Lave Vaisselle: comment bien le choisir ?

4

L’électroménager de nos grands parents n’a malheureusement plus lieu. Alors que certains appareils tenaient sans broncher une vingtaine d’années, il devient difficile de nos jours de dépasser les 5 ans, surtout quand on en a une utilisation intensive, comme c’est le cas à la maison avec 5 personnes. C’est ce qu’on appelle l’obsolescence programmée. Un vaste débat. Mais ce n’est pas le sujet ici. Cette fois, c’est au tour du lave vaisselle de nous lâcher. A 5, autant dire qu’il nous fallait vite un remplaçant, car en plus d’être extrêmement pratique, le lave vaisselle permet des économies d’eau non négligeables comparé à un lavage à la main. C’est l’occasion à chaque fois de me remettre à étudier ce qui se fait sur le marché pour ces types d’appareils, car j’avoue que tant que ça fonctionne, ce n’est pas un marché auquel je m’intéresse constamment, même si je vois de loin les évolutions via les différents salons comme le CES ou l’IFA.

Heureusement on trouve aujourd’hui de nombreux sites sur internet qui aident à s’y retrouver, comme les conseils prodigués par exemple par la boutique Group Digital. En plus de disposer d’un catalogue conséquent et, je dois dire, plutôt bien placé niveau prix, elle dispose d’un blog proposant de nombreux conseils autour de l’électroménager. Après avoir parcouru différents sites sur le sujet, j’en suis donc arrivé à différentes questions à se poser pour choisir son lave vaisselle, que j’ai regroupées ici.

Lave vaisselle en pose simple ou encastrée ?

C’est, je pense, le premier critère de choix. Si vous avez une cuisine tout encastrée, il faudra opter pour un lave vaisselle encastrable, c’est à dire un lave vaisselle qui vient se glisser sous le plan de travail et auquel on peut fixer une porte identique aux autres portes des meubles de la cuisine. Un peu plus cher, mais niveau esthétique, c’est le must. Dans cette famille on peut discerner les laves vaisselle tout intégrables, c’est à dire que seul le bandeau de commandes reste visible. Et encore, certains fabricants l’intègrent maintenant sur la tranche de la porte, si bien qu’il est totalement invisible quand la porte est fermée, comme ici:

En face, nous avons le lave vaisselle pose simple, qui comme son nom l’indique vient simplement se poser là où on en a besoin. Bon, la plupart respectent normalement des dimensions standards, et permettent de retirer le couvercle du dessus: dans ce cas on peut tout de même les glisser sous un plan de travail. La façade reste apparente, mais l’appareil est encastré dans la cuisine tout de même.

La contenance du lave vaisselle

Une fois qu’on a trouvé le modèle adapté à l’emplacement prévu, une autre question importante est la contenance. A 5 personnes, par exemple, autant vous dire que le lave vaisselle se rempli très vite, il faut donc prévoir de le prendre suffisamment grand. On trouve en général trois contenances différentes: 9, 12, et 15 couverts. Trop petit, on ne pourra pas mettre toute la vaisselle en une fois, ce qui n’est pas pratique. Trop grand, on consommera inutilement de l’eau et de l’électricité. Dans notre cas, par exemple, un modèle 12 couverts est le plus adapté: capable de recueillir la vaisselle des trois repas de la journée, il pourra tourner à plein chaque soir. Il faut également veiller à ce que la disposition à l’intérieur réponde à nos besoin, avec les différents tiroirs et paniers.

Diverses dispositions existent, et j’ai même pu apercevoir il y a quelques jours à l’IFA un lave vaisselle se présentant sous forme de tiroirs, comme un meuble classique, assez surprenant: 

Le niveau sonore du lave vaisselle

En fonction de sa position, le niveau sonore peut être un critère de choix très important. Idéalement, si on dispose d’un abonnement heures pleines / heures creuses, on fera tourner le lave vaisselle le soir, voir la nuit, pour des économies sur la facture électrique. Si celui ci est de l’autre côté de la cloison de votre chambre, cela peut être un vrai problème. Idem pour vos voisins si vous habitez en appartement… Les fabricants se sont beaucoup améliorés dans ce domaine, et on trouve aujourd’hui facilement des modèles qui descendent au dessous des 55dB. Attention toutefois, les modèles silencieux « low cost » peuvent devenir très bruyants avec le temps et l’usure :/

La consommation d’eau et d’électricité du lave vaisselle

La consommation d’eau et d’électricité est pour moi un des éléments les plus importants, puisque je suis toujours à la recherche d’économies d’énergie. Une étiquette indique en général la consommation électrique et d’eau. Cette dernière est d’ailleurs essentielle: en effet, un lave-vaisselle doit chauffer l’eau, donc plus vous utilisez d’eau, plus vous consommez d’électricité. Il faut donc bien se référer à l’étiquette énergie, qui indique tous les éléments nécessaires.

Les fabricants sont là aussi à la recherche des meilleures performances. Sur le modèle finalement retenu, un Whirlpool 6eme Sense, nous avons par exemple un réservoir intégré au lave vaisselle, où est stockée l’eau de rinçage de fin de cycle, qui est toujours très claire. Une eau qui est stockée pour être utilisée au lavage suivant lors du premier cycle de prélavage.  La consommation d’eau peut alors descendre à 6l par cycle. Une petite astuce pas bête du tout, mais qui peut faire économiser à la fin de l’année plus d’un m3 d’eau (à raison d’une économie de 3l par cycle par rapport à d’autres modèles, sur 365 jours de fonctionnement…). Les appareils d’aujourd’hui commencent de plus à faire preuve d’intelligence. Le « 6eme sens » de Whirlpool permet par exemple de déterminer automatiquement la température et la quantité d’eau, ainsi que la durée de lavage, pour obtenir une vaisselle parfaite avec le moins de consommation possible.

Lave vaisselle connecté ou « traditionnel » ?

Vous le savez, nous vivons maintenant à l’ère des objets connectés L’électroménager n’y échappe pas, et tous les fabricants proposent aujourd’hui leurs gammes d’électroménager connecté. Outre la possibilité de piloter et choisir le programme de lavage le plus adapté via son smartphone, la connectivité permet également aux appareils de communiquer entre eux. Le lave linge par exemple qui indique au sèche linge le type de linge qu’il vient de laver, afin que le sèche linge adopte automatiquement le bon programme. Ou encore la hotte qui se synchronise avec la plaque de cuisson en fonction de la recette sélectionnée sur la tablette…

Il commence à y avoir des usages intéressants, et à terme on ne se posera plus la question, tout l’électroménager sera connectable. Mais pour le moment ce n’est pas le cas, et ce côté « connecté » vient bien sûr alourdir la facture. Même si je suis geek dans l’âme, il faut avouer que l’intérêt sur un lave vaisselle est encore assez limité. La simple possibilité de différer un lavage de quelques heures pour un lancement durant les heures creuses, quand en plus on a un lave vaisselle capable de s’adapter seul en fonction de la vaisselle insérée, est déjà très suffisant pour mon besoin personnel.

Les autres fonctions utiles du lave vaisselle

Certains modèles proposent parfois des petits plus bien pratiques. J’en ai noté deux en particulier:

  • la sécurité enfant, qui permet de bloquer le lave vaisselle durant son cycle, ou au contraire d’empêcher son lancement par accident. Une touche effleurée et hop, un lave vaisselle qui se met en route inutilement, à moitié vide, c’est toujours dommage. Idem quand un enfant ouvre la porte alors qu’un cycle était en cours…
  • l’ouverture automatique de la porte: certains modèles (un peu plus haut de gamme, j’avoue) permettent l’ouverture automatique de la porte à la fin du cycle. C’est quelque chose qu’on fait la plupart du temps naturellement: à la fin du cycle on ouvre la porte de quelques centimètres pour laisser échapper la vapeur d’eau, ce qui permet d’avoir une vaisselle bien sèche (sinon en refroidissant la vapeur vient se déposer en gouttelettes sur la vaisselle, qu’il faut alors parfois essuyer…). Et bien des modèles font cela tout seul, maintenant :)

Avec tous ces éléments, et en tenant compte bien sûr du budget disponible et du feeling avec madame (très déterminant aussi ;-), le choix s’est donc orienté vers un modèle Whirlpool 6e Sense, en pose libre (mais encastrable sous un plan de travail en retirant le couvercle), et donc non connecté, pour un budget un peu en dessous des 500€. Nous envisagerons le côté « connecté » d’ici 5 ans, à la prochaine panne… (croisons les doigts !).

Si de votre côté vous avez des astuces sur le choix d’un modèle, et une expérience particulière avec un modèle précis, n’hésitez pas à nous en parler dans les commentaires !

 

Partager

4 commentaires

  1. Pour M être posé la question il y a 1 an env. J ai pris un bosch en version Siemens (moins cher) avec un 3e tiroir en haut pour les couvert (à plat). Meilleur nettoyage rangement facilité et plus de place pour les assiettes (famille de 6! ).
    En petit plus indicateur niveau sel et liquide rinçage sur le panneau de commande
    En hdg il y a les versions avec de la zeolite pour le séchage. C est bluffant mais non rentable sur 10 ans (à mon avis)

  2. merci pour cet article.
    j’ajouterai que les laves vaisselle full intégrable, sans bandeau de contrôle quand le lave vaisselle est en route, posent le problème de la visualisation de l’état du programme en cours.
    Mes beaux parents ont achetés un lave vaisselle bosch intégrable qui corrige ce problème en projetant au sol les informations manquantes. c’est super pratique.

    http://www.bosch-home.fr/liste-des-produits/lave-vaisselle/lave-vaisselle-encastrables/lave-vaisselle-60-cm/SMV68TX06E?breadcrumb=bidishwasherswith60cmwidth

  3. pour moi, la consommation d’eau ne vaut pas le sur court qu’elle engendre. La consommation electrique est plus importante. Et on peut réduire la conso electirque sur les lave vaisselle ayant une entrée d’eau chaude. Cela raccourcit également les cycles.

Laisser un commentaire

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !