Test de l’Immersit Vibes: faites vibrer votre canapé au rythme de vos films !

2

Immersit Vibration

349
Immersit Vibration
9.375

Qualité

10/10

    Fonctions

    10/10

      Utilisation

      10/10

        Prix

        9/10

          Pour

          • Simple à mettre en place
          • Polyvalent
          • Qualité du produit
          • Immersion dans le film !

          Contre

          • Une télécommande aurait pu être un plus

          Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que j’aime le home cinéma, et que je suis équipé depuis quelques années d’un Buttkicker, un dispositif placé sous le canapé qui fait vibrer celui ci en même temps que les basses de la bande son du film. Difficile de faire plus immersif, et quand on y a gouté, difficile de revenir en arrière, si bien que même quand je vais au cinéma, il me manque un petit quelque chose :)

          L’année dernière, une société française m’avait interloqué au CES de Las Vegas en proposant un dispositif placé sous le canapé, qui levait littéralement celui ci. Il ne s’agissait plus de vibrations, mais bien de mouvements de tout le canapé. Un dispositif impressionnant, mais encore un peu lourd à mettre en place chez soi. Toutefois la société est revenue cette année au CES avec un nouvel équipement: Immersit Vibration. Un dispositif qui s’apparente un peu plus au Buttkicker du fait qu’il fait « seulement » vibrer le canapé. Mais un dispositif qui a bien des atouts, comme nous allons le voir: suite à notre entrevue lors du CES, la société a en effet eu la gentillesse de m’en prêter un durant une semaine.

          I. Déballage du Immersit Vibration

          Le kit m’a été livré dans un carton bien emballé, relativement neutre. Seule une petite mention « Feeling is believing » nous donne une petite idée de ce qui nous attend ;-)

          A l’intérieur, j’y ai trouvé un kit plutôt complet:

          On y trouve en effet:

          • tout à gauche, les deux pods reliés à leur boitier de contrôle, qui viendront se placer sous les pieds du canapé
          • une alimentation
          • 4 pieds en caoutchouc (normalement 2 seulement sont fournis)
          • des bandes doubles faces pour fixer le matériel si besoin
          • et le boitier de communication bluetooth, livré avec tout un tas d’adaptateurs divers

          La partie principale du système est bien entendu constituée des deux pods. Ce sont ces dispositifs qui viendront se placer sous les pieds du canapé pour le faire vibrer:

          Sous chaque pod, un pied en caoutchouc est fixé, le but étant de désolidariser le canapé du sol, afin de ne pas transmettre les vibrations partout:

          Contrairement au Buttkicker, le système n’utilise pas ici un gros piston volumineux pour les vibrations, mais un système qui s’apparente plus aux vibrations des smartphones, par exemple (en beaucoup plus puissant tout de même). Il est contenu dans la partie haute du pod, ici sur la gauche:

          A l’avant de la partie haute se trouve une zone feutrée, où viendra poser le pied du canapé. Sur la tranche avant, on peut apercevoir un petit interrupteur, dans un renfoncement. Il servira à allumer le système, mais également à régler la puissance de celui ci (3 niveaux réglables).

          Entre ces deux pods, un boitier qui pilote le système, et qui pourra être fixé sous le canapé à l’aide de bandes double face si besoin:

          C’est ce boitier qui recevra l’alimentation, et qui recevra l’audio en bluetooth via l’émetteur audio, branché sur la source audio. A noter que ce boitier possède également une entrée audio jack, la communication audio pourra donc se faire par cet intermédiaire si on la préfère au bluetooth (mais attention au câble dans ce cas !).

          Viennent ensuite dans l’installation des pieds en caoutchouc. Ils ont deux buts:

          • d’une part, ré-équilibrer le canapé. En effet, si on place les deux pods sur deux pieds du canapé, forcément celui ci va être bancal. Ces blocs permettent donc de le remettre à niveau
          • d’autre part, comme les blocs de caoutchouc présents sous les pods, ceux là permettent également de désolidariser le canapé du sol pour ne pas transmettre les vibrations à celui ci (et donc par exemple ne pas déranger les voisins du dessous ;-)

          Normalement deux sont livrés avec le kit, ce qui suffira à la plupart des installations (pour un canapé à 4 pieds, donc). Si toutefois votre canapé avait plus de 4 pieds, dans le cas d’un canapé d’angle par exemple, il sera possible d’en acheter séparément.

          Enfin, élément minuscule mais non sans importance: le transmetteur audio:

          C’est lui qui va transmettre le flux audio à interpréter par les pods sous forme de vibration. Utilisant une transmission bluetooth 4 (AptX), il facilite grandement l’installation, évitant les câbles qui traversent le salon. Livré avec de nombreux adaptateurs, il pourra venir se brancher sur une sortie audio jack, RCA, ou même optique:

          Intégrant une batterie, il pourra soit être rechargé de temps en temps (1h de charge pour 7h d’autonomie), soit simplement connecté par exemple à une prise Usb de la TV: ainsi, il sera allumé et alimenté automatiquement par celle ci quand elle sera allumée. Le boitier pouvant par exemple être branché sur la prise casque de la TV, c’est le moyen de plus pratique de l’oublier tout en ayant un système toujours prêt.

          Pour finir, j’ai reçu avec ce kit un petit amplificateur, qui n’est normalement pas fourni avec le kit Immersit. Il n’est d’ailleurs pas obligatoire non plus, mais pourra améliorer le rendu si jamais les vibrations n’étaient pas assez fortes, en amplifiant la sortie audio utilisée:

          Il s’agit d’un petit amplificateur MAudio tout ce qu’il y a de plus simple, avec entrée et deux sorties audio jack, le tout alimenté par une prise Usb:

          Bon, tout ça c’est bien beau, mais comment ça fonctionne concrètement ? Passons à la mise en place !

          II. Installation du kit Immersit Vibration

          Le kit Immersit est suffisamment flexible pour être installé de différentes façons, notamment pour l’acquisition audio. Au niveau du canapé (ou fauteuil), l’installation reste toutefois la même. Il faut placer les pods sous deux pieds du canapé, de cette façon:

          • 1: Boitier de commande
          • 2: les pods
          • 3: pieds en caoutchouc
          • 4 et 5: alimentation

          En pratique, ça donne ça:

          Le pied du canapé doit venir reposer sur la partie feutrée du pod. S’il est correctement positionné, le pod se retrouve parallèle au sol, le gros bloc à gauche ne touchant pas le sol:

          Pour le côté pratique, il vaut mieux mettre ces pods sur les pieds avant du canapé: en effet, ils disposent d’un bouton sur l’avant pour les allumer et régler le niveau des vibrations. Placés à l’avant, ils nous éviterons de nous lever pour y accéder, puisqu’il faut appuyer dessus manuellement, aucune télécommande n’étant fournie.

          Le boitier entre les deux pods viendra se positionner naturellement au milieu de ceux ci, puisqu’il sera étiré entre les deux par les câbles les reliant. Il ne restera plus qu’à y brancher l’alimentation, vers la prise la plus proche. C’est le seul câble qui dépassera du canapé.

          A l’arrière du canapé, on vient placer les blocs de caoutchouc pour ré-équilibrer le canapé, donc:

          Il ne reste plus qu’à brancher le petit boitier de communication bluetooth. Là, différentes configurations sont possibles, qui seront mieux décrites par les schémas fournis dans la notice. Je ne met que quelques exemples, car il y a bien plus de possibilités encore.

          Si on veut faire simple, le boitier pourra être simplement branché sur la TV. Attention toutefois, car souvent, quand on branche quelque chose sur la sortie casque de la TV, cela coupe le son de celle ci. Vous aurez donc les vibrations, mais plus de son :/ Si on peut, on privilégiera donc la sortie optique de la TV, qui elle ne coupe pas le son:

          Ainsi, la sortie optique transmettra le son à l’émetteur Immersit, qui permettra aux pods du canapé de retranscrire cela sous forme de vibrations, tout en conservant le son sur la TV.

          Si on ne dispose que d’une sortie casque, on pourra utiliser un dédoubleur jack, pour y connecter à la fois le boitier Immersit et une enceinte externe pour conserver le son:

          Pratique, le boitier émetteur permet également de gérer deux dispositifs bluetooth. Cela multiplie encore les possibilités:

          • on peut utiliser deux kits de 2 pods Immersit, pour ainsi avoir un pod sous chaque pied du canapé, et ainsi gagner encore en effet
          • ou on peut connecter les 2 pods du pack de base, et une enceinte bluetooth pour conserver le son de la TV sur celle ci quand on utilise la sortie casque de la TV
          • ou on peut connecter les 2 pods du pack de base, et un casque bluetooth pour profiter du son de la TV quand on utilise la sortie casque de la TV, ceci sans déranger personne, tout en profitant des vibrations dans son canapé :)

          Bien sûr, cela s’applique à tous les appareils disposant d’une sortie casque, et pas seulement une TV: ça peut être une tablette, un smartphone, un vidéoprojecteur, une barre de son, etc…

          Enfin, on peut avoir le même type de branchement que le Buttkicker, à savoir sur la sortie LFE de son ampli Home Cinéma si on est équipé:

          C’est d’ailleurs dans ce cas notamment qu’on pourra y intercaler le petit amplificateur MAudio, pour relever le niveau de sortie LFE, qui peut parfois être trop faible. A adapter en fonction de l’équipement possédé.

          Bref, quelque soit l’équipement possédé, le kit Immersit peut donc venir s’y insérer, sans avoir besoin de posséder un matériel particulier. Et ça c’est un vrai plus, mettant cette technologie à la portée du grand public, chose difficile avant.

          III. Utilisation de l’Immersit Vibration

          Une fois l’ensemble branché, il ne reste plus qu’à mettre en route. Pour cela, on allume le boitier de transmission bluetooth si ce n’est déjà fait, puis on appuie sur le bouton de l’un des pods, qui va allumer le système, qui s’illumine d’un liséré bleu:

          C’est très « high tech » :D Perso j’aime bien, mais rassurez vous, l’éclairage peut être désactivé en maintenant appuyé le bouton du pod 2 secondes si cela vous gêne trop durant le film.

          L’émetteur bluetooth et les pods vont se trouver automatiquement, il n’y a donc rien à faire, si ce n’est lancer son film, et en profiter ! Au besoin, on règlera juste l’intensité des vibrations en appuyant sur le bouton de l’un des pods: 3 niveaux sont disponibles, faible, moyen, et fort, le niveau changeant à chaque appui sur le bouton. En général, au début on a tendance à le mettre sur le maximum pour l’effet « wahou », mais avec le temps on redevient raisonnable: le but n’est pas que le canapé vibre tout le temps pendant toute la durée du film, mais bien quand il le faut, sur un évènement important de la bande son, pour bien mettre dans l’ambiance: un crissement de pneu, une fusillade, une musique angoissante, etc…

          IV. Conclusion

          Je n’ai pu profiter de l’Immersit Vibes qu’une semaine, mais je lui ai fait passer pas mal de films de différentes natures (bon, ok, beaucoup plus de films d’action ;-) Nous en avons profité également avec la Xbox One et les enfants, sur Starwars Battlefront par exemple. C’est simple, ils adorent (moi aussi, soyons clair) ! Cela donne une autre dimension aux films et aux jeux, et ceci sans avoir besoin de monter le son, à la plus grande joie de madame :p

          Les vibrations sont plus « douces » qu’avec le Buttkicker, qui parfois peut devenir désagréable s’il est réglé trop fort, ce qui fait vraiment ressentir le piston taper dans le canapé. Avec Immersit, les vibrations sont plus homogènes: ca peut vibrer fort, sans pour autant « taper » dans le canapé. Avec un pod sous deux pieds, les vibrations se ressentent bien dans tout le canapé sans aucun soucis, qu’on se trouve au milieu ou à une extrémité.

          Ensuite, au niveau branchement, le système est très flexible, comme on l’a vu dans les différentes configurations possibles.  L’émetteur bluetooth peut se brancher sur diverses sources audio: ca peut être simplement la sortie TV, la sortie de la console, ou pour les amateurs la sortie caisson de basse de l’ampli home cinéma. A noter qu’on peut tout aussi bien simplement écouter sa musique pour ressentir les basses d’un concert dans le canapé, sans même avoir besoin de la TV, n’importe quelle sortie audio pouvant faire l’affaire (comme celle d’une tablette ou d’un smartphone par exemple).

          Enfin, côté esthétique, l’Immersit a un gros avantage. Bien placé sous les pieds du canapé, il se fait quasiment oublier:

          Le canapé est simplement sur-élevé de 4cm. Hormis la prise électrique qui doit être reliée à une prise murale quand on veut profiter du système, c’est tout ce qui sera visible, puisque la communication entre le canapé et la source audio se fait en bluetooth, permettant de s’affranchir des câbles.

          Le Buttkicker, lui, est nettement moins évident à dissimuler, comme on le voit ici:

          Sans compter que son installation est nettement plus compliquée, puisqu’il nécessite son propre ampli de 300W, plutôt volumineux, relié à la sortie subwoofer de l’ampli Home Cinéma, et tout les cables qui vont avec.

          L’Immersit, lui, s’accommode très facilement de n’importe quelle sortie audio, ce qui facilite beaucoup son installation, et n’oblige pas la détention d’un ampli home cinéma si on n’est pas équipé. La transmission audio en bluetooth est également un point important qui facilite l’installation et évite les cables.

          Enfin, même si le prix n’est pas négligeable, l’Immersit est l’un des systèmes les plus abordables de ce type, puisque le kit ne coute que 349€, directement sur le site du fabricant, en boutique spécialisée comme Son Vidéo par exemple, ou encore sur Amazon. Si je n’étais pas déjà équipé du Buttkicker, j’aurai sans doute craqué pour cet Immersit Vibes, plus abordable, plus polyvalent, et plus WAF :D

          L’Immersit change notre perception des films, et rend ce type de système accessible au grand public par son installation simplifiée. Et si on est déjà équipé en Home Cinéma, pas grave, il s’adapte aussi pour en  devenir un excellent complément ! Bref, je recommande !

          Partager

          2 commentaires

          1. Bonjour,
            J’ai une sortie vers le subwoofer en Y. Du coup il faudrait que je débranche l’une des pattes du Y pour envoyer la moitié au subwoofret et l’autre à cet appareil?
            J’ai peur que le niveau soit trop faible non (s’ils glissent un ampli « optionnel », c’est bien pour éviter que sans on soit déçu?).
            De même pour le sub je me rappelle que c’était recommandé de brancher en Y plutôt que sur l’une des 2 entrées « stéréo » seulement…ne risque-t-il pas d’être aussi pénalisé?
            Merci.

          2. Bonjour. Je ne sais pas quelle solution adopter avant de commander le produit car nous possédons un très grand canapé 4 places avec un pied de renforcement central ! Comment l’equiper car apparemment le produit se vend par paire….
            Merci de votre conseil.
            À bientôt pour vous donner mon avis d’utilisateur
            Christian

          Laisser un commentaire

          Ne ratez plus aucune news !

          Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

          Merci pour votre inscription !