Test: Son et Lumière grace aux LightSpeakers !

J’ai testé pendant quelques jours les LightSpeakers d’Ebode, grace à Domadoo. Comme le nom l’indique si bien, il s’agit de lampes faisant office de hauts parleurs sans fil, une idée plutot originale, dont le but est de permettre un système multiroom  sans installation spécifique.

Une chose que j’ai apprécié dès la réception est le packaging: il explique clairement le but du produit grace à quelques explications et une photo de mise en scène:

 

Et il protège très bien le tout. Chaque élément est dans un compartiment au sein d’un bloc de mousse. C’est propre, il n’y a vraiment rien à redire là dessus:

 

Ensuite, une fois déballé, on se rend compte que l’ensemble est vraiment très complet:

 

On retrouve bien sur les LightSpeakers (en haut à gauche, un seul sur la photo, mais deux sont livrés), les grilles de protection des lampes ainsi que deux jeux de garnitures de tailles différentes pour se marier à nos luminaires, l’émetteur avec son alimentation, deux cables audio pour relier les deux sources audio possibles, une télécommande avec ses piles, et même un support mural pour la télécommande !

Commençons par le principal: les LightSpeakers en eux même. Il s’agit donc d’un gros cylindre de 16 cm de long pour un diamètre d’environ 13 cm, tout cela pour un peu plus d’ 1 kg. Que renferme donc le LightSpeaker ? Beaucoup de choses pour une taille qui n’est au final pas si grosse que cela au vu du contenu: un amplificateur audio, un haut parleur de 80 mm, un récepteur sans fil, et une ampoule LED.

 

Le LightSpeaker vient donc se visser sur un culot E27 traditionnel, à la place d’une ampoule classique, ce qui va lui permettre de s’alimenter. A partir de là, vous aurez donc bien sûr un éclairage grace à l’ampoule à LED de 10w, qui éclaire autant qu’une ampoule classique de 60w, ainsi qu’un haut parleur de 20w, allant de 90Hz à 20Khz. Tout cela « dissimulé » dans votre luminaire.

 

« Dissimulé » entre guillemets, car un élement important à prendre en compte sera bien sûr le style de votre éclairage. Vous n’aurez donc pas de photos de l’installation chez moi, car mes luminaires sont soit des spots, soit des lustres avec plusieurs petites ampoules à culot E14 :/ Impossible donc d’utiliser les LightSpeakers dans ce cas sans changer les luminaires. Pour les tests, j’ai donc utilisé des lampes sur pied, beaucoup moins esthétiques :(

Voici donc une mise en situation par un blog ami ( e-Home ) qui a également testé les LightSpeakers, afin d’avoir un petit appercu:

 

Ou encore la photo officielle du constructeur:

 

Avec de grands abats jours modernes, les LightSpeakers peuvent donc tout à fait se faire oublier.

Chaque LightSpeaker possède sur son culot deux petits boutons de réglages, pour indiquer la zone à laquelle il fait partie, et s’il s’agit du canal gauche ou droit du flux audio.

 

Avec le pack de base, on peut donc

  • soit gérer une seule zone, avec un LightSpeaker pour le canal gauche, et un pour le droit. Dans ce cas on aura une diffusion audio en stéréo
  • soit gérer deux zones, avec un LightSpeaker pour la zone 1, et un pour la zone 2. Dans ce cas on aura une diffusion audio mono, mais on pourra controler indépendamment chaque LightSpeaker (son et lumière), ce qui me parait plus intéressant :D

Mais le top est bien sûr de pouvoir gérer deux zones en stéréo, ce qui est tout à fait réalisable, en achetant une paire de LightSpeakers supplémentaire (l’émetteur est capable de gérer 4 paires de LightSpeakers).

Une fois les LightSpeakers installés, il ne reste plus qu’à brancher l’émetteur. Celui ci se branche simplement sur le secteur, et peut recevoir deux sources audio, tant que les sources ont soit une sortie jack soit une sortie RCA. J’ai par exemple fait mes tests en y reliant ma TV et mon iPhone (regarder la TV en ayant le son qui sort du plafonnier est assez… surprenant :D )

 

A la première utilisation, il est nécessaire d’effectuer l’appairage des LightSpeakers: il faut simplement appuyer sur le bouton « pairing » à l’arrière de l’émetteur, et allumer ensuite les LightSpeakers. La petite Led de chaque LightSpeaker devrait alors passer de rouge à vert pour indiquer la réussite de l’appairage.

On peut alors très facilement controler ses LightSpeakers soit directement depuis l’émetteur, soit via la télécommande.

 

On retrouve sur chacun les mêmes boutons.

On commence donc par sélectionner la zone à controler (1 ou 2), puis on peut sélectionner la source audio (1 ou 2). Si celle ci est en fonctionnement, le son est diffusé instantanément sur les LightSpeakers.

On peut ensuite régler le son, et même le couper totalement.

De la même facon, on peut allumer et éteindre la lumière, et même faire varier son intensité !

 

Les LightSpeakers permettent donc

  • d’une part  d’avoir un éclairage économique à LED, que l’on peut controler à la télécommande, et que l’on peut faire varier en intensité,
  • et d’autre part de sonoriser une ou plusieurs pièces, à partir de deux sources audio différentes, la sélection de la source et le réglage du volume pouvant se faire également à la télécommande.

Tout ceci avec une très bonne qualité, tant au niveau du produit, qui est solide et bien fini, qu’au niveau des prestations, les enceintes étant capables de diffuser un son clair et puissant, restituant bien les sources qu’on peut y connecter. Quant à l’éclairage, bien qu’il soit à base de LED, il rivalise réellement avec une ampoule de 60w.

Bref, un produit innovant, d’excellente qualité, et qui pourra trouver sa place sans problème dans la plupart des installations.

Pour ma part  j’ai été plutot séduit par ce produit. Toutefois, on pourrait lui reprocher quelques points:

  • la taille des LightSpeakers, même s’ils ne sont pas si énormes que ca vu tout ce qu’ils abritent, est vraiment à prendre en compte, car ils ne pourront pas passer inappercus n’importe où
  • même éteints, une toute petit LED verte reste allumée en permanence sur les LightSpeakers. Si jamais on éteint l’émetteur, c’est pire: la LED des LightSpeakers devient rouge. Si on ne souhaite vraiment plus voir cette LED, il faut couper le courant à l’interrupteur de la lampe où est vissé le LightSpeaker. Ayant une télécommande pour allumer et éteindre la lumière, perso j’ai tendance à ne plus utiliser l’interrupteur classique :D
  • enfin, il n’a apparemment pas été prévu de pouvoir controler les LightSpeakers à partir d’un autre équipement. Il aurait été intéressant qu’un serveur domotique, comme une Zibase par exemple, puisse controler un tel équipement :D

Pour finir, le prix: 499€, ce qui n’est pas une paille, il faut le dire, mais qui fait tout de même des LightSpeakers un petit système multiroom « low cost » par rapport à ce qu’on pourrait trouver sur le marché (comme du Sonos par exemple). L’utilité ne sera pas tout à fait la même, mais les LightSpeakers pourraient suffire dans un grand nombre de cas, je pense.


2 Commentaires

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !