Comment installer un inverseur de source, pour alimenter facilement son logement par batterie ou groupe électrogène ?

Les menaces de coupure d'électricité cet hiver vous inquiètent ? Ou vous êtes malheureusement souvent soumis à des coupures accidentelles à cause de votre situation isolée, ou de la qualité du réseau électrique ? Et si on se donnait la possibilité de basculer tout le logement en 2s sur une source auxiliaire, telle qu'un groupe électrogène ou une batterie type Ecoflow ou Bluetti par exemple ? Pour cela j'ai installé un inverseur de source Hager, qui me permet de basculer sur une source d'énergie auxiliaire, en toute sécurité, pour parer aux éventuelles coupures d'électricité par exemple, qu'elles soient accidentelles ou potentiellement prévues comme on ne cesse de nous l'annoncer pour cet hiver, face à la pénurie d'électricité…

A lire également:
Ecoflow Delta 2: la batterie nomade pour éviter les coupures d'électricité où qu'on soit ?

Le recours a un groupe électrogène n'est pas nouveau, ce type d'appareil existe depuis longtemps, et permet de faire face à des pannes d'électricité plus ou moins longues. Aujourd'hui il existe même des solutions moins bruyantes, comme la batterie Ecoflow que je vous ai présentée il y a quelques jours. Celle ci peut être chargée à l'avance sur le réseau général, ou bien via des panneaux solaires. Elle stocke alors l'énergie et nous la restitue quand le besoin se fait sentir. On peut très bien alimenter le logement très facilement par l'un de ces systèmes, en se fabricant un bout de câble électrique avec deux prises mâles à chaque bout, l'une allant dans la prise du groupe électrogène, et l'autre dans une des prises de la maison, après avoir bien sûr coupé le disjoncteur général. C'est une méthode rapide, efficace, mais qui n'est pas dénuée de risque si jamais on oublie de couper le disjoncteur général, ou si on le ré-enclenche alors que la source auxiliaire est encore branchée. Pour éviter tout problème, il est conseillé d'installer un inverseur de source. Installé chez moi depuis quelques semaines, je vous propose de le découvrir plus en détails.

Présentation de l'inverseur de source Hager

Il existe différents types d'inverseurs de source, quoiqu'ils ne soient pas toujours faciles à trouver chez les revendeurs. Ce n'est sans doute pas l'équipement le plus vendu ! En général on trouve des modèles manuels, et des modèles automatiques, qui ont la capacité de changer de source automatiquement quand l'arrivée principale est coupée. Encore faut il que la source auxiliaire soit capable de démarrer automatiquement dans ce cas. Outre le fait qu'un inverseur de source automatique soit plus couteux, j'ai préféré opter pour un modèle manuel, car je préfère avoir la main sur le système. On parle tout de même de basculer toute l'alimentation de la maison sur une source auxiliaire, je préfère donc que ce soit fait quand je le souhaite, en toute connaissance de cause.

interrupteur inverseur - 2 pôles - 63a - i / 0 / ii - hager sf263

Last update was on: 3 décembre 2022 19 h 35 min
en stock
130,35

Mon choix s'est porté sur l'inverseur de source Hager, qui m'a été conseillé par un professionnel, et qui répond parfaitement au besoin, puisqu'il accepte une puissance de 63A, ce qui correspond à la puissance de mon disjoncteur général déjà en place.

installation inverseur de source 1

Pas de chichi, dans l'emballage on y retrouve l'inverseur de source Hager, et sa notice de montage.

installation inverseur de source 2

C'est un module assez volumineux, puisqu'il occupe la place de 4 modules rails din classiques. Sur la face avant on apercoit le schéma de câblage pour les borniers. Et un gros levier qui fait toute la largeur, capable de prendre 3 positions: arrivée principale (haut), neutre (milieu, aucune alimentation dans cette position), et arrivée secondaire (bas).

installation inverseur de source 3

Au dessus et en dessous, les borniers prévus pour accueillir des câbles de grosse section. En général on utilisera ici du 16mm2 pour supporter la consommation de toute la maison (à ajuster si besoin en fonction de chaque configuration).

installation inverseur de source 4

A l'arrière, le système de fixation rail din bien connu, utilisé pour les tableaux électriques.

installation inverseur de source 5

Le module en soi est donc relativement simple, c'est l'équivalent d'un gros interrupteur capable de switcher d'une position à une autre. Mais en respectant toutes les normes de sécurité pour gérer l'alimentation d'un logement complet.

Passons donc à son installation.

Installation de l'inverseur de source Hager

L'installation va se réaliser dans le tableau électrique du logement. Avant toute chose, il faudra donc couper le disjoncteur général du logement.

Attention : Avant de travailler sur l'alimentation électrique, assurez-vous que le compteur est éteint ! Nous travaillons ici sur du 230V, ce qui peut être fatal en cas de mauvaise manipulation. En cas de doute, faites appel à un professionnel.

La notice d'installation de l'inverseur de source Hager est très simple:

installation inverseur de source 7

Nous avons une entrée Phase (L) et Neutre (N) en provenance du compteur électrique (Linky ou autre compteur général); vient ensuite l'alimentation secondaire G (Phase) et GN (Neutre). En sortie, en bas du module, nous retrouvons la Phase (L) et le Neutre (N) qui vont vers le tableau électrique à alimenter.

Petit schéma de ce qui est prévu chez moi (validé par un électricien):

compteur linky avec disjonctur general

Côté compteur électrique (Linky dans mon cas), celui ci dispose d'un disjoncteur général. Côté tableau électrique, chaque ligne dispose d'un interrupteur différenciel en entrée (sécurité des personnes), suivi derrière des disjoncteurs divisionnaires (sécurité des biens). Toutes les sécurités sont donc déjà en place, il suffit donc de venir intercaler l'inverseur de source.

Pour réaliser l'installation de l'inverseur de source Hager, j'ai donc prévu du câble 16mm2 de couleur (vendu à la coupe en GSB), un boitier en saillie pour sortie de câble, du câble souple 2,5mm2, et une prise mâle adaptée pour du fil de 2,5mm2.

installation inverseur de source 6

Mon tableau électrique a une quinzaine d'années, et est relativement classique pour l'époque. Je n'y ai ajouté que quelques modules Qubino rail din fil pilote pour gérer les radiateurs, et un serveur Wes pour le suivi de consommation, dont je vous parlerai prochainement.

installation inverseur de source 8

Il faut commencer par retirer la façade pour accéder aux raccordements:

installation inverseur de source 9

Il a d'abord fallu repérer les deux fils venant du compteur Linky, qui alimentent tout le tableau électrique. Ils sont normalement assez faciles à repérer, car ce sont de gros câbles de 16mm2, qui sont reliés à des répartiteurs comme ici:

installation inverseur de source 1 copy

Il suffit donc de les débrancher et de les insérer dans les bornes d'arrivée principales de l'inverseur de source, que j'ai positionné ici sur le dernier rail de mon tableau électrique:

installation inverseur de source 2 copy

Il faut ensuite couper deux bouts de câble de 16mm2 pour relier les sorties de l'inverseur de source, jusqu'aux endroits où étaient connectés les câbles précédents, de façon à alimenter les répartiteurs:

installation inverseur de source 11

Telle quelle, l'alimentation générale telle que nous l'avions avant est capable de fonctionner. Il nous reste à relier l'alimentation auxiliaire. Ici, j'ai utilisé le câble souple de 2,5mm2: la phase et le neutre sont raccordés à l'entrée auxiliaire de l'inverseur de source Hager (G et GN), et la terre est reliée à la connexion de terre déjà présente dans le tableau. Ce câble permet de supporter 3600w, ce qui est bien supérieur à ce que peut fournir mon Ecoflow ou même mon groupe électrogène.

installation inverseur de source 16

J'ai fait sortir ce câble souple par le bas du tableau électrique, pour le passer dans un boitier en saillie:

installation inverseur de source 13

Avec une sortie de câble propre:

installation inverseur de source 14

J'ai laissé environ 2m de câble avant d'y raccorder une prise mâle, qui viendra se brancher dans ma batterie Ecoflow (ou un groupe électrogène ou toute source d'énergie produisant un courant alternatif de 230v).

installation inverseur de source 15

Dernières vérifications avant de tout refermer:

installation inverseur de source 17

Et voilà notre inverseur de source parfaitement intégré au tableau électrique:

installation inverseur de source 19

On peut à partir de maintenant remettre le disjoncteur général en route. Avec le levier vers le haut, la maison est de nouveau alimentée par le réseau général, tout comme elle l'était avant.

Et avec le levier en position basse, l'alimentation venant du compteur Linky est totalement coupée, et c'est la source auxiliaire qui prend le relai, ici mon EcoFlow Delta 2:

installation inverseur de source 20

En actionnant assez rapidement l'inverseur de source, sans s'arrêter sur la position milieu, on a une micro coupure de moins d'une seconde, visible sur l'éclairage. Ce n'est pas un soucis pour la plupart des appareils, qui n'y verront que du feu, à l'exception des ordinateurs, dont la coupure suffira à les arrêter ou les redémarrer. Ce n'est pas un soucis chez moi car ordinateurs, Nas, et même la TV du salon sont sur onduleur, ils ne craignent rien. Mais c'est un détail à connaitre pour éviter de mauvaises surprises.

Autre détail important: quand on switche d'une position à l'autre, inutile d'arrêter la source d'alimentation. Par exemple si je passe de la position EDF à l'Ecoflow, je n'ai pas besoin de couper le disjoncteur du Linky avant: l'inverseur de source sépare parfaitement les deux sources, et on ne risque pas de se retrouver avec deux alimentations simultané sur le réseau de la maison. C'est bien là tout l'intérêt de l'inverseur de source, qui permet de passer d'une source à l'autre en toute sécurité.

Pour finir, petits stickers à la Dymo pour ne pas se mélanger les pinceaux dans les sources:

installation inverseur de source 21

Alors une personne m'avait fait la réflexion sur Facebook que je confondais le fournisseur d'électricité (EDF) avec le fournisseur du réseau (Enedis) dans mes étiquettes. Oui et non. Techniquement, oui, c'est Enedis qui nous apporte l'électricité. Il serait donc plus juste d'indiquer “Enedis” sur la source principale. Mais clairement Enedis ca ne parle ni à ma femme ni à mes enfants. EDF, par contre, tout le monde connait (même quand on était chez un fournisseur alternatif, tout le monde continuait de parler d'EDF…). Le but ici était donc d'être clair pour tout le monde: soit l'électricité vient d'EDF, soit elle vient d'ailleurs. Ainsi même en mon absence, ma femme ne se posera pas de questions sur la position à adopter.

Conclusion

Comme on l'a vu, en soi l'installation d'un inverseur de source n'est pas très difficile pour peu qu'on s'y connaisse un minimum en électricité. Il s'agit simplement de venir insérer ce module entre le compteur électrique et le tableau électrique. Après, on peut faire le choix de ne pas piloter l'intégralité de la maison, mais seulement certaines lignes. J'ai ainsi pu voir une installation dans laquelle toute la maison était reliée à l'inverseur de source, à l'exception du ballon d'eau chaude, du four, de la plaque de cuisson, et des radiateurs qui restaient alimentés par le réseau général quoiqu'il arrive. Ce sont en effet les appareils les plus gourmands du foyer, que peu de sources alternatives pourront de toute facon alimenter. C'est une excellente alternative à ce que j'ai proposé ici, mais qui demande un peu plus de travail en fonction de comment est câblé le tableau électrique. Ici j'ai opté pour la solution de facilité, qui convient parfaitement à mes deux cas d'utilisation personnels:

  • en cas de coupure de courant, je peux alimenter la maison sur ma batterie Ecoflow, ou sur un groupe électrogène si la panne dure trop longtemps. On sera alors en mode “dégradé”, sachant que de toute façon notre chauffage principal est un poêle à bois, qui ne nécessite pas d'électricité. Il s'agira donc simplement d'avoir de l'éclairage, pouvoir actionner les volets électriques, voir conserver une connexion internet et la TV :)
  • le soir, après le repas, la maison est alimentée par la batterie Ecoflow qui a été rechargée durant la journée par mon surplus de production solaire (via mes panneaux Beem et Sunology, je vous en reparlerai plus en détail prochainement). Après le repas, car à partir de ce moment là j'ai peu d'appareils gourmands qui fonctionnent durant la nuit, et la batterie Ecoflow est ainsi capable d'alimenter la maison toute la nuit. En effet, j'ai un contrat EDF avec heures creuses le mercredi et le weekend toute la journée. Cela veut donc dire que mon chauffe eau et la plupart des machines à laver tournent le mercredi et le weekend, et non la nuit comme c'est souvent le cas. Et cela veut également dire que j'ai plusieurs nuits en heures pleines. L'utilisation de la batterie Ecoflow me permet donc de réaliser des économies sur la facture d'électricité, avec un minimum de contraintes, puisqu'elle se contente d'alimenter la maison pendant une période assez calme.

interrupteur inverseur - 2 pôles - 63a - i / 0 / ii - hager sf263

Last update was on: 3 décembre 2022 19 h 35 min
en stock
130,35
Pour information, cet article peut contenir des liens affiliés, sans aucun impact sur ce que vous gagnez vous même ou le prix que vous pouvez payer pour le produit. Passer par ce lien vous permet de me remercier pour le travail effectué sur le blog chaque jour, et d'aider à couvrir les dépenses du site (hébergement, frais de port pour les concours, etc.). Ca ne vous coute rien, mais ca m'aide beaucoup ! Merci donc à ceux qui joueront le jeu !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Ne ratez plus aucun article, test de produit ou guide, grâce à un mail dans votre boite chaque vendredi !

19 Commentaires
  1. Simple et bien expliqué

  2. Le disjoncteur différentiel est inopérant lorsque vous basculez sur la batterie.
    Quid du régime TT ?

    • Bonjour. La terre est gérée directement par mon tableau électrique, et non par le compteur Linky. Et la prise branchée sur l’Ecoflow est reliée à la terre du tableau électrique, donc normalement c’est ok, ce sont les interrupteurs différentiels de chaque ligne qui gèrent la sécurité.

      • Lorsque votre tableau est alimenté par ERDF, le neutre est relié à la masse au niveau du transformateur du réseau (pas chez vous).
        Lorsque vous basculez sur l’alimentation de secours, la neutre venant de votre alimentation de secours n’est pas connectée à la masse. Vous n’êtes plus en régime TT.
        Les disjoncteurs différentiels sont alors inopérants (ils ne peuvent pas détecter de fuite).
        Je ne connais pas bien les solutions “standards” pour les alimentations de secours type PV+batterie mais il semble utiliser des boîtiers de mise à la terre du neutre (MALT).
        En l’absence, je pense que votre solution est dangereuse. Vous êtes protégé par les disjoncteurs traditionnels en fonction de l’ampérage de ces derniers et non plus par un différentiel à 30mA.

        • Bonjour Christophe,
          Je suis étonné de lire ceci car ici en Belgique je n’ai pas de neutre. Mes conducteurs sont tous des phases.
          Pourtant mon différentiel fonctionne bien. Pour sans convaincre il suffit d’appuyer sur le bouton de test qui simule une fuite.

        • Ok. Alors dans le doute, j’ai redemandé à un électricien professionnel, qui m’a confirmé que tel quel c’était ok:
          “La liaison équipotentielle de votre domicile est indépendante et complémentaire de la liaison secteur c’est la même chose donc pas de risques.”

  3. Merci pour l’article
    (j’ai tout compris !)

  4. Bonjour et merci pour l’article! Dans cette configuration, l’ecoflow se recharge t’il par EDF lorsque l’inverseur est en position EDF? De sorte que le systeme soit autonome avec un inverseur automatique?

    • Bonjour. Tout à fait, si l’entrée de l’Ecoflow est branchée sur une prise, elle se recharge quand l’inverseur est en position EDF. Pour quelque chose d’automatique, par contre, je pense qu’il faudrait que cette prise soit avant l’inverseur, de facon à ce que cette prise ne soit plus alimentée quand l’inverseur est en position Ecoflow. Sinon elle va se recharger elle même…
      Chez moi c’est un peu différent, puisque je profite de ma surproduction photovoltaique pour mettre en charge l’Ecoflow. Sa charge est alors pilotée par une prise Wifi quand ma production photovoltaique dépasse un certain seuil. En dehors de cela, la prise d’alimentation de l’Ecoflow est donc coupée.

  5. Bonjour et merci pour ton article. J’ai une petite Bluetti qui pouurait me servire egalement de secours pour une petite partie de la maison (volet, lumieres, internet….). Par contre comment ca se passe quand on possede des panneaux photovoltaique ?? doit-on couper l’onduleur avant de basculer sur le secours ??

    • Hello. Oui avec une Bluetti c’est le même principe. Par contre si les panneaux sont en auto consommation, il vaut mieux les couper, oui. La batterie (Ecoflow ou Bluetti) risque de ne pas apprécier la réinjection de jus sur sa prise en sortie. Chez moi les panneaux solaires sont en revente totale à EDF, et sont donc sur un compteur Linky séparé, je n’ai pas de problème.

      • Super article Cédric, merci.

        Est ce que le fait d’alimenter le réseau domestique avec la batterie, permet aux panneaux PV de se relancer même si la maison est hors réseau ?

  6. En position backup. Avec une solution beem brancher sur les prise. En journée si il y a surplus cela peut t’il recharger l onduleur

    Donc. Si coupure le micro onduleur peut il réinjecter. Sur l ecoflow ?

  7. Bonsoir,
    Votre solution est très intéressante mais cela fonctionnerait il avec comme source auxiliaire des panneaux voltaïques. Merci pour votre réponse.
    Cordialement.

    • Bonsoir. En fait ca peut fonctionner avec n’importe quelle source auxiliaire capable de fournir du 230V. Après il faut vérifier que la puissance demandée par le logement ne soit pas supérieure à celle fournie par la source auxiliaire.

  8. pas mal votre tableau,
    4 rangée 18 modules,
    il serait intéressant de ré-equilibré la deuxième rangée (plus de 8 disjoncteur après l’inter diff)

    la solution la plus simple serait de rajouter un tableau d’une rangée 18 modules au dessus du tableau existant et y mettre tout les accessoires (délestage, transfo, alim antenne…)
    pour ne pas avoir plus de 8 disjoncteur par rangé ou les 63a théoriques que peut encaissé l’inter diff

    toujours très intéressant vos articles

    continuer comme ca

  9. Question bête ne connaissant rien en électricité, ne peut-on pas simplement couper le disjoncteur général pour réinjecter en circuit fermé ?

Laisser un commentaire

Maison et Domotique
Logo
Register New Account
Enregistrez vous, et stockez vos articles préférés sur votre compte pour les retrouver n'importe où, n'importe quand !
Reset Password
Compare items
  • Casques Audio (0)
  • Sondes de Piscine Connectées (0)
  • Smartphones (0)
Compare