Des ampoules qui parlent IP ?

Des ampoules qui communiquent par IP, voici l’idée exposée par NXP la semaine dernière lors du salon LighFaire International aux États-Unis.

Ce système, baptisé Greenchip, repose, comme son nom l’indique, sur des puces : Greenchip iSSL, pour l’éclairage SSL à diodes électroluminescentes, ou Greenchip iCFL, pour les ampoules CFL basse consommation. Chacune est dotée d’un microcontrôleur avec émetteur radio (2.4-GHz IEEE 802.15.4 ) et d’un contrôleur à très basse consommation en état de veille (10 milliwatts), ce qui lui permet, selon NXP (ex-Philips Semiconductors), de rester en permanence à l’écoute des commandes envoyées sans alourdir outre mesure la consommation.

En termes de fonctionnement, chaque ampoule se voit attribuer avec Greenchip une adresse Internet IP spécifique. Ainsi identifiée, elle peut être pilotée et contrôlée à partir de n’importe quel terminal connecté, mobile, tablette, etc…

 

Selon John Croteau, vice-président chez NXP pour les solutions d’éclairage :

 

La solution d’éclairage intelligent GreenChip marque un tournant fondamental dans la façon dont nous interagissons avec l’éclairage – chez soi, au bureau, voire en extérieur. En associant la connectivité IP sans fil avec nos technologies de gestion d’énergie dans une solution compacte et peu onéreuse, nous sommes en train de transformer la façon dont nous concevons, pilotons et gérons les éclairages.

Pour les consommateurs, l’éclairage intelligent permet la création d’environnements lumineux hautement personnalisés – ampoules s’éclairant et s’éteignant où et quand c’est nécessaire, avec le niveau de luminosité voulu – tout en économisant l’énergie et en réduisant la facture d’électricité.

Notre éclairage intelligent nous rapproche un peu plus de l’  » Internet des choses  » – un monde dans lequel chaque application domestique peut être pilotée et gérée via une adresse IP – à un prix attractif pour les consommateurs. « 

 

 

En terme d’intégration, difficile de faire mieux ! En revanche, pour la partie « solution peu onéreuse », je demande à voir: vu le prix déjà élevé des ampoules à Led, avec l’ajout d’une telle puce, si on atteint les 40 à 50$ par ampoule comme certains le prédisent, l’addition risque d’être lourde: les micro module utilisés habituellement coutent certes la même chose, mais on ne les achète qu’une seule fois. Là, gare aux ampoules qui grillent :/


3 Commentaires

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !