Domotique News n°300: Maison Numérique

La nouvelle lettre de Domotique News vient de paraitre. Ce mois ci, on y parle notamment de Somfy et son alarme connectée (dont je vous ai parlé ici hier), du nouveau système MyFox, de Nodon, de multiroom, etc…

Voici l’édito de cette lettre 300:

Préparer le marché des objets connectés du quotidien, sans expérimenter en grandeur réelle, est-ce envisageable ? Leur simple cohabitation n’est pas sans poser de problème. La France se positionne parmi les pionnières du numérique, principalement grâce à des acteurs dynamiques et innovants issus du monde de l’Internet. Il leur fallait des sites d’expérimentation. En décembre dernier, Axelle Lemaire inaugurait dans la métropole lilloise un habitat numérique à Euratechnologies, dont chaque pièce est équipée d’objets connectés. Dans quelques semaines, sera inaugurée la Maison Numérique, un bâtiment normand du XVIIIe, entièrement rénové depuis deux ans, devenu une vitrine d’objets connectés dans une habitation d’environ 400m2. Ce sont des scénarii de vie qui sont testés dans ce bâtiment et son environnement. «Il s’agit en priorité de vérifier la validité des réseaux, leur stabilité, et de résoudre les conflits entre les protocoles » explique Olivier Granon, le domoticien du projet qui reconnaît que ce n’est pas encore un marché grand public. « Les box Internet ne sont pas dimensionnées pour supporter autant d’objets connectés et, dans la Maison Numérique, nous avons les plus grandes difficultés à stabiliser les réseaux. » La cohabitation des box domotiques (eedomus +, Tahoma, Honeywell, Myfox…) et des protocoles a été en partie résolue par un développement logiciel spécifique DOMOPAD qui intègre les principales applications : Total Home Confort d’Honeywell (gestion pièce par pièce du chauffage), e-sylife (supervision des consommations énergétiques), MyFox Home control (sécurité des issues, vidéosurveillance), eedomus + ( pilotage domotique, protocoles Zwave et EnoCean), Tahoma (portail, fenêtres de toit…), Mobotix (surveillance vidéo), Sonos (diffusion musicale dans toutes les pièces), Netatmo (météo), iHealth (objets de santé), Withings (balances, trackers). Autant d’applications qui surveillent l’état d’une centaine d’objets connectés : 15 poignées de fenêtres communicantes (Hoppe), les 17 têtes thermostatiques (Honeywell), 9 caméras vidéo (MyFox , Mobotix, Heden), 3 serrures automatisées (Okidokeys), 1 portier vidéo Mobotix connecté iP disposant d’une lentille hémisphérique basé (standard VoIP/SIP) qui équipe le portail automatique (Somfy), 5 fenêtres de toit motorisées (Velux), des 5 luminaires extérieurs et 40 éclairages intérieurs utilisant le protocole EnOcean (Niko, Vitec, Legrand), ou les 20 prises pilotables (Debflex, Io), 6 détecteurs de fumée communicants, 4 détecteurs de fuite d’eau (MyFox), 7 sondes de température et de qualité de l’air, détecteurs de CO2 et COV (Netatmo, MyFox, e-Sylife), 10 Flower parrots (plantes d’intérieur et d’extérieur), 8 enceintes Sonos, 5 ampoules musicales Wifi, robots de tonte pour les pelouses (Bosch), sans oublier les applications Li-fi d’Oledcomm et une dizaine de tags connectés (MyFox, Gigaset) ainsi que les deux colliers de chat connectés et leur chatière automatique ! Les box Internet ont beaucoup de difficulté à gérer autant d’équipements… même avec le support des routeurs et switches D-Link. Les premiers visiteurs sont néanmoins surpris par la présence discrète (relativement!) de la technologie. Dans le cadre du projet européen Living Lab, en association avec des écoles de design, la Maison Numérique se veut être lieu de test et d’expérimentation, en particulier dans le domaine de la Senior économie et de l’e-santé. Autre vocation du projet : promouvoir la créativité et l’innovation des start-up et des constructeurs nationaux. Le design et l’ergonomie des systèmes et des logiciels jouent un rôle prépondérant dans ce type de projet. De même avec le «Concept Kitchen 2025 », cuisine connectée d’Ikea, la technologie et l’écologie sont au coeur du développement. Le géant suédois s’est associé au cabinet de design londonien IDEO, à des étudiants des écoles de design de Lund en Suède, et d’Eindhoven au Pays-Bas. Autant de projets qui favorisent le développement de la filière naissante des objets connectés dans la vie quotidienne. L’indispensable collaboration entre les acteurs sera sans doute l’une des retombées enrichissantes de ces démonstrateurs.

Pour vous abonner à cette lettre (payante, 430€ HT), vous pouvez vous rendre ici.


Laissez nous vos remarques et commentaires !

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !