Les aides financières pour rénover son installation électrique

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles il peut être nécessaire de rénover son installation électrique. Si vous achetez un logement ancien, si vous avez besoin de plus de puissance, ou encore si vous avez de nouveaux besoins en termes d'appareillages (ajout de prises, d'interrupteurs, ou même installation d'un système domotique), il faudra souvent passer par un professionnel. Pour les grosses rénovations, sachez que de nombreuses aides financières sont disponibles pour alléger la facture.

Les besoins d'une rénovation électrique

Si vous achetez un bâtiment très ancien, il peut être nécessaire de faire une rénovation complète de l'installation électrique, ceci afin d'être aux normes et d'assurer une certaine sécurité. Je me souviens par exemple de mon père qui avait acheté une ancienne maison où les fils électriques étaient encore entourés de tissus et les fusibles étaient en porcelaine… Drôle d'idée d'entourer le cuivre de tissu, mais à une époque, avant le plastique, c'était apparemment la façon de faire.

Il faut savoir que pour les logements construits avant 1974, le contrôle ou la norme n'étaient pas obligatoires pour les installations électriques. Cela a évolué entre 1974 et 1991, mais c'est seulement en 1991 que le disjoncteur différentiel 30mA est devenu obligatoire. Ainsi, les logements construits avant 1991 sont classés à fort risque incendie à cause de leur installation électrique.

Chaque année, la France compte en effet 200 000 incendies d’habitation, dont 50 000 sont d’origine électrique :

  • 61% d’entre eux sont liés aux équipements électriques de l’habitation (appareils électroménagers, luminaires…).
  • 36% aux installations électriques fixes (tableau électrique, câbles électriques, prises de courant, interrupteurs…) ou mobiles (rallonges électriques, multiprises par exemple).
  • 3% aux installations électriques des parties communes des immeubles ou à la distribution d’énergie (compteurs électriques, appareils de coupure…)
A lire également:
Nettoyer un bois en friche: comment je m'y suis pris ?

Pour la sécurité, il est donc important d'envisager la rénovation de telles habitations, de préférence en passant par un professionnel agréé, qui sera à même de respecter scrupuleusement la norme NFC 15-100. Cette norme réglemente l’installation électrique d’une habitation, et impose des mesures et des équipements tels que l’installation d’une GTL (Gaine Technique de Logement), une protection des circuits électriques ou encore un équipement minimum obligatoire à avoir dans chaque pièce de l’habitation. Sachez que si vous effectuez une rénovation lourde d'un logement ancien, les travaux devront de toute façon obligatoirement intégrer la mise aux normes électrique de l'installation.

Aujourd'hui, il est par exemple possible d'envisager la Rénovation de votre installation électrique avec Izi by EDF , qui propose un réseau d'électriciens certifiés Qualifelec, ce qui garantira l'obtention de l'attestation de conformité du CONSUEL, sans laquelle le raccordement au réseau électrique ne pourra se faire. J'insiste sur le passage par un professionnel qualifié: le dernier électricien qui est intervenu chez moi, et qui se disait pourtant domoticien, ne savait visiblement pas installer correctement une prise électrique…

electric g685558d29 1280

Les aides financières pour une rénovation électrique

Le coût d'une telle rénovation dépend de nombreux éléments: s'il s'agit d'une rénovation complète, du seul changement du tableau électrique, ou de l'évolution de l'architecture pour accueillir un système domotique par exemple (notamment dans le cadre du passage d'un bus comme c'est le cas avec le KNX). Cela dépend du nombre d'appareillages, et du type d'installation: pose encastrée, semi encastrée, ou apparente, ce type de pose pouvant aller du simple au double. Seul le passage par un professionnel permettra d'établir un devis en bonne et due forme, en accord avec vos besoins et la réglementation.

A lire également:
Le tracker solaire, ou comment optimiser sa production photovoltaique ?

Sachez toutefois qu'il existe de nombreuses aides pour alléger la facture:

  • L’ANAH: l'agence nationale pour l'amélioration de l'habitat peut attribuer une aide financière pour un logement ayant plus de 15 ans et n'ayant pas bénéficié d'un prêt à taux zéro durant les 5 dernières années. En respectant bien sûr les plafonds de revenus. Cette aide peut aller de 1 600 à 15 000€.
  • Le chèque énergie: offert aux foyers les plus modestes pour le paiement des factures d'énergie, ce chèque peut également être utilisé pour des travaux de rénovation énergétique. Ce chèque dépend du foyer et de ses revenus, et peut aller de 48€ à 277€ (chiffres de 2020).
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique, ou CITE: il s'agit d'une mesure fiscale permettant de déduire de ses impôts une partie des dépenses liées aux travaux de rénovation énergétique. Cette déduction représente 30% des dépenses engagées, plafonnées à 8000€ pour une personne seule, ou 16000€ pour un couple. Ce crédit d'impôt est maintenant intégré à MaPrimRénov, qui propose également d'autres facilités.
  • L’éco-prêt à taux zéro: ce prêt à taux 0, remboursable sur 15 ans, est accordé lorsqu'au moins deux travaux distincts sont réalisés dans le but de réaliser des économies d'énergie. Le montant peut alors s'élever à 20 000€ pour deux travaux, ou 30 000€ pour trois travaux,
  • La prime énergie: il s'agit d'une prime pouvant être versée par les fournisseurs d'énergie. Il faut donc s'adresser à celui ci avant tout travaux pour l'ouverture d'un dossier
  • le prêt d'accession sociale (PAS): ce prêt, d'un montant minimum de 4000€, peut financer l'achat d'une résidence principale ou sa construction, mais également des travaux d'amélioration du logement, dont fait partie la rénovation énergétique
  • le prêt à l'amélioration de l'habitat: cette aide financière accordée par la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) permet de financer les travaux d'amélioration, d'assainissement, d'isolation thermique, et de réparation. Ce prêt peut atteindre 80% du montant des travaux, dans la limite de 1067€.
  • Un taux de TVA réduit de 5.5 %: le logement doit simplement être construit depuis plus de deux ans pour pouvoir bénéficier de la TVA à taux réduit
A lire également:
Robot aspirateur ou nettoyeur vapeur : vers lequel se tourner ?

A quelques exceptions près, la plupart de ces aides peuvent se cumuler. Attention toutefois, pour bénéficier de la plupart de ces aides financières, les travaux doivent être réalisés par un artisan titulaire de la mention “reconnu garant de l’environnement” (RGE), d'où l'intérêt de passer par un professionnel reconnu.

Pour information, cet article peut contenir des liens affiliés, sans aucun impact sur ce que vous gagnez vous même ou le prix que vous pouvez payer pour le produit. Passer par ce lien vous permet de me remercier pour le travail effectué sur le blog chaque jour, et d'aider à couvrir les dépenses du site (hébergement, frais de port pour les concours, etc.). Ca ne vous coute rien, mais ca m'aide beaucoup ! Merci donc à ceux qui joueront le jeu !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Ne ratez plus aucun article, test de produit ou guide, grâce à un mail dans votre boite chaque vendredi !

4 Commentaires
  1. Direction Départementale de l’Équipement ????

Laisser un commentaire

Maison et Domotique
Logo
Register New Account
Enregistrez vous, et stockez vos articles préférés sur votre compte pour les retrouver n'importe où, n'importe quand !
Reset Password
Compare items
  • Casques Audio (0)
  • Sondes de Piscine Connectées (0)
  • Smartphones (0)
Compare