Kubii

Zwave et automatisme de portail

1

Comme vous le savez, l’année dernière j’ai monté mon portail, et l‘automatisme de portail qui va avec. Côté domotique, j’avais « juste » installé le système Control Plus, qui permet d’ouvrir son portail d’un simple appel de phares, ce qui est déjà bien pratique.

Mais je n’avais rien mis en place pour piloter mon portail depuis ma box domotique, et du coup aucun contrôle distant.

 

Notre automatisme Proteco fonctionne de la facon suivante:

  • un appui sur le bouton de la télécommande ouvre le portail. Si on ne touche à rien, il se referme automatiquement 90s après.
  • un second appui sur le bouton bloque le portail en position ouverte indéfiniment
  • un troisième appui est alors nécessaire pour le refermer.

Dans la plupart des cas, un seul appui suffit. Il nous arrive de le bloquer quand nous devons déplacer les voitures de place, etc… ce qui peut parfois prendre un peu plus de 90s.

Il y a peu de temps, suite à une mauvaise manip de notre part, le portail est resté ouvert après notre départ. Nous avons pu le voir à distance sur les caméras, mais nous n’avions aucun moyen de le fermer à distance. Un comble pour un passionné de domotique comme moi :p

J’ai donc profité des vacances pour remédier à cela.

 

I. Installation du module domotique

 

Comme nous l’avions vu lors du montage du Control Plus, l‘automatisme Proteco (comme beaucoup d’autres) dispose ici d’un contact sec, utilisé par le contacteur à clé pour ouvrir le portail manuellement si besoin. Le système Control Plus avait été installé en parallèle de cette clé, sur les mêmes bornes (1 et 2) de la carte de contrôle:

 

 

Pour l’ajout de notre module domotique, nous suivons la même méthode. Etant en Zwave, j’ai choisi ici le module Fibaro FGS-211, qui est capable de contrôler un contact sec. Autre particularité de ce module intéressante ici est la possibilité de programmer un auto off après un temps déterminé, ceci au sein même du module.

J’ai donc configuré l’auto Off (paramètre 3) à 1, et le délai (paramètre 4) à 100, ce qui équivaut à environ 2s. Ainsi, quand j’envoie un ordre On au module, il passe automatiquement à Off 2s après. Pour un automatisme qui a besoin d’un contact sec, c’est plus sécurisant (si on prend le cas d’une gâche électrique, par exemple, un tel contact de plus de 2s pourrait endommager la serrure à terme.):

 

 

Côté branchement, on reste dans du très classique: le module doit être raccordé à la phase et au neutre, puis on relie les deux bornes de la carte de controle aux bornes O et I du module Zwave:

 

Raccordement du module Zwave

 

Puis on range tout pour pouvoir refermer, en laissant l’antenne du module Fibaro dégagée pour améliorer la portée.

 

A partir de là, le module permet de piloter le portail comme la télécommande: un « On » ouvre le portail, un second le bloque, et un troisième le referme. Pratique quand, comme dans mon cas, on a oublié de fermer le portail. Je peux maintenant le femer de n’importe où depuis mon smartphone.

Mais quitte à ajouter un module sur son portail, autant l’exploiter un peu plus…

 

II. Scénarios sur la box eedomus

 

Ce n’est plus un secret, c’est la box eedomus qui pilote ma maison. Je vais donc vous expliquer ce que j’ai mis en place dessus.

L’eedomus permet de créer des macros. Au départ, « bêtement », j’avais donc créé une macro de cette facon, pour ouvrir le portail pendant dix minutes et le fermer automatiquement ensuite:

 

 

Mais ca ne fonctionnait pas :/ En effet, une autre particularité du module Fibaro est qu’il n’a pas besoin d’être interrogé par le serveur, il renvoie automatiquement son état. Voici donc ce qui se passait:

  • au lancement de la macro, le device sur l’eedomus passe en mode macro
  • la macro envoyait l’ordre On pour ouvrir le portail,
  • 2s après le module repassait de lui même à Off (paramétrage interne vu plus haut) et renvoyait son état à la box
  • la box mettait alors à jour l’état du device, et annulait la macro en cours :/
  • du coup, les actions suivantes n’étaient pas exécutées.

L’astuce consiste à créer un état virtuel pour le portail (merci au support eedomus pour l’idée ;-) On crée donc un état virtuel sur l’eedomus:

 

 

Auquel on affecte ces trois valeurs:

 

 

Il n’y a plus qu’à créer une petite règle, qui se chargera de piloter le module Fibaro en fonction de ces différents états:

 

 

La règle est simple: à chaque action, on envoie juste un ordre « On » au module Fibaro.

On peut maintenant définir ses macros, directement sur l’état virtuel:

 

 

Cette fois, la macro fonctionnera parfaitement: c’est en effet l’état virtuel qui sera en mode macro, le module Fibaro pourra donc remonter son état, cela ne stoppera pas la macro, qui est sur un device séparé.

Je l’utilise depuis quelques jours dans mon scénario « réveil », et c’est du pur bonheur:

  • 5h30: le sèche serviette de la sale de bain se met en route
  • 6h: la lumière s’allume à 30% dans la chambre avec un message vocal pour me réveiller, puis le séjour et la cuisine s’allument
  • au lever du soleil, les lumières s’éteignent et les volets s’ouvrent
  • 7h: le Mac s’allume tout seul pour que je puisse relire l’article du jour et le publier sur le blog :p
  • 7h20: le portail s’ouvre automatiquement pendant 10min, et mon Karotz me rappelle qu’il est l’heure d’aller travailler, et me souhaite une bonne journée :D

Y’a plus qu’à trouver un moyen de démarrer la voiture toute seule ;-)

Le controle du portail est également très utile avec la géolocalisation. Avec l’application Geoloc, que je vous avais présentée, il est facile de lancer un scénario pour ouvrir le portail, allumer la lumière dehors s’il fait nuit, et désactiver l’alarme, quand on arrive à moins de 2km de la maison, par exemple.

Du coup, je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas fait avant. Sans doute le manque de temps :p

 

Seule chose qu’il manque pour que ce soit parfait: installer un détecteur d’ouverture étanche sur le portail, afin de savoir dans quel état il est. Car comme il ne s’agit ici que d’un contact sec, cela permet d’envoyer une commande, mais en aucun cas de connaitre l’état du portail. Au pire, pour le moment il y a la caméra pour s’en assurer ;-)

A propos de l'auteur

Je me suis essayé à la domotique il y a quelques années avec quelques modules X10, quelques softs gratuits, etc… pour équiper la maison que j'avais en location. Puis j'ai eu la chance de pouvoir faire construire, et c'est là que mes projets domotiques ont explosé, la construction neuve me permettant de prévoir une installation complète, et intégrée à la maison. Aujourd'hui, quasiment toute mon installation repose sur le Z-Wave.

  • Grégory Top

    Bonjour,
    les modules Fibaro comme beaucoup d’autres sont donnés pour une température minimale d’utilisation de 0°C, avez vous déjà eu des problèmes lors de température négatives?

    Merci,
    Greg