Formation : tout savoir sur le métier d’installateur-raccordeur domotique

Généralement pour transformer une construction dédiée à un usage domestique ou tertiaire en bâtiment intelligent, l'expertise d'un installateur-raccordeur domotique suffit. Les multiples casquettes du professionnel lui permettent en effet d'intervenir pendant la pose et le paramétrage des équipements, les raccordements à la fibre optique, la mise en service et la maintenance des systèmes de sécurité, d'énergie et de communication, ainsi que de nombreuses autres opérations. Si vous envisagez cette profession pour répondre à la demande qui se fait de plus en plus grandissante, voici l'essentiel à savoir sur ce métier.

Le profil et le matériel à utiliser

Pour devenir installateur-raccordeur domotique, il est possible de suivre diverses formations qui s'adressent généralement aux demandeurs d'emploi se situant dans les catégories 1, 2 et 3. Les autres prérequis concernent essentiellement le profil et l'aisance avec certains outils.

Le profil recherché

La profession est facilement envisageable pour les personnes qui disposent de certaines facilités manuelles et qui peuvent s'adapter rapidement aux nouvelles situations. Il faut également être âgé d'au moins 18 ans, avoir le sens des responsabilités et avoir passé le permis B. Une formation ou une expérience préalable en électricité est également nécessaire pour comprendre les notions qui seront abordées au cours de la formation. Certaines structures proposent d'ailleurs une phase de sélection après la formation pour travailler directement avec des entreprises à la recherche de ce profil.

Les outils du quotidien

En plus des prérequis mentionnés ci-dessus, vous devez être capable de vous servir de certains outils qui feront partie de votre équipement au quotidien. Si la formation vous permet de mieux les prendre en main, vous devez au moins être familier avec les trains-dérouleurs, les furets, les soudeuses à fibre optique et certains appareils de mesure. Parmi les autres outils dont vous aurez besoin, le marteau à plaque sera particulièrement utile pour faciliter l'accès aux équipements de télécommunication lors des interventions. Vous apprendrez au cours de votre formation comment décoller les plaques de chambres, les soulever et les déplacer en toute sécurité.

installateur-raccordeur domotique

La formation d'installateur-raccordeur domotique

Les formations pour devenir installateur-raccordeur domotique étant nombreuses, il faudra vous diriger vers celle qui convient le mieux à votre profil et à votre background académique. De manière générale, les techniciens en installations et raccordements domotiques peuvent suivre une formation de deux ans en électronique, ce qui leur permet d'obtenir un BTS électronique, un BTS génie électrique et informatique industrielle ou encore un BTS système numérique. Si vous le souhaitez, vous pouvez continuer ce cursus pour décrocher une licence professionnelle en installations domotiques et aboutir sur un master professionnel en électronique.

A lire également:
Les nouveautés en domotique : vers une maison de plus en plus intelligente !

Cependant, vous pouvez également vous tourner vers une certification d'installateur-raccordeur domotique ou opter pour une formation en continu au sein d'une entreprise si vous le souhaitez. Si vous choisissez un institut de certification, vous pourrez profiter d'une formation plus rapide, moins théorique et plus pratique en fonction de la structure à laquelle vous vous adressez. Il existe un très grand nombre de centres de certification en domotique sur le sol français. Assurez-vous également de bien approfondir vos recherches sur le programme et la durée de la formation du centre qui attire votre attention avant de vous y inscrire.

Une formation en continu au sein d'une entreprise vous permettra, quant à elle, d'observer et de participer plus vite à des interventions sur le terrain. Cependant, vous n'aurez pas vraiment la possibilité de choisir votre employeur à la fin de votre formation.

Le quotidien du professionnel

Avec les défis liés à l'ergonomie des habitations, la population devient de plus en plus friande d'installations à la pointe de la technologie. Les constructeurs ne disposant pas toujours de connaissances dans ce domaine se tournent alors de plus en plus vers les installateurs-raccordeurs domotiques pour répondre aux demandes de leurs clients.

En tant que technicien raccordeur en domotique, vous pouvez ainsi travailler pour un petit cabinet d'études, des entreprises qui évoluent dans le secteur industriel ou encore des sociétés de construction. Alternativement, vous pouvez également offrir vos services de manière indépendante sur les chantiers de votre choix. Vous pourrez dans ce dernier cas établir votre grille tarifaire et choisir librement vos horaires et vos jours d'intervention. Certains professionnels proposent par exemple d'intervenir les dimanches ou même à des heures tardives pour des travaux spécifiques moyennant une certaine rémunération.

installateur domotique intervention

L'installateur-raccordeur domotique indépendant intervient directement chez des particuliers ou des propriétaires de bâtiments afin de prendre en compte leurs besoins dans un premier temps. Il établit à partir de cette entrevue, un cahier des charges ainsi qu'un devis qui permettent de répondre aux besoins des clients. Là où le domoticien peut participer à la conception des équipements qui permettront de répondre à la demande, l'installateur se chargera simplement de trouver une solution déjà existante. Il procédera ensuite à l'installation et aux raccordements chez l'intéressé avant de former ce dernier à l'utilisation des nouveaux équipements. Il informera également le client sur les mesures préventives à appliquer en cas de panne sur les nouvelles installations.

A lire également:
Rénover sa maison 2.0 grâce à la domotique

Le spécialiste doit également effectuer un suivi des installations en restant en contact avec ses clients pour intervenir en cas d'éventuelles avaries. Il est dans certains cas affilié à certains constructeurs et peut faire remonter les informations concernant les pannes pour permettre à ces structures d'améliorer leurs équipements.

Le principal désavantage à travailler sous un statut indépendant concerne l'évolution de l'emploi. De fait, commencer avec une entreprise permet de se faire une première expérience du métier plus facilement. De plus, de manière générale, les installateurs peuvent obtenir une promotion au bout de 3 à 5 années au sein de leur structure pour devenir des chargés de maintenance, des techniciens support ou encore des responsables de travaux selon les aptitudes démontrées pendant les interventions.

Pour résumer, les professionnels qui exercent en tant qu'installateurs-raccordeurs domotiques sont de plus en plus demandés pour répondre aux nouveaux défis des habitats écologiques. Pour répondre à cette demande grandissante, vous avez différentes possibilités de formation. Prenez donc le temps de bien choisir votre cursus et votre statut afin d'exercer de la manière qui vous conviendra le mieux après votre formation.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Ne ratez plus aucun article, test de produit ou guide, grâce à un mail dans votre boite chaque vendredi !

Que pensez vous de cet article ? Laissez nous vos commentaires !

Laisser un commentaire

Maison et Domotique
Register New Account
Enregistrez vous, et stockez vos articles préférés sur votre compte pour les retrouver n'importe où, n'importe quand !
Reset Password
Compare items
  • Casques Audio (0)
  • Sondes de Piscine Connectées (0)
  • Smartphones (0)
Compare