaucoup moins couteux en tout cas que le remplacement complet de la porte par une porte blindée…). Bien sûr, les moyens cités ici ne sont pas exhaustifs, il existe d’autres produits comme notamment les entrebailleurs, qui peuvent être une protection supplémentaires: même une fois la porte ouverte, celle ci n’autorise l’ouverture que sur quelques centimètres, empêchant encore l’intrusion. Si vous voyez d’autres idées utiles, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires !

Après, on ne peut garantir une sécurité à 100%. Avec le temps et le bon équipement, une personne vraiment décidée à entrer réussira à entrer. Mais la plupart des cambriolages se font en 7-8min. Tout se joue sur la durée. D’ailleurs, la plupart des équipements ne sont pas vendus comme des équipements anti effraction, mais bien comme des retardateurs. Le but est de compliquer la vie du cambrioleur, de façon à ce que cela lui prenne trop de temps, et qu’il finisse par lâcher l’affaire. En pratique, les “pros” ont le coup d’oeil et ne tentent même pas, préférant s’attaquer à une proie plus facile.

Par dessus tout cela, un bon système d’alarme est également à envisager: aucune des personnes cambriolées autour de chez moi n’était équipée d’un système d’alarme. Dans 90% des cas, la sirène qui hurle dehors fait fuir les intrus. Et il existe aujourd’hui des systèmes perfectionnés, comme par exemple la Somfy Protect (anciennement MyFox), qui possède des capteurs d’ouverture détectant toute effraction avant même l’ouverture de la porte ou de la fenêtre: les vibrations engendrées par un pied de biche par exemple déclencheront l’alarme. Il ne faut pas sombrer dans la paranoïa, mais on dort mieux quand on sait la maison protégée, car les malfaiteurs n’hésitent plus à entrer dans une maison où dorment ses occupants :/ Rendez vous dans quelques jours pour la suite ;-)

 

8.6 Notre note

Qualité
9.5
Fonctions
9
Mise en place
8
Prix
8
Pour
  • Solidité et fiabilité des équipements
  • Accessible à n'importe qui
Contre
  • Nécessite quelques compétences en bricolage

Tags:

14 Commentaires
  1. Cela nous ramène sur les fondements de la domotique : la sécurité. Merci pour cet article.

  2. Et une fois que la porte est bien sécurisée, ils passeront par une fenêtre ou une porte vitrée. .. article très intéressant dans tous les cas !

  3. Je suis intéressé par l’installation des caméras en synergie avec le nas Synology également. Je m’y suis mal pris mais je n’ai pas trouvé d’articles. Notamment concernant les modèles de caméra à privilégier pour fonctionner avec le Synology.

    Article très intéressant.

  4. Serait-il possible de voir a quoi ressemble la porte coté intérieur avec les vis? car sur la vidéo ses vis sont rentrée dans la porte mais le peu qu on voit on dirait que ça fait un peu “sale” non

  5. Petit bémol concernant les cylindres : quelque soit le modèle, il faudra moins de 10mn à une personne pour l’ouvrir de manière fine (c’est à dire sans la forcer). De nombreuses vidéos existent montrant l’habilité de certain à ouvrir ce type de serrure.

    Même les électromécaniques ne seraient pas sur.

    Alors pourquoi mettre ce type de serrure, ou n’importe quel type de sécurité : tout simplement à titre de dissuasion : si c’est compliqué chez vous, on ira chez le voisin. En revanche si on veut vraiment entrer chez vous, on y entrera.

    L’un de vous parle de la protection des fenêtres, j’ai eu quelques cambriolage chez mes voisins (d’ou mon intérêt pour les cylindres de sécurité). Ils avaient passé un tournevis entre les 2 parties de la baie vitrée et en remontant les ergots, la fenêtre s’ouvre.

    La solution que j’ai trouvé pour les fenêtre, c’est le remplacement de la poignée par des poignées de type “hoppe secustick”. Il en existe certainement d’autres modèles/marques, mais un conseil, ne prenez pas le modèle avec serrure vendue en grande surface de bricolage, j’ai acheté les miennes en quincaillerie et je les ai eu environ 3 fois moins cher à l’époque.

    Bien sur le tout étant de tout protéger : à quoi bon protéger sa maison si son garage est une passoire avec une porte d’accès sur la maison (les portes basculantes étant peu sécure, ou passage par le toit du garage en soulevant quelques tuiles).

    Il faut donc mettre toutes les chances de son côté en ayant une maison d’apparence plus sécurisée que celle de ses voisins. Sachant que si c’est votre maison qui est visée, ils arriveront toujours à entrer

  6. Le mieux pour moi étant d’avoir un système d’alarme vous protégeant depuis l’exterieur. Installateur d’alarme, je pose le plus souvent des barrières infrarouge sur la façade de la maison. C’est plutôt discret et avec une seule barrière on peut faire tout une façade (jusqu’à 24m linéaire). La sirène sonnant avant même que l’intrus n’est touché à votre façade.

    • Oui, ca fera l’objet d’un prochain article, j’ai en effet un produit de ce genre en cours de tests ;-)

      • Je serais curieux de connaître le produit en question. Pour info, pour avoir testé un grand nombre de détecteur extérieur, je préconise la gamme Optex ou Duevi. Les produits de cette dernière étant plus complet mais aussi plus complexe à régler.

  7. Très intéressant cet article :) et cool les trucs à venir sur les barrières infrarouge .. en fait c’est vrai que ça c’est génial puisqu’il y a un aspect “périmétrique” intéressant : on protège une voiture garée devant la maison, on alerte avant même une vraie tentative physique d’effraction

  8. Merci beaucoup pour cet article vraiment très intéressant et qui démontre que c’est a la porté de tout le monde. (a condition de bricoler un peu)
    Car en plus d’être mieux protégé, on se sent aussi un peu moins parano quand on s’absente de chez soi.

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !