Le Bluetooth 5.0 annoncé : peut-être le nouveau protocole de la domotique ?

Sigfox, Zigbee, Z-wave, LoRa , Enocean… La compétition entre les protocoles en domotique est dure. Pourtant les objets connectés, eux, restent souvent sur le Bluetooth. Et cette nouvelle version de Bluetooth 5 annoncée officiellement il y a quelques jours risque de confirmer cette tendance, comme nous avons pu le voir lors du CES qui s’est tenu à Vegas au début du mois.

Les spécifications du Bluetooth 5.0 ont été adoptées le 7 décembre dernier: comparé au Bluetooth 4.2, connu aussi sous le nom de BLE (Bluetooth Low Energy), cette mise à jour offre une portée jusqu’à 4 fois supérieure, une vitesse de connexion 2 fois plus élevée ainsi que 8 fois plus de bande passante !

bluetooth_5_caractL’objectif est de rendre la norme plus attractive et plus performante, et je pense que ce Bluetooth 5.0 pourrait changer beaucoup de choses.

Tout d’abord, cette nouvelle norme utilise un réseau maillé, tout comme le Z-wave ou le ZigBee. Cela permet d’étendre le réseau sur de très grandes distances (8 fois plus que le bluetooth 4.2), là où le bluetooth se limitait auparavant à une vingtaine de mètres. Des mesures permettent également de réduire les risques d’interférences avec les autres technologies sans fil, pour fiabiliser les échanges de données.

bluetooth_mesh_2Ensuite, le Bluetooth 5 permet d’envoyer des paquets huit fois plus gros qu’avant: 255 octets au lieu de 31 octets. Autrement dit, plus d’information pourra transiter. La cible est claire : « les améliorations se concentrent sur l’augmentation des fonctionnalités de l’Internet des objets (IoT) ».

Le but est de « garantir que les périphériques Bluetooth peuvent coexister dans un environnement IoT de plus en plus complexe ». Comme on le sait, le nombre d’objets connectés au sein de la maison est destiné à fortement augmenter, il est donc important qu’ils puissent communiquer sans interférences.

Détail important: le Bluetooth 5 n’est pas présenté comme un remplaçant du Bluetooth 4.x, mais comme une « extension » des normes existantes. La rétrocompatibilité est donc de mise, ce qui est une bonne nouvelle: nos anciens périphériques continueront de fonctionner avec les nouveaux appareils.

Dès cette année, les fabricants vont donc s’en donner à cœur joie pour sortir des terminaux compatibles Bluetooth 5.0, tout comme les fabricants habituels d’objets connectés. D’ailleurs le constructeur Awox a déjà lancé ses ampoules en Bluetooth 5 avec les mêmes possibilités que les Philips Hue, ainsi qu’un interrupteur bluetooth, dont un test vous sera proposé dans les prochains jours.

bluetooth_mesh_1Nodon présentait également au CES une gamme utilisant cette nouvelle norme:

bluetooth_mesh_3Selon moi le gros frein aux objets connectés était leur incompatibilité.  Oui avec un service comme IFTTT on peut assembler les objets connectés avec leurs API ouvertes.. Mais ce n’est pas le plus pratique, ni le plus fiable. Le Bluetooth 5, lui, devrait uniformiser tout ceci, rendant ces différents objets interopérables. C’est en tout cas ce que souhaite cette norme.

Autre frein au bluetooth: quand vous partez de chez vous, impossible d’avoir des infos, puisque ce protocole ne fonctionne qu’en local. Mais imaginez un IFTTT local, une petite box connectée à votre réseau domestique à laquelle sont connectés vos objets connectés. Avec un tel appareil, fini les déconnexions de vos appareils Bluetooth, qui pour certains ont une reconnexion hasardeuse au smartphone. En plus, on pourrait avoir accès à leurs informations même à distance. Ce n’est pas de l’utopie, c’est déjà ce qui est possible par exemple avec le système Homekit de Apple: les périphériques se connectent en bluetooth à votre Apple TV (ou un iPad laissé à la maison pour faire office de « box »), et vous pouvez accéder à votre système à distance. D’ailleurs Fibaro a déjà lancé avant les fêtes 3 périphériques compatibles Homekit, qui fonctionnent en bluetooth, et peuvent être visibles même à distance grâce à l’Apple TV. D’autres fabricants commencent à sortir des « hubs », qui feront la paserelle entre les périphériques Bluetooth et internet, afin qu’ils soient accessibles de n’importe où.

Cette nouvelle norme pourrait donc révolutionner le monde des objets connectés et de la domotique, d’autant plus que le bluetooth pourrait être plus facilement appréhendé par le grand public que la plupart des protocoles dont ils ignorent même l’existence. Beaucoup connaissent en effet déjà le bluetooth car le smartphone en est équipé, le terme fait donc moins peur.

L’audio sans fil pourrait également être révolutionné: alors que les puristes de l’audio dénigrent souvent le Bluetooth qui recompresse l’audio, et donc dégrade la qualité, le débit serait ici assez conséquent pour pouvoir diffuser de l’audio en qualité CD. Cela pourrait également changer le multi-room: par exemple avec plusieurs enceintes connectées à un seul smartphone, vous pourrez diffuser votre musique préférée sans fils.

Bref, les possibilités s’annoncent énormes.

Il ne reste plus qu’à attendre entre deux et six mois pour que les premiers terminaux soient dévoilés, selon le Bluetooth Special Interest Group. Le MWC de Barcelone qui ouvrira ses portes fin février sera très certainement le théâtre de quelques annonces à ce sujet. Nous suivrons bien sûr cela de près…


Tags :

1 Commentaire
  1. Bonjour, interressant mais Bluetooth c est du point a point non routable
    On ne peut connecter que un seul device à la fois et donc pas de communication avec les autres, en domotique c est bien

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !