Découverte: 48h avec la caméra 4G de Netgear, la Arlo Go

2

Netgear a sorti il y a quelques temps les caméras totalement sans fil Arlo, dont je vous ai proposé un test complet ici. Véritable succès, Netgear a décidé de faire évoluer sa gamme. Tout d’abord avec les Arlo Pro, qui sont actuellement en test et dont je vous proposerai très bientôt un article complet. Mais également en sortant un modèle 4G, la Arlo Go.

J’ai pu l’avoir en exclusivité entre les mains durant deux jours. Pas assez pour en faire un véritable test sur la durée, mais cela me permettra déjà de vous la présenter en détail, histoire de patienter en attendant sa sortie officielle dans quelques semaines.

Les caméras Arlo que nous avions vu avaient cette originalité d’être totalement sans fil: fonctionnant sur piles, et connectées en Wifi, on pouvait les placer où on souhaitait, que ce soit en intérieur ou en extérieur, puisqu’elles sont étanches. Cette Arlo Go en reprend le principe, mais n’a cette fois même plus besoin de votre box ADSL, puisqu’elle se connecte en 4G !  Idéal pour avoir une caméra totalement autonome, même en cas de coupure internet, ou encore pour une résidence secondaire pour laquelle vous ne souhaitez pas payer un abonnement internet supplémentaire.

Mais découvrons un peu le package:

Cette caméra vient accompagnée d’une alimentation, d’un support de fixation, de vis, et d’une petite notice.

Au niveau design, on retrouve la même forme que les Arlo déjà vues, juste un peu plus rectangulaire. Avec un embonpoint toutefois:

Ici, de gauche à droite: la Arlo première du nom, la Arlo Pro, et enfin la Arlo Go:

La Arlo Go est clairement bien plus grosse que ses petites soeurs (90 x 69.5 x 77.9 mm, pour 350g, batterie incluse). Mais compte tenu de la technologie embarquée, cela reste très raisonnable, puisqu’elle intègre une batterie de 3660mAh et donc une connexion 4G, la rendant totalement autonome. En réalité, même si elle parait plus imposante ici, elle n’est pas plus encombrante qu’une caméra classique, ou même qu’une Nestcam extérieure (test à venir aussi ;-)

A l’avant, on trouve donc l’objectif permettant un flux en 720p (grand angle de 130° contre 110° pour la plupart des caméras), des leds infrarouges pour la vision nocturne, deux leds indiquant l’état de la caméra, et en dessous le détecteur de mouvement.

Sur le dessus, nous avons à gauche le bouton pour la synchronisation, et à droite un petit bouton pour ouvrir le compartiment de la batterie:

En dessous, nous pouvons apercevoir les grilles pour le micro et le haut parleur. Car oui, elle est équipée de l’audio double flux, qui permettra d’écouter ce qui se passe, mais également de se faire entendre à distance ! Nous avons également le pas de vis standard pour la fixer sur son support de fixation:

A noter que contrairement au premier modèle que nous avions vu, celui ci ne dispose pas d’un arrière magnétique permettant de la positionner sur n’importe quelle surface métallique, à cause sans doute du poids trop important de la caméra pour ce type de maintien. Il faudra donc passer par le support fourni.

A noter qu’un port micro Usb est disponible:

Il servira à recharger la batterie, mais pourra être également utilisé si on préfère alimenter en continue la caméra.

En appuyant sur le bouton à l’arrière, on accède au compartiment de la batterie:

Au dessus de celle ci, notons deux emplacements: un pour carte Sim, et un autre pour carte micro SD:

Pour fonctionner, la Arlo Go aura donc au moins besoin d’une carte Sim associée à un abonnement data 4G pour communiquer. L’utilisation d’une micro SD pourra également servir à y stocker les enregistrements en local si on souhaite, venant ainsi en complément des 7 jours de stockage offerts gratuitement dans le Cloud (ce qui devrait toutefois suffire à la plupart des usages).

On insère donc nos cartes, on remet la batterie, et la caméra est en activité !

Comme pour les modèles précédents, divers accessoires seront rapidement commercialisés, comme les skins, en particulier, qui permettent d’ajouter une protection à la caméra, mais surtout de la camoufler dans le paysage:  Ici, un modèle kaki, tout en silicone:

La protection épouse parfaitement la caméra. La forme a un peu évolué, laissant apparaitre maintenant une collerette tout autour, notamment pour faire office de pare soleil, et protéger un peu l’objectif de la pluie, pour ne pas gâcher la vue (une goutte d’eau bloquée sur l’objectif rendant parfois l’image un peu moins claire ;-)

D’autres couleurs devraient sortir rapidement, les deux premières étant noire et kaki.

Une combinaison de camouflage est également disponible, en tissu cette fois, et qui vient s’enfiler comme une « chaussette »:

En situation, c’est plutôt efficace:

Ces « skins » ne sont toutefois pas obligatoires pour la placer dehors, puisque cette caméra est certifiée IP65, ce qui lui permet de résister à la poussière, à l’humidité ainsi qu’aux projections d’eau, aux intempéries et à des températures comprises entre -10 et 50 °C.

Concernant l’installation, elle est relativement simple. Il faut bien sûr avoir installé l’application Arlo sur son mobile. On demande alors à ajouter un appareil, on sélectionne bien évidemment le modèle Arlo Go, et on suit les instructions:

Qui se résument en gros à appuyer sur le bouton au dessus de la caméra 2s, et à lui montrer le QR Code généré par l’application:

La caméra est alors associée à votre compte Arlo, et vous préviendra des moindres évènements qui surviennent dans la zone surveillée. Je ne reviendrai pas sur les fonctionnalités de l’application ici, elles ont été détaillées dans le test des Arlo que vous pouvez consulter ici. Les fonctionnalités sont les mêmes: détection de présence, enregistrement, planning, etc… A noter que si vous possédez d’autres modèles de caméras Arlo, elles sont toutes disponibles dans la même application, ce qui est bien pratique !

La grosse nouveauté ici est que cette caméra fonctionne sur le réseau 3G/4G, permettant ainsi de s’affranchir du wifi et d’une connexion internet, ce qui est encore très rare. Il faudra toutefois que la zone à surveiller soit bien sûr couverte par la 4G, de préférence, ce sera le seul point à vérifier avant. Bien sûr cela signifie aussi l’ajout d’un abonnement GSM, mais on trouve régulièrement des offres très abordables, comme tout récemment Bouygues Telecom qui proposait un abonnement 4G 50Go à seulement 9€/mois, ce qui est toujours moins cher qu’un abonnement ADSL.

Netgear a en tout cas su créer un éco système complet avec des caméras répondant à tous les besoins, puisqu’il existe des caméras sans fil intérieur / extérieur, des caméras filaires/wifi intérieures, une caméra 4G, et même un modèle prévu pour la surveillance de bébé, la Arlo Baby. Des modèles tous récompensés d’un Award au CES en début d’année à Las Vegas.

La Arlo Go devrait être disponible d’ici le troisième trimestre, pour un prix qui n’est pas encore défini. Je vous en reparlerai bien sûr à l’occasion !

 

Partager

2 commentaires

    • Pour le moment difficile à dire, je ne l’ai pas conservée assez longtemps pour avoir du recul à ce sujet. Je sais juste qu’elle est arrivée allumée, et qu’elle est reparti trois jours après sans que j’ai rechargé la batterie. Le fabricant annonce plusieurs mois d’autonomie, nous aurons sans doute plus de précisions dans les prochains mois, avant sa sortie officielle.

Laisser une réponse

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !