Nest lance trois nouveaux produits, dont un système d’alarme

0

Nest est maintenant un acteur bien connu dans le domaine de la maison connectée, tout d’abord pour son thermostat connecté, son détecteur incendie Nest Protect, ou encore ses caméras, comme la Nestcam Outdoor testée récemment. La société, rachetée par Google en 2014, n’a bien sûr pas prévu de s’arrêter en si bon chemin, et a, après quelques années de silence, annoncé pas moins de trois nouveaux produits la semaine dernière: une nouvelle caméra extérieure, un portier vidéo, et enfin un système d’alarme.

« Nous avons démarré avec un thermostat il y a sept ans, mais notre mission a toujours été beaucoup plus large », a déclaré Matt Rogers, le co-fondateur et directeur des produits.

Il faut dire qu’après le départ de son patron emblématique, Tony Fadell (ex Apple), il y a un peu plus d’un an, la suite de l’aventure n’était pas gagnée, les revenus de la société n’étant pas à la hauteur des espérances selon la presse américaine. Nest cherche ainsi à améliorer cela, en se diversifiant. Cela a commencé fin aout avec le lancement de son thermostat Nest en version low cost, à 169$, contre 249 habituellement. Cette fois, c’est au tour de « vrais » nouveaux produits de venir étoffer la gamme.

Commençons par la caméra Nest Cam IQ Outdoor, qui reprend les atouts du modèle intérieur lancé récemment, la Nest Cam IQ, mais cette fois adaptée pour l’extérieur et certifiée IP66 (résistante aux poussières et intempéries, mais également capable de fonctionner de -40 à 45 °C). Celle ci arrive donc avec un capteur numérique 4K de 8Mpx, un angle de vision de 130°, un mode Supersight permettant un zoom 12 fois (le capteur 4K permettant notamment un zoom 4x sans pertes) et le suivi d’un mouvement, et bien sûr la vision nocturne. Elle est capable de distinguer une personne du reste de l’environnement pour vous alerter d’une intrusion, à la façon de la caméra Welcome de Netatmo. Elle ira même jusqu’à reconnaitre les visages, mais cela nécessitera le passage au service Nest Aware, donc un abonnement mensuel. Reprenant la forme du premier modèle, quelques petites choses ont été améliorées, comme par exemple le système de fixation, qui permet maintenant de cacher le câble d’alimentation dans le support, rendant plus difficile la déconnexion de la caméra.

Elle sera disponible courant novembre au prix de 349$.

Toujours en restant dans le domaine de la vidéo, Nest a annoncé un second produit très intéressant: un portier vidéo connecté. Ce type d’appareil commence à se généraliser tranquillement, avec par exemple Legrand, Ring, Konx, etc… Ici, la Nest Hello , c’est son nom, embarque une caméra HD, un micro qui réduit les bruits ambiants, et différents capteurs qui se déclenchent dès qu’un individu passe devant la caméra ou appui sur le bouton de sonnette. L’utilisateur peut alors voir son interlocuteur et dialoguer avec lui (l’utilisateur recevra une photo même si le visiteur n’a pas appuyé sur le bouton de sonnette). Si l’utilisateur ne peut pas répondre vocalement, il a même la possibilité de diffuser un message pré enregistré. Pratique ! Par contre, Nest Hello ne sait pas encore déverrouiller une porte, ce qui est pourtant pratique sur ce type de produit pour ouvrir un portail par exemple. Mais la société collabore actuellement avec Yale, un fabricant réputé de serrures connectées, c’est donc une fonctionnalité à l’étude ;-) Nest Hello sera disponible aux Etats Unis premier trimestre 2018, plus tard pour l’Europe. Aucun prix diffusé pour le moment.

Enfin, le dernier des produits, et pas des moindres: un système d’alarme.

« La complexité des systèmes actuels fait que 43% des personnes ayant une alarme chez elles ne s’en servent jamais », indique Matt Rogers

C’est pourquoi la société a décidé de lancer Nest Secure, un système d’alarme simple à installer et à utiliser. Trois éléments composent se système:

  • Nest Guard, un petit boitier circulaire qui constituera la centrale d’alarme. Par son intermédiaire on pourra activer ou désactiver le système, en tapant un code ou en passant un badge. Il dispose lui même d’un détecteur de mouvements, et communique avec les autres détecteurs (ouverture et mouvements) via le protocole Weave. Il dispose d’une batterie de secours ainsi que d’une connexion GSM (pour laquelle il faudra prévoir un cout de 5$/mois).
  • Nest Detects, des détecteurs d’ouverture et de mouvement à placer sur les portes et fenêtres, ou dans les pièces pour la détection de mouvement. A noter qu’ils disposent d’un bouton facile d’accès permettant de désactiver rapidement un capteur, pour par exemple sortir le chien le soir sans avoir besoin de désactiver tout le système d’alarme.
  • Nest Tag, un badge NFC, relativement classique, permettant d’activer ou désactiver le système

Le système Nest Secure, comprenant une centrale, 2 détecteurs, et 2 tags, sera disponible également en novembre aux Etats Unis au prix de 499$. Arrivée prévue en Europe courant de l’année prochaine.

Bien sûr ce système fonctionnera de pair avec les caméras de la gamme, ainsi que le détecteur incendie, qui viendront ainsi compléter le système d’alarme.

Partager

Laisser un commentaire

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !