Kira128: un émetteur IR en réseau

Emetteur Récepteur IR Kira128

98€
Emetteur Récepteur IR Kira128
88.75

Qualité

10/10

    Fonctions

    10/10

      Utilisation

      9/10

        Prix

        8/10

          Pour

          • Emetteur récepteur IR
          • Capable d'apprendre 128 commandes
          • Pilotable par requêtes HTTP
          • Totalement autonome

          Maintenant que ma box eedomus pilote toute ma maison en Zwave, je cherchais une solution pour piloter les appareils IR, notamment mes appareils audio vidéo. L’eedomus n’est pas (encore ?) compatible avec l’Usb Uirt, il fallait donc trouver une autre solution. C’est ainsi que j’ai découvert la gamme d’appareils Keene, disponible chez notre partenaire Planète Domotique, et plus particulièrement le modèle KIRA128, un émetteur IR qui peut être piloté par des requêtes HTTP (chose que l’eedomus sait très bien faire), et qui dispose d’une mémoire lui permettant d’apprendre 128 commandes  !

          Je vous fais donc profiter de cette trouvaille, car cette solution pourrait bien en dépanner plus d’un ;-)

          I. Déballage du Kira128

          Le Kira128 est un petit boitier livré complet:

          On retrouve le Kira (le petit boitier carré blanc), une alimentation avec les différents embouts selon le pays, un émetteur IR déporté (qu’on colle souvent devant le récepteur d’une TV par exemple), et une petite notice, qui indique l’adresse où télécharger logiciel et mise à jour, histoire d’avoir toujours la dernière version.

          Le Kira128 est un tout petit boitier, puisqu’il ne mesure que 65 x 65 x 28 mm.

          Un peu plus gros que notre Usb Uirt bien connu, certes:

          Mais les fonctions sont un peu plus évoluées.

          Sur le devant, on trouvera des leds indiquant l’état du Kira128 (émission, réception), un récepteur IR, et un petit bouton de reset.

          A l’arrière, nous avons le connecteur d’alimentation, une sortie IR pour y brancher l’émetteur déporté, une entrée IR pour y brancher un récepteur externe, et enfin le port ethernet pour mettre ce petit boitier en réseau.

          Esthétiquement, c’est moins joli qu’un SQBlaster en bois comme nous avions testé, mais d’une part le prix n’est pas le même, puisque le Kira ne coute que 98€ (contre 199 pour le SQBlaster), et d’autre part, étant donné les accessoires disponibles pour le Kira, ce dernier est plutôt destiné  à être caché.

          Il existe en effet tout une panoplie de récepteurs externes, à poser sur un meuble, ou à passer au travers, comme ces récepteurs traversant, disponibles en plusieurs couleurs (noir, chrome, laiton…), qui se feront très discrets:

          Il existe même des récepteurs à encastrer dans un mur:

          Concernant les émetteurs, c’est du “classique”, des petits émetteurs IR à coller devant l’appareil,

          ou des émetteurs haute puissance, capables “d’arroser” tous les appareils IR se trouvant en face d’eux à moins d’une dizaine de mètres:

          Bref, il y a du choix. Et malgré la sortie IR unique à l’arrière du KIRA128, vous pourrez sans problème connecter plusieurs émetteurs déportés, en utilisant simplement des dédoubleurs jack stéréo 3.5 (stéréo, surtout, les mono ne fonctionnant pas, car le Kira alimente également les émetteurs).

          On peut ainsi avoir une configuration relativement “tentaculaire” à l’aide de dédoubleurs et même de rallonges jack. Chez moi, par exemple, le Kira peut recevoir des commandes depuis un récepteur déporté posé sur le meuble TV, très discret, et contrôler 4 appareils: la TV, l’ampli Home Cinéma et l’ampli du Buttkicker cachés dans le meuble TV, et un peu plus loin un spot led RGD pour les ambiances lumineuses.

          II. Configuration

          Les émetteurs / récepteurs Keene peuvent fonctionner de trois façons différentes:

          • en mode récepteur: le boitier reçoit les ordres IR et les retransmet sur le réseau
          • en mode transmetteur: le boitier reçoit les ordres IR du réseau et les retransmet sous forme IR. En utilisant deux boitiers, l’un en réception, l’autre en émission, il est donc possible de piloter des appareils à travers de longues distances
          • en mode autonome: le boitier peut recevoir des commandes IR et en émettre.

          C’est ce dernier mode qui nous intéresse, d’autant plus que le modèle testé ici est un modèle disposant d’une mémoire pour stocker les ordres IR.

          La configuration se fera via un petit utilitaire en java, téléchargeable sur le site de Keene. Etant en java, ce petit utilitaire fonctionne aussi bien sur Windows que sur Mac ou Linux :D Il faudra simplement installer la machine virtuelle java sur votre ordinateur si ce n’est pas déjà fait.

          Ensuite, une fois lancé, on obtient cet écran:

          L’utilitaire trouvera automatiquement le Kira sur votre réseau (l’adresse IP du Kira sera affichée en bas de l’écran). En bas de l’écran, les boutons “Options page” et “Setup Page” vous permettront d’accéder à la configuration du Kira128 via son interface web:

          Le Kira est ici paramétré en tant que module autonome. Ces paramètres devraient convenir à la plupart des utilisations.

          Il est ensuite possible de configurer une adresse IP fixe, ce qui est préférable si on souhaite appeler le Kira dans depuis d’autres appareils:

          On peut même utiliser un DynDNS si on veut pouvoir se connecter au Kira de l’extérieur sans avoir à connaitre son adresse IP:

          Mais revenons à l’utilitaire java, car c’est par lui que se déroulera la configuration qui nous intéresse: l’apprentissage des codes de notre télécommande.

          On commence par indiquer au Kira qu’il doit envoyer les codes IR réceptionnés au PC sur lequel nous avons lancé l’utilitaire de configuration. Pour cela, on clique sur le bouton “Send to this PC”. Ensuite, on clique sur le gros bouton vert “Learn”: il n’y a plus qu’à placer votre télécommande en face du Kira, et d’appuyer sur la touche que vous souhaitez lui apprendre. Aussitôt vous verrez le code IR apparaitre dans la fenêtre:

          Une fois le code correctement réceptionné, vous pouvez cliquer sur “Stop”.

          Vous pouvez alors indiquer un nom de fichier et cliquer sur “Save code with name” si vous souhaitez enregistrer le code dans un fichier texte sur votre pc. Ca pourra servir pour les recharger plus tard en cas de besoin:

          Les codes seront alors disponibles dans le répertoire Kira sous forme de fichiers textes:

          Ensuite, vous pouvez charger le code dans la mémoire du Kira128. Vous sélectionnez l’emplacement mémoire dans la liste déroulante, de 1 à 128, puis vous cliquez sur “Upload to module”.

          L’emplacement sélectionné prendra le nom indiqué pour l’ordre IR.

          Vous pouvez ensuite tester votre code IR en cliquant sur le bouton “blast this location”, en placant bien sûr l’émetteur IR du Kira devant l’appareil à piloter. Si votre appareil réagit comme attendu, c’est gagné.

          Recommencez la procédure pour tous les codes à apprendre. C’est un peu long, mais très facile à réaliser.

          III. Utilisation du KIra128

          Le Kira128 peut être piloté par son interface Web, qui va afficher 128 boutons, reprenant le libellé des commandes que vous aurez entré:

          Un simple clic sur le bouton désiré déclenchera l’envoi de l’ordre IR par le Kira, pour piloter votre appareil. C’est très rapide.

          Une interface pour mobile est également embarquée:

          En plus de cela, le Kira est déjà compatible avec de nombreux programmes, comme:

          Mais ce qui nous intéresse particulièrement ici, c’est de pouvoir utiliser le KIRA128 avec nos solutions domotiques, sans avoir à recourir à un logiciel supplémentaire.

          Bonne nouvelle, c’est tout à fait réalisable, et très facilement: quand on étudie la page web du Kira permettant de déclencher un ordre IR, on s’aperçoit qu’il est fait appel à une requête http de cette forme:

          http://IP_DU_KIRA/remote2.htm?buttonNUMEROBOUTON

          Par exemple http://192.168.0.10/remote2.htm?button001 pour envoyer l’ordre IR correspondant au premier bouton paramétré.

          Autrement dit, le Kira est pilotable depuis n’importe quelle box ou logiciel sachant appeler des requêtes http.

          Voyons voir cela avec quelques exemples.

          1. Avec la Zibase

          Avec la Zibase, il suffira de créer un scénario en utilisant “commander par http” et en saisissant l’adresse vue précédemment:

          L’appel de ce scénario permettra de contrôler l’appareil voulu. Bien sûr, s’agissant d’un scénario, il pourra être déclenché manuellement, mais également en fonction de certaines circonstances (par exemple allumer la TV automatiquement tous les jours à 20h pour suivre les actualités…)

          2. Avec la Vera

          Avec la Vera, on peut également utiliser le Kira. Il faudra par contre recourir à une petite ligne de code lua de ce type dans un scénario:

          luup.inet.wget(“http://192.168.0.10/remote2.htm?button001”)

          return true

          Là encore, s’agissant d’un scénario, on pourra déclencher la commande manuellement ou sur un évènement particulier.

          Enfin, pour une meilleure présentation visuelle, on pourra lier ces scénarios à l’interface créée avec SQDesigner, pour obtenir quelque chose dans ce genre:

          3. Avec le Home Center de Fibaro

          Je ne vous en ai pas encore parlé plus en détail, car j’attends la prochaine mise à jour et un peu plus d’infos sur le fonctionnement. Mais une mise à jour récente du Home Center a ajouté la possibilité de créer des “devices virtuels”, normalement destinés à envoyer des commandes tcp à un périphérique réseau. Mais en rusant un peu, il est tout à fait possible d’envoyer des requêtes http, et donc de contrôler le Kira128.

          Pour cela, on crée un device virtuel et on le paramètre de cette façon:

          On indique l’adresse IP du Kira, puis dans “string to send”, on passe cette commande:

          GET /remote2.htm?button001  HTTP/1.10x0D0x0A0x0D0x0A

          en indiquant bien sûr le numéro du bouton qu’on souhaite contrôler sur le Kira. On obtient un module bien présenté, reprenant les différents boutons qu’on a configuré pour le device virtuel:

          Il est même possible de personnaliser l’icône de chaque commande si on le souhaite.

          Par contre, pour le moment il n’est pas encore possible d’utiliser ces devices virtuels dans les scénarios. Mais ça ne devrait pas tarder à arriver…

          4. Sur l’eedomus

          C’est avec cette box que l’utilisation du Kira m’intéressait particulièrement, puisque c’est celle que j’utilise pour la maison.

          Et après avoir testé le Kira avec les différentes solutions, je dois avouer que c’est avec l’eedomus que le Kira s’utilise le mieux.

          Il faudra tout d’abord créer un module requêtes HTTP:

          Et ensuite indiquer les requêtes à exécuter sur l’onglet Valeurs:

          Dans URL on indique donc l’adresse IP du Kira, puis dans paramètres le bouton à contrôler. Petit détail sympa sur l’eedomus, un peu comme pour la box de Fibaro: la possibilité de personnaliser les icônes de chaque commande. Ainsi, dans son interface de pilotage, on obtient cela:

          Bien sûr, on ne va pas ajouter de cette façon les 128 commandes du Kira, ce serait vite ingérable. Dans mon cas, comme le Kira contrôle à la fois le Plasma, l’ampli Home Cinéma, le Buttkicker et un spot Led, j’ai créé 4 modules HTTP portant chacun le nom de l’appareil, chaque module contenant uniquement les commandes correspondant à l’appareil en question:

          Il me reste encore un peu de travail, notamment les icônes à personnaliser, mais voilà un exemple concret de ce qu’on peut obtenir.

          Enfin, une fois nos commandes paramétrées sur l’eedomus, elles sont utilisables “manuellement”, mais également dans des scénarios. Il est alors très facile de baisser la lumière à 50%, allumer la TV, l’ampli HC, et sélectionner la source souhaitée. Y’a plus qu’à profiter du film :p

          IV. Conclusion

          J’ai cherché au début un moyen d’utiliser l’Usb Uirt sur l’eedomus, ou encore le SQBlaster, mais sans vraiment de succès. Le premier nécessite un développement de la part de Connected Object, et le second dispose d’une API un peu trop compliquée. Finalement j’ai découvert le Kira128 de Keene, qui est vraiment pratique: on y stocke les ordres IR de ses appareils, puis on peut appeler les commandes via des requêtes HTTP. Du coup, cela en fait sans doute l’un des contrôleurs IR les plus universels, car utilisable depuis quasiment n’importe quelle box ou logiciel. Malgré des fonctions complètes (possibilité de gérer les macros, par exemple), le Kira128 est vraiment simple à utiliser, et pour un prix très honnête, puisque vendu 98€ chez Planète Domotique. Seule chose à savoir: il n’est pas compatible IRDA, et ne pourra donc pas contrôler certaines climatisations utilisant ce protocole. A part ça, pas de problème pour la plupart des appareils IR (équipements Audio Vidéo, Robots aspirateurs, etc…).

          Pour ma part il est adopté pour gérer toute la partie audio / vidéo de la maison !


          15 Commentaires
          1. Bonjour Cédric,
            J’ai une carte IPX800 V3, j’aimerai commander cette carte avec une télécommande quelconque. Est-ce que ce kira 128 peut recevoir des IR et les convertir en une requête HTTP pour envoyer sur mon réseau local ?
            Merci pour ton aide.

          2. Bonjour Cédric,

            J’ai une carte IPX800 V3, j’aimerai commander cette
            carte avec une télécommande quelconque. Est-ce que ce kira 128 peut
            recevoir des IR et les convertir en une requête HTTP pour envoyer sur
            mon réseau local ?
            Merci pour votre aide.

          3. Je cherche moi aussi à convertir mes signaux IR en requêtes HTTP (l’inverse du Kira) et ne trouve parsonne l’ayant fait, peut-on le faire avec le Kira ?
            Les trames IP du Kira sont-elles exploitables par une box domotique ? quelle tête ont-elles ?
            Merci

          4. Bonjour, si vous avez des problèmes avec l’enregistrement des télécommandes dont le code ir n’est pas capté ça peut être à cause de la longueur du code qui est au delà de 50 bits. Dans ce cas, il faut télécharger sur le forum de Keene la version 1.9 du firmware et la nouvelle version du site dans le zip (un fichier hex – le firmware et un fichier bin – le site web) qui se trouve ici : http://www.keene.co.uk/forum/viewtopic.php?f=4&t=369&sid=798ecb3a81d3e2107c15ab7aca9aafed. Après cette mis à jour n’oublier de reset votre Kira.

            Cependant si vous passer à cette version votre Kira sera limité à 47 codes au lieu des 128. L’URL du bouton changera également, il faudra l’appeler de cette façon : http://ip_du_Kira/code.htm?numéro du bouton.

            Par contre vous pourrez enregistrer les codes des télécommandes récalcitrante, supérieurs à 50 bits, comme ce fût le cas pour mon Projecteur Panasonic.

          5. Bonjour,

            Je cherche à faire la même chose que toi. As trouvé quelque part une réponse ?

          6. Bonjour à tous,

            Débutant dans la domotique (afin de prévoir tout comme il faut pour mon futur logement), j’ai une interrogation concernant ce petit module. En mode standalone, qu’est-il fait d’un signal IR reçu par le boitier kira ? Est-il possible d’en faire une requête ? ou de transmettre le code reçu à une IP ?

            Mon objectif :
            – Depuis une logitech harmony, pouvoir déclencher des scenarii sur une box domotique à définir (ex : je mets un film en pause, la lumière se rallume, etc.)
            – Depuis ma box domotique, pouvoir faire des actions IR (ex : allumer un élément) : cela est la base de ce boitier, je pourrai faire une requête http.

            J’ai du mal à voir si je trouverai mon bonheur avec cette solution (et sinon, avez-vous une éventuelle piste) ?

            Merci d’avance de vos retours !

          7. Bonjour, je suis tomber sur ton astuce, c’est parfait ,mais j’ai un problème : en 1.9 l’interface ne marche plus donc le “test” est ok mais impossible de l’utiliser avec la box domotique.
            j’espère que tu passe toujours par ici.
            merci d’avance de me dire comment tu à fait

          8. oui reset fait, code “load” : bouton test ok , mais l’interface avec les dernier boutons en !DEF et mes bouton VPON/VPOFF qui ne marchent pas.
            je te remercie de ta réponse, je vais tester de demander sur le forum de keene, moi quand j’upload le .Hex :ok, mais le .bin il me dit que c’est pas un hex et refuse.

          9. Merci Philippe en regardant le fofo anglais, j’ai trouver la solution.il me reste plus qu’a l’intégrer à l’eedomus :)

          10. Bonne nouvelle ! Qu’as tu fais pour resoudre ?

          11. Bonjour
            Donc ce petit bootier serait capable d’envoyer une commande infrarouge a mon poele a granulés et ce, depuis mon smartphone a plusieurs kms de chez moi ? Sera il compatible avec les codes infrarouge d’un poele a granulés?
            Merci

          12. Bonsoir,

            Je viens d’acheter ce petit boitier. Je suis toute la procédure décrite.
            J’essaye avec le ON off de ma télécommande TV et ampli, le code s’enregistre bien, je l’upload dans le KIRA, quand j’ouvre la page web pour tester, je clique sur le bouton, la led rouge de l’emetteur s’allume bien mais mon appareil ne réagi pas .. une idée ?

            • Bonjour
              J’ai eu le même problème au début
              Au moment de l’enregistrement du code de la télécommande j’étais trop près
              En mettant la télécommande entre 20 & 30 centimètres ça marche nickel

          13. Mathieu,

            1 vérifier le code dans le soft fourni pour le Kira128.
            Si il est relativement long et sûrement répétitif, il est pollué.
            2 nettoyer le code, il y a une fonction pour ca dans le soft(sorry je ne me souviens pas des détails)
            3 si ca ne fonctionne pas, chercher sur le net le code IR de ton appareil
            4 si rien ne fonctionne, contactez le créateur du kira (Steve si j’ai bonne mémoire), il est très sympa et aide volontiers. Tu le trouveras sur le site du Kira.
            Bonne chance, ca fini toujours par fonctionner.

            Laisser un commentaire

            Ne ratez plus aucune news !

            Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

            Merci pour votre inscription !