SSD, qu’est ce que c’est ?

Alors que, tout content d’avoir commandé mon premier SSD, j’en parlais à quelques amis, je me suis appercu que beaucoup de monde encore ignorait complètement ce qu’était un SSD ! Alors un SSD, c’est ca:



Bon, on n’est pas plus avancé, vous me direz. Sans rentrer trop dans le côté technique, on dira qu’un SSD est un disque dur à base de mémoire flash (comme la mémoire qu’on utilise dans les cartes mémoire d’appareil photo, en gros).

Il y a à cela 4 gros avantages:

  • contrairement à un disque dur classique, il n’y a aucune mécanique, donc moins de risques de panne
  • il en découle également un silence absolu, aucun bruit de grattement comme on peut l’entendre avec un disque classique
  • toujours du fait de cette absence de mécanique, un SSD ne chauffe pas, alors qu’un disque dur peut vite atteindre les 40°C, ce qui s’ajoute à la température du processeur et de l’alimentation (ce qui nécessite donc une meilleure ventilation, et donc un risque supplémentaire de bruit)
  • enfin, les temps de lecture / écriture sont tout simplement ahurissants: alors qu’un disque classique tourne à environ 90Mo/s en lecture , un SSD peut lui atteindre les 240Mo/s, ce qui fait que l’ensemble du système est beaucoup plus réactif


Le seul inconvénient aujourd’hui est le prix encore très très élevé. Bien qu’Intel ait sorti un « entrée de gamme » avec ce petit X25-V, il a tout de même fallu débourser un peu plus de 100€ pour un SSD de 40Go, alors qu’aujourd’hui le Tera Octet en disque dur classique tourne à 60€ :( Bon, bref, vous l’aurez compris, je me suis fait plaisir, et je mourrais d’envie d’essayer un SSD depuis quelques semaines, après quelques articles lus à ce sujet.



J’ai donc destiné ce premier SSD à mon PC Home Cinéma, pour deux raisons: l’absence de bruit, car un pc de salon ne doit pas se faire entendre, et la réactivité, car quand j’appuie sur un bouton de ma télécommande, je ne veux pas attendre une plombe pour que le système réagisse.

L’installation a été très simple: le SSD a le format d’un disque dur 2.5″ classique, avec une connectique SATA. Intel a même pensé à fournir l’adapteur 3.5″ vers 2.5″, ce qui m’a permis de simplement retirer mon disque existant, et de le remplacer par le SSD.




J’ai ensuite réinstallé mon système complet dessus, Windows 7, Media Browser, etc… en suivant d’ailleurs le tuto que j’ai écrit il y a quelques temps, ce qui m’a évité de chercher :D


L’installation de Windows 7 a pris moins de 10 minutes, ce qui surprend ! Ce petit SSD montre donc déjà ses performances dès l’installation :D Une fois le système installé, on voit tout de suite le gain en terme de rapidité, et on entend (ou pas, d’ailleurs) le gain en terme de nuisance sonore. En fait, concernant ce dernier point, on n’entend plus que très légèrement le ventilo du processeur, et encore, le soir quand il y a peu de bruit ambiant. La journée je suis obligé de jeter un oeil à la diode du PC pour m’assurer qu’il est allumé :D


Un SSD n’étant pas fait comme un disque dur classique, certains paramétrages de Windows ne doivent pas s’appliquer, d’une part pour conserver des performances optimales, et d’autre part parce que certaines actions peuvent faire vieillir prématurément le SSD. Citons par exemple la défragmentation, qui n’est plus nécessaire, la mise en cache de l’écriture, l’indexation des fichiers, etc…Un petit utilitaire fait cela très bien: SSDTweaker. Je vous le met à disposition ici, car il n’est pas toujours facile à trouver.



En laissant le paramétrage par défaut, ce petit soft fait tous les réglages nécessaires afin d’optimiser l’utilisation du SSD.


En terme de performances, j’ai gagné en réactivité générale du système. Bien que mon PCHC tournant avec un vieillissant AMD 64 X2 4400+ (cf la config d’origine que j’avais choisi à l’époque), l’ensemble est vraiment très rapide à réagir quand on lance une action. Par exemple quand je lance la TV en direct, j’attendais avant quelques secondes, sans doute dues à la mise en cache du flux vidéo permettant l’arrêt sur image à tout moment. Avec le SSD, la TV se lance tout de suite. L’affichage des jaquettes sous Media Browser est instantané, tout comme le lancement de ce dernier, qui commencait à prendre un peu de temps à l’ouverture, certainement le temps de parcourir le fichier de données comportant plus de 2000 fichiers vidéos (les séries TV, ca va très vite…)

Bon, maintenant, j’en vois déjà se dire 40Go avec Windows 7, pour un PC Home Cinéma ? Et bien c’est tout à fait possible.

D’une part, une fois Windows 7 installé, il reste une vingtaine de Giga octets disponibles sur le SSD. Le but est de rendre le système réactif, on peut donc tout à fait ajouter un autre disque dur classique pour y stocker les fichiers multimédia.

D’autre part, je n’ai besoin que de cet espace dans ma configuration, mon PC Home Cinéma travaillant en étroite collaboration avec mon serveur Windows Home Server:

  • 40Go me suffisent pour stocker le système, et avoir un peu de place pour un enregistrement TV.
  • une fois l’enregistrement TV terminé, de toute facon, mon serveur WHS récupère l’enregistrement et le supprime du PCHC (c’est une des fonctions de base que j’apprécie beaucoup avec WHS). Cet enregistrement reste toujours lisible par le PCHC, sans faire quoique ce soit
  • concernant le stockage des fichiers multimédia, tout est sur les 5To du serveur WHS, logé dans le garage.


Voilà pourquoi ce petit SSD de 40Go me convient parfaitement. Le but, à terme, est de tout passer en fanless, dans un petit boitier aussi réduit que possible. Les cartes mère au format mini ITX ont fait d’énormes progrès dans le domaine du multimédia, le décodage d’un film en HD 1080 ne leur faisant plus peur. J’y passerai sans doute par la suite, mais ce SSD est un premier pas dans cette direction…


Tags :

9 Commentaires

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !