Quand l’entreprise connectée joue les Big Brother

Dans un monde ultra-connecté et dans lequel les gens sont prêts à sacrifier un peu de liberté en échange de plus de sécurité, la collecte de données et d’informations va bon train. Et la nouvelle arme, parfois involontaire des adeptes de la surveillance préventive, ce sont les objets connectés. Entre les mains des entreprises, voitures de fonctions et passes deviennent de véritables mouchards. Cette surveillance des travailleurs part toujours d’une bonne intention. L’entreprise américaine Appirio avait ainsi promu un programme de « bien-être » auprès de ses employés, en leur donnant des bracelets connectés mesurant leur activité physique. Le but ? Réduire les coûts de la mutuelle. Et selon la même entreprise qui déclare avoir ainsi économisé 5% sur ces frais de mutuelle (soit près de 300 000 dollars), c’est un succès. Elle n’est pas la seule : Yahoo, Google, eBay, Amazon ont fait de même.

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !