Coviva: la solution domotique KNX sans fil de Hager

0

Hager est un fabricant bien connu dans le domaine de l’électricité, où il se partage le marché avec Legrand notamment. Nous vous l’avons présenté un peu plus en détail lors de notre visite chez eux à Obernai.

Comme nous l’avons vu, Hager, c’est également un acteur important dans le monde de la domotique, notamment avec l’offre Domovea Tebis. Une offre reposant sur du KNX, donc destinée aux installations neuves ou en cas de grosse rénovation. La société franco allemande a toutefois voulu proposer une solution pour tous, ne nécessitant pas de travaux, tout en étant aussi efficace: Coviva.

Hager étant spécialisée dans le KNX, le fabricant a décidé de poursuivre avec ce protocole. Mais cette fois ci en version radio (868Mhz), afin de faciliter l’installation et éviter de lourds travaux. Bien que moins répandue que sa version filaire, cette version radio respecte bien sûr les standards de la certification KNX, rendant donc compatibles entre eux les périphériques de marques différentes.

Coviva s’articule autour de 5 domaines.

Tout d’abord, la sécurité. Non pas avec des périphériques dédiés, mais carrément avec un système de sécurité à part entière: Sepio. Hager propose en effet un système d’alarme complet, et autonome, disposant de détecteurs d’ouvertures, détecteurs de fumées ou d’inondations, détecteurs de mouvements, sirènes, ou encore détecteurs de mouvements avec prise de photo. Le design a été étudié afin de proposer des produits discrets, modernes, et s’intégrant sans difficulté dans un intérieur. Outre le design soigné, cette alarme peut sonner, éclairer, mais également aboyer pour faire fuir les indésirables, ou encore parler ! En rentrant chez vous, si des anomalies ont eu lieu, le système est en effet capable de vous faire un bilan oral de tout ce qui s’est passé pendant votre absence. Idem quand vous activez ou désactivez l’alarme, vous obtenez une confirmation orale de son état. Difficile de faire plus clair ! Ce système peut fonctionner seul, ou intégré au système Coviva. Deux avantages: une seule application pour tout gérer, et la possibilité d’interagir avec l’alarme dans les scénarios de la maison (par exemple fermer les volets et éteindre les lumières quand on active l’alarme).

sepioOn retrouve ensuite les utilisations domotique à proprement parler.

Pour commencer, la gestion de l’éclairage, qui se fera à l’aide de micro modules venant se loger derrière les interrupteurs. Des micro modules comme ceux dont nous avons l’habitude de parler sur le blog, mais cette fois en KNX radio. Petits, ne nécessitant pas le neutre, il peuvent reconnaitre automatiquement le type d’interrupteur branché dessus (bistable ou monostable), et gérer la variation de luminosité et les ampoules Led. A noter que des micro modules peuvent également venir se loger derrière une prise pour piloter une lampe d’appoint par exemple.

micromoduleVient ensuite la gestion des ouvrants: volets roulants, portes de garage, portails. Là encore, en passant par la mise en place de micro modules.

Autre poste important: la gestion du chauffage. Celui ci pourra se faire de deux façons différentes:

  • via un micro module pour les radiateurs électriques à fil pilote
  • via des vannes thermostatiques pour les radiateurs à eau.

Pas de possibilité de piloter directement la chaudière, le contrôle se faisant individuellement à chaque radiateur. Pas de thermostat prévu non plus, mais le fabricant intégrera prochainement le support de thermostats connectés tels que Netatmo ou Nest par exemple.

Ce qui nous amène au dernier domaine: le support des objets connectés. Utilisant déjà un protocole de communication ouvert, l’ouverture fait partie de l’état d’esprit Hager. Ainsi, des objets connectés seront peu à peu ajoutés au système. Actuellement seule la station météo Netatmo est supportée, mais toutes les indications recueillies par la station peuvent être utilisées dans des scénarios.

Au centre de tout ceci, une box, pardon, un contrôleur domotique. Le fabricant est en effet très à cheval sur ce terme, tout comme le designeur, qui n’a pas voulu faire une « simple » box :D Celle ci, ressemblant à un cadre photo (sans photo), est conçue de telle façon à pouvoir être simplement posée sur un meuble ou encore accrochée au mur. Un style parfaitement épuré, avec simplement un petit orifice sur le haut laissant apparaitre un éclairage de différentes couleurs en fonction des informations à communiquer.

controleurPoint important sur ce contrôleur, qui devient un argument commercial rassurant pour l’utilisateur: l’indépendance par rapport à internet. Ce contrôleur peut bien sûr se connecter à internet (en ethernet ou wifi) pour pouvoir piloter sa maison de l’extérieur. Mais toute l’intelligence, les scénarios, et toutes les données sont stockées localement sur le contrôleur. Ainsi, même en cas de coupure internet, le système est parfaitement opérationnel. Et étant donné la fermeture de certains projets (Revolv, Pluzzy, Koubachi, Flower Power, etc…), c’est en effet un argument rassurant !

Notons également la disponibilité de ports Usb à l’arrière, pour accueillir d’éventuels dongles Usb visant à ajouter de nouveaux protocoles. Hager n’a pas encore d’idée sur les protocoles à ajouter, mais se réserve ainsi la possibilité au cas où.

coviva-hager-said2016-013Pour configurer et contrôler tout ceci: une application smartphone / tablette, qui se veut claire et intuitive à utiliser, avec notamment l’utilisation d’icones et couleurs appropriées. Une application qui permettra à l’utilisateur de piloter toute sa maison, mais également configurer et lancer ses scénarios, dénommés pour l’occasion des « covigram ». Des scénarios faciles à créer, autorisant toutefois l’utilisation de critères multiples pour le lancement des covigrams (avec des « OU », le ET étant prévu pour plus tard). Bien sûr, un scénario permet de lancer plusieurs actions à la suite. Il est même possible d’installer l’application sur son mobile pour en avoir une démo et tester le fonctionnement: http://hager.fr/coviva/experience/

screenshot_20160926-162408Protocole ouvert, box autonome, les deux points auxquels je vous sensibilise dans la recherche de la solution domotique adaptée sont remplis !

Comment choisir sa solution domotique ?

Seule ombre au tableau: le mode de distribution: à l’image de Crestron, que nous avons vu il y a quelques mois, Hager a opté pour le passage obligatoire par un professionnel installateur. Même si on sait que le contrôleur coute un peu moins de 400€, cela ne nous avance pas à grand chose, puisqu’il sera intégré dans une offre plus globale comprenant les différents périphériques et la prestation d’installation. Hager souhaite en effet s’adresser au grand public, qui préférera avoir une installation clé en main, et non au marché du DIY où les utilisateurs installent eux même leur solution. Un choix qui se justifie, et qui permettra toutefois à Hager de toucher tout le secteur des logements existants, où les propriétaires ne souhaitent pas faire de lourds travaux.

Bref, si la domotique vous intéresse mais que vous ne souhaitez pas mettre les mains dans le cambouis, il est bon de savoir que cette solution existe, car elle possède de vrais arguments.

Leave A Reply