Test : carte à relais en kit Velleman K8056

Une carte à relais à 8 sorties, capable de supporter 5 A sous 230 V sur chacune des dites sorties, pilotable par contact sec, par liaison RS232, ou par télécommande HF (en option), le tout pour moins de 50 euros, ça vous dit ? Mais à ce prix là, il va falloir sortir le fer à souder !

[box_light]Attention : cette carte n’est pas dangereuse en elle même, toutefois elle permet de commuter des équipements fonctionnant sous 230 V. Dans ce cas, il convient de l’installer dans un boitier adéquat, et de faire les raccordements hors tension, afin d’éviter tout risque électrique. Velleman fournit un boitier au format DIN sous la référence B8006.[/box_light]

 

I. Présentation du kit

 

Si vous ne connaissez par la société Velleman, je vous conseille d’aller faire un tour sur leur site web. Cette société belge, spécialisée dans l’électronique, s’est faite un nom pour ses kits de grande qualité, particulièrement utiles et bien conçus. La société a également développé un système domotique sur bus, nommé Velbus, que j’espère pouvoir vous présenter un jour.

Mais pour l’heure, revenons à notre kit de carte à relais, référence K8056 :

 

 

Cette carte dispose donc de 8 sorties à relais 5A 230V. En standard, elle se pilote de deux manières possibles :

  • par des entrées à contact sec. Dans ce cas la carte sert d’interface entre un système à basse tension (par exemple une arduino) et la tension secteur 230 V. Il existe cependant des cartes toutes faites juste pour cet usage (par exemple la carte VM129 qui est une variante dépourvue d’électronique du kit présenté aujourd’hui, mais livrée montée).
  • par un port RS232 (ou port série). Velleman fournit un logiciel PC pour utiliser la carte, mais fournit également le protocole de pilotage, ce qui permet d’écrire son propre logiciel sur la plateforme de son choix. Cette liaison est toutefois unidirectionnelle (la carte ne renvoie pas d’acquittement).
  • en option, vous pouvez rajouter une télécommande HF pour un pilotage sans fil.

Chose intéressante, les relais sont protégés par des VDR (Voltage Depedant Resistor), ce qui rend la carte très résistante (j’en ai plus de 30 en fonctionnement chez des clients sans aucune panne depuis plus de 5 ans). Ces composants VDR (varistance en français) protègent les contacts des relais en absorbant les surtensions à l’ouverture ou à la fermeture des relais.

La carte peut se voir attribuer une adresse de 1 à 255. Ce qui permet potentiellement de piloter 255 cartes avec un seul port série, en câblant les cartes en parallèle (soit plus de 2000 relais !).

 

II. Contenu de la boite

 

Allez, on déballe, pour découvrir ceci :

 

 

On trouvera donc dans la boite :

  • un circuit imprimé simple face,
  • deux boites contenant la majorité des composants,
  • une grappe de transistors,
  • et différents manuels.

 

III. Assemblage

 

Pour assembler la carte, il ne vous faudra qu’un minimum d’outillage :

 

 

De l’étain, un fer à souder, une petite pince coupante et une petite pince à bec (pour plier proprement les pattes des composants).

La documentation est très bien faite, il vous suffit de suivre l’ordre d’assemblage indiqué, et de cocher au fur et à mesure les composants soudés sur la notice pour vous y retrouver. Tout au plus, je vous donnerais les quelques conseils suivants :

  • soudez les composants d’une même famille avant de passer à la suivante. Ceci permet lorsqu’on retourne la carte sur la table que les composants restent en place. La notice donne le bon ordre, des composants les plus petits aux composants les plus hauts.
  • je vous conseille toutefois d’inverser les étapes 7 et 8 (condensateurs et socket du circuit intégré).
  • écartez les pattes des composants pour qu’ils tiennent mieux en place lorsque vous retournez la carte.
  • étamez entièrement les pistes du circuit imprimé au niveau des relais.

L’assemblage commence par les composants les plus petits. Le fabricant a eu la riche idée de les présenter dans l’ordre d’assemblage :

 

 

Attention toutefois, certains composants se ressemblent fortement sans être identiques (notamment les diodes). Et gare aux polarités !

Carte retournée pour la soudure des straps :

 

 

La carte en cours d’assemblage :

 

 

IV. Tests

 

La carte assemblée doit ressembler à ceci :

 

 

Si vous êtes rapide et entrainé, une heure vous suffira pour terminer le montage. Sinon comptez en deux. Positionnez enfin le circuit intégré sur son support, et mettez les cavaliers en place (voir la notice).

Il va maintenant falloir alimenter la carte. Normalement, elle fonctionne en 12 V alternatif. Vous pouvez toutefois l’alimenter en 13 ou 14 V continu (pour compenser la chute de tension dans le pont de diodes du redresseur), car la carte est équipée d’un régulateur LM7812 qui garantit une alimentation correcte de l’électronique. Vérifiez juste que ce composant ne chauffe pas trop en fonctionnement.

Pour tester le fonctionnement de la carte, deux solutions :

  • utilisez le bouton test, qui permet de faire effectuer un chenillard à tous les relais.
  • utilisez le logiciel fournit par Velleman. Pour cela, si votre PC ne possède pas de port série, il vous faudra utiliser un adaptateur USB.

Le logiciel Velleman permet de tester toutes les fonctionnalités de la carte, de changer son adresse, d’effectuer un arrêt d’urgence, etc…

 

 

Après, il ne reste plus qu’à utiliser le manuel de protocole pour intégrer la carte à votre propre application.

 

V. Conclusion

 

Cette carte est un excellent produit. Mon expérience m’a de plus prouvée que la fiabilité est excellente.

Alors, tout est parfait ? Non ! Mais pas loin. Je reprocherais juste à cette carte d’être un peu lente lors de l’utilisation via la RS232 (le temps de réaction est d’environ une demi-seconde), ce qui lui interdit les fonctions nécessitant rapidité comme le pilotage d’un télévariateur. On pourrait également reprocher à Velleman de ne pas avoir câblé le deuxième contact des relais afin de pouvoir les utiliser en inverseurs, mais c’est sans doute une question de place qui a conduit à ce choix.


Tags :

1 Commentaire
  1. Le logiciel de test ne fonctionne pas que ce soit sur W10 ou XP.
    Suis intéressé par un contact avec un utilisateur réel de la carte, pas seulement un lecteur de la notice !

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !