Maison autonome: les points importants pour y arriver

La maison autonome est un sujet qui intéresse de plus en plus de monde. Certains pour rétablir le lien que nous avons perdu avec la nature, d'autres simplement pour les économies d'énergie. Il y a également ceux qui cherchent la résilience, à la limite de l'autarcie, pour se préparer à toute éventualité: coupure d'eau, d'électricité, etc. Une idée pas si folle que cela, quand on voit comment la population est coupée des réseaux courants en Ukraine. Une guerre que personne n'attendait, et qui nous fait reconsidérer certains acquis. Rechercher l'autonomie permet de supprimer cette dépendance. Mais que faut il prévoir pour obtenir une maison autonome ? Voici différents points à considérer.

Penser la structure de la maison autonome dès le départ

Avec l'augmentation de l'énergie, que ce soit de l'électricité, du gaz, ou du pétrole, beaucoup cherchent à rendre leur maison autonome, afin de réduire, voir supprimer, ces dépenses de plus en plus importantes. Mais le concept de maison autonome n'est pas nouveau, puisque dans les années 1970 Robert Vale et sa femme, tous deux architectes, avaient mis au point l'une des maisons les plus autonomes qu'on puisse trouver. Si vous avez l'occasion de consulter leur livre “The Autonomous House: Planning for Self-sufficiency in Energy”, n'hésitez pas, d'ailleurs, car il est très intéressant (mais un peu difficile à trouver, et à priori pas dispo en français).

515fsztgfl sy344 bo1204203200

Pour avoir une maison autonome, l'idéal est de le prévoir dès sa construction. La configuration de base de la maison de Brenda et Robert Vale était très intéressante: elle avait une masse thermique très élevée, basée sur un noyau en béton, entourée d'une énorme quantité d'isolant, construite de manière aussi étanche que possible avec des fenêtres à très haute performance. Bien que la maison de Brenda et Robert Vale soit équipée d'un petit poêle à bois, il est possible d'aller encore plus loin en se passant totalement d'un système de chauffage, mais en ne comptant que sur la chaleur” accidentelle” (chaleur corporelle, cuisson, chaleur des appareils électroménagers, etc.). De nombreux systèmes de maison autonome sont aujourd'hui disponibles, l'un des plus connus étant sans doute la “earthship” (génoef), constituée notamment de pneus recyclés.

Une idée intéressante peut aussi être d'adopter une disposition à l'envers: comme on le sait tous, la chaleur monte naturellement. L'idée est donc de créer la zone de vie à l'étage, ce qui permet de profiter du fait que la chaleur monte. Dans une maison sans chauffage, il est logique de vivre là où il fait plus chaud pendant l'hiver. De même, lorsqu'il fait très chaud en été, les chambres, situées en bas, restent fraîches et sont donc plus confortables.

Vivre dans une maison autonome demande également plus de réflexion qu'un logement classique. Mais c'est une bonne réflexion ! L'utilisateur doit comprendre le fonctionnement du bâtiment afin d'en tirer le meilleur parti. Par exemple, pour contrôler la température, il faut réfléchir à ce que l'on peut faire de la chaleur. Pendant l'été, on réchauffe le cœur de la maison jusqu'à une température confortable. On veille à fermer les fenêtres et les portes lorsqu'on a besoin d'emmagasiner de la chaleur pour l'hiver. En automne et en hiver, le système de ventilation mécanique passe en mode de récupération de chaleur, alors qu'en été, il ne récupère pas de chaleur.

On est beaucoup plus en contact avec les saisons et l'environnement extérieur et vous modifiez votre comportement en conséquence. Au cœur de l'hiver, il faut être prêt à porter un pull. Ce qu'on faisait encore il y a 20 ans. Alors qu'aujourd'hui la tendance est plus à monter la température, pour continuer de se promener en t-shirt dans la maison… Beaucoup de petites améliorations relèvent simplement de la logique !

L'autonomie en électricité

Etre autonome en électricité est quelque chose d'encore compliqué. Il existe bien sûr des solutions, notamment à base de photovoltaique ou d'éolienne. D'ailleurs j'aurai bientôt l'occasion de vous présenter l'installation d'un système photovoltaique complet pour être autonome sur notre terrain de loisirs.

test supersola 7
Le photovoltaique s'est largement démocratisé au travers de solutions simples à mettre en place

Mais il n'est pas toujours judicieux, d'un point de vue environnemental et économique, de se mettre hors réseau si vous avez accès à l'électricité. En effet, le stockage de l'électricité n'est pas simple. Par exemple, il est possible d'utiliser des batteries d'accumulateurs au lithium ou à l'hydrure métallique de nickel, mais elles contiennent beaucoup de produits chimiques. Ces batteries sont également couteuses et ont une durée de vie limitée. De plus, avec ce type d'installation, il pourrait toujours être difficile d'alimenter la maison pendant les périodes de pointe. À l'heure actuelle, il n'y a donc guère d'avantage financier ou environnemental. Heureusement, de nombreuses sociétés planchent sur diverses solutions pour améliorer cela à l'avenir.

En attendant, la meilleure solution reste tout de même le photovoltaique et l'éolien, mais sans stockage: on consomme ainsi ce qu'on produit directement la journée, pour les différents appareils en ayant besoin, et on cherche à réduire au maximum la consommation des appareils. Finalement, à la nuit tombée, on a besoin d'électricité essentiellement pour l'éclairage, qui est aujourd'hui très économe grâce aux leds. Sans être totalement autonome en électricité, ce mix permet toutefois de réduire au maximum la facture électrique.

Pour tout ce qui a trait à la cuisson, le gaz reste encore l'option la plus simple et la moins polluante. D'ailleurs, des systèmes comme HomeBiogas permettent même de produire son propre gaz à partir des déchets organiques qu'on jette habituellement, ainsi que de l'engrais liquide.

np7a4973 copy 3 e1625057348825
Crédit: HomeBiogas

Le stockage de l'eau

L'eau est bien sûr essentielle à la maison, que ce soit pour l'hygiène, la cuisine, etc. Si on ne dispose pas d'un cours d'eau ou d'un puits à proximité, la seule solution reste le stockage. En grosse quantité, de l'ordre de 15 à 20m3 minimum. Il existe de nombreuses solutions pour stocker l'eau dans le vide sanitaire de la maison, sous la terrasse, ou simplement dans des cuves, à condition qu'elles soient abritées pour éviter la naissance d'algues. Et en récupérant l'eau qui tombe sur nos toits, ce stock a vite fait de se remplir.

821 643x410 1
Crédits: La Citerne Verte

Il faut toutefois là aussi faire attention à son utilisation: ne pas nettoyer la voiture au jet, ou prendre des douches moins souvent (ou juste moins longues). Et comme 30 à 40 % de l'eau consommée dans une maison normale est utilisée pour la chasse d'eau des toilettes, on optera pour les toilettes sèches, car il reste tout de même incompréhensible d'utiliser de l'eau potable pour évacuer les toilettes :/

Il est possible de purifier l'eau pour la boire (comme avec le système Berkey vu ici par exemple), et cette eau peut servir sans problème pour se laver, laver le linge, ou faire la cuisine. Une fois utilisée, cette eau peut être utilisée pour l'arrosage du jardin et du potager. A condition toutefois de n'utiliser que des produits naturels pour la douche, la vaisselle et la lessive, ou de traiter l'eau après utilisation, grâce à un système de filtration naturelle, appelé phytoépuration (en utilisant certaines plantes connues pour leur pouvoir filtrant).

phytoepuration
Crédits: lowtechlab

La même quantité d'eau pénètre alors sur le site que si la maison n'avait jamais été construite. On ne fait que l'emprunter au passage !

L'évacuation des déchets humains

Dans une maison “normale”, quand nous allons aux toilettes, nous mélangeons des déchets humains utiles avec de l'eau potable utile et nous produisons une substance problématique appelée “eaux usées”, que nous devons ensuite pomper sur plusieurs kilomètres en utilisant de l'énergie et traiter dans une station d'épuration locale. Une pure perte d'énergie et d'argent, donc ! Les déchets humains sont en fait une substance très utile, car ils ont des propriétés similaires à celles d'un engrais.

Les toilettes à compostage sont donc un choix judicieux. En ce qui concerne le chauffage et l'éclairage, un ajustement du mode de vie peut souvent permettre de réaliser d'importantes économies d'énergie. Cependant, lorsqu'il s'agit de déchets humains, vous ne pouvez pas vraiment réduire le nombre de fois où vous devez aller aux toilettes ! Les toilettes sèches permettent de ne pas consommer d'eau potable, et sont utiles pour le jardinage. C'est une habitude différente, qui a ses contraintes, avec notamment le vidage des toilettes à intervalle régulier. Mais le temps des tinettes pestilentielles au fond du jardin est fini, il existe aujourd'hui des toilettes conçues pour la maison, séparant automatiquement les matières solides des liquides, supprimant les odeurs, et facilitant le vidage.

hcpp0l igb9e 1200x500 q9ytduvi
Les toilettes sèches pour la maison sont beaucoup plus évoluées que l'image qu'on en a

Ce compost est ensuite utilisé pour le jardin, ce qui permet de ne pas avoir à acheter d'engrais. Car l'autonomie, c'est aussi être autonome au niveau de la nourriture ;-)

Conclusion

Si on a la possibilité de prévoir la maison autonome dès sa construction, c'est mieux, surtout pour le chauffage, en prévoyant une bonne orientation de la maison (sud avec de grandes baies vitrées dans l'idéal), et une très bonne isolation. Le chauffage est en effet le domaine qui consomme énormément d'énergie. Et comme on dit: l'énergie la moins chère est celle qu'on ne consomme pas. Si les propriétés de la maison permettent de se passer de chauffage, c'est parfait.

Dans le cas contraire, il reste des solutions comme le puits canadien, qui utilise la chaleur du sol pour réchauffer la maison, et simplement le poêle à bois, surtout si on a la chance d'habiter une région très boisée.

En supprimant le chauffage, et en faisant attention aux produits électriques énergivores, il est possible d'être (quasi) autonome en électricité à l'aide de panneaux photovoltaiques ou d'une éolienne. Pour l'eau chaude on optera également pour un ballon solaire.

L'électricité ne sera donc utile que pour l'éclairage et quelques appareils ménagers.

L'autre élément important est l'eau. Comme nous avons vu, en réduisant dès le départ notre consommation (notamment celle des toilettes), cette autonomie en eau est également réalisable.

Mais qui dit autonomie ne dit pas obligatoirement perte de confort, loin de là. Une maison passive, sera par exemple toujours à une température agréable, puisqu'il n'y a pas de chauffage à couper. Même au retour d'un long weekend, la maison sera chaude pour vous accueillir, sans consommer un centime d'énergie. Idem pour la climatisation l'été.

Et la domotique peut tout à fait avoir sa place dans ce type de maison: la consommation d'énergie d'un tel système reste négligeable, et le système pourra optimiser la consommation, en éteignant automatiquement les appareils inutiles, ou en déclenchant les machines au moment où les panneaux solaires atteignent leur pic de production par exemple.

Comme on le voit, peu de choses sont finalement nécessaires pour tendre vers l'autonomie. Et un logement autonome n'est pas obligatoirement une habitation perdue au milieu de nulle part, ni exempte de confort. C'est avant tout un choix.

Et vous, quelles sont vos astuces pour gagner en autonomie à la maison ?

Pour information, cet article peut contenir des liens affiliés, sans aucun impact sur ce que vous gagnez vous même ou le prix que vous pouvez payer pour le produit. Passer par ce lien vous permet de me remercier pour le travail effectué sur le blog chaque jour, et d'aider à couvrir les dépenses du site (hébergement, frais de port pour les concours, etc.). Ca ne vous coute rien, mais ca m'aide beaucoup ! Merci donc à ceux qui joueront le jeu !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Ne ratez plus aucun article, test de produit ou guide, grâce à un mail dans votre boite chaque vendredi !

Que pensez vous de cet article ? Laissez nous vos commentaires !

Laisser un commentaire

Maison et Domotique
Logo
Register New Account
Enregistrez vous, et stockez vos articles préférés sur votre compte pour les retrouver n'importe où, n'importe quand !
Reset Password
Compare items
  • Casques Audio (0)
  • Sondes de Piscine Connectées (0)
  • Smartphones (0)
Compare