Le Z-wave et la sécurité

Parmi les derniers produits gentiment prêtés par Planete Domotique se trouvaient une sirène Flex Control (Everspring SE812), ainsi qu’un détecteur d’ouverture (SM103), tous deux utilisant la technologie Z-Wave.

J’ai donc pu m’amuser avec ces appareils pendant quelques jours, en imaginant comment les intégrer dans un système d’alarme maison…

 

I. La sirène Everspring SE812

 

Cette petite sirène, plutot compacte, reprend les caractéristiques de la plupart des sirènes: un voyant lumineux qui se met à flasher pour signaler l’alerte, une sirène de 85dB plutot stridente, le tout alimenté par des piles pour être totalement autonome (4 piles LR14). Il est toutefois possible de la relier au secteur grace à un adaptateur secteur en option, un connecteur ayant été prévu pour cela, ainsi qu’un passage pour le cable à l’arrière. Une petite LED, sur le dessus, permet de connaitre l’état de la sirène lors de son inclusion au réseau Zwave.

 

Tout est prévu pour la fixer à un mur (les vis et chevilles sont d’ailleurs fournies) et, en cas de tentative d’arrachement, un contact déclenchera la sirène.

 

Concernant son intégration dans Homeseer, elle est très simple, même si j’ai cherché pendant quelques heures comment la faire fonctionner: Homeseer me reconnaissait bien un module Zwave, mais il m’était impossible de le controler  :/ Alors pour vous éviter de perdre votre temps, vérifiez bien que votre controleur (ma clé Usb Aeon Labs, en l’occurrence) soit à jour. Car cette sirène utilise des commandes sécurisées pour l’activer, commandes que mon controleur n’était pas capable d’émettre avant sa mise à jour (dispo sur le site du constructeur).

Une fois ce petit problème résolu, il suffit de mettre son controleur en mode inclusion (en appuyant une fois sur le bouton de la clé Aeon Labs, dans mon cas), puis 3 fois sur un petit ergot disponible au dos de la sirène, une fois le couvercle des piles retiré.

 

On importe le nouveau module dans Homeseer, qui va se charger de créer 3 devices:

  • un « root » utilisé pour la configuration
  • un device signalant le niveau de la batterie
  • et un device à actionner en On / Off pour allumer ou éteindre la sirène

La gestion de cette sirène dans Homeseer reste donc très basique, mais en même temps je vois mal ce qu’on pourrait lui demander de plus :D Le but est avant tout de pouvoir l’actionner à partir d’évènements programmés dans Homeseer. Mais comme la plupart des modules Z-Wave, cette sirène pourra également être associée à d’autres modules: dans ce cas une action sur ces modules (par exemple un détecteur d’ouverture) entrainera le déclenchement de la sirène, ce qui permet de s’affranchir d’un serveur et de programmation de scripts.

Mon seul regret sur cette sirène est qu’elle ne soit faite que pour l’intérieur, car j’en aurai bien mis une comme cela à l’extérieur pour signaler une effraction. A part cela, le produit est bien fini, solide, avec les fonctions qu’on peut attendre de ce type de produit, tout cela pour 72€ chez notre partenaire.

 

II. Le détecteur d’ouverture SM103

 

Tout système de sécurité se doit d’avoir un détecteur d’ouverture, et le Zwave n’est pas en reste. On peut donc trouver ce petit détecteur d’ouverture, également fabriqué par Everspring, utilisant la technologie Zwave:

 

Ses dimensions restent honnêtes (100 x 28 x 19 mm, pour un poids de 50g), même si on aimerait toujours avoir des capteurs plus petits. La faute ici aux 3 piles AAA nécessaires à l’alimentation. Comparé à unDS18 de chez Marmitek, ce module est plus long, mais plus fin, ce qui pourra parfois mieux convenir à la taille des encadrements de fenêtres. Personnellement, je préfère ce module Zwave tout en longueur, car les DS18 chez moi dépassent des encadrements, ce qui n’est pas très joli (le capteur Marmitek à gauche, et le capteur Everspring à droite):

 

Ce détecteur dispose d’une petite led sur le dessus pour signaler son état lors des tests, qui restera toutefois éteinte lors de l’ouverture ou de la fermeture de la fenêtre afin d’économiser l’énergie.

Il peut être utilisé en local, à l’aide du petit aimant fourni avec, ou déporté, en raccordant les aimants à sa borne d’entrée (visible ici au milieu du boitier):

 

Par contre, contrairement au DS18, qui créait alors deux adresses distinctes, pour controler ces deux capteurs, il n’est pas possible ici d’utiliser les deux capteurs simultanément. C’est dommage, même si en réalité on utilise assez rarement les deux en même temps (comme dans le montage de ma boite aux lettres ;-)).

A l’arrière, on retrouve un petit contacteur, qui permettra d’envoyer une alerte en cas d’arrachement, mais qui servira également à inclure le capteur dans votre système.

 

Derniers détails à noter, d’après la notice, ce capteur est IP44, il peut donc également être utilisé en extérieur. Enfin, une fois fixé (à l’aide de vis ou de collant double face), les piles peuvent être facilement changées en dévissant une petite vis sur le côté du module, seul le socle restant fixé à l’encadrement de la fenêtre.

La mise en place dans Homeseer est également très simple, mais contient une petite spécificité: on met le controleur en mode inclusion, et on appuie 3 fois sur le petit contacteur à l’arrière du détecteur. Homeseer va alors créer 3 devices:

  • un device root pour les réglages
  • un device pour l’état de la batterie
  • et un device pour l’état du capteur

A ce stade, on aura beau déclencher le détecteur, le statut dans Homeseer ne changera pas. Il faut en effet associer le détecteur avec Homeseer (l’inclusion et l’association sont bien deux choses bien distinctes en ce qui concerne le Zwave). Pour cela, on va dans les propriétés du device « Root », et on va dans la partie Association:

 

Peu d’options sont disponibles pour ce module dans Homeseer, car ce type de capteur reste là aussi relativement simple. Toutefois, il est tout de même possible de régler l’intervalle du « heartbeat »: à un intervalle donné, le capteur va se réveiller pour envoyer un signal à Homeseer, histoire de dire qu’il est toujours en service. Pour régler cet intervalle, il suffit d’aller dans les options du device Homeseer, et de régler la durée, qui peut aller de 6 minutes à 1524 minutes (soit un peu plus d’une journée). A utiliser avec précaution, car plus l’intervalle sera réduit, plus cela consommera les batteries, bien sûr.

 

Concernant le prix,  il reste dans la lignée de ce que nous connaissons déjà: 45€ pour ce détecteur Zwave, à comparer à 37€ environ pour le même type de détecteur chez Marmitek (à noter toutefois que ces détecteurs ont subi une grosse baisse de prix, car j’avais acheté les miens à l’époque plus de 50€ pièce…).

 

III. Mise en place de l’alarme

 

Je ne vais pas détailler ici la mise en place d’une alarme, le but étant avant tout de présenter les deux produits précédents.

Toutefois, sachant que nous avons déjà un détecteur de mouvements, un détecteur d’ouverture, une sirène, le tout controlé par Homeseer, il est tout à fait possible de gérer une alarme, à l’aide de quelques évènement paramétrés dans Homeseer.

On pourrait donc, par exemple:

  • créer un device « Alarme » dans Homeseer, qui aurait un état On / Off, activable via l’écran tactile (Hstouch), télécommande, ou internet
  • créer un event qui,
    • si le device Alarme est activé,
    • si l’un des capteurs d’ouverture SM103 est déclenché
    • ou l’un des détecteurs de mouvements EZMotion passe en alerte,
    • alors déclenche la sirène Flex Control
    • et se charge d’envoyer un mail, SMS, ou appel téléphonique aux personnes à prévenir (via un plugin comme le plugin Skype de Stipus pour Homeseer, par exemple), en précisant la zone suspecte
    • voir même allumer toutes les lumières de la maison, etc…

A contrario, si le device « Alarme » n’est pas activé, on peut utiliser les capteurs de mouvement pour gérer l’allumage automatiquement, et les détecteurs d’ouverture pour par exemple couper le chauffage si la fenêtre de la pièce est ouverte.

Bref, comme vous le voyez, il est possible de faire énormément de choses.

Le Zwave, donc, même s’il est relativement récent dans nos contrées, n’en reste pour autant pas moins complet que les autres technologies. Pour parfaire ce système, il ne manquerait à mon avis que les détecteurs d’inondation, de fumée, et de chocs. Mais certains d’entre eux sont déjà en cours de réalisation par certains constructeurs.


38 Commentaires

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !