Vers l’ubérisation de la domotique ?

L'”uberisation” (ou “platformisation”) de l'économie a perturbé de nombreux secteurs d'activité ces dernières années. Les transports, l'hotellerie, l'immobilier, les services à domicile, le financement, et même la médecine ont subi de plein fouet ce phénomène. Peut on envisager une ubérisation de la domotique ?

L'ubérisation, du nom de l'entreprise Uber, est un phénomène récent dans le domaine de l'économie consistant en l'utilisation de services permettant aux professionnels et aux clients de se mettre en contact direct, de manière quasi instantanée, grâce à l'utilisation des nouvelles technologies.

Wikipedia

L'uberisation est désormais un fait. Tout peut être loué, échangé, partagé, choisi et noté. Cette dernière idée est essentielle à l'économie uberisée : la foule est au cœur de toutes les innovations numériques. L'idée que la communauté des utilisateurs définit sa valeur. C'est la deuxième vague de la révolution numérique.

criticism 3083099 1280

L'ubérisation des services, passage obligatoire ?

Certaines entreprises de services affirment qu'elles préfèrent le contact direct avec le client afin de garder un côté humain au service qu'elles offrent. C'est un choix. C'est ce que pensaient les grandes sociétés d'hotellerie qui voulaient garder un service humain et qui ne craignaient pas la concurrence. Pourtant, AirBnB est aujourd'hui le premier hôtel au monde ! Alors même que la location d'un appartement peut souvent se faire sans croiser une personne (AirBnB avait d'ailleurs fait un partenariat avec le fabricant de la serrure connectée Nuki pour faciliter l'accession aux location sans nécessiter aucune présente des propriétaires).

L'ubérisation est une vague déferlante, et mieux vaut surfer sur la vague que de se la prendre de plein fouet.

A lire également:
Prochain Webinar "R2S et les solutions Smart Home": Legrand with Netatmo !

Mais si l'ubérisation est à la mode et fait rêver certains, rien n'est gagné pour autant. De nombreuses plateformes se sont ainsi ouvertes autour des travaux et services à domicile, mettant en contact direct le client avec un passionné de bricolage, ce qui est le modèle même de Uber: mettre en contact des clients avec des chauffeurs, qui de base ne sont que des conducteurs lambda.

Malheureusement, si les prix étaient toujours très attractifs, les résultats étaient eux plus qu'aléatoires, et devant les commentaires négatifs et les plaintes des clients déçus, plusieurs plateformes ont dû fermer. Ce modèle comporte en effet une certaine part d'aventure, de risques, semblable à la différence entre un séjour au domicile d'un particulier via AirBnB et une nuit dans un hôtel classique. Le client doit en être bien conscient.

Ces fermetures ont toutefois été un mal pour un bien, puisque cette mauvaise expérience a permis à d'autres plateformes de parfaire le modèle, comme par exemple depanneo, qui met cette fois en contact les clients avec de véritables professionnels, et non de “simples” passionnés: serrurier, plombier, assainissement, électricien, et pourquoi pas demain domoticien ?

En s'appuyant sur un réseau d'artisans sélectionnés sur des critères de qualité, d’expertise et de réputation, la plateforme est capable de mettre en relation le client avec un professionnel adapté proche de chez lui, capable d'intervenir dans les 40min. L'intervention est exécutée au tarif convenu sur le site, ce qui évite les mauvaises surprises et les arnaques, et le client recontacté après l'intervention, afin de s'assurer de la qualité de la prestation.

depanneo

Depanneo est aujourd'hui leader du dépannage à domicile en France. Preuve que l'ubérisation peut faire des prouesses, si elle est correctement maitrisée.

A lire également:
La domotique : un secteur en essor dans un contexte de crise sanitaire

La pandémie aura également permis d'accélérer cette tendance à l'ubérisation dans certains domaines: les commerce ayant dû fermer durant de longs mois, certains seront restés à pleurer après les aides de l'état, pendant que d'autres se seront adaptés et en auront profité pour passer au digital. Ainsi, malgré la crise, certaines petites sociétés ont pu augmenter leur chiffre d'affaires, et ont même pu aller jusqu'à embaucher du personnel. C'est aussi ce que permet l'ubérisation: ne pas cantonner son business localement, mais s'ouvrir sur tout le territoire, voir même à l'international.

Vers une ubérisation de la domotique ?

Alors, demain, pourra t on assister à l'ubérisation de la domotique ? Face aux installateurs et intégrateurs domotique, apparaissent de nouveaux besoins: ceux en rapport avec la domotique “grand public”, dont l'usage tourne autour d'une box domotique, voir même simplement d'un assistant vocal. Des tâches généralement peu intéressantes pour un installateur domotique, mais trop compliquées pour un “simple” électricien. Alors, qui pour répondre à ces nouveaux besoins ? Peut être des plateformes de service existantes qui étofferont leurs services, ou de nouvelles plateformes à venir, qui sait ?

Inscrivez vous à notre newsletter !

Ne ratez plus aucun article, test de produit ou guide, grâce à un mail dans votre boite chaque vendredi !

Que pensez vous de cet article ? Laissez nous vos commentaires !

Laisser un commentaire

Maison et Domotique
Register New Account
Enregistrez vous, et stockez vos articles préférés sur votre compte pour les retrouver n'importe où, n'importe quand !
Reset Password
Compare items
  • Casques Audio (0)
  • Sondes de Piscine Connectées (0)
  • Smartphones (0)
Compare