Une armoire à fusils comme coffre fort ?

0

Entre ma région très peuplée de chasseurs et de clubs de tirs, et mes différentes sessions de tir quand je voyage à Las Vegas, le virus a fini par me prendre. J’ai sauté le pas à la rentrée, et me suis inscrit dans un club de ball trap proche de chez moi, afin de pouvoir aller tirer quand ça me dit. Tirer sur des cibles mouvantes en plein air me convenait mieux que de tirer en stand sur des cibles fixes, enfermé dans un bâtiment. Alors certes, nous n’avons pas droit en France aux même armes disponibles aux US, mais l’adrénaline est là tout de même :p Seulement, souhaitant m’équiper pour avoir mes propres armes et éviter la location au club à chaque fois, j’ai commencé à me renseigner notamment sur la sécurité des armes chez soi, et notamment le choix d’une armoire à fusils. Et là, j’ai découvert le monde pas si évident des armoires à fusils et coffres forts…

Tout d’abord, dans notre cas, il faut s’intéresser à la législation. En effet, les armes à feu sont très encadrées en France. Sans rentrer trop dans le détail (il y a des sites officiels pour cela), il faut savoir que les armes sont classées en 4 catégories en fonction de leur dangerosité. Dangerosité  qui s’apprécie en fonction des modalités de répétition du tir et du nombre de coups tirés. À chaque catégorie correspond un régime administratif d’acquisition et de détention:

  • Arme de catégorie A (interdiction sauf autorisation particulière)
  • Arme de catégorie B (soumise à autorisation)
  • Arme de catégorie C (soumise à déclaration)
  • Arme de catégorie D (en vente libre ou soumise à enregistrement)

jackmac34 / Pixabay

Dans mon cas, le fusil en calibre 12, comme les fusils de chasse, sont classés en catégorie C ou D (dépendant également si les canons sont lisses ou rayés…). Pour l’acheter il faut tout d’abord disposer d’une licence de tir, obtenue auprès du club après validation d’un certificat médical, ou avoir son permis de chasse. Et pour la détenir chez soi, la loi dicte également ce qu’il faut faire:

  • soit la ranger dans un coffre-fort ou une armoire forte adaptés au type de matériels détenus,
  • soit démonter une pièce essentielle la rendant immédiatement inutilisable et conserver cette pièce à part,
  • soit utiliser tout autre dispositif empêchant l’enlèvement de l’arme.

Les deux derniers choix sont plutôt contraignants à mon avis, si bien que seul le premier choix, le recours à un coffre fort adapté, était une solution envisageable à mes yeux. Il faut savoir que les munitions doivent également être conservées séparément dans des conditions interdisant l’accès libre. Les armoires à fusil sont en général étudiées pour cela, avec un compartiment principal destiné aux armes, et à l’intérieur un autre compartiment fermé avec une autre clé, pour y ranger munitions ou armes de poings.

Le rangement dans une armoire à fusils sécurisée était à mes yeux très important, et une condition sine qua none pour madame. Qui n’a pas entendu en effet parler d’accident avec des enfants ayant trouvé l’arme de leur père :/ Dans le cas d’un cambriolage, on ne voudrait pas non plus que ces armes se retrouvent dans de mauvaises mains. Il est donc plus prudent de les ranger dans une armoire à fusils, bien protégée. Mais comment choisir une armoire à fusils ?

Comment choisir une armoire à fusils ?

Au cours de mes recherches, 3 aspects se sont avérés vraiment sensibles pour le choix d’une armoire à fusils.

Tout d’abord la taille. Celle ci dépendra de la quantité et du type d’armes qu’on détient. Il existe en effet des armes de toutes tailles, même si on se cantonne aux fusils de chasse et ball trap. La longueur du canon ainsi que la crosse peuvent beaucoup varier d’un modèle à l’autre, et certaines armoires à fusils, notamment quand elles sont dotées d’un compartiment à l’intérieur, peuvent s’avérer trop petites en hauteur.

Petit coffre interne sur le haut, qui vient réduire la hauteur disponible pour les armes en dessous

Ensuite, la largeur de l’armoire à fusils, elle, dépendra du nombre d’armes que vous prévoyez d’avoir, et si elles sont ou non équipées de lunettes, ces dernières occupant également plus de place. Attention, on conseille de prévoir 30% de place en plus. Les armoires pour 3 fusils sont par exemple très étroites, si bien qu’il n’est pas évident de manoeuvrer dedans :/ La plupart des armoires à fusils disposent à l’intérieur de mousses portes armes, pour maintenir les fusil debout bien rangés.

Certains grands modèles sont spécialement aménagés pour y loger tous ses biens de valeurs: armes et munitions, bien sûr, mais également papiers importants, bijoux, etc…

Après la taille vient la qualité de l’armoire à fusil. Comme on l’a dit, il faut que les armes soient bien à l’abris, et pas dans une armoire qu’on ouvre au premier coup de pied de biche. Cela se joue beaucoup sur l’épaisseur de l’acier utilisé pour le coffre. Plus c’est épais, bien sûr, mieux c’est. Attention, au dessus de 0,5mm d’épaisseur, on parle de blindage. Mais il y a différentes épaisseurs, un blindage de 1mm tiendra forcément moins longtemps qu’un blindage de 3mm devant une scie électrique. Par contre, c’est également plus lourd, de telles armoires pouvant aller de 50 à plus de 300kg. Une fixation au mur ou / et au sol est également à prévoir. J’ai déjà vu sur des enregistrements de vidéosurveillance des cambrioleurs emmener une telle armoire sur un diable pour l’ouvrir tranquillement plus loin…

Enfin, le système d’ouverture: clé, code mécanique ou électronique. Les trois se valent, sachant que la serrure électronique nécessitera le changement de piles tous les 2 ans environ. La clé est pratique mais a deux inconvénients:

  • d’une part, il faut bien veiller à ne pas les perdre, car une telle clé de sécurité coute très très cher
  • d’autre part, si vous devez pouvoir accéder rapidement à votre arme, il vaut mieux opter pour une ouverture à combinaison, ce qui évite de devoir chercher la clé.

Armoire à fusils: quelle protection pour les biens  de valeur ?

Les biens qui vont y être rangés sont de valeur. Une arme classique est déjà couteuse, mais c’est pire quand il s’agit par exemple d’armes de collection. Ensuite, quitte à avoir une armoire forte, on pourrait être tenté d’y ranger ses objets de valeur: bijoux, papiers importants, etc… La certification de l’armoire est alors très importante. Une armoire, ou coffre fort,  « agréé contre le vol » désigne un coffre qui a satisfait à certains tests et qui est reconnu par les compagnies d’assurances. C’est donc un gage de qualité. La norme la plus répandue est la EN 14450 (pour S1 et S2) et EN 1143-1 (pour 0 à 6).

La norme EN 14450, par exemple,  assez commune, est accordée suite au passage de tests de résistance aux effractions. Les coffres forts sont éprouvés contre l’arrachement et le descellement avec des simulations de tentatives d’attaques couramment utilisées par les voleurs. Des tests et des contrôles réguliers sur le produit fini, le système qualité et le mode de production sont également réalisés.

Plus la classe de cette norme (S1, S2 puis de 0 à 6) est élevée, plus sa résistance est importante. Les valeurs assurables, à titre d’information, sont les suivantes:

  • CSE = 8 000€
  • Classe I = 25 000 €
  • Classe II = 35 000€
  • Classe III = 55 000€
  • Classe IV = 110 000€
  • Classe V = 200 000€
  • Classe VI = 300 000€

Il n’est pas raisonnable, vous l’aurez compris, de protéger des bijoux de grande valeur dans un coffre-fort homologué S1, qui est la norme sur de nombreuses armoires à fusils. Ce sera toutefois bien suffisant pour protéger passeports, papiers importants, et quelques liquidités.

Mais il n’y a pas que la certification à prendre en compte, il existe également un label. Le label correspond au laboratoire (et par déduction au pays) qui a validé que le coffre-fort répond bien aux critères de la norme. Les plus connus et les plus sérieux sont A2P (label Français) et VDS (label Allemand).
Il faudra donc choisir son armoire à fusil ou son coffre fort en conséquence.

Attention toutefois: si un coffre fort homologué peut être déclaré à son assurance, cela ne signifie pas obligatoirement un impact sur sa cotisation. C’est même très rare, en fait, tout dépendant des assurances. Mais au moins vos biens seront toujours plus en sécurité que dans votre armoire à chaussettes.

Bref, il y a donc divers paramètres à prendre en compte. Malheureusement dans le domaine des « coffres forts » il existe de tout, le terme désignant simplement un coffre un peu renforcé. Mais les coffres à 30€ vendus en tant que tels en grande surface de bricolage ne protégeront pas grand chose. Les boutiques physiques ne sont pas légion, excepté en armureries, qui pourront proposer quelques modèles. En revanche il existe des sites spécialisés comme coffrefortplus qui proposent du matériel de qualité parmi des marques renommées, pas spécialement inabordables, puisqu’on trouve de très bons modèles à partir de 200€. L’avantage est également de se le faire livrer à domicile: quand vous avez un modèle qui pèse 200Kg, je peux vous dire que l’emmener du magasin à chez vous est déjà compliqué :p S’il y a juste à le positionner chez vous, c’est déjà plus simple. Pour ma part j’ai opté pour une armoire Hartmann 10 fusils, ce qui me laisse de la marge. Avant cela je n’avais jamais envisagé l’achat d’un coffre fort, ayant peu de biens de valeurs à y mettre. Ce modèle un peu plus grand que nécessaire me permet donc par la même occasion d’y ranger quelques papiers importants en plus, je fais ainsi d’une pierre deux coups :)

 

Partager

Laisser un commentaire

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !