Test: Current Cost EnviR

Les produits permettant de suivre sa consommation électrique sont aujourd’hui très nombreux. Current Cost  fait partie des premiers à en avoir commercialisé, mais je n’avais pas encore eu l’occasion d’essayer l’un de leurs produits. C’est chose faite aujourd’hui, grâce à Domadoo, qui m’a laissé tester durant quelques jours le dernier né de chez Current Cost, le modèle EnviR, ainsi que sa passerelle internet Bridge.

I. Déballage du Current Cost EnviR

Le Current Cost fonctionne sur le même principe que tous les appareils de ce type que j’ai déjà testé: une pince à clamper autour de la phase à surveiller, reliée à un émetteur sans fil. A l’autre bout, un récepteur qui affiche les informations recueillies.

On trouve donc dans le colis un émetteur avec sa pince ampère métrique (boitier noir), le récepteur (écran), son alimentation, et le manuel d’utilisation.

Le cable Usb pour une connexion au pc est vendu en option (9€).

L’émetteur, plutôt imposant, fonctionne à l’aide de deux piles LR20. Cela en fait un boitier un peu gros, mais en contre partie la durée de vie des piles est estimée à 2 ans !

Pour les installations triphasées, l’émetteur peut accueillir 2 pinces supplémentaires, à acheter en plus (14€ la pince):

Avec le Current Cost EnviR m’a été prêté le « Bridge », qui est un boitier à raccorder au récepteur, permettant d’envoyer les informations sur internet.

Vendu séparément (40€), ce produit se compose d’un petit boitier qui sert de passerelle, d’un cable éthernet, et d’une alimentation, qui viendra remplacer celle fournie avec le Current Cost, ceci afin d’alimenter à la fois le Current Cost et la passerelle éthernet.

II. Mise en place du Current Cost EnviR

Si vous avez lu mes précédents tests sur ce genre de matériel, vous connaissez déjà la manipulation: il faut clamper la pince autour de la phase dont on veut suivre la consommation.

[box type= »warning »]Attention, comme d’habitude, si vous n’êtes pas sûr de vous, mieux vaut faire appel à un électricien ! Les pinces ne sont pas difficiles à mettre, mais vous pouvez être en contact avec des tensions dangereuses.[/box]

La pince (noire et rouge) en place sur mon tableau électrique, sur la phase principale afin de suivre la consommation électrique de l’ensemble de la maison:

Il n’y a plus qu’à brancher le récepteur à une prise électrique, pour avoir un aperçu de la consommation courante:

Il est possible de régler l’heure, la date, les différents coûts du Kwh, selon l’abonnement qu’on possède.

On a alors de nombreuses informations: consommation courante, estimation du coût pour la journée,  représentation graphique de la consommation de la journée, du soir, et de la nuit, consommation totale de la journée, ainsi que l’heure et la température de la pièce où se trouve le récepteur.

Certaines informations défilent régulièrement d’elles mêmes: ainsi, on peut apercevoir le coût à la journée,  au mois, la consommation de la journée, de la semaine, du mois.

L’affichage est très clair, bien lisible, et son support permet de l’orienter dans le sens qu’on souhaite (droit, penché).

L’ensemble est très bien fini, et sent la solidité.

A noter que cet écran est capable de recevoir les informations de neuf émetteurs simultanément. Bonne nouvelle, on peut en effet trouver les émetteurs vendus séparément, avec une pince (32€). Ainsi, si on souhaite suivre plusieurs postes de consommation (général, chauffage, étage, etc…) il suffit d’ajouter un émetteur avec sa pince, et de l’enregistrer auprès du récepteur. A noter que d’autres types de consommation sont prévues: suivi du gaz et de l’eau. Ces capteurs de mesures sont encore en développement, mais avoir un petit appareil comme ca capable de suivre toutes nos consommations de « ressources » serait très intéressant !

Cet afficheur est déjà complet, et permet de consulter des statistiques sur 7 années. Mais si on souhaite aller plus loin, cette base peut être reliée à un ordinateur (PC ou Mac) via un cable Usb, ou encore à internet via la passerelle Bridge.

III. Exploitation des données

Le dessous de la base dispose d’un port qui permet d’y raccorder l’adaptateur Usb, ou la passerelle Bridge.

1. Connexion Usb

Les drivers sont disponibles pour Windows et Mac sur le site Current Cost. Il s’agit en fait de drivers Prolific 2303, qui créent un port série virtuel sur le pc, très classique dan sle domaine.

Plusieurs logiciels sont disponibles sur le site, il y a l’embarras du choix:

A essayer et adopter selon ses besoins et ses gouts. Chaque logiciel permet bien sûr l’exploitation des données, leur représentation graphique, l’export sous forme de fichier, etc… Certains proposent même l’envoi des informations sur internet, pour les consulter à distance, ou encore les comparer avec d’autres personnes:

Certaines présentations sont vraiment très belles !

Mais l’un des développements qui nous intéresse plus particulièrement est la disponibilité d’un plugin pour Homeseer, disponible via l’Updater.:

Une fois le plugin installé et Homeseer redémarré, il suffit d’indiquer le port série à utiliser:

Le plugin va créer automatiquement une série de « devices » pour le suivi:

On pourra ici suivre de nombreuses informations: consommation courante, de l’heure, du jour, du mois, comparaison par rapport à la veille, au mois dernier, coût de la journée, etc…

Autant d’informations qu’il sera possible d’utiliser dans des scénarios !

La représentation graphique de ces informations a également été prévue (je n’avais pas assez d’historique ici pour afficher tous les graphiques disponibles):

Un petit récapitulatif par mois figure aussi à la fin des statistiques:

Dans les paramètres du plugin, il est même possible d’indiquer une sonde de température à suivre, histoire de mettre en relation la température et la consommation énergétique de la maison.

Enfin, des explications sont fournies afin d’afficher ces graphiques dans l’interface de HSTouch. Bref, un plugin vraiment complet !

Et pour tout cela, vous n’aurez besoin que du Current Cost EnviR et de son cable Usb !

2. Connexion via la passerelle Bridge.

La connexion à internet se fait via la passerelle Bridge, en option. Sur le connecteur où nous avons mis précédemment le cable Usb, nous branchons cette fois un cable type téléphone entre le récepteur et le boitier du Bridge. Le Bridge est ensuite relié à l’alimentation (qui vient en remplacement de l’alimentation du récepteur) et au réseau éthernet:

Une fois raccordé, il faut se rendre sur le site Current Cost afin de déclarer le boitier Bridge. Il faut d’abord créer son compte, puis enregistrer le Bridge à l’aide du numéro de série figurant en dessous du boitier.

Une fois enregistré, on peut suivre sa consommation directement sur le site:

L’interface proposée ici est relativement succinte. Mais une option est disponible un peu plus bas: la liaison avec son compte Google Powermeter, car le Current Cost fait partie des rares appareils compatibles. Une fois l’appareil déclaré auprès de Google Powermeter, nous pouvons donc avoir toutes les données représentées graphiquement:

Des comparaisons sont également faites par rapport à des estimations faites par Google Powermeter:

Selon la consommation, Google Powermeter peut faire quelques suggestions afin de diminuer sa consommation:

Enfin, un gadget Google est disponible, à placer sur sa page d’accueil iGoogle:

Vous n’aurez aucune excuse si vous ne savez pas combien vous consommez d’électricité !

IV. Conclusion

J’ai testé ces derniers temps de nombreux produits de ce genre (OWL, Aeon Labs, etc…), mais le Current Cost est sans conteste le plus complet ! Le matériel est d’excellente qualité (pas de plastique « cheap »), l’écran est agréable à consulter, et propose toutes les informations intéressantes. Mais un écran fonctionnant sur piles ou batterie aurait été intéressant, comme avec le CM119 d’OWL, pour pouvoir mettre l’écran où on souhaite.

J’ai beaucoup aimé les possibilités de connexion, via Usb, ou éthernet, et le plugin pour Homeseer, bien pensé, est un vrai plus, l’intégration du Current Cost étant alors très facile. Toutefois, la façon de connecter l’écran est contraignante: non seulement le récepteur (écran) doit être relié à une prise électrique pour l’alimenter, mais il sera également relié directement à l’ordinateur via le cable Usb, ou à une prise réseau via le Bridge. De plus, il faudra choisir l’une ou l’autre des connexions: en Usb, on pourra profiter du plugin Homeseer, par exemple, mais il faudra oublier Google Powermeter. Et vice versa. A mon sens, il aurait été plus pratique d’avoir un récepteur Usb sans fil à brancher sur le PC, ou encore un Bridge sans fil. L’écran pourrait alors être déplacé n’importe où, beaucoup plus facilement.

Mais même face à cela, le Current Cost a pour lui de nombreux avantages:

  • un prix correct de 65€
  • un design élégant (disponible en noir ou en blanc), d’autant plus que cette version devrait disposer  de façades en plusieurs coloris (rouge, jaune, vert, etc…)
  • une évolutivité: jusqu’à 9 « capteurs », ces capteurs pouvant être des pinces ampère métriques, des prises à brancher entre l’appareil et la prise de courant, prévu pour ce début d’année, ou encore des compteurs de consommation d’eau et de gaz (en développement)
  • un protocole « ouvert », si bien que de nombreux développeurs proposent leur application, sur différentes plates formes, du PC au Mac, en passant par les mobiles
  • une communauté importante, les produits Current Cost étant parmi les plus réputés dans ce domaine

D’ailleurs, concernant l’évolutivité, il serait tout à fait possible d’imaginer l’intégration du Current Cost dans d’autres produits, comme la Vera (puisque le Current Cost utilise les drivers PL2303, qui sont déjà intégrés à l’OS de la Vera).

Bref, cela en fait un excellent produit, tant pour les utilisateurs, que pour les développeurs, les possibilités étant très larges. Un produit à envisager sérieusement si on souhaite suivre sa consommation électrique !


3 Commentaires
  1. La précision dépend de l’isolation du câble sur lequel vous prenez la mesure. Evidemment, mins il est isolé, plus c’est précis. J’ai fait pas mal de tests et je le trouve plutôt très précis. Mais il est difficile d’avoir une valeur stable, dans une maison avec tout un tas d’appareils branchés.

  2. Bonjour,

    Où peut-on se procurer se produit en France ?

    Je ne la trouve que sur des plateformes UK ou US.

    Merci de votre aide.

  3. j’ai apprecié vos explications et j’ai achete un appareil.Mais je’ai un souci
    J’ai une notice en français, mais je n’arrive pas à synchroniser l’émetteur avec le récepteur

    Je fais un appui sur le bouton de l’émetteur quand la diode clignote une fois, j’appuie sur la touche droite du récepteur jusqu’au clignotement de la diode du récepteur à ce moment je lâche la touche droite du récepteur , sur le récepteur en haut à droite j’ ai le clignotement d’une antenne, à la fin du cycle je n’ai pas l’affichage de 240 comme prévue sur la notice

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !