Leroy Merlin veut rendre la maison intelligente avec Enki

0

En France, le leader du bricolage est sans conteste Leroy Merlin. L’enseigne, qui commercialise déjà quelques objets connectés, notamment des alarmes, a bien compris que le domaine des objets connectés était un créneau à ne pas négliger. Une tendance confirmée par les analystes qui prédisent une explosion des ventes ces prochaines années. Et Leroy Merlin compte bien l’exploiter.

Ainsi Leroy Merlin se pense convaincu par la légitimité de vendre des objets connectés destinés à la Smart Home. L’enseigne commercialise déjà depuis de nombreuses années des objets connectés, ce qui a permis à Leroy Merlin de tester la réaction de ses clients face aux différentes mises en scènes. Il faut en effet éduquer les clients, et savoir leur montrer l’intérêt de tels produits, ce qui reste encore parfois difficile aujourd’hui.

Pour aller plus loin, Leroy Merlin va lancer Enki en marque distributeur, qui va agir comme un label d’interopérabilité afin de mieux accompagner les clients vers la meilleure solution, et aidera ainsi à mieux percevoir la valeurs de chaque accessoire.

Leroy Merlin veut ainsi fédérer les objets connectés en associant les objets connectés et les multi protocoles de communication, sur une variété de domaines : gestion de l’eau, éclairage, chauffage, accès a la maison, multimédia, etc…

« Nous voulons construire l’écosystème qui rassemblera le plus grand nombre de marques, technologies et protocoles », a mentionné Pierre-Yves Hadengue, responsable IoT (pour Internet des Objets) pour Adeo, la maison mère de Leroy Merlin chargée de développer ce projet.

Pour cela, Leroy Merlin vient donc de lancer son application mobile sur Ios et Android qui va permettre de gouverner plusieurs objets connectés, puis des services. Cette application se nomme: ENKI. Elle est déjà compatible dès son lancement avec 15 marques d’objets connectés comme MyFox, Netatmo, Nest, Lifx, Nodon, Avidsen, Overkiz, etc… D’autres viendront rapidement s’y ajouter, notamment Legrand, Chacon, Honeywell, etc…

Sur son site, Leroy Merlin donne déjà quelques exemples mettant en avant l’intérêt de cette application:

  • J’économise l’énergie en programmant indépendamment le chauffage de ma chambre de celui du salon.
  • Mon chauffage se coupe si la fenêtre est restée ouverte.
  • Je suis la consommation et j’éteins les veilles de mes produits audios et vidéos.
  • Quand je suis au travail, je suis alerté en cas d’intrusion et la maison simule une présence.
  • Je suis alerté visuellement si la porte du jardin, de la pharmacie, du frigo… est restée entrouverte
  • Quand les enfants rentrent, ils déconnectent l’alarme et me préviennent par simple appui sur un interrupteur
  • Cinéphile, l’éclairage de mon salon s’adoucit automatiquement quand je regarde un film.
  • Soirée festive, les éclairages de ma terrasse et de l’allée se mettent en route pour accueillir les invités
  • Mes volets roulants électriques sont centralisés et programmés pour fonctionner seuls
  • Ma lampe de chevet s’allume pour me réveiller alors que le chauffage d’appoint s’est déjà chargé de chauffer la salle de bain

La réalisation d’une application mobile visant à faire communiquer tous les appareils ensemble n’est pas une première, puisque de nombreuses sociétés s’y sont déjà attelées, comme Imperihome déjà présentée il y a quelques années. Mais le lancement de cette application mobile n’est que la première pierre d’un projet bien plus vaste, puisque l’enseigne a prévu le lancement d’une box smarthome avant la fin 2017. Cette box devrait permettre de pouvoir assurer le monitoring, et le pilotage à distance, et ceci sans recours aux services du cloud: « La box devrait aussi pouvoir fonctionner en cas de coupure de connexion Internet et même de coupure de courant. » Un excellent point, là où la plupart des fabricants optent en masse pour le passage au cloud. On se rappellera bien sûr de la box lancée par Castorama, la « Blyssbox », qui malheureusement cumulait les deux défauts à éviter: une box reposant totalement sur le cloud, et utilisant un protocole propriétaire. Ici Leroy Merlin a donc opté pour une solution locale, et s’appuie sur divers fabricants d’objets connectés, ce qui devrait confirmer une réelle ouverture de la solution.

Nous vous en reparlerons bien sûr dès que nous aurons plus d’infos !

 

Partager

Laisser une réponse

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !