Test du Blink(1) mk2: un petit dongle pour des idées lumineuses

11

Blink(1) mk2

29,76
Blink(1) mk2
9.2

Qualité

10/10

    Fonctions

    10/10

      Utilisation

      9/10

        Prix

        8/10

          Pour

          • Suite logicielle complète
          • Nombreuses possibilités

          Contre

            On trouve parfois des petits accessoires de geek, pas très chers, et qui peuvent pourtant rendre de grands services: c’est le cas du Blink(1) mk2, un petit dongle Usb tout blanc qui ne paye pas de mine, mais qui renferme en son sein un éclairage Led RGB. Une clé Usb qui s’allume, chouette, mais après ? Le côté sympa n’est pas spécialement au niveau du hardware, mais plutot au niveau logiciel, puisque le Blink(1) mk2 est capable de prendre toutes sortes de couleurs / intensités / rythmes en fonction d’une multitude de critères: la réception d’un mail, une mention de vous sur Twitter, la charge CPU de votre ordinateur, etc… Bien sûr, si je vous en parle ici, c’est parce qu’il est possible également de l’allumer pour notifier des alertes de son système domotique, via IFTTT ou directement dans Jeedom par exemple. Le Blink avait été lancé en 2013 via un projet Kickstarter qui avait rencontré un gros succès, avec plus de 2200 acheteurs. Un succès qui n’est pas sans raison.

            Découvrons le sans plus attendre.

             

            I. Déballage du Blink(1) mk2

            Le Blink est livré dans une petite boite blanche très sobre, affichant une représentation de la clé et son nom en caractères qui font très « geek ».

            blink1_19

            A l’intérieur, le contenu est tout aussi simple: la clé Usb, un cordon Usb pour déporter le Blink(1) mk2 si besoin, et une petite notice.

            blink1_20

            La clé Usb est vraiment toute petite, puisqu’elle mesure à peine 3cm:

            blink1_21

            blink1_22

            Elle est entièrement entourée d’un capuchon blanc permettant de mieux diffuser la lumière émise.

            blink1_24

            Côté hardware, donc, rien de bien exceptionnel à signaler. Passons donc à son utilisation.

             

            II. Utilisation du Blink(1) mk2 avec un ordinateur

            Pour utiliser le Blink, il suffira de télécharger l’application correspondant à son système sur le site officiel. Il existe un logiciel de contrôle complet, le Blink1Control, des outils en ligne de commande, et des API/SDK. Pour l’instant nous utiliserons le Blink1Control, plus visuel et facile à utiliser.

            Il suffit donc de brancher le Blink à un port Usb de son ordinateur, en direct ou via la rallonge fournie si on souhaite le déporter, puis d’installer le logiciel Blink1Control. On arrive alors sur cet écran:

            blink1_1

            Ce premier écran permet déjà de faire énormément de choses en live sur le Blink: sélectionner la couleur parmi les millions de combinaisons possibles, sur la roue chromatique, en rentrant les valeurs RGB, ou même en code hexadécimal. Le Blink s’illumine instantanément:

            blink1_27

            Il est également possible de sélectionner sur quelle face la couleur doit s’appliquer: la face du dessus, du dessous, ou les deux en même temps. Cela multiplie encore les combinaisons utilisables.

            blink1_26

            Enfin, il est même possible de jouer des enchainements, pour simuler le gyrophare de la police par exemple. Bref, les combinaisons sont énormes.

            blink1_25

            L’application dispose de plusieurs onglets permettant diverses actions.

            L’onglet Tools permet par exemple d’activer l’éclairage du Blink selon un fichier, un script, ou même une URL, à interroger à un intervalle donné. Le fichier interrogé devra contenir le code couleur ou le nom de l’animation à lancer, comme #008899 ou encore « groovy ».

            blink_1

            L’onglet Mail, lui, permet de créer des alertes visuelles selon le nombre de messages non lus dans votre boite mail, le sujet précis d’un mail, ou encore son expéditeur (genre clignotement en rouge quand on recoit un mail de son boss ;-)

            blink_2

            L’onglet Hardware permet d’être notifié d’un éventuel problème sur son ordinateur: niveau de la batterie, consommation mémoire, ou encore utilisation du processeur:

            blink_3

            Le site officiel montre par exemple une utilisation pour le monitoring de serveurs:

            server-rack-6-slider-1170x500

            Enfin, une utilisation particulièrement intéressante, qui ouvre de nombreuses possibilités, est sa compatibilité avec le service IFTTT, qui rend ainsi compatible le Blink avec de nombreux services web (météo, twitter, flux rss, etc…) mais également de nombreux objets connectés (alarme MyFox, Up de Jawbone, Wemo, etc…).

            blink1_3

            Il faudra bien sûr activer le « channel » sur IFTTT:

            blink1_4

            Là, IFTTT nous demandera la clé, disponible dans le logiciel Blink dans la colonne de gauche, juste en dessous du numéro de série.

            blink1_5

            Il ne reste plus qu’à créer une recette. Un truc très simple en exemple: je veux une notification Blink chaque fois que j’ai un nouveau follower Twitter. En action, on indique le nom d’une règle, qui sera le lien entre IFTTT et notre Blink, ici « newfollower »:

            blink_4

            On valide la recette, et on revient dans le logiciel du Blink. Là on indique le nom de la règle qui doit déclencher la notification du Blink, puis on sélectionne l’animation qu’on veut lui faire faire:

            blink_5

            Et voilà, chaque fois que j’ai un nouveau follower, mon Blink clignote en bleu quelques secondes :D

            Tout cela laisse déjà de nombreuses possibilités :D

            Mais pour les utilisateurs avertis, le logiciel Blink propose également un mode serveur qu’on peut activer dans les paramètres:

            blink1_2

            Ainsi, un dispositif extérieur est tout à fait capable d’envoyer un ordre au Blink connecté à notre ordinateur. Toutes les commandes sont décrites ici. On peut tout à fait imaginer avoir le Blink connecté à un ordinateur, vers lequel une box domotique ferait de simples requêtes HTTP pour piloter le blink et signaler divers évènements. Il faudra simplement une box domotique sachant effectuer des requêtes HTTP, comme la Fibaro HC2, la Vera, Zipabox, etc… Mais il y a une box qui va plus loin, en supportant nativement le Blink: il s’agit de Jeedom.

             

            III. Utilisation du Blink(1) mk2 avec Jeedom

            Côté domotique, actuellement le Blink n’est utilisable nativement qu’avec la solution Jeedom. C’est en effet un point que j’apprécie beaucoup sur cette solution: de nombreux objets disposent d’un plugin pour fonctionner avec le reste de la domotique, installables en un clic. Toutefois, pour le Blink il faudra au préalable installer les pré requis en ligne de commande. Rassurez vous, rien de bien compliqué.

            Il faudra avant tout se connecter en SSH. Si vous ne savez pas comment faire, c’est expliqué dans le Wiki.

            Il faut ensuite installer GIT. Pour éviter les erreurs lors de l’installation de Git, nous allons mettre à jour le système avec la commande « sudo apt-get update »

            blink1_11

            Ensuite on installe les dépendances nécessaires au bon fonctionnement de Git avec la commande « sudo apt-get install libcurl4-gnutls-dev libexpat1-dev gettext \ libz-dev libssl-dev »

            blink1_12

            Et on installe GIT avec « sudo apt-get install git ».

            blink1_13

            Il ne reste plus qu’à installer l’outil de contrôle du Blink en ligne de commande. On installe le paquet libusb: « sudo apt-get install libusb-1.0-0-dev »

            blink1_14

            Puis on lance les deux commandes

            « git clone https://github.com/todbot/blink1.git »
            et « cd blink1/commandline »

            blink1_15Enfin, on termine par la compilation avec la commande « make »:

            blink1_16

            Avec la clé Blink branchée, on lance la commande « sudo ./blink1-tool -v » pour voir si elle est correctement détectée. Vous devriez obtenir quelque chose comme ca:

            blink1_17

            Voilà, le plus dur est fait. Il ne reste plus qu’à installer le plugin Blink(1) depuis le market de Jeedom:

            blink1_7

            Ne pas oublier d’activer le plugin une fois installé:

            blink1_8

            Il ne reste plus qu’à créer notre périphérique, en allant dans Plugins / Communication / Blink ».

            On donne un nom à l’équipement, on le place dans la pièce qu’on veut, et on n’oublie pas de cocher « Activer » et « Visible » pour pouvoir l’utiliser. Dans le mode, comme la clé Usb est ici branchée sur Jeedom directement, on sélectionne « Local » (notons qu’il est aussi possible d’utiliser l’API Serveur mentionné plus haut si la clé est branchée sur un autre ordinateur).

            blink1_10

            Et nous voilà avec le contrôle de notre Blink:

            blink1_18

            Sur le Dashboard, on obtient un contrôle tout simple, qui permet de sélectionner la couleur du Blink ou de l’éteindre complètement:

            blink01

            Bien sûr, le Blink sera utilisable dans les scénarios, et c’est bien là tout son intérêt, puisqu’il permettra d’être notifié visuellement de toutes sortes d’évènements ! Exemple de scénario simple: si mon alarme MyFox passe en statut « Armement Total », alors le Blink passe en rouge. Ainsi, quand l’alarme est activée j’ai une confirmation visuelle de son état:

            blink02

            On peut ainsi créer toutes sortes de notifications, pour savoir que le facteur est passé, qu’il y a un risque de gel, qu’un évènement anormal s’est produit sur Jeedom, etc… Au niveau des contrôles du Blink, c’est un peu moins complet que ce que permet de faire le logiciel sur ordinateur, mais toutes les commandes sont disponibles ici pour faire les effets qu’on souhaite sur le Blink. D’ailleurs, des utilisateurs ont déjà partagé leurs scripts pour par exemple transformer le Blink en gyrophare de police:

            jeedom_market

            Bref, des cas d’utilisation très sympa en domotique :D

             

            IV. Conclusion

            De prime abord, le Blink peut paraitre n’être qu’une bête clé Usb. Mais comme on l’a vu, la partie logicielle permet de faire d’innombrables choses, que ce soit pour savoir ce qui se passe sur la toile, dans notre boite mail, ou dans notre système domotique. Mail, script, requête http, ifttt, le Blink peut accepter de nombreux déclencheurs en entrée, et nous prévenir par une multitude de combinaisons lumineuses. C’est là tout son intérêt, et une fois qu’on y a gouté, on est tenté d’en mettre un peu partout pour être prévenu de tout et n’importe quoi :p Perso j’adore ! Bien que pas toujours évident à se procurer, il est maintenant disponible chez notre partenaire Domadoo au prix de 29€. Les dix premiers acheteurs auront droit à 10% de réduction avec le code MDBLINK10.

            Partager

            11 commentaires

            1. C’est a tester sur un Raspberry Pi ou sur une TV Box (Android), ça serait super pour plein d’applications. J’utilise pour le moment la LED de mon karotz dans ce sens.

            2. L’usage qui me semble intéressant est le même que sur une des photos issues d’un datacenter : brancher un blink sur mon NAS / serveur domotique linux (maison) pour notifier en vert que tout est OK, en rouge qu’il y a une erreur grave (mdadm, fail2ban, …), et éventuellement d’autres notifications (clignotement, etc.) pour d’autres situations (filesystem full, surconso CPU, …).

            3. Ideal pour prevenir que la porte du garage est restée ouverte, ou que la lumiere de la cave est allumée. Eventuellement avec un passage en mode clignotement apres une durée d’oubli trop importante

            Laisser une réponse

            Ne ratez plus aucune news !

            Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

            Merci pour votre inscription !