Full Home Energy: domotique et photovoltaïque au service de l’autoconsommation

1

Il y a quelques années j’avais fait installer des panneaux photovoltaïques, et je vous avais partagé l’expérience et les retours mois après mois. Ces panneaux sont d’ailleurs toujours en fonctionnement et m’apportent un revenu permettant de payer ma facture d’électricité. On peut dire que je suis autonome financièrement pour ma consommation d’énergie. Mais ça, c’était un cas valable pour ceux ayant installé des panneaux photovoltaïques à l’époque: en effet, le gouvernement voulant à l’époque inciter à l’installation, je revends mon kilowatt plus de 60 centimes, alors que celui que je consomme me coute 15. Aujourd’hui, faire une telle installation pour la revente d’électricité n’est malheureusement plus du tout intéressant. L’heure n’est plus à la revente, mais à l’autoconsommation. Des solutions comme Full Home Energy (FHE) sont ainsi apparues pour permettre cela.

L’autoconsommation, ici, est le fait de produire de l’énergie grâce aux panneaux photovoltaïques, pour la consommer soi même. On consomme donc de l’énergie gratuite, ce qui contribue à réduire la facture électrique auprès de son fournisseur d’énergie.

Même si le tableau fait rêver, en pratique c’est un peu plus compliqué que cela. En effet, sans système de stockage, pour une installation résidentielle, on estime que 20 à 30% de la production est auto consommée. 40% au mieux. Il faut savoir que le pic de consommation énergétique des foyers se fait généralement en début de matinée ou en soirée. Or il s’agit justement des périodes où la production d’énergie solaire est la plus faible, comme le montre ce graphique:

Exemple de courbe et de taux d’autoconsommation et d’autoproduction
– Source : HESPUL

La solution serait donc de stocker cette énergie produite pour pouvoir l’utiliser quand on en a réellement besoin, évitant ainsi ce gaspillage. Les batteries commencent à être commercialisées pour cela. D’après une étude de l’institut de recherche en économie écologique de Berlin (IÖW), l’utilisation de systèmes de stockage de petites et de moyennes tailles (inférieurs à 7,5 kWh) entraîne une forte progression du taux d’autoconsommation qui peut atteindre 40% voire plus de 90%. Mais toujours selon la même étude, les coûts des systèmes de stockage restent onéreux, de l’ordre de 1000 €/kWh de capacité de stockage pour les batteries lithium-ion par exemple et avec un rendement escompté plus faible que celui des installations qui pratiquent l’autoconsommation sans stockage. Même si avec une durée de vie de 20 ans indiquée par les fabricants, l’utilisation d’un système de stockage de 5kWh peut se révéler viable bientôt, économiquement cette solution n’est pas encore intéressante. Le plus intéressant reste encore d’optimiser sa consommation, notamment en modifiant ses habitudes.

Depuis très longtemps, en France, nous avons l’habitude d’utiliser l’énergie la nuit, pour profiter des heures creuses, et donc d’un tarif plus attractif. Machines à laver, chauffe eau, etc… tournent donc la nuit. Dans le cadre de l’autoconsommation, il faut donc commencer par modifier ses habitudes: il faut en effet utiliser l’énergie quand elle est disponible. Autrement dit la journée, quand le soleil alimente nos panneaux photovoltaïques. Utiliser les appareils au bon moment, limiter la consommation inutile en éteignant les appareils non utilisés, couper les veilles, etc… sont des pratiques qui permettent d’optimiser notre consommation pour s’appuyer au maximum sur notre production personnelle. Cela est toutefois plus facile à dire qu’à faire. C’est pourquoi la société Full Home Energy  a créé une solution 100% intégrée pour piloter l’ensemble des équipements énergétiques du bâtiment. Les innovations FHE permettent en effet de contrôler et de minimiser les dépenses énergétiques grâce à un système complètement automatisé: grâce à un algorithme développé par la société Solidom, la solution Full Home Energy adopte tous les bons réflexes relatifs aux économies d’énergie, en respectant le matériel et surtout sans nécessiter l’intervention de l’utilisateur.

«Aujourd’hui, tout le monde connaît les gestes à avoir pour éviter les dépenses énergétiques inutiles mais assez peu de foyers les ont réellement mis en place. Tout le monde sait qu’on ne devrait pas laisser la télévision en veille mais qui l’éteint vraiment ? La solution Full Home Energy est une sorte de conscience automatisée, le Jiminy Cricket de la maison qui va adopter tous les bons comportements sans perte de confort pour l’utilisateur», commente Jonathan Laloum, Directeur Commercial FHE.

En utilisant à la fois la technologie d’automatisation et la production solaire, la solution Full Home Energy analyse, corrige et anticipe le mode de consommation du foyer pour gagner en confort et réduire la facture électrique jusqu’à -70%:

  • Analyse de la consommation énergétique du logement en temps réel: Le suivi de consommation est accessible à tout moment via l’interface web et mobile. La consultation de ces données est déjà en soi un moyen de réduire sa consommation: cela sensibilise l’utilisateur, ce qui peut amener à une économie de 7% sur la facture d’électricité. De plus, ce tableau de bord permettra d’ajuster sa consommation en fonction des besoins.
  • Eviter le gaspillage: les appareils en veille continuent de consommer de l’énergie. Même si les veilles consomment de moins en moins, toutes cumulées, elles peuvent représenter jusqu’à 10% de la facture d’électricité. Le système de gestion automatique de mise en veille de vos équipements permet d’éviter cette dépense inutile en adaptant leur mode de fonctionnement à l’occupation du foyer. Le système Full Home Energy intègre également des alertes de consommation basées sur un profil défini pour chaque appareil: par exemple, un frigo mal fermé, et celui ci va consommer anormalement, venant gonfler la facture électrique. Le système de notification en temps réel alerte alors immédiatement l’utilisateur de cette consommation anormale, avant qu’elle n’ait d’importantes conséquences sur la facture.
  • Consommer sa propre énergie: le but de l’autoconsommation est de consommer l’énergie produite par ses propres panneaux photovoltaïques, sans avoir à recourir au réseau EDF (ou le moins possible en tout cas). En utilisant automatiquement les appareils au moment où vous produisez le plus d’énergie, le système Full Home Energy de gestion intelligente d’autoproduction permet de réduire jusqu’à 50% votre facture
  • Réguler le chauffage: c’est maintenant bien connu, 1°c de chauffage en moins correspond à 7,5% d’économie sur la facture électrique. Le système Full Home Energy optimise donc le fonctionnement du chauffage, en consommant un maximum d’énergie en heures creuses, ce qui peut réduire la facture jusqu’à 50%.

La société a réalisé une vidéo très bien faite expliquant le principe:

Comme vous l’aurez vu dans la vidéo, la solution FHE s’appuie donc sur une box, le FHE Center,  communiquant avec divers périphériques Z-wave (prises, interrupteurs, modules fils pilote, etc…), apportant cette touche d’intelligence et d’automatisation à la maison.

Différents périphériques sont en effet disponibles pour répondre à la plupart des besoins et permettre d’optimiser ainsi au mieux la consommation d’énergie.Créée en 2014, la solution FHE équipe aujourd’hui plus de 4000 foyers en France. Et la tendance devrait tendre à la hausse très rapidement, du fait du prix de l’énergie qui doit grandement augmenter ces prochaines années. Bonne nouvelle, la solution FHE est de plus éligible au crédit d’impôt Transition Energétique (CITE) 30%. Une solution intéressante, tant du point de vue du concept que des économies que cela peut réellement apporter !

Partager

Un commentaire

  1. Vive la politique écologique française !
    Comment peut on financer par le CITE un boitier de régulation sans intérêt (n’importe quelle box domotique sait déjà gérer ceci sans problème) alors que les panneaux photovoltaïques ne sont mêmes pas financés ?
    La production locale permet d’éviter les pertes durant le transport de l’électricité c’est donc l’une des solutions les plus écologiques. EDF profite gratuitement du surplus de production alors pourquoi ne pas favoriser cette solution ?

Laisser un commentaire

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !