Customisation de la cuisine pour la rajeunir un peu…

L’été est la saison des vacances, mais également souvent celle des travaux à la maison. Après la terrasse en mai, nous avons attaqué un rafraichissement de la cuisine, une cuisine récupérée d’occasion il y a déjà 7 ans, que nous devions customiser un peu selon nos envies. Le temps passe vite, et les années défilent…

Dans l’empressement d’attaquer cela, j’ai un peu zappé la photo avant les travaux. Pour vous donner une idée, la cuisine avait donc ce style rustique, en bois vernis, avec ses petites poignées et ferrures en laiton. Pas du tout notre style, quand on a vu ce qu’on a fait dans le salon à base de meubles Ikea :p

customisation_cuisine_1

Il a fallu commencer par déplacer la bouche de la VMC puis faire un coffrage pour le tuyau d’évacuation de la hotte.

Ensuite, le plus gros du travail a été fait par ma femme, très motivée pour avoir sa nouvelle cuisine ;-)

Il a fallu commencer par poncer un peu les portes. Même si la peinture que nous prévoyions d’utiliser annoncait qu’une seule couche sur n’importe quelle matière, même sans poncer, donnait un résultat spectaculaire, on a préféré poncer un peu pour que la peinture accroche mieux.

customisation_cuisine_2

Au passage, nous avons mis à plat les petites chevilles en bois. Décoratives pour du rustique, mais nous n’en voulions pas dans notre customisation moderne :p

customisation_cuisine_3

Les trous des poignées ont été rebouchés avec de la patte à bois, car les nouvelles poignées seront disposées différemment.

customisation_cuisine_4

customisation_cuisine_5

Les nouveaux trous ont été percés au préalable pour les nouvelles poignées, qui cette fois auront deux vis:

customisation_cuisine_8

A gauche l’ancien bouton de porte, à droite la nouvelle poignée qui sera mise en place partout:

customisation_cuisine_7

Les grandes tiges qui servent de gonds aux portes ont été peintes à la bombe de peinture argentée, après avoir été attachées au filet à linge pour faciliter leur peinture dans tous les sens…

customisation_cuisine_6

Nous arrivons maintenant à la partie délicate: la peinture. A force de regarder les émissions D&co et consort, nous avions repéré le produit Resinence (disponible dans la plupart des magasins de bricolage), qui est une peinture constituée d’une peinture et d’un durcisseur. En pratique, nous avons donc deux pots à mélanger, et ensuite 1h pour l’appliquer avant que ca ne commence à durcir (enfin 1h à 20°C, là il faisait nettement plus chaud il a fallu faire vite).

resinence

Heureusement la notice donne les proportions à mélanger si on ne veut pas faire tout le pot en une fois (en l’occurrence nous l’avons fait en trois fois, puisqu’il y avait une vingtaine de facades à peindre). Les portes et facades de tiroir se sont donc pris deux couches de cette Resinence Color en blanc. Bien que la publicité annonce qu’une couche soit suffisante, il nous en a en effet fallu deux pour avoir le rendu que nous attendions. L’application s’est faite à l’aide d’un pinceau pour les moulures, et d’un rouleau mousse pour le reste. Resinence Color a la bonne idée de se nettoyer à l’eau ensuite.

customisation_cuisine_12

Les tranches des meubles ont été faites également, ainsi que les cloisons qui étaient apparentes. A l’intérieur nous avons utilisé de la peinture blanche classique, la Resinence coutant tout de même un peu cher.

La dernière étape a été l’application d’une résine de finition. Outre le fait de donner un aspect brillant aux meubles, cette résine, très dure après un séchage de 7 jours, a l’avantage de les protéger des coups, des salissures, et de l’eau, éléments fréquents dans une cuisine. La résine fait également partie de la gamme Resinence, et est également constituée de deux pots à mélanger. Là encore, il faut aller très vite pour l’appliquer, car la résine commence à durcir en moins d’une heure. D’ailleurs on sent l’opération s’effectuer avec le pot qui se met de plus en plus à chauffer, c’est assez impressionnant. Attention, il faut faire cette opération sans courant d’air, pour éviter le dépot de poussière ou autres éléments sur la résine, histoire d’avoir un résultat parfait.

Là, deux méthodes: soit en versant directement la résine sur la porte, à l’horizontale, et en l’étalant avec un rouleau en plastique, pour un effet laqué. Malheureusement cette technique n’était pas possible à cause des moulures des portes, la résine aurait en effet coulé à l’intérieur :/

Soit au rouleau mousse, ce que nous avons donc fait, mais qui du cou p ne donne qu’un effet brillant.

Attention, il vaut mieux utiliser un rouleau neuf, et en avoir plusieurs sous le coude, car la résine durcit assez vite, et le nettoyage, à l’acétone, n’est pas évident.

customisation_cuisine_13

Il faut ensuite laisser sécher 24h pour que ce soit sec au toucher, et surtout le laisser 7 jours sans eau ni produit nettoyant dessus, le temps que la résine soit dure à coeur.

Il ne restait plus ensuite qu’à mettre en place les poignées et remonter les facades à leur place.

Au final, ca donne cela:

customisation_cuisine_9

customisation_cuisine_10

(il reste les plinthes à peindre, elles seront faites dans une semaine, et le robinet sera sans doute changé prochainement aussi ;-)

customisation_cuisine_11

Il aura fallu pas loin d’une semaine étant donné le temps de séchage à respecter entre les couches, mais le résultat est à la hauteur de nos attentes. Le produit Resinence est moins évident à utiliser que ce qui est montré dans leur vidéo marketing, mais le produit est plutot bon, et la résine est impressionnante par sa dureté ! Certes, d’aspect un ami nous a dit qu’une laque brillante aurait eu le même aspect, mais la résine a vraiment cette fonction de protection, qui me parait importante dans une cuisine avec la graisse, la fumée, l’eau, etc… D’ailleurs sur l’une des portes la résine avait coulé dans le trou de l’une des poignées, j’ai dû la repercer, car ca ne partait pas comme ca ! Comme il nous restait un peu de résine de finition, nous en avons appliqué sur la facade du meuble à droite de l’évier, mais également sur le mur devant l’évier, ce qui permettra de protéger le mur de l’eau sans avoir besoin d’ajouter une crédence supplémentaire. Idem pour le mur au dessus de la plaque de cuisson, un coup d’éponge et plus de graisse sur le mur, pratique !

Côté budget, il nous aura fallu un bidon de 2l et un autre de 0,5l de Resinence Color Blanc, puis trois bidons de Resine de finition en 0,5l, une vingtaine de poignées, et quelques rouleaux mousse, soit un budget d’environ 300€ pour une cuisine toute neuve qui retrouve une seconde jeunesse :D


8 Commentaires
  1. dommage tu a oublié la plinthe :p

  2. (il reste les plinthes à peindre, elles seront faites dans une semaine, et le robinet sera sans doute changé prochainement aussi ;-)

  3. Quoi ? les portes n’ont pas été domotisées anti-effraction contre le vol de chocolat et de confiture ? scandaleux !

  4. Ben j’me suis presque fait la meme reflexion loool

  5. Oui, il ne faut pas que regarder les photos, j’écris des trucs intéressants, des fois ;-) Et Ano l’a bien vu, ouf :p

  6. Rien de « visuel », mais plafonnier piloté en z-wave, détecteur de présence FIbaro pour piloter l’éclairage et gérer la température, suivi de consommation sur tous les appareils, et détecteur ouverture sur la porte du placard contenant les produits sensibles. Rien d’extraordinaire, là c’était surtout pour le bricolage ;-)

  7. Bravo , très sympa !!!

  8. Concernant le suivi de consommation pour les appareils de la cuisine, quel modèle est utilisé ?

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !