Test Segway Navimow i108E: le robot tondeuse doté d’IA qui révolutionne l’entretien du jardin en 15min, sans câble à installer !

Best seller
9.6

€999,00

Meilleur deal à : fnac.comfnac.com
Test Segway Navimow i108E: le robot tondeuse doté d’IA qui révolutionne l’entretien du jardin en 15min, sans câble à installer !
Test Segway Navimow i108E: le robot tondeuse doté d’IA qui révolutionne l’entretien du jardin en 15min, sans câble à installer !
€999,00
Cartographie intelligente et rapide
Efficacité de la tonte
Détection des obstacles
Silencieux
Tarif très agressif

J'avais eu l'occasion de découvrir le nouveau Segway Navimow i108E lors d'un évènement organisé par la marque en Allemagne. Le moins que l'on puisse dire est qu'il m'avait mis l'eau à la bouche ! Ce modèle se distingue par son utilisation de technologies avancées telles que le système de localisation EFLS 2.0, éliminant ainsi le besoin de câbles périphériques, ou encore l'intelligence artificielle, facilitant la mise en place. À une époque où l'entretien des pelouses peut être chronophage, les robots tondeuses comme le Navimow i108E offrent une solution pratique et efficace. En tests depuis un peu plus d'un mois maintenant, je vous propose de le découvrir plus en détails.

Déballage du robot tondeuse Segway Navimow i108E

Le Segway Navimow i108E est livré dans un carton protégeant parfaitement le robot. Attention, colis lourd et encombrant ;-)

A l'intérieur nous y retrouvons plusieurs cartons, protégeant et organisant le contenu, dont notamment les accessoires.

Dès l'ouverture de la boîte, il est évident que ce modèle se distingue par son design soigné et ses matériaux de haute qualité.

Le contenu de la boîte comprend :

  • La tondeuse robotisée Segway Navimow i108E
  • Une station de recharge robuste
  • Un câble d'alimentation pour la station de recharge
  • Des piquets pour fixer la station de recharge au sol
  • Une antenne avec son piquet et son câble
  • Un manuel d'instructions détaillé et multilingue
  • Des lames de rechange

Comme on le voit le contenu est extrêmement complet.

Bien sûr le robot est le clou du spectacle. La première impression est extrêmement positive. La tondeuse elle-même est compacte, avec une finition en plastique durable et des lignes modernes qui lui donnent un aspect à la fois élégant et fonctionnel. Le robot en lui même mesure 545 × 385 × 285 mm et pèse environ 11 kg, ce qui reste très compact pour ce type d'appareil.

Sur le dessus se trouve une grande roue numérotée: il s'agit du réglage de hauteur de coupe, qui peut aller de 20 à 60mm. Il est ici manuel, contrairement à d'autres modèles automatiques. Mais c'est un réglage qu'on modifie très rarement à l'utilisation, ce n'est donc pas très gênant.

Cette partie ronde dispose également d'un éclairage sur le pourtour. La couleur indiquera différents états du robot: en charge, en travail, problème, etc.

Juste à côté se trouve le gros bouton “STOP” rouge, obligatoire sur ce type d'appareil. Il permet bien sûr d'arrêter en urgence le fonctionnement du robot. Et juste en dessous un écran digital accompagné de 3 boutons permettant de naviguer dans les réglages du robot. Comme ce modèle est accompagné d'une application mobile, nous verrons que dans les faits nous utilisons très peu cet écran, au final.

A l'avant se trouve un orifice, permettant la recharge du robot. Lorsqu'il se rendra sur sa station de charge, un connecteur viendra en effet s'insérer automatiquement ici.

Mais surtout, l'avant dispose d'une caméra dotée d'un champ de vision de 140°, qui va permettre au robot d'identifier les obstacles, à la façon de l'accessoire que nous avions vu sur le Navimow H l'année dernière. A ceci prêt que la fonction est maintenant intégrée directement au robot, et que sa qualité a considérablement augmenté.

Hormis cette caméra, d'ailleurs, on s'aperçoit que le design du robot en lui même a assez peu changé.

En dessous, on retrouve le plateau de 18 cm, équipé de 3 lames, tranchantes comme des rasoirs.

Détail intéressant: l'avant dispose d'une poignée dissimulée derrière la carrosserie, ce qui est toujours utile pour porter facilement le robot, quand il est nécessaire de le déplacer manuellement.

A l'arrière le robot est équipé de deux petites roues capables de pivoter dans toutes les directions. Lorsque j'ai découvert ce modèle j'ai eu peur que le fabricant ait fait comme la plupart des concurrents: utiliser des roues minuscules à l'avant. A l'utilisation ce type de configuration a tendance a bloquer le robot au moindre trou. Un chien, une taupe, et c'est plié. Mais ici Segway a placé ces petites roues à l'arrière, ce qui est nettement mieux réfléchi…

Et il a utilisé de grandes roues crantées de 24cm à l'avant ! Autant dire qu'avec de telles roues à l'avant, ce modèle passe n'importe où ! C'est surprenant au début, car lorsqu'on est habitué à ce type d'appareil, on a toujours l'impression qu'il fonctionne en marche arrière par rapport aux concurrents. Mais non, les grandes roues et la caméra sont à l'avant. Bravo aux ingénieurs, qui ont enfin compris cela !

La station de recharge est elle conçue pour être discrète mais solide, capable de résister aux intempéries.

Ca reste relativement classique: une grande plateforme en plastique solide, évitant au robot d'être tout le temps en contact avec l'humidité du sol. Et à son extrémité le contact de recharge, qui viendra ici s'insérer dans le robot lorsque celui ci vient se garer.

A l'arrière de la station, deux connecteurs: l'un pour l'antenne, l'autre pour l'alimentation de l'ensemble.

Un des points forts du Segway Navimow i108E est l'absence de câble périphérique grâce à l'EFLS 2.0 (Exact Fusion Localization System). Cette technologie permet à la tondeuse de naviguer avec précision au centimètre près, et d'éviter les obstacles, rendant l'installation beaucoup plus simple par rapport à d'autres modèles nécessitant un déploiement complexe de câbles. Ici il suffira de positionner une antenne sur son piquet:

Passons maintenant à l'installation…

Installation du robot tondeuse Segway Navimow i108E

Avant d'installer le Segway Navimow i108E, il est essentiel de préparer votre pelouse pour garantir une installation sans accroc et une performance optimale. Cela implique de dégager la zone de tout obstacle majeur comme des branches, des jouets ou des pierres. Assurez-vous que la pelouse est uniformément tondue, ce qui facilitera la navigation initiale de la tondeuse. Si elle n'a pas été tondue depuis un moment, il faudra la tondre manuellement avant la mise en fonctionnement du robot.

Contrairement aux robots traditionnels, comme nous avions pu voir avec le Husqvarna Automower 305 par exemple, ici pas d'installation de câble périmétrique. Et ça, ça change la vie ! L'installation est ainsi beaucoup plus simple, et beaucoup plus rapide.

Il faudra commencer par positionner la station de recharge. Choisissez un emplacement facile d'accès sur votre pelouse, et surtout bien à plat, sinon le robot pourra avoir des soucis pour venir s'y garer. Fixez la station de recharge avec les piquets fournis pour assurer sa stabilité.

On assemble ensuite l'antenne. Il faudra positionner celle ci de façon à être dégagée, à plus de 2m d'un bâtiment.

Des bandes scratch sont fournies pour fixer le câble le long du piquet. On aurait préféré pouvoir passer le câble dans le piquet, pour l'esthétique et la protection du câble, mais ce n'est pas prévu pour, dommage.

L'antenne vient ensuite se brancher à l'arrière de la station. Aucun risque de se tromper, les connecteurs sont différents entre l'antenne et l'alimentation. A noter que le câble de l'antenne est suffisamment long pour déporter celle ci dans un endroit plus dégagé si cela est nécessaire. On peut donc sans problème avoir la station à un endroit, et l'antenne à 4-5m de celle ci, afin qu'elle capte mieux.

Pour mes premiers tests j'avais positionné l'antenne à côté de la station, mais j'ai ensuite dû la déplacer. Mais en gros l'installation donne cela:

On raccorde l'alimentation de la station, et on place le robot sur sa station pour le mettre en charge. Voilà, en 5min notre robot est fonctionnel.

Le voyant en vert sur la station confirme que tout est ok !

Il ne nous reste plus qu'à passer à la configuration, via l'application mobile Navimow. Celle ci est disponible bien sûr aussi bien sur iOS que Android.

Il suffit de demander à ajouter un appareil, et choisir le modèle série I. L'application vous guidera ensuite à travers les étapes de configuration initiale, y compris la cartographie de votre pelouse.

On commence par connecter le robot à notre réseau Wifi:

L'assistant nous aide ensuite à faire l'installation.

Et nous rappelle comment bien positionner l'antenne et la station:

Tout est suffisamment clair et précis pour ne pas avoir à passer des heures dans le manuel d'utilisation :)

Si jamais vous avez du mal à positionner correctement l'antenne, il est possible de piloter le robot via le smartphone pour lui faire faire le tour du terrain: une carte est alors établie avec des couleurs indiquant la qualité de la réception. Placez votre antenne dans une des zones vertes, et le tour est joué.

Une fois l'ensemble connecté, une mise à jour sera sans doute proposée. Il faut bien entendu la laisser faire, car elle vient corriger de potentiels problèmes et améliorer le comportement du robot.

Une fois tout cela achevé, vient enfin la phase de la cartographie de la pelouse. L'étape la plus importante, qui va permettre au robot de connaitre sa zone de travail. Il suffit d'utiliser l'application pour délimiter les zones de tonte et définir les zones interdites (comme les parterres de fleurs par exemple). La technologie EFLS permet à la tondeuse de comprendre les limites de la pelouse sans avoir besoin de câbles.

Là encore l'assistant nous explique tout en détail sur les choses auxquelles faire attention, et comment procéder à la cartographie.

On commence par créer la délimitation de la zone, c'est à dire le pourtour du terrain à tondre.

Il peut y avoir deux types de délimitation:

  • la limite standard: le robot va tondre à l'intérieur de la zone délimitée. Il laissera une petite bordure tout autour, qu'il faudra couper de temps en temps au rotofil. Le long d'un mur, d'un grillage, d'une bordure de fleurs, etc. c'est le type de délimitation qui sera utilisé par défaut.
  • la limite de chevauchement: si vous avez par exemple une allée au même niveau que la pelouse, il est possible de sélectionner ce type de limite. Le robot va alors tondre à cheval sur la pelouse et l'allée, ne laissant aucune bordure à terminer. Travail parfait ! Mais les deux doivent bien être au même niveau, sous peine d'endommager les lames du robot.

Le Segway Navimow i108E dispose également d'une fonction très innovante: le recours à l'IA pour délimiter automatiquement la zone à tondre grâce à sa caméra !

Pour effectuer la cartographie, il suffira de piloter le robot comme une voiture télécommandée depuis son smartphone, pour lui faire faire le tour du terrain. C'est un principe que nous avons déjà vu auparavant, comme sur le modèle Ecoflow Blade par exemple. Mais grâce à l'IA, si une bordure de la zone se trouve le long d'un mur, d'un grillage, d'un parterre de fleur, ou d'une allée par exemple, le robot sera en mesure de trouver lui même la bordure à enregistrer, sans qu'on ait rien à faire ! C'est assez bluffant !

Une fois les explications bien comprises, nous pouvons faire notre cartographie. Tout d'abord on déplace le robot jusqu'au point de départ de la zone à tondre. Car en effet, la base de recharge peut être excentrée et ne pas se situer dans la zone à tondre. Pratique !

Une fois à son point de départ, on peut lancer la cartographie de la zone. On retrouve un stick gauche et droit pour diriger le robot au doigt et à l'oeil.

Si le robot détecte une bordure qu'il peut gérer tout seul, le mode “Assist Mapping” s'active.

On peut l'ignorer et poursuivre sa cartographie manuellement. Mais on peut aussi l'accepter et laisser le robot découvrir la zone tout seul. S'il a besoin d'aide il nous appellera. Mais sincèrement ce mode assisté facilite bien la vie ! La cartographie de ce type était déjà beaucoup plus facile que de devoir passer un câble tout autour du terrain. Mais voilà que l'IA vient encore faciliter cela, rendant la cartographie quasi automatique (tout dépendra bien sûr de la complexité du terrain).

Exemple du comportement en cartographie automatique (malheureusement le coq est venu perturber la suite :/):

On fait ainsi tout le tour du terrain, pour revenir à son point de départ. Une fois qu'on y est, il ne reste plus qu'à cliquer sur “Terminer”.

Et on enregistre notre carte:

On peut ajouter ensuite si on le veut d'autres zones de travail, ou au contraire des zones interdites.

Si on crée plusieurs zones, il faudra ensuite créer un passage entre elles, afin que le robot trouve son chemin d'une zone à l'autre. Ainsi le robot peut très bien longer une allée tout seul pour se rendre à une seconde zone de tonte, pour peu que l'allée lui soit accessible.

La création d'un passage se fait de la même façon, en pilotant manuellement le robot pour le faire passer d'une zone à l'autre.

Et voici une seconde zone créée, avec son passage entre les deux:

J'ai même ici poussé en créant une troisième zone et un passage un poil plus compliqué: mais le robot gère parfaitement ! Il peut ainsi tondre le jardin, le côté de la maison, et quand j'en ai besoin les emplacements où nous garons les voitures.

En 15min la carte était réalisée. Alors qu'il aurait fallu plusieurs heures pour installer un câble périmétrique ! L'autre avantage de ce type de cartographie, c'est qu'on peut la modifier très facilement si on modifie l'agencement du jardin (nouveau parterre de fleurs, installation d'un trampoline ou d'une piscine, etc.). Chose beaucoup plus compliquée quand un câble est passé…

Pratique, si on se trompe lors de la cartographie, la fonction “gomme” permet de revenir en arrière pour recommencer le bout de parcours problématique. Pas besoin de refaire toute la cartographie.

Il suffit ensuite d'appuyer sur le bouton “Mow Now” pour lancer la tonte de tout le terrain. Ou sélectionner sur la carte la ou les zones à tondre uniquement. Le robot se met au travail immédiatement, puis retourne se mettre en charge quand il a terminé (ou qu'il est en manque de batterie si la superficie est importante).

Bien sûr, il est possible de programmer des horaires de tonte automatique. Le Navimow i108E offre la flexibilité de définir des plages horaires spécifiques, en évitant les heures où la pelouse est habituellement utilisée par la famille ou les animaux de compagnie. On peut définir les jours et horaires, ainsi que les zones à tondre si on ne souhaite pas tout faire en même temps.

Ici je tond chaque matin en semaine, puisque personne n'utilise le jardin. Le weekend en revanche le robot est en congés pour nous laisser profiter du jardin. L'avantage d'un robot tondeuse est qu'il peut fonctionner quasiment tous les jours. Il est d'ailleurs conseillé de le faire tourner régulièrement, car il utilise la technique du mulching: il va couper chaque fois quelques millimètres de pelouse seulement, qui vont se transformer en engrais naturel pour le gazon. C'est bon pour la pelouse, et cela permet de s'affranchir d'un bac à vider régulièrement.

L'application propose de nombreux autres paramètres personnalisables, comme l'éclairage du robot et ses effets sonores, si on souhaite un robot plus discret.

Il est même possible de vérifier la répartition des satellites pour s'assurer que l'antenne capte correctement:

La détection de la pluie est aussi de la partie: si on l'active, cela permet d'éviter de tondre quand l'herbe est trop humide. Enfin, des rapports de tonte nous informent des différentes tontes effectuées, du temps passé, etc.

Pour les grands jardins, le fabricant propose en option l'accessoire Navimow Access+ (99,99€) . Ce module permet d'ajouter à la tondeuse une connexion mobile 4G (abonnement inclus pour un an) en cas d'absence de couverture Wi-Fi complète dans le jardin, ainsi qu'une protection antivol (geofencing).

Segway Navimow i108E: à l'utilisation

Lors des tests de performance, le Segway Navimow i108E s'est distingué par son efficacité et sa qualité de coupe. Grâce à son système de navigation EFLS 2.0, la tondeuse se déplace de manière méthodique, couvrant toute la pelouse sans laisser de zones non tondues. La lame rotative assure une coupe précise et uniforme, ce qui est essentiel pour maintenir une pelouse en bonne santé.

Comme on le voit ici, après avoir fait toutes les bordures, le robot tond le centre bien droit en lignes:

Et il chevauche chaque ligne pour ne pas louper le moindre brin:

Idem dans cette zone: c'est propre et homogène !

Mais un autre détail est important: le robot ne tond pas toujours dans le même sens ! Un jour il va passer dans un sens. Le lendemain à 90°. Le surlendemain à 45°. Cette méthode permet de ne pas avoir de traces dans l'herbe, ce qui se produit quand on coupe toujours dans le même sens. Après quelques jours, on a un gazon super propre, digne d'un stade de foot :) Et rien à paramétrer ici, c'est automatique.

Seules les bordures resteront à faire au rotofil si les limites ont été définies en mode standard (et que le robot ne peux donc pas chevaucher les bordures). Entre la distance de coupe et la position centrale du plateau de coupe, comptez une quinzaine de centimètres qui ne seront pas coupés par le robot. Mais c'est malheureusement le problème de tous les robots tondeuses aujourd'hui. Contrairement à un robot aspirateur, son plateau de coupe ne peut pas être déporté sur le côté pour des raisons de sécurité, bien sûr.

Concernant le type de terrain, le robot est capable de s'adapter à différents types très facilement, y compris les pentes jusqu'à 30%, ce qui devrait satisfaire la plupart des besoins.

Pour se déplacer, le Navimow i108E utilise des capteurs avancés pour détecter et éviter les obstacles sur la pelouse, sans avoir à les déclarer au préalable sur la cartographie. Il combine en effet un processeur RTK associé à sa caméra dotée de la technologie VisionFence, lui permettant de parfaitement éviter la plupart des obstacles, même s'il ne capte plus le signal GPS.

Pendant les tests, la tondeuse a démontré une capacité remarquable à naviguer autour des objets tels que les arbres, les parterres de fleurs et les meubles de jardin. En cas de détection d'un obstacle, la tondeuse ajuste sa trajectoire sans interrompre le processus de tonte. Cette fonctionnalité réduit le risque de collision et assure une tonte continue et efficace.

Autre point important à signaler: le silence impressionnant de ce robot ! A tel point qu'on se demande souvent s'il est en train de couper. C'est clairement le robot le plus silencieux que j'ai eu à tester. Si on déconseillera la tonte la nuit pour laisser toute cette petite faune tranquille (hérissons, etc.) il n'y aura en revanche aucun soucis pour tondre de bonne heure le matin ou même le dimanche: aucun risque de déranger les voisins, on ne l'entend tout simplement pas !

La batterie du Navimow i108E offre une autonomie impressionnante, permettant à la tondeuse de fonctionner pendant plusieurs heures avant de nécessiter une recharge. Chez moi il réussi à tondre tout en une fois. Il faut dire que ce modèle est rapide grâce à sa tonte méthodique, contrairement aux anciens modèles “ping pong”, qui changent de direction à chaque obstacle et prennent une éternité pour faire un bout de jardin. Ici c'est rapide et efficace.

Le temps de recharge est lui relativement rapide, environ 2 à 3 heures, ce qui permet à la tondeuse de reprendre son travail rapidement si besoin.

Le Navimow i108E est bien sûr équipé de plusieurs fonctionnalités de sécurité pour garantir une utilisation sans danger. Il possède des capteurs de levée et d'inclinaison qui arrêtent instantanément les lames si la tondeuse est soulevée ou basculée. De plus, le dispositif est équipé de capteurs de collision pour éviter les obstacles et minimiser les risques de dommages.

Sans oublier bien sûr sa caméra qui reconnait de très nombreux objets pour les gérer efficacement.

Enfin, un mot sur l'entretien: la tondeuse est conçue pour être pratiquement sans entretien. Les lames doivent être inspectées régulièrement et remplacées au besoin pour garantir une coupe nette. D'ailleurs l'application veille au grain, avec un compteur d'utilisation:

La station de recharge et la tondeuse doivent juste être nettoyées périodiquement pour éviter l'accumulation de débris. Grâce à son étanchéité IP66, il est possible de la passer au jet d'eau sans problème.

Conclusion

Le Segway Navimow i108E se révèle être une solution exceptionnelle pour l'entretien automatisé des pelouses. Grâce à sa technologie de navigation EFLS 2.0, il élimine le besoin de câbles périphériques, simplifiant ainsi grandement l'installation et la configuration. Ses performances de tonte sont remarquables, offrant une coupe précise et uniforme même sur des terrains complexes. Avec une autonomie solide et une recharge rapide, ce robot tondeuse est prêt à relever tous les défis de votre jardin !

Ce Segway Navimow i108E est à mon avis un choix de premier ordre pour ceux qui cherchent à automatiser l'entretien de leur pelouse avec un appareil fiable et performant. Sa capacité à naviguer sans câble, combinée à des fonctionnalités robustes et une facilité d'utilisation, en fait un produit incontournable sur le marché des tondeuses robotisées. De plus, compte tenu de son tarif très serré à 1299€, c'est à mon avis le meilleur rapport qualité prix dans le domaine cette année. Personnellement c'est devenu mon modèle préféré ! D'autres modèles sont en cours de tests en parallèle, et sincèrement c'est le modèle Segway qui s'en sort le mieux ! Nous y reviendrons en fin de saison, mais ce modèle a tout pour devenir LA référence.

Le seul défaut que je pourrai lui trouver ? Le manque de gestion des obstacles en hauteur. Par exemple le pare-chocs d'une voiture garée, un peu haut, ou encore des panneaux solaires sur un support surélevé, comme celui ci à une trentaine de centimètres de haut:

Le robot ne voyant pas d'obstacle à son niveau, y va pour faire son travail. Mais en passant en dessous il peut s'abîmer voir s'y coincer. Le mien a du coup malheureusement déjà quelques éraflures à cause de cela :/

Solution: créer des zones interdites pour ces endroits un peu compliqués. Et on peut espérer une mise à jour à venir, le robot pouvant s'améliorer avec le temps grâce aux mises à jour automatiques :)

A noter qu'il existe deux modèles: i105E et i108E. La différence vient surtout de la taille de terrain conseillée, le i105E étant adapté jusqu'à 500m2, et la version i108E (testée ici) pour les terrains jusqu'à 800m2. La batterie est donc un peu plus conséquente sur le i108E. Pour le reste c'est identique. Si vous avez un terrain de moins de 500m2, la version i105E est à moins de 1000€ (999€) !

9.6 Total Score
Un petit nouveau qui pourrait devenir LA référence du domaine

Le Segway Navimow i108E se révèle être une solution exceptionnelle pour l'entretien automatisé des pelouses. Grâce à sa technologie de navigation EFLS 2.0, il élimine le besoin de câbles périphériques, simplifiant ainsi grandement l'installation et la configuration. Ses performances de tonte sont remarquables, offrant une coupe précise et uniforme même sur des terrains complexes. Avec une autonomie solide et une recharge rapide, ce robot tondeuse est prêt à relever tous les défis de votre jardin !

Design
9.5
Utilisation
10
Efficacité
9.5
Prix
9.5
POUR
  • Cartographie intelligente et rapide
  • Efficacité de la tonte
  • Détection des obstacles
  • Silencieux
  • Tarif très agressif
CONTRE
  • Ne détecte pas les obstacles un peu en hauteur
Pour information, cet article peut contenir des liens affiliés, sans aucun impact sur ce que vous gagnez vous même ou le prix que vous pouvez payer pour le produit. Passer par ce lien vous permet de me remercier pour le travail effectué sur le blog chaque jour, et d'aider à couvrir les dépenses du site (hébergement, frais de port pour les concours, etc.). Ca ne vous coute rien, mais ca m'aide beaucoup ! Merci donc à ceux qui joueront le jeu !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Ne ratez plus aucun article, test de produit ou guide, grâce à un mail dans votre boite chaque vendredi !

Tags :

13 Commentaires
  1. Encore merci Cédric pour ce super article.

    Petite question pour le modèle 800 m2 que tu sembles avoir testé. Est-ce que cela limite complètement la zone de coupe à 800m2, ou est-ce qu’il est possible de configurer 1000 m2 mais que cela risque d’être plus long / compliqué pour le robot. J’ai l’impression qu’il y a un blocage logiciel si je me fie à ton image https://www.maison-et-domotique.com/wp-content/uploads/2024/06/screenshot-20240508-144906-navimow-788×363.jpg

    Merci d’avance !

    • Hello ! Alors il s’agit d’une surface conseillée. Le i105E est conseillé pour 500m2, mais accepte une cartographie jusqu’à 600m2.
      Le i108E est conseillé pour 800m2, mais accepte une carte jusqu’à 1000m2. Il retournera un peu plus se mettre en charge pour réussir à traiter toute la surface, et prendra donc un peu plus de temps, mais il s’en sortira.

      Après, attention: souvent on a en tête qu’on a un terrain de xxm2. Mais en réalité quand on retire l’occupation de la maison au sol, les éventuelles dépendances, la terrasse, etc. on a beaucoup moins à tondre, souvent à peine la moitié de la taille réelle du terrain. DOnc avec le modèle i108E on peut déjà couvrir une bonne partie des besoins.

  2. Bonjour, impossible de trouver le modèle i108e quand va t’il sortir ?

    • Bonjour. Alors apparemment le 105 est dispo en ligne, le 108 auprès des vendeurs “habituels”, dont on trouve une liste sur leur site: https://navimow.segway.com/fr/channel.html

      J’attend d’en savoir plus sur la disponibilité effective, car les deux modèles sont sortis en même temps, et pour mi le 108 aurait dû être dispo également en ligne.

      • Le modèle 108 est indisponible chez les revendeurs officiel, ils font que les modeles H et impossible de trouver le 108 a part en achetant en Belgique et Allemagne. Je trouve un peu dommage qu’on soit délaissé comme ça en France.

  3. bonjour.Faut-il un abonnement après 12 mois d’achats pour le navimow access+ (4g) merci

  4. Bonjour,
    Peut-on avoir un devis pour clef en main, après visite du technicien de mon terrain ? j’ai 83 ans.

  5. Bonjour
    Merci pour ce test hyper détaillé et clair !!
    Petite question : est-il capable d’éviter un trou ?
    Y a-t-il, comme sur les aspirateurs, un détecteur de vide, ou faut-il paramétrer une zone d’ évitement ?
    Merci

  6. Autre question : comment est-il protégé contre le vol ?
    J’ai lu qu’il y avait un module 4G en option, mais est-ce vraiment nécessaire ?
    Merci encore

  7. Bonjour,
    Lorsque 2 zones sont cartographiées, le passage entre les deux doit il avoir une certaine largeur ? j’ai une allée qui va de l’une à l’autre de 80 cm de large et 10 m de long …
    merci d’avance

    • Bonjour. Il me semble qu’ils conseillent 1m de large. Mais j’ai aussi une allée entre deux zones, qui doit faire dans les 80cm de large, sur 3m de long, et ca ne pose pas de soucis, le robot est assez précis dans sa cartographie et son positionnement. Il faut juste que l’allée soit bien dégagée.

Laisser un commentaire

Maison et Domotique
Logo
Register New Account
Enregistrez vous, et stockez vos articles préférés sur votre compte pour les retrouver n'importe où, n'importe quand !
Compare items
  • Casques Audio (0)
  • Sondes de Piscine Connectées (0)
  • Smartphones (0)
Compare