Arlo Pro: test des caméras totalement sans fil, revues et améliorées

3
Page 1 sur 4

Pack 2x caméras Arlo Pro

569
Pack 2x caméras Arlo Pro
9.125

Qualité

10/10

    Fonctions

    10/10

      Utilisation

      9/10

        Prix

        9/10

          Pour

          • Facilité d'installation
          • Qualité des produits
          • Qualité vidéo
          • Bonne autonomie sur batterie

          Contre

          • Demanderait un peu plus d'ouverture vers des systèmes externes

          Netgear s’est maintenant construit une solide réputation autour de ses caméras de sécurité via sa gamme Arlo. Nous vous avons d’ailleurs déjà présenté plusieurs tests: les Arlo sans fil, ArloQ Plus, ainsi que la Arlo Go, qui a la particularité de fonctionner à l’aide d’une carte Sim. Aujourd’hui c’est au tour des Arlo Pro. Ces caméras, toujours totalement sans fil, viennent corriger les quelques petits inconvénients remontés par les utilisateurs sur la première version, comme un fonctionnement sur batterie rechargeable plutôt que sur piles, une meilleure qualité vidéo, ainsi que l’ajout de l’audio bidirectionnel. Un programme prometteur. Place donc au test !

          I. Déballage des caméras Arlo Pro

          Pour ce test, Netgear nous a fait parvenir leur pack composé de 2 caméras et de la Station d’accueil. Netgear propose en effet des packs allant de 1 à 4 caméras, qui peuvent être complétés par la suite.

          La « base » du carton contient tout le nécessaire, extrêmement bien rangé :)

          Dans la boîte on retrouve les deux caméras Arlo Pro, leurs batteries, les supports métalliques pour fixer les caméras (elles-mêmes aimantées), la station et son alimentation, et enfin un manuel et les autocollants signalant que la propriété est sous surveillance. Pour pouvoir connecter les Arlo au net, il faut passer par la Station Arlo qui est en gros un routeur maison. Les caméras Arlo s’y connectent sur leur propre réseau Wifi. D’une part cela évite d’encombrer le réseau Wifi de la maison, utilisé pour toutes les autres activités. D’autre part, ce Wifi a été quelque peu modifié par Netgear pour augmenter la sécurité et la portée. Il ne peut donc être utilisé ici que par le système de caméras Arlo. La station peut ainsi gérer jusqu’à 15 caméras Arlo.

          La station est épurée, avec simplement trois voyants sur le bas, indiquant l’état de l’alimentation, de la connexion internet, et des caméras.

          Sur le dessus, un bouton pour synchroniser les caméras lors de l’installation, qui servira également à couper la sirène en cas d’alerte. Car oui, cette station intègre maintenant une puissante sirène de 100dB.

          A l’arrière de la station, on peut d’ailleurs apercevoir la grille du haut parleur de cette sirène.

          En plus de l’alimentation et du port ethernet, nous avons également deux ports Usb, qui pourront accueillir clé Usb ou disque dur externe, pour un enregistrement local des vidéos. Bien que les enregistrements se fassent toujours dans le Cloud, sur les serveurs Netgear (qui offre 7 jours d’enregistrement gratuits pour 5 caméras), il est maintenant possible d’enregistrer en parallèle sur un périphérique local.

          Comme on le voit, le design de la station par rapport à la première version a été revu: plus petit, plus esthétique (à mon avis ;-), et donc intégrant cette nouvelle sirène.

          En haut, l’ancienne station, en bas la nouvelle

          En haut, l’ancienne station, en bas la nouvelle

          Les caméras sont de taille très réduites, puisqu’elles ne mesurent que 79,3 x 48,6 x 70,5 mm, pour un poids de 136g.

          A l’avant, on retrouve l’objectif HD (filmant en 720p, soit une résolution de 1280 x 720), équipé de leds IR pour la vision nocturne (portée environ 7m), d’un détecteur de mouvements, et de deux voyants indiquant l’état de la caméra. Le champ de vision est maintenant de 130°, contre 110 pour la première version.

          A l’arrière, le renfoncement, magnétique (très puissant) permettra de fixer la caméra sur les rotules métalliques pour lui faire prendre la direction qu’on souhaite. Un pas de vis standard est également présent si on préfère fixer la caméra sur un support plus classique.

          Sur le dessus de la Arlo Pro, nous avons à droite un petit bouton Sync qui servira lors de l’installation, pour synchroniser les caméras avec la station. A gauche, un autre petit bouton qui lui servira à ouvrir l’arrière de la caméra, pour accéder au compartiment de la batterie.

          Nouveauté à signaler sur ce modèle: la présence d’un haut parleur sous la caméra. Celle ci bénéficie en effet maintenant de l’audio bidirectionnel, un micro étant également intégré.

          L’autre nouveauté est bien sûr le fonctionnement sur une batterie (batterie de 2440mAh), et non plus des piles comme c’était le cas avant. Moins couteux en terme de piles, la batterie autorise un fonctionnement autonome allant de 4 à 6 mois, dépendant bien sûr du type d’utilisation qu’on en fait.

          Cette batterie pourra être rechargée via un port micro Usb à l’arrière de la caméra, ce qui pourra également servir pour l’alimenter si on préfère la laisser tout le temps branchée. On trouve par exemple des câbles micro Usb de 6m adaptés pour l’extérieur pour ce type d’usage.

          Comme sa petite soeur, cette Arlo Pro est donc exclusivement sans fil (2,4GHz et batterie), le tout étant étanche (IP65) pour une utilisation aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

          Comme on le voit le design est très semblable au premier modèle, bien qu’un peu plus gros:

          A gauche, la Arlo première du nom, à droite la Arlo Pro

          A gauche, la Arlo première du nom, à droite la Arlo Pro

          A gauche, la Arlo première du nom, à droite la Arlo Pro

          Une petit embonpoint nécessaire pour ces nouvelles fonctionnalités, mais qui conserve tout de même des proportions très réduites pour une caméra qui est, rappelons le, totalement sans fil, et autonome durant environ 6 mois !

          Pour comparaison, avec la Arlo Go que je vous avais déjà présenté, qui elle est nettement plus conséquente, mais qui fonctionne pour rappel à l’aide d’une carte 4G.

          Photo de famille: de gauche à droite, la Arlo, la Arlo Pro, puis la Arlo Go

          Passons à leur installation page suivante…

          Page 1 sur 4

          Partager

          3 commentaires

          1. Bonjour,

            Si j’ai bien compris la station possède son propre réseau ? Cela signifie-t-il qu’il n’y a aucune interaction avec le réseau Wifi de la maison ?

            J’entends par là, imaginons une coupure de courant et donc de la box, si la station Arlo est connectée à onduleur, les caméras continuent d’émettre vers la station ?

            Pouvez-vous également me confirmer qu’on peut avec cette solution totalement s’affranchir du cloud en passant par un disque dur USB ? Avez-vous une méthode pour pouvoir récupérer simplement les données de ce disque sans avoir à le débrancher (puisqu’il n’est pas connecté au réseau Wifi de la maison, et que j’envisage de planquer la station dans les combles :)).

            Merci par avance.

            • Bonjour. En effet, la station a son propre réseau Wifi, indépendant de celui de la maison. Si la station est sur onduleur, les caméras continuent donc de transmettre à la station, qui enregistre.
              On ne peut pas s’affranchir totalement du Cloud (la station devra être reliée en ethernet à la box ADSL de la maison), car la station fera les enregistrements en double: à la fois sur le CLoud (7 jours gratuits, ce qui suffit largement) et à la fois sur le disque dur branché. Etant donné qu’il y a 7 jours gratuits, ce n’est pas un mal: si jamais il y a un problème avec le disque dur (ou vol de celui ci) les enregistrements seront tout de même à l’abri dans le Cloud.
              Concernant l’accès au disque dur sans avoir à débrancher, c’est une bonne question. Il existe des boitiers pour disques durs externes avec plusieurs fonctions, et parfois un branchement Usb et Wifi / ethernet en parallèle. Il faudrait étudier cela de plus près.

              • Bonjour et merci pour votre réponse. Si vous me confirmez que la station doit être connectée obligatoirement au cloud, alors cette connexion peut-elle se faire par le Wifi de la maison ? Car la station serait placée « loin » de la box et donc difficile (mais pas impossible non plus) d’y tirer un câble RJ45.
                Si la box est coupée, la station continue-t-elle d’enregistrer sur disque ou pas? C’est vraiment un point essentiel pour moi, car si une perte d’internet ou de courant devient l’unique point de défaillance d’un dispositif de surveillance, cela rendrait le système beaucoup moins intéressant à mes yeux.

          Laisser une réponse

          Ne ratez plus aucune news !

          Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

          Merci pour votre inscription !