En avant première: Aspirateur e.Ziclean Revolution

On continue dans la série des aspirateurs :D J’ai pu tester en avant première un nouvel aspirateur de chez E.Zicom, le Revolution. Ayant déjà testé plusieurs robots aspirateurs, il faut bien avouer que ces appareils finissent par tous se ressembler. Pourtant, le nom de ce nouvel aspirateur, Revolution, laissait espérer quelques surprises. A t il tenu son pari ?

 

I. Déballage

 

Au déballage, la chose que j’ai tout de suite apprécié est le design. C’est purement subjectif, mais je trouve cet aspirateur très joli: en rouge il « pète », ca brille, il est plutot fin, bref, c’est presqu’un aspirateur bijou :p Il trouverait parfaitement sa place dans la déco de mon séjour !

Passé cette première impression, on continue le déballage, pour découvrir un équipement relativement courant pour ce genre d’appareil:

 

 

On retrouve en effet:

  • l’aspirateur lui même, bien sûr,
  • sa station de chargement
  • une télécommande
  • la petit raclette avec deux lingettes, pour le nettoyage des sols durs
  • un mur virtuel pour délimiter les zones de nettoyage
  • une brosse de nettoyage
  • et un manuel

Le Revolution est plutôt fin par rapport à d’autres marques concurrentes: moins de 8cm de haut pour 32cm de diamètre, alors que le très connu Roomba fait un peu plus de 9cm de haut pour 34cm de diamètre. 1cm de haut, certes ce n’est pas grand chose, mais pour passer sous les meubles, cela peut faire une grande différence.

Ayant actuellement le Philips Homerun, nous pouvons les comparer en photo:

 

 

Le Philips est l’un des plus hauts avec ses 10cm de haut, le Revolution a l’air encore plus fin à côté:

 

 

Pour le reste des caractéristiques, le Revolution pèse 3,2kg, et consomme environ 20w. Malgré sa taille réduite, il dispose tout de même d’un bac de 0,8 litres, ce qui sera amplement suffisant:

 

 

Détail pratique, le couvercle du bac à poussière est maintenu en place magnétiquement.

Le Revolution dispose sur le dessous de deux brosses latérales, et d’une brosse tournante en son centre:

 

 

Il peut accueillir un accessoire permettant de fixer des lingettes nettoyantes afin de nettoyer les sols durs (carrelage, parquet):

 

 

Bien sûr, le Revolution possède de nombreux capteurs en dessous et sur le devant afin d’éviter les obstacles:

 

 

La station d’accueil, un peu plus encombrante, vient englober l’aspirateur en dessous mais également un peu sur le dessus:

 

 

A l’arrière, elle peut accueillir le bloc d’alimentation et le surplus de câble, ce qui évite de laisser tout trainer:

 

 

Enfin, le mur virtuel, qui peut être alimenté par piles ou alimentation secteur (non fournie):

 

 

Et sur lequel on peut régler le numéro de zone (ce qui permet à l’aspirateur de se repérer quand on lui demande de nettoyer une zone particulière) et la distance à respecter:

 

 

II. Utilisation

 

A la première mise en route, j’ai bien cru que le Revolution allait décoller ! En effet, lorsqu’il se met en route, cela commence par l’aspiration, qui va en augmentant jusqu’à atteindre la puissance demandée, puis ensuite seulement il se met en mouvement ! Nous avons même une petite voix féminine (en anglais) pour nous confirmer le mode en cours d’exécution. Concernant la puissance demandée, il est en effet possible de définir la puissance d’aspiration (3 puissances possibles). Bien sûr, plus la puissance augmente, plus le bruit augmente, mais cela permet de régler la puissance, et donc la nuisance sonore (maximum 60dB), pile poil selon les besoins qu’on a.

 

 

Le Revolution dispose de plusieurs modes de fonctionnement, sélectionnables via un unique bouton sur le côté d’un bel écran rétro éclairé, ou plus simplement via la télécommande (la seule d’ailleurs à pouvoir effectuer les divers réglages, comme l’heure et la programmation). Il dispose d’un mode automatique, d’un mode « Spot », et intensif, plutôt classiques, mais également d’un mode Zones sombres pour passer sous les meubles et les lits. Dans ce mode, l’aspirateur va concentrer son travail sous le lit, grâce à un détecteur de luminosité placé sur le dessus de l’aspirateur. Original et pratique, d’autant plus que grâce à sa faible hauteur, le Revolution passe un peu partout.

Concernant son mode de déplacement, il n’est pas complètement aléatoire comme d’autres: le Revolution va tracer des lignes, en évitant les éventuels obstacles, puis se replacer sur sa trajectoire une fois l’obstacle dépassé, un peu à la façon du Homerun, mais sans avoir recours à une caméra. S’il détecte une zone plus sale, il se concentrera quelques instants dessus. Ce fonctionnement lui permet d’aller assez vite dans ses taches de nettoyage (il ne passe pas plusieurs fois au même endroit), tout en nettoyant consciencieusement tous les endroits. Une fois son travail terminé, il retourne seul à sa station pour se recharger.

Parmi les fonctions intéressantes: la possibilité de lui indiquer la zone à nettoyer. Vous pouvez par exemple placer un mur virtuel à l’entrée de chaque pièce, chaque mur possédant un numéro unique. On indique à l’aspirateur la zone à nettoyer (à l’aide d’un chiffre), zone qu’il trouvera tout seul grâce aux bornes.

Côté programmation, cela peut paraitre évident, pourtant tous les appareils ne le proposent pas: la possibilité de définir un horaire de nettoyage pour chaque jour de la semaine, individuellement. Certains appareils proposent uniquement le réglage d’un horaire (par exemple sur le Philips). Si vous le réglez par exemple à 9h, il passera TOUS les jours à 9h. Ici, sur le Revolution, nous avons la possibilité de le passer le lundi à 9h, le mercredi à 11h, et le vendredi à 17h, par exemple. C’est à mon avis beaucoup plus flexible !

Enfin, abordons maintenant la partie « révolutionnaire », qui est en fait composée de deux armes secrètes.

D’abord, la télécommande gyroscopique. Enfin, eZicom a eu la bonne idée d’utiliser une télécommande RF, bien plus pratique pour ce type d’appareil ! Mais alors quand on utilise le contrôle gyroscopique de cette télécommande, le contrôle de cet aspirateur devient vraiment agréable: on penche la télécommande pour avancer, on la pivote sur le côté pour tourner, on la tire vers soi pour contrôler la puissance d’aspiration, sans avoir à pointer vers l’aspirateur. C’est enfantin, on a l’impression de passer l’aspirateur en jouant à la Wii :p L’aspirateur répond vraiment au doigt et à l’oeil.

Ensuite, il est possible d’enregistrer des parcours (ou macros). Au lieu de laisser l’aspirateur faire son travail en automatique, il est possible de le mettre en mode enregistrement, et de le guider à l’aide de la télécommande. Une fois l’enregistrement terminé, le parcours est enregistré, et l’aspirateur sera capable de reproduire ce parcours à l’identique. Même si l’intelligence de ces aspirateurs va grandissante, il faut avouer qu’ils n’ont pas toujours notre logique à nous. Cette possibilité d’enregistrer des parcours permettra donc de passer l’aspirateur comme on le souhaite :D

Je vous ai réalisé une petite vidéo de démonstration, ce qui est toujours beaucoup plus parlant:

 

III. Conclusion

 

Comme je le disais plus haut, j’ai eu l’occasion de tester différents modèles d’aspirateurs robots (vous avez pu en découvrir certains depuis le début de la semaine). Certains sont plus intelligents que d’autres, mais il y a toujours un truc qui ne va pas (aspiration trop faible, programmation trop limitée), et au final, la référence restait pour moi le Roomba: même si son parcours reste relativement aléatoire, son efficacité ne fait pas de doute ! Et bien aujourd’hui, avec le Revolution,  je crois pouvoir dire que j’ai trouvé un aspirateur qui puisse faire de l’ombre au Roomba ! Design, solide, efficace, une programmation complète (horaires et parcours pré enregistrés), des modes de fonctionnement pratiques (zones sombres), le Revolution fait son travail, et il le fait bien ! Même son autonomie, qui au début me paraissait un peu juste sur le papier (1h d’autonomie pour 1h de charge), est finalement suffisante, puisqu’il travaille plus rapidement que ses concurrents (tout en le faisant bien). Aller, histoire de chipoter, on pourrait juste regretter la disparition de la lampe UV anti allergènes qui existait sur le VAC 100, et demander une petite voix en français, histoire d’être plus « convivial » pour la ménagère lambda ;-) Mis à part ca, c’est du tout bon !

Le Revolution sera disponible à partir du 1er octobre prochain dans les bonnes crémeries (comme notre partenaire Domadoo), en version rouge ou noir, pour 499€.


18 Commentaires

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !