Test du Parrot Zik 2.0, le casque design by Starck

Parrot Zik 2.0

349€
Parrot Zik 2.0
88.75

Qualité

9/10

    Fonctions

    10/10

      Utilisation

      10/10

        Prix

        8/10

          Pour

          • Design
          • Réduction de bruit !
          • Application très complète

          Contre

          • Pas destiné aux audiophiles, du moins sans réglages dans l'application

          Après avoir fait un carton avec leur Zik 1, Parrot continue l’aventure des casques Bluetooth avec ce Zik de 2ème génération… Sera t’il la nouvelle référence du moment ? Réponse dans ce test, qui parlera de sa qualité sonore et de ses fonctionnalités techniques…

          Pour cette occasion je vous propose un test écrit en collaboration avec Max, connu sous le pseudo killic41, qui est plus spécialisé sur le son. Nous vous ferons donc un retour à la fois en tant qu’utilisateur « lambda » et en tant qu’audiophile.

          Pour bien démarrer, voici les caractéristiques du Zik 2.0:

          • Circum-Aural
          • Bluetooth 3.0 (AD2P, AVRCP, HFP et PBAP) & NFC
          • Réponse en fréquence de 20Hz à 22kHz
          • Réduction Active du Bruit
          • Autonomie de 6 à 18 heures (donnée constructeur)
          • Commandes tactiles et micro intégré
          • Application Mobile iOS/Android
          • Couleurs disponibles : noir, blanc, bleu, marron, orange et jaune

           

          I. Déballage du Parrot Zik 2.0

          Nous avons recu pour l’occasion la version Orange du casque. Celui ci est présenté dans une boite transparente pour le mettre en valeur. On peut voir la petite signature « Starck » en haut à droite, puisque ce casque a été « designé » par lui.

          parrot_zik2_12

          L’emballage nous annonce tout de suite l’existence d’une application mobile dédiée au casque, que nous verrons plus en détails dans la suite.

          parrot_zik2_13

          A l’arrière, les fonctionnalités sont présentées rapidement, histoire de pouvoir prendre en main le casque immédiatement.

          parrot_zik2_14

          A l’intérieur, on y trouve le casque, bien sûr, accompagné d’un cordon micro Usb pour recharger le casque, et d’un cordon jack, le casque pouvant être utilisé aussi bien en bluetooth qu’en filaire. A noter que les cordons sont tressés, et sont plutot de bonne qualité, tout comme le casque d’ailleurs. Une petite housse en tissu accompagne normalement le casque, mais elle n’était pas présente dans notre échantillon de tests. Au prix du casque il aurait toutefois été de bon ton de fournir une coque de protection en dur, comme certains le font sur des modèles beaucoup moins chers :/ Là il faudra ressortir la CB pour une coque à 40€ :/

          parrot_zik2_16

          Le casque est tout en simili cuir et en métal poli. Tout en courbes, il faut avouer qu’il est très joli. Je ne suis pas toujours adepte des créations de Starck, mais il a fait ici un très beau travail.

          parrot_zik2_20

           

          On peut voir sur l’oreillette de droite deux petits carrés: il s’agit de capteurs de présence, qui permettront au casque de se mettre en veille automatiquement s’il n’est plus sur vos oreilles.

          Les oreillettes renferment des haut-parleurs de type néodymium de 40mm, un convertisseur audio numérique 192kH – 24Bits, et des algorithmes DSP

          L’oreillette extérieure droite du casque permet de mettre en Play/Pause/Suivant/Précédent et +/- pour le volume via de simples commandes tactiles. Une fonctionnalité que je trouve top et vraiment pratique au quotidien. Franchement, ça apporte un véritable confort dans votre écoute. Quoi de plus désagréable que de devoir allumer l’écran de son smarphone pour avancer ou reculer une chanson. Ici cela se fait naturellement, sans aucune contrainte.

          parrot_zik2_19

          Ce casque dispose de 6 micros intégrés, qui permettront de l’utiliser en téléphonie main libre avec une excellente qualité sonore, mais surtout de capteur le bruit ambiant afin de l’analyser et le réduire. Le Parrot Zik 2.0 dispose en effet d’une fonction de réduction active de bruit, qui est d’ailleurs l’un de ses points forts.

          parrot_zik2_18

          Sur le dessous nous avons le connecteur jack et micro Usb pour la recharge, et sur le côté le bouton pour allumer le casque.

          parrot_zik2_17

          A noter que le dessus de l’oreillette peut se défaire facilement pour accéder à la batterie, ce qui permettra d’avoir une batterie de secours au cas où (vendue en option une trentaine d’euros).

          parrot_zik2_21

           

          II. Utilisation du Parrot Zik 2.0

          Place au test du son maintenant ! Pour cela je me suis servi d’un Nexus 6 et de musique au format Flac, afin d’avoir la meilleure qualité possible. Pour l’appairage, j’utilise le NFC et tout se passe nickel. Si on ne dispose pas du NFC, comme par exemple sur l’iPad, il suffit de le sélectionner dans la liste des périphériques bluetooth disponibles:

          parrot_zik2_2

          Pour débuter cette première écoute, je n’installe pas l’appli de Parrot, ce qui me permet d’avoir un son brut et donc dénué de toute modification ou aide sonore. Le son est au premier abord agréable, chaleureux voir coloré. Le grave est bien là mais pourtant je reste sur ma faim, ça manque de rondeur et de percussion… Malheureusement les mediums sont étouffés par ce grave trop présent. Concernant les aiguës ils sont quant à eux bien agréables et équilibrés. Sur ce premier constat je me dis qu’on a affaire à un casque à la mode “fashion” à la facon Beats, et peut être non audiophile, chose qu’on aurait été en droit d’attendre d’un casque à près de 350€.

          Aller, pour corriger tout ça, on installe l’appli de Parrot (disponible sur Android et iOS).

          parrot_zik2_1

          Tout se passe bien et le casque est immédiatement reconnu. Quelques réglages rapides permettent d’activer ou non la détection de présence, la connexion et l’arrêt automatiques.

          parrot_zik2_9

          parrot_zik2_10

          Comme il est possible également de téléphoner main libre avec ce casque, une fonction permet d’annoncer vocalement le nom de l’appelant grâce à la synthèse vocale.

          parrot_zik2_11

          Enfin, petit détail, l’application prend automatiquement les couleurs du casque. Dans notre cas elle passe donc à l’orange (on peut toutefois sélectionner la couleur qu’on souhaite si c’est trop agressif ;-).

          parrot_zik2_8

           

          L’application se découpe en plusieurs « volets ». Le premier affiche le niveau de la batterie.

          parrot_zik2_3

          Le second concerne la détection / réduction de bruit. Là on prend une vraie claque (première fois que je teste cette fonction). Ca aurait dû être inventé plus tôt pour aider les parents avec les cris ou pleurs de leurs enfants !!! Mince ! Que c’est impressionnant, même sans musique vous êtes dans votre bulle, un vrai régal à vivre… Ayant eu plusieurs déplacements professionnels durant la phase de test de ce casque, j’ai pu pleinement profiter de cette fonctionnalité, par exemple dans un voyage en train de 4h où je voulais travailler, alors que des enfants criaient juste derrière :/ Casque sur la tête, activation de la réduction de bruit en mode total (différents niveaux sont réglables), et c’est le calme total. Même sans diffusion de musique, on n’entend plus les sons extérieurs, on se retrouve dans un cocon au calme pour travailler. Génial ! Attention toutefois, on se retrouve tellement coupé du monde que cela peut être dangereux par exemple quand on e promène à pied en ville. Pour cela il existe le Street Mode, qui permet de profiter de sa musique tout en laissant passer les bruits importants qui nous entourent.

          parrot_zik2_4

          L’application vous permet aussi plusieurs possibilités pour corriger ou améliorer le Son. On y retrouve un équaliseur simplifié qui, par un simple glissé, vous permet de choisir entre plusieurs préréglages (Pop, Vocal, Cristal, Club, Punchy et Deep). Je trouve l’idée pas mal et surtout pratique.

          parrot_zik2_5

          Après, on y retrouve aussi un équaliseur graphique dit classique, qui vous permet de régler aux petits oignons et à votre goût.

          parrot_zik2_52

          Vous pouvez bien sûr sauvegarder vos réglages, et les affecter à certains tags de vos morceaux uniquement:

          parrot_zik2_51

          Le réglage suivant permet de déterminer la « spacialisation » du son, pour donner l’impression d’écouter de la musique dans son salon, dans une salle de concert, etc…  Il est même possible de modifier l’emplacement des sources sonores, pour les avoir de chaque côté ou plutot en face de nous.

          parrot_zik2_6

          Enfin pour finir du côté du son, certains grands noms de la musique apportent leurs préréglages avec comme partenaire Qobuz. Téléchargez les presets, et lorsque vous écoutez un morceau de cet artiste, son preset est automatiquement utilisé afin de ressentir la musique comme l’artiste voudrait qu’on entende sa musique. Bien ou pas, difficile à dire, mais l’idée a le mérite d’être proposée et est plutot intéressante.

          parrot_zik2_7

          Comme on le voit l’application est très très complète et permet vraiment de paramétrer le casque comme on souhaite.  C’est à la fois une force et une faiblesse, car le nombre de réglages pourra perdre l’utilisateur débutant.

           

          III. Conclusion

          Avant de terminer, un mot tout de même sur l’autonomie, qui dépendra de votre utilisation, mais je pense qu’on peut clairement dire qu’il tiendra une bonne journée. A noter que Parrot a prévu un mode « avion » justement pour les longs trajets, chose qui était reprochée sur la première version, qui ne permettait pas de tenir une traversée de l’Atlantique en avion: on active les modes qu’on souhaite (réduction de bruit, equalizer, etc…) qui sont chargés directement dans le casque. Il n’a alors plus besoin de sa connexion Bluetooth avec l’appareil et peut fonctionner en filaire. Ainsi on profite de la technologie apportée par ce casque, tout en bénéficiant d’une autonomie allant jusqu’à 18h.

          Pour conclure sur ce test, ma grosse déception vient du Son “brut”. Je m’explique: étant un audiophile “averti”, je m’attendais à une certaine qualité et une finesse sonore. Et bien non, Parrot à mon humble avis, a choisi la carte du Son à la mode et donc manqué d’apporter cette finesse. Malgré un partenariat avec Qobuz, on n’est clairement pas dans un casque pour amoureux du Son Hi-RES. En même temps Bluetooth et haute qualité font difficilement bon ménage. Pour autant, ça reste très bon et même meilleur si on prend le temps de régler l’égualiseur correctement. Donc au final ce Zick 2 est un bon casque qui en devient meilleur avec l’apport de son application truffée d’idées très très bien intégrées…

          Reste qu’à un prix public de 349€ (on peut le trouver un peu moins cher selon les couleurs comme chez Amazon par exemple), on pourra toutefois hésiter: nous avons à la fois un très beau casque, bourré d’électronique et de fonctionnalités très intéressantes (on est tombé amoureux de la réduction de bruit ;-), mais à ce prix nous attendions un casque plus « audiophile ». Ca reste un excellent casque, mais qu’il faudra choisir en connaissance de cause, et prendre le temps de régler grâce à l’application qui se révèle du coup indispensable. Le ressenti audio étant propre à chacun, nous ne pouvons que vous conseiller de tester si possible avant achat. Le choix vous a appartiendra alors.


          Laissez nous vos remarques et commentaires !

              Laisser un commentaire

              Ne ratez plus aucune news !

              Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

              Merci pour votre inscription !