Une nouvelle étiquette énergie, pour réduire sa consommation !

Le prix de l'électricité ne cesse d'augmenter, alors que le nombre d'appareils électriques au sein des foyers ne cesse de se multiplier. Résultat: la facture électrique des ménages flambe. Pour lutter contre cela, et également favoriser l'écologie, une nouvelle étiquette énergie est en vigueur depuis le 1er mars, afin d'indiquer clairement la consommation électrique d'un appareil, et son impact à la fois sur le porte monnaie mais aussi la planète (empreinte carbone). Qu'apporte donc cette nouvelle étiquette énergie ?

Divers moyens de réduire sa facture d'énergie

Pour réaliser des économies d'énergie et réduire sa facture d'électricité, il existe aujourd'hui plusieurs possibilités, certaines ayant déjà été évoquées sur le site par le passé. Pour commencer, on peut opter pour un fournisseur d'énergie alternatif, qui propose des tarifs souvent plus bas que les tarifs réglementés de EDF, comme par exemple Alpiq.

Le chauffage représentant le poste de consommation le plus important, il peut être utile également de vérifier la qualité de son isolation, tout comme celle du moyen de chauffage. La domotique peut aussi venir aider à l'optimisation des dépenses, comme nous l'avions vu dans nos astuces pour optimiser son chauffage.

Mais il est également nécessaire d'opter pour des appareils économiques en énergie. Pour vous donner un exemple, j'utilisais il y a quelques années une TV Plasma, qui consommait près de 300w allumée, et 10w en veille. 10 watts en veille ! Alors que mon éclairage led, allumé, en consommait autant pour éclairer toute la pièce… Cherchez l'erreur ! Aujourd'hui, je suis équipé d'une TV Led plus grande, qui consomme 50w en marche, et 0,1w en veille. Il est donc extrêmement important de bien choisir ses appareils électriques, car ils équiperont souvent le foyer durant de nombreuses années. C'est pour nous aider dans ce choix qu'est née l'étiquette énergie, visible sur les différents appareils en boutique.

A lire également:
Protection anti-cambriolage, faut-il passer par un professionnel ?

Une nouvelle étiquette énergie plus claire

Mais depuis le 1er mars, cette étiquette a changé. Comme les produits ont évolué ces dernières années, il était nécessaire de mettre à jour cette étiquette énergie. Il faut dire que la première version datait de 1995… Proposant initialement des catégories allant de A à D, cette étiquette énergie avait déjà dû ajouter des catégories en A+, A++, et A+++. Mais les produits ayant beaucoup évolué, on se trouvait avec la majorité des produits classés en A, voire B, les produits les plus énergivores ayant de toute façon été interdits sur le marché. Cette étiquette n'était donc plus suffisamment claire pour le consommateur, voire même complètement inutile, tous les produits étant finalement bien notés.

p050234 570738

Sur la nouvelle étiquette énergie, les classes A+, A++, et A+++ disparaissent, pour laisser la place à des catégories plus simples, allant de A à G, qui reprennent toutefois les mêmes couleurs (vert pour les meilleures au rouge pour les pires). Mais le système de notation est aussi devenu plus strict, de manière à ce que peu de produits soient capables dans un premier temps d'obtenir la note A ou B, laissant ainsi la marge pour l'inclusion future de produits moins énergivores. Ainsi, avec ces nouveaux critères, un réfrigérateur classé auparavant A+++ pourrait très bien se retrouver en classe C sur cette nouvelle étiquette énergie.

L'étiquette énergétique originale a été un succès: elle a permis aux ménages européens d'économiser plusieurs centaines d'euros par an en moyenne et a incité les entreprises à investir dans la recherche et le développement. Jusqu'à fin février, plus de 90 % des produits étaient étiquetés A+, A++, ou A+++. Le nouveau système sera plus clair pour les consommateurs et permettra aux entreprises de continuer à innover et à proposer des produits encore moins énergivores. Il nous aidera également à réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

Kadri Simson, commissaire à l'énergie

Depuis sa création, cette étiquette a en effet forcé les fabricants à améliorer leurs appareils. Ainsi, Un réfrigérateur fabriqué en 2020 consomme 75% d’énergie en moins par rapport à son cousin des années 1990, et un lave-vaisselle A+++ consomme moitié moins d’eau qu’il y a 10 ans !

A lire également:
Toute la lumière sur le profil LED aluminium

Cette classification prend également en compte un autre facteur important: la réparabilité du produit, et le maintien à disposition des pièces de rechange durant un certain nombre d'années (minimum 7 à 10 ans après la vente du dernier exemplaire du modèle concerné). Le but étant bien sûr de lutter contre la surconsommation (on jette un appareil en panne pour en acheter un nouveau) et privilégier la réparation (moins couteuse pour le consommateur, et meilleure pour la planète).

En plus de ce classement, d'autres informations peuvent être indiquées en fonction de la catégorie d'appareil. Pour une machine à laver, par exemple, il est possible de voir d'un coup d'œil la consommation d'eau par cycle, la durée d'un cycle et la consommation d'énergie d'un programme standard.

lavelinge

Enfin, un QRCode en haut à droite de l'étiquette énergie permet au consommateur, en la scannant avec son smartphone, d'accéder à une base de données européenne EPREL (European Product Registry for Energy Labels, ou registre européen des produits pour les étiquettes énergétiques) lui permettant d'obtenir plus d'informations sur le produit: dimensions, poids, caractéristiques spécifiques, résultats des essais, etc.

Cette nouvelle étiquette énergie concerne dans un premier temps quatre catégories de produits : les réfrigérateurs et congélateurs, les lave-vaisselles, les lave-linges et les téléviseurs (et autres moniteurs externes). Les autres appareils suivront progressivement, selon l'ancienneté de l'apparition d'une notation énergétique sur la catégorie d'appareil. Ainsi, par exemple, les ampoules afficheront cette nouvelle information en septembre 2021, alors que les appareils de chauffage et les chauffe-eau, qui ne disposent de l'étiquette énergie que depuis 2015, ne passeront à la nouvelle version qu’à partir de 2030.

A lire également:
7 points à prendre en compte pour choisir la cabane idéale pour vos enfants

Selon l'ADEME, grâce à cette étiquette énergie, les ménages européens pourraient ainsi économiser en moyenne 150€/an”. Cela pourrait représenter d’ici 2030, 38 TWh/an, soit la consommation d’électricité annuelle de la Hongrie ! Vérifiez donc bien cette nouvelle étiquette lors de l'achat de vos nouveaux appareils électroménagers !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Ne ratez plus aucun article, test de produit ou guide, grâce à un mail dans votre boite chaque vendredi !

Que pensez vous de cet article ? Laissez nous vos commentaires !

Laisser un commentaire

Maison et Domotique
Register New Account
Enregistrez vous, et stockez vos articles préférés sur votre compte pour les retrouver n'importe où, n'importe quand !
Reset Password
Compare items
  • Casques Audio (0)
  • Sondes de Piscine Connectées (0)
  • Smartphones (0)
Compare