Domotique News N°270: Internet Info Energétique

Comme chaque mois, la lettre de Domotique News vient de paraitre.

De nombreuses news intéressantes, ainsi que des focus sur quelques produits (Domoport, Squid, etc…), dont le Home Center de Fibaro, écrit par moi même :p

 

Voici l’édito de cette lettre 268:

 

Les Smart grids vont-ils transformer le réseau électrique en un réseau énergétique intelligent ? C’est possible. En tout cas nos habitudes de vie vont être sérieusement transformés.

Le réseau intelligent devrait devenir aussi la colonne vertébrale des bâtiments intelligents et économes qui vont tirer profit de l’Internet de l’énergie. Les spécialistes des technologies des communications et de l’information ont-ils bien la même vision de ce réseau intelligent distribué ? A-t-on dépassé le simple objectif d’amélioration de l’efficacité du transport de l’électricité sur le réseau ? En intégrant l’utilisation de la technologie d’Internet pour transformer ce réseau électrique en réseau info-énergétique interactif ? Une étape qui permettrait à des millions d’utilisateurs de produire leur propre énergie renouvelable et de partager des électrons entre eux. C’est ce qui commence à se passer en Californie, mais aussi en Allemagne. Un bâtiment existant aurait alors une double fonctionnalité: lieu de vie (habitation ou travail) et micro centrale électrique. « Les secteurs du bâtiment et de l’immobilier, explique Jeremy Rifkin, sont en train de s’allier aux entreprises de l’énergie renouvelable pour convertir les immeubles en mini centrales électriques, afin d’assurer leur alimentation en électricité en collectant sur place les énergies vertes ». C’est la volonté des pouvoirs publics français que les permis de construire déposés à compter de la fin 2020 aient une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite dans ces constructions. De son côté Bouygues Construction a déjà inauguré ses premiers bâtiments à «énergie positive» . Il s’agit là de réalisations conçues et exploitées comme un système multitechnique et multifonctionnel. Un bâtiment capable de s’adapter à de nouveaux usages, en interaction avec l’utilisateur et son environnement. Les premières réalisations commencent à fleurir en France. L’école d’ingénieurs des Mines de Douai a d’ailleurs un Mastère spécialisé en Bâtiment à Énergie Positive pour ingénieurs et managers. L’avenir se prépare aussi dans ces SmartLabs à Stockholm et ailleurs où l’on teste les systèmes de pilotage et leur capacité à remonter des déluges de données. Il faut en particulier pour cela des compteurs réellement communicants. L’Europe a lancé le programme « Grid4EU » qui regroupe six pays européens, espérons qu’il permettra de combler un certain retard.

 

 

Pour vous abonner à cette lettre (payante, 410€ HT), vous pouvez vous rendre ici.


1 Commentaire

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !