Comment monter un module Fibaro en Rail Din ?

Module Rail Din pour Fibaro

49,90€
Module Rail Din pour Fibaro
82.5

Qualité

10/10

    Fonctions

    10/10

      Utilisation

      9/10

        Prix

        5/10

          Pour

          • Intégration des micro modules proprement dans le tableau électrique
          • pas de fils
          • installation facile

          Contre

          • Juste le prix

          Il y a un type de module qui fait cruellement défaut en Z-wave, c’est le module Rail Din, c’est à dire qui puisse se monter directement dans un tableau électrique. Ca existait en X10, même en PLCBUS, mais pas en Z-wave :/ Pourtant l’installation d’un module dans le tableau électrique peut être très pratique à la fois pour centraliser des fonctions (piloter plusieurs appareils ou lampes, et donc limiter le nombre de modules à utiliser) ou tout simplement pour une meilleure intégration, l’insertion derrière un interrupteur ou dans le plafonnier n’étant pas toujours aisée.

          Du coup, on en arrive à ce type de montage:

          support-rail-din-tableauCa fonctionne, mais le module Fibaro qui se balade dans le tableau électrique me chiffonne un peu tout de même…

          La solution nous est présentée par la boutique Domotiks, qui a développé un module Rail Din. Ou plutot un boitier adapté.

          I. Présentation

          Ce boitier existe en version simple ou triple. La version simple permettra d’y loger un module Fibaro. Je vous invite à lire le test de mon ami Hervé, qui l’a testé il y a quelques jours.

          La version triple, elle, permettra d’y loger jusqu’à trois modules. C’est celui que nous allons voir aujourd’hui.

          fibaro_rail_din_1J’ai donc recu un boitier au format Rail Din, accompagné de sa notice en francais. Une notice très bien faite, ce qui nous change un peu ;-) Normal, c’est un produit développé par un francais !

          fibaro_rail_din_2Ce boitier est donc prévu pour être placé directement dans le tableau électrique, et respecte parfaitement les dimensions des autres modules Rail Din (90 mm de haut, et 52mm de profondeur). En largeur, il occupera simplement l’équivalent de quatre emplacements classiques. Cette largeur permet à la fois d’y loger les trois micro modules, mais également  de permettre à la chaleur de fonctionnement de se dissiper, car les micro modules chauffent tout de même un peu (rien de dangereux, rassurez vous).

          fibaro_rail_din_3La particularité de ce boitier est qu’il ne s’agit pas que d’un simple boitier: une plaque avec des connecteurs a été prévue à l’intérieur pour parfaitement accueillir les modules Fibaro: pour le moment interrupteurs simple FGS-211, et interrupteurs double FGS-221.

          fibaro_rail_din_4En haut et en bas se trouvent des connecteurs.

          Connecteurs haut:

          I = entrée input
          L = sortie à utiliser pour effectuer un pont vers le connecteur I si l’on souhaite alimenter la charge en 230V
          L = entrée phase
          N = entrée neutre
          N = sortie neutre vers un autre support ou vers la charge
          L = sortie phase vers un autre support ou vers l’interrupteur

          Le module a été très bien pensé, puisque qu’une seule arrivée électrique en 220V permettra d’alimenter les trois modules à la fois, ce qui évitera un cablage fastidieux.

          De plus, il est possible de chainer plusieurs modules Rail Din de ce type, puisqu’une sortie phase et neutre ont été prévues tout à droite. Là aussi, cela facilitera le cablage et permettra de conserver un tableau électrique propre.

          Les connecteurs bas concernent les sorties des modules Z-Wave. Ce boitier rail din pouvant accueillir trois modules Fibaro, nous avons trois séries qui se suivent ainsi:

          1 = O1 sortie
          2 = O2 sortie
          3 = S2 entrée (pour la version FGS-221 uniquement)
          4 = S1 entrée

          On regrettera juste que sur la carte les borniers soient marqués 1, 2, 3, 4, au lieu de reprendre directement la légende des modules Fibaro. Cela aurait évité de devoir chercher dans la notice lors du montage.

          fibaro_rail_din_5Comme je le disais, jusqu’à trois modules Fibaro pourront donc venir s’intégrer dans ce boitier, fixés directement sur les picots qu’on peut voir au centre. Pas de fil à passer, les picots sont placés exactement pour correspondre aux borniers des modules Fibaro. Seul le dernier picot sera à couper si on utilise un FGS-211 (un petit coup de pince coupante et le tour est joué), pour un FGS-221 on ne touche à rien.

          Notez les trois premiers picots protégés d’un capuchon en silicone: une fois le module rail din relié au secteur, ces trois picots seront sous tension. Si on ne monte qu’un seul module Fibaro, ces capuchons éviteront de se prendre un coup de jus en les touchant par inadvertance. Un détail, mais qui a son importance !

          fibaro_rail_din_6Passons maintenant à la mise en place.

          II. Installation

          Pour l’installation, la documentation est très bien faite.

          Pour commencer, il faudra inclure le module à son contrôleur Z-wave. En effet, une fois les trois modules montés, le bouton d’inclusion des modules risque d’être difficile d’accès.

          Il suffit ensuite de repérer sur la documentation le sens dans lequel le module devra être installé dans le support et de venir le loger sur les petits picots de ce dernier.

          fibaro_rail_din_7Il n’y a plus qu’à visser les borniers des modules Fibaro. Pour plus de facilité, les modules se montent de la droite vers la gauche, ce qui permet de visser les borniers sans problème.

          fibaro_rail_din_8Pas de fil à passer: l’alimentation est reliée au module rail din, et c’est la carte qui va se charger d’alimenter les différents modules. Très pratique !

          Idem pour les sorties des modules Fibaro (qui iront vers les appareils à piloter et les interrupteurs si besoin), les fils se connecteront directement au boitier rail din.

          fibaro_rail_din_9Il n’y a plus ensuite qu’à casser les petites pattes du boitier rail din pour laisser passer les fils électriques, en fonction des borniers utilisés (ils se cassent facilement à la main).

          fibaro_rail_din_10On place enfin le boitier dans son tableau électrique.

          Attention: si vous n’êtes pas à l’aise avec cela, faites intervenir un professionnel. Nous travaillons ici avec du 220V, pensez donc à couper le compteur !

          fibaro_rail_din_11On raccorde les fils nécessaires: ici, seul un module a été installé. J’ai donc raccordé l’arrivée électrique, fait un pont entre le I et le L car je veux piloter des appareils en 220V, puis j’ai raccordé deux fils en bas pour piloter deux appareils différents, mon module Fibaro possédant ici deux sorties.

          fibaro_rail_din_12Il n’y a plus qu’à clipser le couvercle. A vérifier en fonction de la chaleur dégagée par les modules Fibaro: si on préfère faciliter l’évacuation de la chaleur, on pourra laisser le boitier ouvert. Attention à respecter les consignes,  le support ayant été réalisé pour pouvoir supporter une charge maximale de 10A.

          fibaro_rail_din_13Une fois le tableau électrique refermé, on obtient quelque chose de très propre:

          fibaro_rail_din_14

          III. Conclusion

          Comme on a pu le voir, l’installation est relativement simple, et surtout très propre. Le boitier rail din a été très bien pensé, et j’aime beaucoup le fait qu’il n’y ait pas de bricolage: pas de fils à passer, les modules sont placés proprement, c’est clair et net.

          Actuellement, plusieurs versions sont disponibles: pour un ou trois modules Fibaro, mais également pour un ou trois modules Qubino. A noter que ces derniers seraient plus conseillés pour cette utilisation, les modules Qubino chauffant à priori un peu moins. De plus, les modules fils pilote de Qubino permettront de piloter ses radiateurs plus facilement, les fils pilotes étant souvent centralisés dans le tableau électrique :D

          D’autres types de supports pourraient être proposés  par la suite, pour d’autres modules Fibaro tels que les volets roulants par exemple.

          Maintenant, combien coutent ces boitiers ? Les supports pour 1 micro-module sont disponibles chez Domotiks au prix de 27,90€, les supports permettant d’accueillir 3 micro-modules comme celui testé ici sont disponibles au prix de 49,90€. C’est à mon avis le seul point négatif. Si on prend trois modules Fibaro à 59,90€, et un boitier rail din à 49,90€, cela nous fait une addition de 229,60€, pour piloter jusqu’à 6 sorties, donc. Si on compare par exemple à une IPX800, compatible avec la plupart des box aujourd’hui, et possédant 8 sorties (sans compter ses nombreuses autres possibilités), vendue 178€, ce type d’installation en Z-wave revient relativement chère. Toutefois certains modules Z-wave permettront de piloter plus facilement certaines fonctions, notamment grâce aux modules Qubino existant.

          Bref, ces modules rail din sont une excellente idée et répondent à une vraie demande. Reste le prix un peu élevé, mais ils permettront au moins d’avoir une installation propre de ses micro modules dans son tableau électrique.


          4 Commentaires
          1. Seul problème il n’a pas la norme ni la certification. Le moindre problème et on l’a dans le baba. Inmettable dans mon boîtier électrique. Dommage.

          2. lu sur le blog d’abavala dans un commentaire, il existe un module 2xmoins cher et, sembe t il, normé !!

          3. C’est une idée intéréssante mais pas assez poussée si j’ose dire et sans vouloir manquer de respect au concepteur . Ce module eu été plus interessant si l’alimentation de la carte avait été prévue avec des peignes de raccordement standard (pour des questions de sécurité notamment ) à bornes sans vis ou avec vis comme en comportent les disjoncteurs divisionnaires actuels .De plus un boitier ventilé à la manière des transfos modulaires aurait été le bienvenu .Encore un peu cher

          4. Un connecteur simple pour rail din a 50 € , c limite du vol , au max ca devrait couter 20 € …

            Laisser un commentaire

            Ne ratez plus aucune news !

            Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

            Merci pour votre inscription !