Les travaux de la terrasse se poursuivent…

Vous avez été plusieurs à me demander la semaine dernière où en étaient les travaux de la terrasse. Après deux week end prolongés, les travaux ont bien avancé. Je vous avais laissé avec les fondations creusées. J’en ai donc profité pour y passer quelques gaines, qui permettront de passer l’électricité: éclairage (sans doute à led, multicolore, pour créer des ambiances ;-), quelques prises électriques, et l’alimentation de la pompe du bassin, puisqu’il est prévu de réaliser un bassin à poissons à l’angle de la terrasse.

travaux_terrasse_1

Le week end du 8 mai, un week end de 3 jours, donc, nous en avons profité pour couler les fondations. En une journée le tour était joué, mais j’avoue que le soir il ne fallait plus rien me demander ;-) Charger la bétonnière et emmener les brouettes de béton, ca tue. Mine de rien, avec un peu plus de 20m de tranchées, cela représente un peu plus de 2m3 de béton, réalisés avec une simple bétonnière (c’est toujours mieux que de le faire à la main, me direz vous ;-).

Les fondations pour le bassin à l’angle de la terrasse ont été coulées également.

travaux_terrasse_2

Le lendemain, comme les fondations avaient déjà bien séché, nous avons posé le premier rang de parpaings, qui servira également de coffrage quand nous coulerons la dalle de la terrasse. Avec une légère inclinaison sur les côtés (normalement 2cm d’inclinaison par mètre), afin que l’eau puisse s’évacuer vers l’extérieur quand il pleuvra, et non vers la maison (enfin, on essaie ;-) Merci à ma femme pour le petit coup de main, car c’est un boulot physique ;-)

travaux_terrasse_5
travaux_terrasse_6
travaux_terrasse_7

Troisième et dernier jour, nous avons décaissé un peu le premier tiers de la terrasse. 40m2 c’est beaucoup trop à couler en une fois, surtout à deux avec une petite bétonnière. La dalle sera donc découpée en trois parties égales, séparées chacune par un joint de dilatation.

travaux_terrasse_8

Joint de dilatation posé. Le premier rang de parpaings et ce joint de dilatation serviront de base pour tirer la dalle plus tard.

travaux_terrasse_9

Pas tellement évident à poser correctement pour être de niveau comme il faut, le joint de dilatation étant un peu souple. Bon, nous ne sommes pas du métier, on se débrouille, ca ne devrait pas être trop mal.

Le week end du 8 mai, le chantier en était donc à ce niveau:

travaux_terrasse_10

La veille du week end du 14 mai, nous avons posé le film polyane et le treillis, qu’il a fallu découper aux bonnes dimensions à la meuleuse. Quelques bouts de parpaings pour le tenir en place, le treillis livré plié ayant tendance à être rebelle (si possible il vaut mieux opter pour des morceaux vendus en plaques, bien plats, plutôt que du treillis enroulé). Le film polyane, lui, évitera au béton de trop tirer rapidement, car chez nous c’est du sable. Puis par la suite cela empêchera également l’humidité de trop remonter par le sol. Certains le préconisent uniquement pour les dalles intérieures, d’autres en mettent aussi à l’extérieur. Personnellement nous avons suivi les conseils d’un ami maçon, qui travaillent très bien.

terrasse_1

Plus qu’à couler la première dalle de béton. Un week end de 4 jours, cela permet d’avancer (j’avais pris mon vendredi :p ) Premier jour, nous avons coulé la première épaisseur, sur 10 bons centimètres, un mélange de gravier et de sable. Un peu plus de 12m2, ca fait déjà quelques brouettes…

terrasse_2
Pensez à protéger les murs de la maison si vous ne voulez pas avoir un crépi à refaire par la suite…

Le lendemain, nous avons coulé la dernière épaisseur, cette fois avec seulement du sable et du ciment, afin d’avoir un rendu plus fin, plus « propre », vu que la terrasse ne sera pas carrelée tout de suite (le budget carrelage est une autre histoire…).

terrasse_3
terrasse_4

Troisième jour: on coule la première épaisseur de la seconde dalle:

terrasse_5

Et enfin quatrième jour: fin de la seconde dalle, toujours sur le même principe:, à base de sable et ciment uniquement, pour un rendu plus lisse.

terrasse_8

Notre chat semble déjà bien apprécier la terrasse ;-) Pour notre part, il faudra encore attendre un peu pour que la dalle soit bien sèche. Il faut en effet compter un bon mois de séchage par précaution, même si la terrasse ne sera pas destinée à accueillir des charges très lourdes (comme une piscine par exemple).

terrasse_7

La troisième partie sera faite le week end prochain, à l’occasion du week end de la Pentecôte, qui est donc encore un week end prolongé. A cette occasion la terrasse devrait être totalement coulée. Il ne restera plus que les murets, le bassin à poissons, et les allées autour de la maison. Mais ca, ca pourra être fait un peu plus tard, le principal est que la dalle soit coulée rapidement afin qu’on puisse profiter de la terrasse avec le beau temps qui arrive. A terme, na devrait ressemble à cela:

travaux_terrasse_4

De tels travaux représentent une belle charge de travail, et un budget en matériaux. Une mauvaise mise en pratique, et ce sont des matériaux gâchés, et donc de l’argent perdu. Si vous n’êtes pas habitués à ce genre de travaux, il vaut mieux s’encadrer d’amis qui ont les connaissances et qui peuvent venir vous donner un coup de main. Si vous n’avez pas cela dans votre carnet d’adresses, vous pouvez également avoir recours aux annonces travaux. De plus en plus de particuliers proposent aujourd’hui leurs services en bricolage. Attention toutefois à bien les sélectionner: si les prix sont plus avantageux qu’un « vrai » professionnel, le résultat est parfois une catastrophe. A l’inverse, certains bricoleurs chevronnés peuvent parfois livrer une prestation bien mieux finie que certains professionnels peu scrupuleux.

Sur ce, je vous dis à bientôt pour la suite ;-)


7 Commentaires
  1. Bon courage Cédric ;) Des durs travaux pour mériter les bons apéros sur la terrasse.

  2. beau boulot, bravo et courage pour la fin des travaux

  3. :)
    je suis pars là aussi…
    A savoir qu’à partir de 3m3, la toupie est avantageuse économiquement et physiquement ;)
    par contre, penses à jointer l’ensemble maison-terrasse avec du sika 11 ( joint souple extérieur) dispo chez point p ou casto.
    en revanche, bien vu les janolene de 40 pour l’élec.
    ta pente est respectée?

  4. Ouch, je vois déjà des problèmes qui vont venir avec le temps. Premièrement, en extérieur il ne faut absolument pas poser de polyane, tu auras l’effet inverse à ce que tu veux obtenir (poche d’eau et décollage du béton (voir DTU), ensuite on ne fait pas de joint de dilatation mais des joints de retrait sur 1/3 de l’épaisseur de la dalle, soit par profilé PVC comme tu as, soit en cisaillant avec une scie à beton et pour finir le treillis soudé doit être continu sous toute la dalle (et donc passer en dessous de ton profilé). Je ne parle même pas du fait de couler 2 épaisseurs de dalle l’une sur l’autre…. c’est coulage en une fois, point (d’autant plus que ton rajout n’est pas ferraillé, c’est la fissure à terme quasi assurée et cisaillement horizontal entre les 2 dalles). J’ai oublié un truc, normalement entre ta dalle béton (8cm suffisent pour une terrasse) et ton sol naturel, tu dois faire un hérisson avec de la GNT 0/31.5 (prendre de la pierre naturelle et pas de la recyclée (je trouve ça merdique) – bien compacter à la plaque vibrante ou au rouleau), tout ça pour éviter l’accumulation d’eau sous la dalle.

    Je veux pas te décourager, mais je veux pas non plus que les lecteurs pensent que c’est la bonne méthode. Tiens nous au courant si des soucis apparaissent. Mais en tout cas, attend au moins 5 années avant de poser carrelage ou dalle, histoire de voir si les dalles bétons se soulèvent, ne soient plus alignées, si ça flambe ou autre.

  5. Merci pour tes précisions qui pourront intéresser les lecteurs, en effet. Attention, ce que j’ai exposé ici n’est nullement un tuto, je n’ai pas la prétention d’expliquer comment faire dans ce domaine, c’est juste pour partager l’avancement de la maison. C’est pourquoi je n’entre pas plus dans le détail, et que ces articles, ou plutot » édito », ne sont pas classés dans la partie guide du blog.

    Avant d’attaquer ces travaux je me suis bien sûr pas mal renseigné, mais à vrai dire il semblerait y avoir autant de méthodes qu’il existe de macons, si bien qu’il est difficile de savoir exactement ce qu’il faut faire :/ Oublions les forums, où on trouve de tout et n’importe quoi à ce sujet. Quant aux macons, certains ont parfois des avis totalement contraire. Seule l’épaisseur de la dalle rendait tout le monde unanime: 15cm. 8 ca fait vraiment peu ! Le fil poliane m’a été vivement recommandé car avec le sol très sableux que nous avons ici, le ciment risquait de trop tirer lors de la pose. Quant au hérisson, beaucoup n’en font plus du tout, on m’a dit que ce n’était pas la peine. Et pour la dalle en deux couches, certains ont fait ca depuis très longtemps, ca permet d’avoir une meilleure finition sur le dessus, sans cailloux qui dépassent. Faut pas couler les deux dalles à 6 mois d’écart, mais apparemment le lendemain ca ne pose pas de problème, vu que la première n’est pas encore sèche. On verra avec le temps. Le seul point qui m’interroge le plus est en effet le treilli qui aurait pu être raccordé sur toute la surface en passant sous les joints de dilatation en plastique. Avec le muret en parpaings tout le tour et les fondations armées qu’il a, ca fera ceinture autour des dalles, limitant l’impact. Mais c’est trop tard de toute facon, la terrasse a été terminée ce week end. Reste plus qu’à croiser les doigts. Le carrelage n’est de toute facon pas prévu pour tout de suite, car pour 40m2, y’a du budget à prévoir…

    Comme tu as l’air de bien t’y connaitre, comment procéderais tu pour une allée de 1m de large longeant la maison ? Pareil, on m’a déconseillé la mise en place d’un hérisson, pas nécessaire, par contre fondation de chaque côté de la dalle d’un fer de bèche pour éviter le gel de passer sous la dalle. Fil poliane, par rapport au sable, et 12cm d’épaisseur cette fois.

  6. En fait mes parents sont dans le bâtiment (bureau d’étude et maître d’oeuvre) et les seuls documents qui font fois sont les DTU… tout ce que peut te raconter un maçon c’est que le fruit de son imagination ou son expérience et qui va te dire de faire tel ou tel truc parce que ça marche mais aucun calcul n’aura été fait. Pour la terrasse, 15cm est ce qu’on met dans un garage pour soutenir le poids d’une voiture, avec un treillis ST20 souvent. Je t’ai dit 8, c’est le minimum, 10 cm est plus conceptuel avec un treillis PAFC…. je pense pas que tu stockes un véhicule dessus :)
    Pour le piétonnier franchement, faire un radier autour pour le gel, je vois pas bien à quoi ça sert ! N’importe comment, la dalle se soulèvera avec le gel (qui soulèvera le terrain). Perso si tu veux garder ton polyane, je ferai juste une dalle de 10cm uniquement avec une pente de 2% vers l’extérieur et un joint de dilatation contre la maison (tu achètes des plaques de polystyrène pour ça de 5mm d’epaisseur). Tu combles ensuite l’espace entre maison/dalle par un joint Sikaflex ou Sikacryl. Et surtout ferraillage sous toute la dalle !!

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque semaine toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !