Test de l’eedomus+ : l’eedomus revue et corrigée

Box domotique eedomus Plus

299€
Box domotique eedomus Plus
87.5

Qualité

9/10

    Fonctions

    9/10

      Utilisation

      9/10

        Prix

        8/10

          Pour

          • Simple à utiliser
          • Nombreuses fonctionnalités
          • Puissante, rapide
          • Adaptée aussi bien aux débutants qu'aux experts

          Contre

          • Repose sur le Cloud pour la configuration

          Connected Object s’est fait connaitre il y a 4 ans presque jour pour jour avec la sortie de sa box domotique eedomus. Une box à la base supportant le protocole Z-wave, et offrant une interface personnalisable. Outre les très bonnes fonctionnalités de la box, la société francaise s’est fait également connaitre pour sa réactivité et son support technique de qualité: des mises à jour sont en effet diffusées quasiment chaque mois, afin d’ajouter le support des nouveaux périphériques sortis entre temps, alors que d’autres box mettent parfois près d’un an à ajouter un nouveau périphérique. Quant au support technique, des gens très compétents réussissent à régler la plupart des problèmes très rapidement. Ayant utilisé cette box durant 2 ans chez moi, pour gérer ma propre maison, je dois dire que la solution était très stable et performante. La box eedomus a subi il y a quelques semaines une mise à jour hardware, pour devenir la eedomus+, plus puissante, et proposant maintenant le Z-wave+. Cette box ayant tellement évolué en quatre ans, il m’a paru nécessaire de refaire un point complet sur cette box, qui a évolué tant niveau hardware que niveau software, via les nombreuses mises à jour recues.

           

          I. Déballage de la box eedomus+

          L’eedomus est une box d’aspect assez simple, fournie avec un cable réseau et une alimentation. C’est en fait tout ce dont elle a besoin, car le contrôleur Zwave est intégré à la box:

          eedomusplus_1

          Relativement petite, puisqu’elle ne mesure que 15 x 15 x 3 cm, elle s’intégrera partout assez facilement. Ici comparée à une VeraEdge et une Fibaro HC Lite:

          eedomusplus_2

          Les couleurs blanches et vertes lui donnent un petit côté très écolo: ca tombe bien, la domotique sert également à faire des économies d’énergies :p D’ailleurs, la box ne consomme elle même qu’1 watt, alimentée par un petit adapteur secteur Usb !

          eedomusplus_5

          Sur le dessus, un petit symbole “radio” est transparent, et s’éclairera en vert lorsque la box est allumée (en rouge si elle rencontre un problème de connexion). Un design simple, que j’aime beaucoup :D

          En dessous, des encoches ont été prévues pour une fixation murale si besoin:

          eedomusplus_3

          Malgré cet aspect “simple”, l’eedomus n’en est pas pour autant dépourvue de connectique: on trouvera en effet à l’arrière de la box un connecteur pour l’alimentation, un port ethernet, mais également deux ports Usb et 4 ports RJ11 qui pourront être utilisés pour étendre les possibilité de cette box:

          eedomusplus_4

          Notons également la présence d’un micro et d’un haut parleur: le micro ne sert actuellement qu’à mesurer le niveau de bruit de la pièce. En revanche, le haut parleur intégré est très pratique, car il permet de recevoir des notifications sonores quand on ajoute un périphérique, ou que divers évènements surviennent.

           

          II. Installation de la box eedomus Plus

          1. Première utilisation de la box

          L’installation se veut très simple, et c’est plutôt réussi. Après avoir branché la box à une prise électrique et à un routeur (Livebox ou autre), il suffit en effet de se rendre sur le site eedomus, et de se créer un compte:

          Les informations demandées pour la création du compte sont tout ce qu’il y a de plus classique:

          Le numéro de mobile sera utile pour recevoir les alertes par SMS (type déclenchement de l’alarme par exemple).

          Il n’y a plus ensuite qu’à renseigner le numéro de notre box afin de la lier à notre compte (disponible à l’arrière de la box):

           

          Voilà, votre box est enregistrée. Il n’y a plus qu’à y ajouter des modules domotiques pour commencer à prendre le contrôle de sa maison.

          Pour ajouter des périphériques, il faut tout d’abord se rendre dans la partie configuration, accessible via le menu du haut, à droite. On arrive sur la liste des modules déjà installés:

          eedomusplus_01

          On clique sur le gros bouton du haut “Ajouter ou supprimer un périphérique”.

          A partir de là, il est possible d’ajouter plusieurs sortes de périphériques: des modules Z-wave, des caméras, d’autres box eedomus, ou d’autres types de périphériques, que nous verrons plus loin.

          eedomusplus_02

           

          2. Ajout de modules Z-wave

          La première partie concerne l’ajout ou la suppression de modules Z-wave. Certains sont représentés, mais ils ne représentent pas l’exhaustivité des modules supportés, cette liste s’allongeant au fur et à mesure des demandes.

          Commençons par ajouter un module simple: une prise Wallplug Fibaro, qui vient se brancher entre la prise murale et l’appareil à contrôler. On demande donc à la box d’ajouter un périphérique Zwave, en cliquant sur le bouton “Inclure un périphérique Z-wave”. La box se met en mode inclusion.

          eedomusplus_03

          Il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton inclusion du module à ajouter, une fois ou 3 fois répétées selon le type de module (cf la notice du module). Vous avez alors une minute pour ajouter le module.

          La box va détecter le nouveau module, et le scanner pour découvrir ses possibilités:

          eedomusplus_04

          Une fois ajouté, un écran vous permettra de donner un nom au module et de le situer dans votre maison:

          eedomusplus_05

          En cliquant sur le crayon à côté de la liste déroulante des pièces, vous pouvez en créer de nouvelles:

          Vous pouvez donner le nom que vous souhaitez, et même personnaliser l’icone parmi un grand choix prédéfini:

          eedomusplus_06

          A noter qu’une option tout en bas permet d’accéder à un large choix d’icones partagées par les utilisateurs. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, vous pouvez également charger vos propres icones.

          Une fois la pièce affectée au module, vous pouvez indiquer le type d’utilisation de ce module: Lampe, Chauffage, ou Autre Appareil électrique. Cette information sera utilisée plus tard pour les statistiques.

          Pour les connaisseurs, d’autres paramètres avancés peuvent être accessibles sur la partie basse:

          eedomusplus_07

          On retrouve la notion de “noeud Zwave” à titre d’information, la possibilité d’être prévenu en cas de perte de communication (utile pour des utilisations sensibles), la fréquence d’interrogation du module, et même un lien direct vers la documentation du périphérique si besoin.

          Ce module apparaitra ensuite sur la page d’accueil sous cette forme:

          eedomusplus_08

          Il suffira de cliquer dessus pour contrôler le module. Pour le Wallplug, cela nous a créé deux widgets: un pour le pilotage, l’autre pour le suivi de la consommation, le Wallplug étant capable de mesurer la consommation de l’appareil qu’il pilote.

          Ajoutons maintenant un module un peu plus complexe: un détecteur 6-1 Aeon Labs, qui détecte la présence, la luminosité, mais également la température, l’humidité, et le niveau d’UV. On ajoute le module de la même façon que précédemment:

          eedomusplus_09

          Cette fois, ce sont cinq éléments qui seront créés sur l’accueil:

          eedomusplus_10

          On peut ajouter de cette façon de nombreux modules Zwave: micro modules, détecteurs d’ouverture, sondes de température, etc… Des modules qui pourront être utilisés aussi bien pour le confort que pour la sécurité. D’ailleurs, à ce sujet, l’eedomus gère également les caméras de surveillance.

           

          2. Caméras de surveillance

          L’eedomus gère très facilement les caméras de la marque Axis, qu’elle est capable de configurer automatiquement. Ayant un modèle M1031W sous la main, j’en ai profité pour tester cette fonctionnalité:

          L’installation est ultra simple:  on connecte la caméra à une prise électrique et au réseau ethernet, puis dans la partie configuration de l’eedomus, on demande à ajouter une caméra Axis

          eedomusplus_11

          La box va scanner le réseau à la recherche d’une nouvelle caméra, et la configurer automatiquement:

          Il n’y a plus ensuite qu’à lui donner un nom et la situer dans une pièce, tous les autres paramètres étant renseignés automatiquement:

          eedomusplus_12

          Deux modules seront créés sur l’accueil: l’un pour visionner la caméra, l’autre pour diffuser un son via la caméra, certaines caméras Axis étant capables de cela:

          Pratique pour diffuser un petit message de dissuasion en cas de détection de présence !

          Quant à la caméra elle même, elle s’affiche de cette façon:

          Attention, le fonctionnement des caméras sur l’eedomus peut surprendre au premier abord. En fait, les caméras sont configurées pour envoyer les images filmées sur le serveur eedomus lorsqu’il y a une détection de présence, ou à un intervalle régulier (toutes les 15 minutes par exemple). Ce sont ces images qui sont affichées ici, et non le “live”. Pour visionner la caméra en live, il suffira de cliquer sur l’image, ce qui switche le mode automatiquement.

          Dans le cas des caméras Axis, cela se révèle être plutôt pratique, au final: certaines caméras intègrent un détecteur de mouvement, beaucoup plus fiable que les caméras détectant un mouvement par différenciation entre les clichés. Du coup, les images enregistrées sont réellement des séquences “importantes”, où il s’est passé quelque chose. Ces séquences sont historisées et consultables via la petite loupe en haut à droite du module de la caméra:

          eedomusplus_13

          A noter le bouton “Compiler la journée en vidéo”, qui permet de récupérer une vidéo de la journée reprenant toutes les images enregistrées. Une sorte de timelapse, très pratique pour voir ce qui s’est passé en une journée.

          D’autres caméras pourront être utilisées de la même façon, sans problème, à condition qu’elles puissent envoyer les photos prises sur un serveur FTP distant (déjà testé avec des caméras Foscam ou Hikvision par exemple). Il faudra simplement configurer la caméra manuellement, ce qui reste très accessible. Les meilleurs résultats seront avec des caméras gérant la détection de présence, de préférence avec un vrai capteur dédié. J’ai essayé avec une caméra Panasonic BLC131, par exemple, qui possède ce genre de capteur, et qui fonctionne très bien.

          Mais pour les autres caméras, le résultat sera plutôt satisfaisant également, la box permettant la reconnaissance de personne sur les images (une fonction mise au point avec de grands laboratoires de recherche).

           

          3. Autres périphériques

          L’eedomus est déjà relativement complète: modules Zwave et caméras permettront de gérer sans problème le confort et la sécurité de la maison. Mais les fonctions de cette petite box ne s’arrêtent pas là et peuvent être étendues à l’aide d’autres périphériques.

          Ainsi, on peut ajouter d’autres protocoles domotiques, en ajoutant un dongle Usb EnOcean, Edisio, ou encore Rfxcom, ce dernier ajoutant de nombreuses possibilités (automatismes Somfy, sondes Oregon Scientific, prises Chacon, etc…). La box dispose de deux ports Usb, mais il est tout à fait possible d’en ajouter plus via un Hub USB auto alimenté.

          eedomusplus_14

          Je vous ai déjà présenté dans des articles précédents les modules téléinfo: des petits modules qui se branchent sur les bornes téléinfo du compteur électrique, et qui récupèrent toutes les infos de celui ci, de la consommation instantanée au type d’abonnement souscrit. Peu de box sont capables de les gérer, certainement parce qu’il s’agit de quelque chose spécifique à la France. Au mieux nous avions les pinces ampère métrique pour mesurer une consommation approximative, sans indication des heures creuses ou autres informations utiles. L’eedomus, une box francaise, rappelons le, gère ainsi très bien les modules téléinfo. Il suffit d’en brancher un sur l’un des ports Usb de la box, et d’ajouter ce type de périphérique dans la configuration de la box. On obtient immédiatement les informations sur notre consommation électrique:

          Les sorties RJ11 de la box pourront également être utilisées par les connaisseurs, pour y ajouter des fonctionnalités: comptage d’impulsion, entrée numérique, actionneur 0-3 5V, mesure de tension… Je ne détaillerai pas ici, car il s’agit d’une utilisation assez avancée, pour les intéressés je vous invite à lire la doc à ce sujet.

          eedomusplus_16

          D’autres “périphériques” intéressants concerneront des données météo récupérées via internet. Lors de l’ajout du module, il faudra simplement indiquer la ville la plus proche de chez soi. La liste est très complète:

          eedomusplus_15

          Ensuite, les modules seront mis à jour automatiquement avec les informations récupérées:

          Là encore, ces informations pourront être utilisées pour déclencher certaines actions, ce qui peut être très pratique, même si on n’a pas de station météo à la maison.

          En plus des différents protocoles domotique, l’eedomus est capable de communiquer avec divers objets connectés, comme la station météo Netatmo, les thermostat Nest et Netatmo, les ampoules Philips Hue, etc… De nouveaux viennent s’y ajouter régulièrement.

          eedomusplus_17

          Enfin, sur cette nouvelle version, notons la possibilité d’utiliser le micro et le haut parleur intégrés.

          eedomusvocal

          Des commandes dédiées existent, pour par exemple envoyer des messages vocaux, via une synthèse vocale, mesurer le niveau sonore, lire un fichier mp3, ou encore régler le volume. Ces messages pourront être envoyés sur le haut parleur de la box, mais également tous les périphériques compatibles DLNA, comme nous avons pu voir ici avec une enceinte Awox.

          Eedomus_audio_tts01

          Comme on le voit les possibilités sont nombreuses, et de nouvelles viennent s’y ajouter régulièrement.

           

           III. Utilisation

          Maintenant que nous avons installé quelques modules, nous allons pouvoir utiliser cette box domotique.

          Revenons donc à notre page d’accueil, qui affiche maintenant les différentes pièces que nous avons créées:

          eedomusplus_18

          Une fois entré dans la pièce, nous obtenons le détail des modules:

          eedomusplus_19

          Une chose à noter sur l’eedomus est le fait de pouvoir personnaliser l’affichage de chaque module. Ci dessus, nous avons l’affichage par défaut: une icone (qu’on peut personnaliser), une valeur, et une notion de temps concernant le dernier changement. Un module On/Off peut être contrôlé d’un simple clic (un clic passe à On, un autre clic passe à Off), ou peut être “déplié” afin d’afficher d’autres options (un clic pour déplier, un autre clic pour sélectionner l’action):

          Sur ce type de module, on voit d’ailleurs que deux macros ont été créées automatiquement, qui permettent l’allumage pendant 15 ou 30 minutes, avec une extinction automatique à la fin du temps imparti (macro qui sont personnalisables, nous verrons cela plus loin).

          Mais la personnalisation ne s’arrête pas là: la plupart des modules ont ces possibilités au niveau de l’affichage:

          Voici un exemple de ce qu’on peut obtenir en quelques clics:

          On peut ainsi obtenir quelque chose de très visuel, et d’assez joli. Autre exemple avec les données d’un capteur EZmotion:

          J’affiche ici la luminosité sous forme de compteur, la détection de mouvement liste les derniers mouvements, et pas seulement la situation actuelle, et la température est affichée sous forme de courbe, avec au dessus la température actuelle. Tout cela en 2 clics sur chaque widget. Peu de solutions permettent ce type de personnalisation aujourd’hui, la plupart des interfaces étant plutot figées.

          Mais le tableau de bord ne s’arrête pas là, sur chaque module on peut apercevoir une petite loupe dans le coin supérieur droit. Cette loupe permet d’accéder aux données détaillées du module. Dans le cas de la température du EZmotion, je peux par exemple consulter l’historique sous forme de graphique, dont les règlages sont personnalisables:

          Ces valeurs sont également consultables sous forme de tableau, lui même exportable en fichier excel via une petite icone dédiée:

          Bref, la représentation graphique des données est ici intégrée et très simple à utiliser. Chose qui n’est pas si répandue que cela non plus…

          Enfin, un dernier mot concernant la personnalisation de l’interface: sachez que les widgets peuvent être déplacés librement, et que l’image de fond de chaque pièce peut être personnalisée, en cliquant simplement sur le menu Configuration / Paramètres d’affichage en haut à droite de l’écran:

          eedomusplus_20

          Là il est possible de sélectionner la couleur des  widgets, le type d’icone, et leur position, en faisant simplement un glisser déposer à l’aide de la souris:

          eedomusplus_21

          Le fond d’écran peut être personnalisé, en choisissant la couleur qu’on souhaite, ou même en sélectionnant une image personnalisée:

          eedomusplus_22

          Personnellement je trouve cette interface très claire, et vraiment agréable à utiliser. En un coup d’oeil je peux voir l’info qui m’intéresse, en la représentant graphiquement si je le veux, et en à peine plus de temps, je peux vérifier les statistiques pour savoir pourquoi ma consommation électrique a explosé tel jour, etc… Nous avons là une interface utilisateur, claire, et facile à utiliser, sans se poser de question. Pensée WAF, en quelque sorte ;-)

           

          III. Programmation

          Bien sûr, installer des modules et voir ce qui se passe chez soi, c’est bien, mais le but de la domotique est tout de même d’automatiser les tâches. Nous allons tout d’abord aborder la partie utilisateur “lambda”, afin de ne pas effrayer les néophytes.

           

          1. Les macros

          Sur l’eedomus il est possible de créer des petits scénarios très simples, appelés macros.

          Ces macros sont spécifiques à chaque module. On y accédera ainsi en allant dans la configuration du module en question, onglet Macros:

          Cela peut être particulièrement utile pour des minuteries. Par exemple ici, j’ai deux macros: l’une qui allume la lampe et qui l’éteint automatiquement au bout de 15min, l’autre qui l’allume et qui l’éteint au bout de 30 min. Très simple à réaliser, donc.

          On retrouvera ces macros dans l’interface utilisateur:

          On pourra donc allumer ou éteindre la lampe normalement, ou lancer une macro qui éteindra automatiquement la lampe après 15 ou 30 minutes. C’est selon le besoin !

           

          2. Les programmations

          Les programmations (qu’on appelle aussi scénarios), reposent pour certaines d’entre elles sur un agenda.

          Cet agenda est une fonctionnalité très intéressante de l’eedomus, puisqu’on lui indique pour chaque jour s’il s’agit d’une journée travaillée ou de congé, et que pour ces deux types de journée on lui indique ensuite les différentes phases: lever, journée, retour du travail, etc… On peut même indiquer les jours de vacances:

          eedomusplus_23
          La domotique permet d’automatiser des actions dans la maison, actions qui dépendent parfois du moment de la journée, du type de journée, etc… C’est un principe de base, j’aurai tendance à dire, que j’avais déjà mis en place sur la Vera avec mon calendrier Google il y a bien longtemps. Pour autant, eedomus fut la première box à avoir pensé à gérer cela nativement ! Cela peut paraitre abstrait pour les nouveaux, mais si on prend le cas du réveil matin, ou de l’ouverture des volets: vous conviendrez avec moi que ces heures seront différentes s’il s’agit d’un jour où vous travaillez ou d’un jour de congé. Et bien cette gestion sera assurée automatiquement par l’eedomus une fois ces journées correctement paramétrées. Le calendrier a beaucoup évolué depuis la sortie de la première box, et c’est aujourd’hui très visuel: on sélectionne la couleur s’il s’agit d’une journée travaillée, à la maison, ou en vacances, et il n’y a plus qu’à cliquer sur les jours du calendrier. Simple et efficace.

          A partir de là, il sera possible de créer des programmations. Toujours dans l’optique de faciliter son utilisation, l’eedomus comporte un assistant de configuration, qui permettra de configurer un scénario en quelques clics:

          eedomusplus_24

          On retrouve ici des grands classiques, tels que:

          • réveil matin: allumage d’une lumière à une heure donnée, de facon étalée: la lampe s’allumera à sa pleine puissance par exemple au bout de 20min, histoire de se réveiller comme avec un lever de soleil, en douceur
          • éclairage sur mouvement
          • éclairage à la tombée de la nuit
          • minuterie: extinction automatique au bout d’un certain temps (cas d’une lampe de couloir par exemple) ou rallumage automatique au bout d’un certain temps (cas d’une VMC qu’on voudrait stopper temporairement par exemple)
          • zones de chauffage

          Mais on trouve également d’autres scénarios plus évolués, comme la surveillance intrusion, qui se chargera de vous contacter en cas d’intrusion chez vous, ou encore la simulation de présence, qui allumera aléatoirement des lampes durant votre absence. Là encore, l’eedomus a été l’une des premières box à proposer un tel assistant, et la première également à aborder le domaine de la simulation de présence. Et c’est encore l’une des seules, même 4 ans plus tard…

          Cette box permettra donc de réaliser énormément de choses très facilement, même pour les néophytes. Toutefois, pour certains “experts” qui trainent sur le blog, les possibilités de scénario pourront vite s’avérer limitées. Entrons alors dans la partie “experts”…

           

          IV. Pour les “experts”

          Pour ceux qui maitrisent déjà un peu la domotique et les scénarios “évolués”, l’eedomus pourrait s’avérer au premier abord un peu limitée. Mais il ne faut pas s’arrêter au premier apercu, et pour vous montrer qu’elle a été également pensée pour les experts, voilà trois arguments de poids:

           

          1. Les états et scripts

          Pour les experts, les états seront mieux reconnus si on les appelle les “devices virtuels”. Que ce soit sous Homeseer, Fibaro HC2, ou même sur la Vera, on recourt souvent à ce type de device virtuel pour par exemple signaler que nous sommes en mode “réception” (si nous sommes en mode réception, alors les scénarios sont désactivés pour ne pas perturber les invités), l’état du système de sécurité, etc…

          Sur eedomus, ils se créent comme si on ajoutait un module quelconque, en se rendant dans l’ajout “autres périphériques”. On lui donne un nom, on l’affecte à une pièce, et on indique son type d’usage:.

          eedomusplus24b

          On indique ensuite si cet état concerne des valeurs, des nombres, ou du texte.

          Il n’y a plus ensuite qu’à déterminer les différentes valeurs, qu’on peut illustrer par des images:

          eedomusplus_25

          Si on le souhaite, on peut même déclencher certaines actions au changement d’état, il suffit pour cela de cliquer dans la colonne actions pour choisir les actions à accomplir. Pas besoin de réaliser de scénario pour cela, du coup.

          eedomusplus_26

          A partir de là mon “device” virtuel est utilisable comme n’importe quel module, sur le tableau de bord ou dans des scénarios. Nous avons donc là un vrai support des états virtuels !

          Notons qu’un autre type de “périphérique” permet d’exécuter des requêtes HTTP pour déclencher des actions sur des appareils, ou encore de lire des valeurs dans un fichier XML.

          eedomusplus_29

          Le fonctionnement est sensiblement le même que pour l’état. Ici, on indique les noms des valeurs, et on renseigne les URL à exécuter. J’envoie ainsi par exemple ma production photovoltaique à BDPV, ou encore ma consommation à Michamp4b, etc…

          eedomusplus_30

          Connected Objets met également à disposition quelques scripts pour faire du Ping ou encore du Wake on Lan sur ses machines.  A noter que l’eedomus+ dispose de suffisamment d’espace pour accueillir vos propres scripts en php. Pour gérer les scripts, il suffit en effet de se connecter à l’adresse http://ip_de_votre_box/script/ . A partir de là on peut en uploader ou en supprimer.

          eedomusplus_32

           

          2. Les règles

          Les règles sont des scénarios un peu plus complexes, qui nous laissent la main sur beaucoup de choses. Pour y avoir accès, il faudra se rendre dans la configuration, Programmation, puis onglet Règles. L’écran est relativement complet:

          eedomusplus_27

          La partie horaires permettra de définir un moment précis d’exécution: tel jour, à telle heure. Il est bien sûr possible de gérer plusieurs jours à l’aide du bouton “Ajouter”, pour une action le lundi, le mardi et le vendredi par exemple.

          La zone critères permet d’imposer certains états à respecter pour pouvoir effectuer l’action: il faut ici que la journée en cours soit une journée de travail, que la phase de la journée soit le lever, et que l’état de l’alarme ne soit pas en mode absent (ce qui veut dire qu’on est à la maison). Les critères sont capables de gérer les conditions et / ou, et plusieurs états: est, devient, inférieur à, supérieur à, etc…

          Les actions sont bien sûr les actions à accomplir: ici, mise en route du sèche serviette pour avoir une serviette chaude en sortant de la douche, désactivation de l’alarme, puis un peu plus tard ouverture du portail pour partir travailler. Ici aussi, on peut donc effectuer plusieurs actions simultanées.

          Enfin, nous avons une partie messages. Lors de l’exécution de cette règle, un message peut être affiché sur l’interface eedomus, envoyé par mail, SMS, posté sur Twitter, ou encore diffusé vocalement sur la box ou les périphériques audio connectés dans la maison. A noter que la fonction email permet également de se faire envoyer les dernières images des caméras, très pratique dans le cas d’un scénario concernant la sécurité.

          Un autre exemple de scénario, applicable pour les jours de congé: dans ce cas j’ouvre le volet à 9h:

          eedomusplus_28

          Comme on le voit ici, j’utilise à la fois un horaire et une condition, j’ouvre les volets, et je me fais envoyer une notification push sur mon mobile pour me le confirmer.

          Les règles permettront déjà de réaliser des scénarios assez complets. Si malgré tout cela est trop limité pour votre usage, il est toujours possible d’avoir recours aux scripts php comme vu précédemment.

           

          3. API

          Enfin, pour satisfaire complètement les “experts”, sachez qu’une API est également disponible. Cette API, qui utilise de simples requêtes HTTP, permettra à un dispositif extérieur de lire des valeurs sur l’eedomus, ou de contrôler des modules. Je ne vais pas tout détailler ici, mais sachez qu’une requête de ce genre

          http://api.eedomus.com/get?action=periph.caract&periph_id=[XXXX]&api_user=[XXXX]&api_secret=[XXXX]

          permettra par exemple de connaitre l’état actuel d’un module, avec une réponse de ce type:

          {

          “success”: 1,

          “body”:

          {

          “name”: “Mouvement Atelier”,

          “last_value”: “100”,

          “last_value_change”: “2015-11-15 14:51:22”

          }

          }

          Il sera même possible de récupérer l’historique d’un module, pour représenter ses données dans une autre interface si on le souhaite.

          Ces requêtes seront sécurisées via l’utilisation d’une clé API_USER et API_SECRET qu’il suffit de demander dans la configuration de son compte. En cas de problème ces clés pourront être bloquées dès qu’on le souhaite.

          Déjà très complète, l’eedomus pourra donc également s’ouvrir à d’autres plateformes si besoin.

           

          V. Sécurité et accès distant

          Tout ce que nous avons vu ici est accessible en se connectant à son compte sur https://secure.eedomus.com

          Cela implique une bonne et peut être une mauvaise nouvelle pour certains.

          Tout d’abord, la connexion à sa box est sécurisée (https), ce qui est rassurant étant donné qu’elle est capable de piloter toute la maison. Cela permet également d’accéder à sa maison depuis n’importe où, très simplement.

          Mais cette connexion à https://secure.eedomus.com implique aussi qu’il faille passer par un serveur externe, comme beaucoup de solutions aujourd’hui, et que la box seule ne suffit donc pas. Sans les serveurs eedomus derrière, l’utilisation sera en effet limitée. Limitée, je dis bien, et non impossible. Car d’une part les scénarios sont tout de même exécutés en interne par la box, et d’autre part eedomus a prévu une petite interface directe pour se connecter à sa box, accessible simplement en tapant l’adresse IP de sa box: il ne sera pas possible de configurer de nouveaux modules par exemple, ou de créer de nouveaux scénarios, mais il sera tout à fait possible de contrôler sa maison, chose impossible sur nombre de solutions lorsque le serveur ou votre connexion internet est tombé. Une mise à jour récente a fait en sorte de rendre cette interface rapide et très proche de l’interface de l’application mobile, alors qu’elle était auparavant assez austère (et très lente !).

          eedomusplus_31

          Je sais que ce point, le “cloud” en chagrine toujours quelques uns, mais tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Certes, cette méthode rend la box et la société interdépendantes.

          Mais en contre partie, plusieurs points positifs sont à souligner:

          • un accès rapide et simplifié à sa configuration: avec un accès internet un peu lent, il est parfois difficile d’accéder à sa box à distance. Ici, pas de problème, c’est rapide. Et ceci sans avoir à faire de redirection de port, pas toujours facile à maitriser pour une personne néophyte en informatique
          • une sauvegarde de ma configuration à distance: il vaut mieux par exemple que les images des caméras de sécurité soient stockées en dehors de chez soi si on souhaite pouvoir les retrouver et les utiliser en cas de cambriolage…
          • bien que l’eedomus+ soit puissante, elle bénéficie en plus de la puissance des serveurs distants si besoin pour certaines taches

          On utilise tous les jours des services comme Dropbox pour le stockage des fichiers, ou encore Gmail pour les mails. Tout est dans le “Cloud”. Pourquoi pas la maison, après tout ? Cela apporte un certains confort d’utilisation, sans avoir à se préoccuper de technique et de maintenance. Tant que le service est sécurisé, pourquoi pas ?

          Enfin, la mise à jour récente du site de secours laisse peut être entrevoir la possibilité future d’avoir une box totalement autonome ? Il ne manquerait en effet que les possibilités de gestion des périphériques et de scénarios pour pouvoir gérer cette box sans connexion internet. La puissance de la box aujourd’hui le permet, nous verrons l’évolution de ces possibilités prochainement, sans doute. Cela finirait de convaincre certains utilisateurs, et supprimerait le seul petit point négatif que je vois sur cette box.

          Pour finir sur l’accès distant, pour les mobiles, vous aurez l’embarras du choix. Une version mobile a été mise en place à l’adresse http://m.eedomus.com , et des applications mobiles natives existent également pour iOS, Android, et Windows Phone (très rare !). L’interface est très proche de l’interface web classique, mais propose un petit supplément très intéressant: le mode plan, qui permet d’importer une photo et de placer les périphériques dessus à l’endroit qu’on souhaite. On peut donc simplement avoir une photo de la pièce et y mettre les différents contrôles:

          Eedomus_plan_03

          Ou bien importer un plan réalisé en 3D de sa maison, et ensuite y placer les contrôles:

          800px-Mode_plan3

          Les widgets peuvent être personnalisés, pour choisir la couleur de fond ou la transparence, l’affichage de texte ou seulement de l’icone, etc…  Cela donne déjà de belles possibilités, et est idéal par exemple pour une tablette murale affichant une interface WAF ;-)

          Notons enfin que l’application Imperihome, dont je vous ai déjà parlé à de nombreuses reprises, est également compatible avec la box eedomus si on veut créer son tableau de bord personnalisé par exemple.

           

          VI. Conclusion

          La présentation a été un peu longue, et pourtant je ne suis pas entré dans tous les détails. Il faut dire que cette petite box est très complète ! Pour la découvrir plus en détail, je vous invite à consulter les divers sujets et tutoriaux déjà écrits. Bien que certains aient été faits sur l’ancienne box, l’interface reste la même, tout comme la plupart des fonctionnalités.

          Ayant utilisé l’ancienne version durant deux ans chez moi, je dois dire que l’eedomus est une excellente box, agréable à utiliser, pleine de fonctionnalités, si bien qu’elle permet de réaliser quasiment tout ce qu’on souhaite. Le seul point noir qu’il y avait à l’époque était une légère latence, par exemple pour allumer la lumière sur détection de présence, cela pouvait prendre 1 à 2s, ce qui peut parfois être problématique. Avec la nouvelle box eedomus+, beaucoup plus puissante, ce problème a totalement disparu.

          Autre point très positif: une équipe motivée et ouverte aux suggestions, qui ne demande qu’à faire évoluer son produit ! C’est aussi cela qui m’a fait aimé l’eedomus: nous avons à la fois un petit serveur domotique utilisant nativement le Zwave+ (une technologie très  fiable en domotique, abordable, supportant le retour d’état), mais pouvant accueillir d’autres protocoles comme l’EnOcean ou l’Edisio, une interface réussie, en francais, une utilisation adaptée aussi bien aux néophytes qu’aux plus expérimentés, une évolutivité de la solution, grâce à des périphériques déjà supportés (RFID, Traceur GPS, objets connectés…), et une équipe motivée ouverte aux suggestions (et francaise, ce qui facilite le dialogue). L’eedomus propose déjà de nombreuses fonctions utiles qui n’existent toujours pas sur les autres box, malgré une réelle utilité (simulation de présence, gestion des jours travaillés et de congés, états virtuels, etc…), ce qui lui permet déjà de répondre à la plupart des besoins, et en plus les développeurs travaillent chaque mois sur de nouvelles mises à jour, apportant le support des nouveaux périphériques sortis récemment, ou encore une fonctionnalité très demandée par les utilisateurs.  Bref, une très bonne mentalité, dont certains fabricants devraient s’inspirer. Connected Object, eux, ont su imposer leur première version, et cette eedomus+, plus musclée, plus rapide, ne fait qu’enfoncer le clou un peu plus. Sans doute l’une des meilleures box du marché actuellement !


          17 Commentaires
          1. Bon maintenant que t’as testé l’eedomus, qu’est-ce que t’en penses en comparant avec la box Jeedom ? Hormis le cloud qui ne doit pas rentrer dans ton jugement.

          2. Bonjour Cédric, tout d’abord merci pour cet article qui m’a pratiquement convaincu de changer ma box domotique actuelle (Vera Edge) par cette fort intéressante alternative Française. La Vera Edge pourrait être une bonne box domotique mais ses mises à jour successives amènent plus de nouveaux problèmes qu’elles n’en résolvent. Et ne parlons même pas du fonctionnement des différents plugins qui ne sont, pour la plupart, plus fonctionnels avec la nouvelle interface UI7. Bref, j’ai vraiment envie de changer mais pour cela, j’aurais une question destinée à quelqu’un qui a déjà un tant soit peu utilisé la box Eedomus. Pour l’instant, une des fonctionnalités que j’utilise le plus et qui fonctionne à peu près correctement sur la Vera Edge est la gestion automatique des mes éclairages en fonction de différents détecteurs de mouvements et de l’état de mes lecteurs multimédias (Raspberry Pi avec distribution RasPlex). Aussi, j’aurai voulu savoir si la Eedomus est aussi capable de gérer les différents états d’un lecteur UPNP/DLNA afin de pouvoir par exemple détecter le commencement de la lecture d’un film sur un Raspberry Pi (ou la mise en pause et l’arrêt d’un film) et ainsi éteindre les lumières de la pièce où ce lecteur est situé ? J’utilise pour l’instant deux plugins sur ma Vera Edge pour réaliser cela : DLNA Media Controller pour remonter les changements d’états UPNP/DLNA à ma box domotique (play, pause, stop) et UPnP Event Proxy pour que ces changements d’états soient remontés immédiatement à la box et non pas après environ 15 secondes comme ça serait le cas sans l’utilisation de ce plugin. Merci d’avance pour la réponse à cette question qui pourrait me décider à définitivement abandonner la Vera Edge.

          3. Mon avis sur l’eedomus n’est pas nouveau, comme je l’ai dit je l’ai utilisée durant deux ans à la maison. C’était une très bonne box, et cette version “plus” ne fait que l’améliorer encore. Elle fait partie des box que je ne peux que conseiller. Après, tout dépendra de la personne que j’ai en face de moi et de ses besoins. Elle est facile d’accès, je pense, offre beaucoup de fonctionnalités, peut supporter différents protocoles, des plugins pour objets connectés, des scripts, elle peut donc s’adresser à des “débutants” et même convenir à des utilisateurs avancés sans problème. Jeedom sera pour ceux qui maitrisent mieux la technologie, le côté technique, et qui veulent vraiment aller très loin dans la personnalisation de leur solution.

          4. J’avais fait ca avec XBMC à l’époque, via un plugin pour XBMC (qu’il faudrait que je mette à jour, car ne fonctionne plus avec Kodi): http://www.maison-et-domotique.com/30142-plugin-eedomus-pour-xbmc/

            Pour Plex, même si j’y suis passé récemment, je connais encore assez peu les contrôles possibles. Un début de piste apparemment: https://forums.plex.tv/discussion/64071/plex-et-interactions-domotique et http://www.touteladomotique.com/forum/viewtopic.php?f=14&t=13630

            De base, eedomus n’intègre “que” les contrôles Upnp: http://doc.eedomus.com/view/Actionneurs_UPnP

          5. Bonjour Cédric,
            Merci pour ces débuts de réponse que je vais approfondir avant d’éventuellement me décider à partir sur la box Eedomus+ en remplacement de ma Vera Edge (bien qu’il faille aussi attendre je pense la sortie de la Vera Plus et de la Vera Secure qui semblent prometteuses). Leurs boxs ne sont pas mauvaises en soi matériellement, c’est plutôt leur suivi logiciel et leur support qui est catastrophique). ;)

          6. Bonjour,
            Ben moi je dis : quel dommage ce cloud !

          7. Bonjour Cédric et merci pour cette présentation.
            Pour rester dans un comparatif Jeedom (que j’utilise un peu) et Eedomus, il me semble qu’un autre point que les fonctionnalités est important, c’est la reconnaissance et surtout le paramétrage des modules (zwave pour moi) ainsi que la fiabilité de leur fonctionnement (détection efficace, retour d’infos sur l’état des batteries ou consommation,valeurs de température ou d’humidité,etc…)
            La box Eedomus est-elle plus sûre sur ce point ?
            Cordialement
            Serge

          8. Bonjour Cedric,
            Merci pour toutes ces informations.
            Je vois que cette box est géniale mais aimant faire tout moi-même, j’aimerais tout réaliser de A à Z.
            Je trouve nulle part d’informations sur la puissance du Pc requis pour gérer complètement une maison : stores, surveillance, lumière, présence, chauffage, … Et j’aimerai éviter le Cloud à cause de l’instabilité d’Internet parfois.

            Je te remercie d’avance pour ton aide :)

            Kh0rne77

          9. Bonjour,

            je suis TRES intéressé par cette box eedomus et son énorme potentiel.

            Je suis équipé de volet roulant commandés par émetteur radio (propriétaires) 433Mhz de la marque SIMU :

            http://simu.fr/index.php?page=telecommande-timer-easy-2

            Est il possible de recopier / intégrer ces commandes ds cette box ?

            Merci pour votre retour

          10. Réponse du support de eedomus :

            Malheureusement nous ne supportons pas ce type de modules radios
            propriétaires et nous n’envisageons pas le faire prochainement (La
            demande étant trop faible)

          11. Bonjour,
            Cet essai est très intéressant.
            J’ai cependant peut être loupé une étape : comment la box fait-elle le lien avec telle ou telle prise ou appareil (lumière, volet …). Il y a un module à ajouter dans les prises ou au compteur?

          12. Bonsoir
            Est il possible de commander et programmer des récepteurs volets roulant rts somfy?
            existe il un module pour la lier à une alarme diagral récente

          13. Bonjour,
            je possède une Vera 3 qui est devenue saturée au niveau mémoire (impossible d’installer la nouvelle mise à jour). Je suis donc en recherche d’une nouvelle box. J’attends la Verasecure qui devrait être disponible en 2017 mais je suis très déçu des développeur de la Vera qui sont relativement long pour l’intégration des nouveaux produits ce qui n’est pas le cas chez Connected Object. Seul frein c’est la programmation obligatoire au travers des serveurs de la société…
            Question: savez vous si Connected Object projette la mise en service d’une nouvelle box autonome ?

            Merci, Philippe

            • Je me répond à moi même suite à un échange avec les développeurs. Pour l’instant pas de nouvelle Box en projet.

            Laisser un commentaire

            Ne ratez plus aucune news !

            Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

            Merci pour votre inscription !