Test du module Rail DIN PLCBUS 4 voies

J’ai testé aujourd’hui le module Rail DIN PLCBUS PLC2268H, grace à Planete Domotique. Il s’agit d’un module qui vient se monter directement dans le tableau électrique, capable de controler 4 voies allant jusqu’à 1600w chacune. Dans un post précédent, il y a quelques temps, je parlais de la qualité du PLCBUS qui faisait parfois un peu « cheap », sans toutefois remettre en cause la fiabilité de ce protocole. Et bien je dois dire qu’avec ce module, on est un cran au dessus des autres modules PLCBUS. C’est du solide, c’est du fonctionnel.

Ce module, de taille tout de même imposante (11.5cm L x 9.6cm W x 4cm H ), est livré vraiment bien protégé dans une boite adaptée (j’ai souvent recu des modules PLCBUS simplement mis dans un petit sachet plastique, c’est pourquoi cette fois j’attire l’attention sur l'emballage ;-)

 

Ce module est concu pour se placer directement dans le tableau électrique. Là, je ne vous cacherai pas qu’il vaut mieux tout de même avoir quelques bonnes notions d’électricité. Car il ne s’agit pas d’une pince à clamper sur un fil comme pour le CM119, mais bien d’un module à insérer dans son réseau électrique.

Pour avoir une idée de la place, je l’ai positionné dans mon tableau (ici, en haut à droite):

 

En largeur, ce module occupe environ l’équivalent de 7 modules classiques, ce qui n’est pas négligeable si on a un petit tableau.

 

Quand on referme le tableau électrique, on s’appercoit de deux choses: le module n’est pas aussi épais qu’un module classique, du coup on peut tout à fait laisser les caches, le module étant caché dans le tableau; la seconde chose est que les deux boutons et les deux petites leds sur le haut du module ne sont pas visibles une fois le tableau refermé, ce qui implique qu’il faudra ouvrir le tableau pour pouvoir programmer le module. Heureusement, ce n’est à faire qu’une fois :D

Pour mes tests, je n’ai pas raccordé mon tableau électrique au module, c’aurait été un peu trop compliqué. Mais j’ai fait un petit montage maison, en respectant les couleurs du cablage, afin de vous en donner une idée:

 

Sur ce montage, j’ai donc relié 4 interrupteurs sur la gauche (interrupteurs On/Off, mais on peut également y relier des boutons poussoirs en respectant les bornes de branchement sur le module), et 4 ampoules sur la droite. C’aurait tout aussi bien pu être des prises électriques, puisque chaque voie peut supporter 1600w. Ici, dans notre cas, ce module pourrait donc se charger de l’éclairage de 4 pièces différentes.

Chaque interrupteur me permet de controler l’ampoule qui y est associée, ampoule que je peux également controler via une télécommande ou mon serveur domotique, grace à l’intégration du module PLCBUS.

Pour une intégration dans le tableau électrique, il faudra donc que votre réseau électrique soit en étoile, c’est à dire que chaque ampoule, et chaque interrupteur, arrive directement au tableau électrique. Dans une installation classique, nous avons en général Compteur -> Interrupteur -> Ampoule -> Compteur:

 

Dans un réseau en étoile, nous aurons Compteur -> Interrupteur -> Compteur, et Compteur -> Ampoule -> Compteur. C’est donc un point important à prendre en compte:

 

On voit ici, sur le haut,  les borniers pour les interrupteurs, et en bas les borniers pour les entrées / sorties.

 

Sur le haut se trouvent également à gauche et à droite, un petit bouton accompagné d’une led. Le premier bouton S1 controle les deux premières voies, et le second, S2, les deux dernières voies. Une fois raccordé, on appuie sur S1 pendant 5s pour passer le module en programmation. Puis on envoie un signal On / Off à partir de la télécommande ou du logiciel. Une fois le signal recu, la lampe de la première voie s’allume, et le module attend un signal pour la seconde voie. On pratique de la même facon pour les deux dernières voies, en appuyant sur S2.

Cela permet donc d’affecter l’adresse qu’on souhaite à chaque voie, contrairement à d’autres modules qui prennent une adresse, et calculent automatiquement les adresses suivantes:

 

Pour le reste, on retrouve bien sûr les forces du PLCBUS: fiabilité et rapidité des ordres transmis, avec la possibilité d’interroger le module (polling) pour connaitre l’état de chaque voie.

Ce module a certes un cout: 95€. Mais si j’avais voulu controler 4 ampoules et interrupteurs dans une installation classique, j’aurai du connecter un module de type PLCBUS-2267H derrière chaque interrupteur. A 70€ le module, le calcul est vite fait… Partant de ce constat, le module Rail DIN est une excellente affaire: économique, et nécessitant au final moins de travail, puisqu’il suffit de l’intégrer à son tableau électrique, sans avoir besoin de toucher à chaque interrupteur de la maison. La seule contrainte est d’avoir un réseau électrique cablé en étoile, chose que l’on peut prévoir d’avance lorsqu’on construit.


Tags :

1 Commentaire

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !